Livres
572 990
Membres
632 868

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Delphine De Vigan

Auteur

6 301 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par cheyenne1864 2013-10-05T11:07:12+02:00

Biographie

Delphine de Vigan est née à Boulogne- Billancourt en 1966. Elle est l'auteur de six romans pour adultes, dont "No et moi" qui a reçu le Prix des libraires en 2007, et "Rien ne s'oppose à la nuit" qui a reçu le Prix Fnac 2011, le Prix France Television 2011, le Prix Renaudot des lycéens 2011, le Grand prix des lectrices de Elle 2012, et le Grand prix des lycéennes de Elle 2012.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 231 lecteurs
Or
2 250 lecteurs
Argent
1 876 lecteurs
Bronze
1 394 lecteurs
Lu aussi
1 829 lecteurs
Envies
2 359 lecteurs
En train de lire
138 lecteurs
Pas apprécié
253 lecteurs
PAL
1 590 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.74/10
Nombre d'évaluations : 2 311

7 Citations 1 397 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Delphine De Vigan

Sortie France/Français : 2021-03-04

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par rabanne73 2021-11-06T15:47:39+01:00
Rien ne s'oppose à la nuit

Lu en 2016, bien après le tollé médiatique qu'il y a eu autour de ce roman autobiographique. Un témoignage exutoire qui met en avant ce que la parole peut libérer (secrets de famille, sentiments refoulés).

Au décès brutal de sa mère, Delphine de Vigan semble avoir eu besoin d'essayer comprendre, de relire et réécrire sa "légende familiale", une nécessaire de combler des zones d'ombre. Car qui n'a jamais cherché à sonder le passé de sa famille, surtout à l'occasion d'un deuil ?!

A travers cette quête de (la) vérité, le lecteur est amené malgré lui à se reconnaître dans les ressentis exprimés par l'auteure (failles, angoisse, fuite, non-dits, sentiment d'abandon, mécanismes autodestructeurs, etc.), sinon à compatir sincèrement et lui souhaiter un apaisant chemin de résilience.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Luulu11 2021-11-09T13:45:51+01:00
Un soir de décembre

Delphine de Vigan comme on l'aime, incisive avec un regarde unique et vivant sur le genre humain. ce livre est profond, Inhabituel mais addictif. Son écriture est incroyable, comme toujours.

Le personnage de Matthieu est vraiment complexe et plein de profondeur, ils est mis en scène dans ça vie de façon vraiment remarquable, on s'attache très vite à lui mais si il n'est pas toujours un modèle de vertu. Ce n'est pas mon préférer d'elle mais il reste excellent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rabanne73 2021-11-09T22:21:51+01:00
Les Loyautés

Lu en 2018 (à la sortie du livre). C''était mon 4e roman de l'auteure. Une plume percutante et réaliste à laquelle je ne suis jamais insensible, malgré des sujets souvent sombres.

Un récit difficile donc, sur la maltraitance physique et psychologique, le chantage affectif, la culpabilité, l'impuissance, l'injustice, la colère, le mensonge, l'humiliation. Le lecteur espère seulement à la fin que les "papillons de nuit" puissent détecter un jour la bonne lumière !

Spoiler(cliquez pour révéler)Comment être loyal, à 12 ans, envers des parents maltraitants, dépressifs, destructeurs ? Doit-on être loyal envers une institution aveugle ? Envers un mariage insipide, un mari manipulateur ? Envers son passé, soi-même ? Envers une société hypocrite et égoïste ?! Théo, Mathis, Hélène, Cécile : quatre êtres qui subissent, se noient, se débattent, luttent, souvent confusément, avec plus ou moins de rage, de crainte, de courage, de foi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ThibaultGl 2021-11-13T10:45:51+01:00
Les enfants sont rois

Delphine de Vigan propose une vraie réflexion sur un sujet de société : l'exploitation des enfants sur internet. Je trouve que le thème est bien glissé dans une histoire intéressante. Ce qui l'est encore plus, c'est "l'après"... Que deviennent les enfants ? Comment s'en sortent-ils ? Le bond dans le futur apporte un début de réponse... J'ai vraiment bien aimé ma lecture qui nous fait réfléchir sur notre monde actuel. Spoiler(cliquez pour révéler)La fin nous montre aussi que le prix du succès est de finir seule pour Mélanie Claux. C'est terrible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Virginie-229 2021-11-21T00:23:51+01:00
Les enfants sont rois

Ah mais quel choc ! Merci à l'auteur pour cette prise de conscience. J'ai découvert un monde que je ne connaissais pas. A mi-lecture, j'ai parlé du roman à mon fils de 15 ans en lui disant comme je trouvais cette fiction originale et intéressante, et quelle surprise quand il m'a dit que, sur le fond, ce n'était pas une fiction du tout ! J'avais bien entendu parlé de téléréalité, mais le unboxing par exemple, à mon sens, ça ne pouvait être qu'une invention de l'auteur pour enrichir l'intrigue. Je ne parle même pas des défis...! Pourtant ça existe...! Et pire que tout, il y a de vrais gens que ça intéresse...! Au secours !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cardoni 2021-11-21T10:22:34+01:00
D'après une histoire vraie

Très belle écriture. Roman humain qui tiens en haleine.

Dans la tête d'un écrivain après l'arrivée d'un premier grand succès. Adulé par certain et incompris par d'autre. En plein doute une rencontre l'emmène et nous emmène sur des chemins étonnants..Ce qui m'a surtout intéressée, c'est la deuxième lecture qu'on peut faire de ce roman. Il est surtout question ici, en fait, de création littéraire. Delphine de Vignan s'interroge, et nous interroge, sur les rapports entre le réel et la littérature, entre la fiction et la réalité. Existe-t-il réellement une fiction ? ou l'écrivain ne fait-il que triturer sa propre réalité, sa propre vie pour en tirer une œuvre ? Qu'est ce qu'une autobiographie ? Flaubert disait "madame Bovary, c'est moi ", signifiant par là que le romancier, à travers tous les masques qu'il créée au travers de ses personnages, parle en fait toujours de lui-même.

Le vrai sujet du livre, c'est le dialogue des 2 héroïnes du roman, L et Delphine, sur la création littéraire, Delphine défendant la fiction pure, tandis que L pense que seule la réalité, la vérité, peuvent engendrer des chefs d'œuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par WENDYDYDY27 2021-11-21T18:44:48+01:00
No et moi

Delphine de Vigan est vraiment douée pour construire des romans courts mais efficaces ! Quelle belle histoire ! Un live émouvant qui se lit d'une traite. Sur le thème des sans abris. Une belle histoire d'amitié, de l'humanité...;

Un roman que je souhaite faire lire à mes ados !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaa_Npa 2021-11-21T21:57:25+01:00
Les enfants sont rois

C’est un ouvrage très différent de ce que Delphine de Vigan à l’habitude de proposer.

Et pourtant.

Ça a été une magnifique découverte et un super moment passé même si je suis un peu triste de ne pas avoir retrouvé son style habituel.

L'histoire est effrayante parce qu’elle est réaliste : une enfant star de Youtube, élevée par une mère complètement obnubilée par le paraître et la téléréalité, disparaît. Bien sûr toutes les pistes sont envisagées.

La critique des réseaux est nette : l'avis n'est pas contrebalancé. La mère, qui est accro aux réseaux, m'a fait l'effet d'une crétine absolument insupportable. Cette aura de négativité sur le sujet permet une chute grinçante et si réaliste qui rappelle que, à travers les écrans et les faux semblants, il y a des vrais émotions, de vraies personnes.

La triste beauté de cette fin est absolument magistrale.

Une seconde partie se déroulant des années après, explore un univers qu'on ne connaît pas, théorique : la retombée de cette exposition permanente sur les enfants. D. de Vigan lance des pistes intéressantes. La fameuse Mélanie (la mère) apparaît également dans cette partie, au comble de l'abrutissement. Mais au final, même si j'ai détesté ce personnage, j'ai encore peut-être plus détesté sa mère, qui m’a retournée par son comportement ignoble... Les gens comme elles existent, malheureusement, et c'est ce qui rend le propos si glaçant.

L'autre femme que l’on suit (dans la brigade qui enquête) est complètement à l'opposé de Mélanie. Je me suis beaucoup attaché à elle, à plein de niveaux, et elle m'a touchée. La babysitteur des deux enfants de Mélanie est aussi un très beau personnage qui m'a beaucoup retournée.

Même si ce n’est pas un coup de cœur, je suis obligée de reconnaître que c'est un excellent livre qui amène des pistes de réflexion vraiment intéressantes sur la place des réseaux et leur impact dans notre vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rabanne73 2021-11-23T17:16:09+01:00
No et moi

Lu en 2019. Non seulement c'est un roman social réussi, mais surtout un excellent terreau pour débattre avec nos adolescents (auxquels ce livre est toujours conseillé, dès 13-14 ans). Autant de fraîcheur que de profondeur psychologique émanent de ce récit.

C'est une histoire de rencontre et de regards croisés, de précarité affective et sociale, de peur et de solitude, d'amitié et de solidarité, de rêves et d'utopie... No représente toutes ces autres "No" invisibles, que l'on croise quotidiennement sans voir, il est si simple de les juger, sans même essayer de deviner d'où est venu un jour la chute, la déchéance, l'exclusion, l'effondrement. Bref, une vie seulement en marge, de la nôtre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Croquignolle 2021-11-28T15:11:44+01:00
Les Gratitudes

Lorsqu'un livre éveille tant de souvenirs personnels, il est difficile d'en faire une chronique objective. Les gratitudes fait partie de ces livres-là.

Ce livre m'a été offert par mon frère qui n'a pas pour coutume de m'envoyer des ouvrages. Touchée par son geste, consciente du trésor qui devait se trouver au coeur de ces pages et soucieuse de ne pas laisser ce livre s'empoussiérer sur mes piles, je l'ai entamé aussitôt reçu.

Les gratitudes, c'est l'histoire de Michka, femme courageuse, battante, dynamique, indépendante. Face à la maladie qui efface gentiment le dictionnaire de sa mémoire et qui la fatigue terriblement, elle se bat, corps et âme pour rester digne et pour continuer de prendre soin des autres et d'elle-même.

Ce livre me renvoie au combat d'une autre femme, Colette, ma maman.

Durant plus de dix ans, elle a affronté sans faiblir le mal qui l'a happée. Jour après jour, elle a dû faire le deuil si douloureux de la perte de ses mots avant de devoir lâcher prise devant d'autres pertes plus conséquentes encore. Jusqu'au bout, jusqu'à la fin, même enfermée dans le silence, elle a gardé une immense dignité dans son regard et un lumineux amour dans son sourire, pour chacun d'entre nous.

Et chaque fois que je pense à elle, le mot "gratitude" vient à mon esprit. Elle m'a tant appris de la vie alors même qu'elle perdait l'indépendance de la sienne. Quelle leçon !

Les gratitudes a donc été pour moi une lecture bouleversante, une plongée dans les souvenirs souvent douloureux, parfois joyeux, toujours tendres.

Une lecture souriante aussi. Parce que face à cette maladie, l'humour est nécessaire. Il nous permet de garder toute la tendresse des moments partagés et d'affronter les peurs quotidiennes.

Delphine de Vigan a su trouver les mots pour décrire la délicatesse de l'humour, la douceur de la pudeur, la force des émotions et la simplicité désarmée des relations vraies face à la maladie. Elle a su saisir parfaitement les enjeux qui se trament quand les mots se perdent mais que l'amour invente tous les moyens pour se dire, pour se vivre.

Un coup de coeur émouvant pour un voyage au coeur de ma vie.

Afficher en entier

On parle de Delphine De Vigan ici :

Dédicaces de Delphine De Vigan
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

LGF - Le Livre de Poche : 13 livres

JC Lattès : 11 livres

France Loisirs : 3 livres

Feryane : 2 livres

Points : 1 livre

Libra Diffusio : 1 livre

Hatier : 1 livre

Le Livre de Poche Jeunesse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array