Livres
535 222
Membres
561 212

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Maylis De Kerangal

Auteur

1 110 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2010-07-13T21:16:39+02:00

Biographie

Ecrivain et éditrice française

[Littérature française]

Née à Le Havre en 1967

Editrice, Maylis de Kerangal travaille successivement pour les éditions du Baron perché, aux Guides et au secteur jeunesse de Gallimard. Egalement écrivain, elle est l'auteur des romans, 'Je marche sous un ciel de traîne' (2000), 'La Vie voyageuse' (2003) et d'un recueil de nouvelles très remarqué : 'Ni fleurs ni couronnes' (2006) dont l'une des nouvelles a été adaptée en moyen métrage. Membre du collectif Inculte, elle participe à l'écriture de 'Une chic fille', librement inspiré de la vie Anna Nicole Smith, en collaboration plusieurs auteurs dont François Bégaudeau. En 2008, paraît 'Corniche Kennedy', un texte luminuex sur la jeunesse marseillaise.

Evene.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
145 lecteurs
Or
225 lecteurs
Argent
229 lecteurs
Bronze
202 lecteurs
Lu aussi
280 lecteurs
Envies
337 lecteurs
En train de lire
52 lecteurs
Pas apprécié
98 lecteurs
PAL
288 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.82/10
Nombre d'évaluations : 319

0 Citations 182 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Maylis De Kerangal

Sortie France/Français : 2018-08-16

Sortie Poche France/Français : 2020-03-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Un monde à portée de main

Un livre sur l'art, la beauté, la vie ( et même l'amour pour refermer la boucle...)

Mais surtout un livre de beauté et d'émotion.

A travers le parcours d'une jeune femme, a priori peu motivée et finalement passionnée par son travail dont elle perçoit qu'il touche à l'histoire du monde, Maylis de Kérangal nous mène dans une réflexion riche sur l'art.

La richesse est aussi celle du lexique: tous ces termes abscons, mais beaux par leur sonorité, qui désignent les couleurs, les matières, les outils (cerfontaine, mischio, blaireauter, portor, maille de chêne). Et la richesse est aussi celle des émotions (notre peintre passe par désarroi, doute, exaltation) et des images et figures qui les dépeignent, empruntées à toutes sortes de domaines (j'en ai ressenti parfois un vertige).

Une belle réflexion sur la nature de l'art: ces techniciens du fac-simile, du trompe-l'oeil, sont-ils simples copistes, illusionnistes, ou vrais artistes? Ils sont en lien avec le monde, du minéral à la technique du cinéma, et sont ainsi plongés dans l'intimité du monde et de la société.

Un beau livre, un livre de beauté.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Altanais 2020-06-08T18:28:50+02:00
Réparer les vivants

Quel chef d'oeuvre ! La langue de l'auteur nous happe, nous transporte, nous bouleverse. Je n'ai jamais rien lu non plus qui colle à ce point à la réalité du monde médical, tout en traçant un fil tenu et délicat entre science et deuil.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maya84 2020-06-15T08:57:38+02:00
Réparer les vivants

J'ai dû lire ce livre pour le lycée et je ne l'ai pas aimé autant que je l'avais pensé, même si l'histoire est touchante et poignante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ama74 2020-06-19T19:29:02+02:00
Réparer les vivants

Je me retrouve en plein boulot, la pause, plus de livre mon employeur me passe ce livre me spécifiant ne pas l'avoir encore lu, mais que les critiques sont élogieuses. Le livre est un peu long, on nous présente Simon 19 ans et ses copains, on nous détaille l'accident, l'annonce aux parents, la tristesse, la colère ... Le rythme s'accélère, on suit les chirurgiens, les intervenants, les malades ... Les descriptions sont parfois un peu technique, la façon dont c'est écrit me plaît guère, j'ai l'impression de ne pas pouvoir souffler, est ce le but ?

Et puis deuxième partie les organes, ou vont ils ? Comment ? Cette partie certes intéressante sur la suite des dons ne m'a pas plu ... On reconnaîtra à l'auteur que malgré le sujet lourd, on ne pleure pas en lisant ce livre bien sûr, on ne reste pas indiffèrent, car on sait qu'on pourrait être à la place des parents, a la place de Simon ... Le livre à surtout tendance à nous réfléchir sur ce don, prendre une vie pour en sauver une autre, voir des autres est ce juste ? Bien sûr que non mais au delà de l'injustice savoir que quelque part vis une ou plusieurs personnes grâce à ce don est ce cela finalement le don... Que l'être aimé vivent encore "en quelqu'un" ou est ce pire de savoir là qu'il y a quelque part un bout de lui, d'elle dans ce monde sans savoir qui, ou ... chacun répondra avec ses convictions en attendant selon la loi en France nous sommes tous présumés donneurs, c'est-à-dire donneurs d'organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus d’être prélevé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Thilde_C 2020-07-13T17:53:57+02:00
Réparer les vivants

Ce livre, bien qu'il ne soit pas un coup de cœur, a au moins le mérite d'être instructif.

"Réparer les vivants", c'est avant tout une histoire sur la transplantation d'organes. On y suit donc une flopée de personnages qui sont tous reliés par cette opération. Dans l'ensemble, j'ai trouvé que l'autrice avait réussi à donner de la profondeur à chacun d'entre eux en allant plus loin que la simple fonction qu'ils exercent dans ce processus de transplantation.

Ce livre m'a surtout permis de me rendre compte du nombre de personnes impliquées dans ce genre de cas. Certaines sont évidentes, comme la famille du donneur, le chirurgien qui va effectuer la transplantation et le receveur, mais d'autres sont beaucoup moins connues du grand public. On n'imagine pas le nombre d'individus que cela peut impliquer, à part peut-être si l'on travaille dans le milieu hospitalier.

L'un de mes proches ayant reçu une transplantation il y a maintenant près d'un an, ce sujet m'intéressait tout particulièrement. J'avais très envie de découvrir l'envers du décor et je me rend compte aujourd'hui qu'il ne doit pas la vie qu'à une ou deux personnes, mais bien à une bonne quinzaine. C'est aussi une histoire qui vous fait prendre conscience de ce que le simple fait de vous déclarer donneur d'organes peut avoir comme impact sur la vie des autres.

C'est donc une lecture que je recommande, moins pour l'histoire qu'elle raconte que pour ce qu'elle a à vous apprendre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayoune 2020-08-04T15:45:08+02:00
Réparer les vivants

Un livre poignant sur un sujet difficile qui m'a plusieurs fois mis les larmes aux yeux. On suit le parcours d'un coeur, en 24h, de l'accident qui coûte la vie à Simon à sa transplantation dans le corps d'une personne en attente de greffe. Le livre est assez technique, j'ai appris énormément de choses sur les étapes nécessaires au don d'organe. Seul petit bémol : l'auteure fait des phrases très longues et parfois un peu lourdes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mathrix 2020-08-28T11:05:52+02:00
Réparer les vivants

"Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres provinces, ils filaient vers d'autres corps". Réparer les vivants est le roman d'une transplantation cardiaque. Telle une chanson de gestes, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d'accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le coeur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.

Afficher en entier
Réparer les vivants

Réparer les vivants est un roman unique. En vingt-quatre heures top chrono, il nous fait rencontrer plusieurs personnages, tous acteurs et actrices d’une même pièce : une transplantation cardiaque. De la mort du jeune donneur jusqu’à l’implantation de son cœur dans le corps d’une femme sur le seuil de la mort, en passant par la décision prise par les parents du premier et de tous les métiers impliqués dans le don d’organes et la transplantation.

L’autrice opère le tour de force de nous immerger totalement dans chaque minute de cette course contre la montre. On pleure avec les parents, on est concentré avec les médecins et les infirmiers et infirmières, on est plein d’espoir avec la receveuse. En plus de vivre ces vingt-quatre heures auprès d’eux, on apprend une facette de leur vie, leurs passions, leurs amours, leur histoire. Et pour cette raison, ce roman, qui est un vibrant hommage au système et aux acteurs et actrices du don d’organes en France, est aussi profondément humain.

La force de ce roman, celle qui nous fait ressentir aussi bien ces choses, est aussi ce qui peut rebuter : le style. Le roman est fait de phrases à rallonge, de phrases d’une page ou plus. Pour cette relecture, ça ne m’a pas dérangée. Il faut se laisser porter par le flots des mots, sans forcément chercher à tout saisir, juste se laisser emporter par la vague qui charrie tant d’émotions et de sensations en même temps. Mais ce n’est pas toujours facile à faire ; ça demande d’avoir un environnement calme et un cerveau plutôt concentré.

Je vous recommande donc mille fois cette immersion émouvante dans le milieu médical au travers d’une problématique éthique originale, mais je vous conseille de prévoir des plages de lecture au calme, pour en profiter au mieux !

Afficher en entier
Un monde à portée de main

Très beau roman richement renseigné sur les beaux-arts. L'auteur nous plonge dans un milieu de couleurs, nuances dans une écriture quasi poétique. Le personnage de Paula est fascinant. Son parcours de vie est guidé par sa passion des oeuvres réalisées, par ses rencontres amicales et amoureuses..Une écriture très étonnante, très imagée. Une découverte très plaisante. On est pris à la fois par le style et par l'histoire (qui paraîtrait banale écrite d'une autre manière). Un bon moment de littérature.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyLaporte 2020-10-31T14:53:46+01:00
Corniche Kennedy

J'avais assez aimé un autre livre de cette auteure "un monde a portée de main" ...Vraiment choquée par ce livre étudié en seconde par ma fille .C'est une honte de faire étudier un torchon pareil à des jeunes de 15 ans.Il y a des scènes carrément porno et obscènes.Je ne parle pas des gros mots et des phrases de 30 lignes...Franchement le niveau scolaire baisse mais on comprend pourquoi avec une telle œuvre .Je ne vois pas ce que l'on peut en apprendre !

Afficher en entier

On parle de Maylis De Kerangal ici :

10e Printemps du livre de Grenoble
2012-03-29T21:19:11+02:00
Maylis de Kerangal prix Médicis 2010
2010-11-03T15:24:00+01:00

Dédicaces de Maylis De Kerangal
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 10 livres

Verticales : 5 livres

Hélium : 1 livre

Theâtre Ouvert : 1 livre

Guérin : 1 livre

Raconter la vie : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array