Livres
534 245
Membres
559 431

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pierre Choderlos de Laclos

Auteur

France Né(e) le 1741-10-18
Italie 1803-09-05 ( 61 ans )
3 963 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par newmoon 2010-07-23T10:44:54+02:00

Biographie

Capitaine d'artillerie à la carrière honorable, Pierre Choderlos de Laclos est tout à fait méconnu avant la parution de son chef-d' oeuvre, 'Les Liaisons dangereuses'. Né au hasard de ses garnisons à Besançon, à l'île d'Aix, puis à Paris, l'ouvrage suscite un vif scandale lors de sa sortie. Mettant en scène des aristocrates aux moeurs plus que libertines, Laclos reprend un genre à la mode, celui du roman épistolaire, exploitant pour la première fois toutes ses ressources : multiplication des points de vue, liberté de ton, ironie cruelle de la chronologie, et surtout distanciation vis-à-vis des personnages. La Révolution éclate, et Laclos, épris de liberté, rejoint le club des Jacobins. Commissaire aux armées, il prépare largement la victoire de Valmy. Mais il est bientôt arrêté... C'est la chute de Robespierre qui le sauve de l'échafaud. Réintégré dans l'armée par Bonaparte, il continue de produire quelques poèmes, mais meurt avant d'avoir achevé son second roman.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
600 lecteurs
Or
777 lecteurs
Argent
711 lecteurs
Bronze
533 lecteurs
Lu aussi
1 089 lecteurs
Envies
688 lecteurs
En train de lire
126 lecteurs
Pas apprécié
146 lecteurs
PAL
817 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.72/10
Nombre d'évaluations : 813

4 Citations 408 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pierre Choderlos de Laclos

Sortie Poche France/Français : 2009-01-08

Les derniers commentaires sur ses livres

Les Liaisons dangereuses

Si les auteurs classiques (marquis de Sade à part bien évidemment) nous ont habitués à beaucoup de sobriété, se permettant tout de même non-dits et sous-entendus, ce roman épistolaire de Choderlos de Laclos se distingue particulièrement ! L'auteur y prend un malin plaisir à pousser ses personnages toujours plus loin dans la dépravation et met le beau langage du XVIIIe siècle au service de la luxure et de l'immoralité.

Ainsi, différents caractères se succèdent au fil de ces lettres. Il y a d'abord un duo de choc, la marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont, créatures malignes et machiavéliques qui ne se préoccupent que de leur propre plaisir. Se retrouvent involontairement mêlés à leurs intrigues des personnages d'une innocence à la fois naïve et sotte, tels Danceny ou Cécile de Volanges, et d'autres plus dignes comme la présidente de Tourvel. Tous se retrouvent mêlés à un imbroglio qui tisse sa toile au fil des pages, attendant de les prendre au piège. Jusqu'au bout, on se demande qui tombera et quand.

J'ai également beaucoup aimé le jeu de l'auteur et de l'éditeur sur la prétendue véracité de ces lettres. Si ce procédé était fréquent à l'époque afin d'accréditer la vraisemblance d'un ouvrage, je trouve que cela fonctionne particulièrement bien ici, où Laclos se fait à de nombreuses reprises l'écho de lettres qui n'auraient pas été retrouvées ou manquant d'intérêt.

Malgré quelques longueurs, cet incontournable de la littérature française est donc fort agréable à lire.

Afficher en entier
Les Liaisons dangereuses

Par le biais d'une dense correspondance, nous suivons les vices et les stratagèmes de deux cruels personnages : la Marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont. Nos deux amis sont si libérés qu'ils se fichent éperdument du mal qu'ils peuvent causer, notamment à leurs deux pions : la très jeune Cécile de Volanges et son amour secret, le Chevalier Danceny. Ces deux-là ne seront pas les seules victimes du duo infernal : la Présidente de Tourvel - une femme mariée et très pieuse, c'est-à-dire une forteresse que Valmont souhaite assiéger - en fera également les frais. Passions et tourments sont au programme de ce roman.

Habituée à lire des classiques plus conventionnels, ce livre m'a étonnée. Laclos ne cache rien des pensées et du mode de vie de ses personnages. Je pense notamment à la lettre écrite par Valmont sur une "table" improvisée, grandiose ! La langue est également difficile à suivre, le langage des personnages est certes splendide mais j'ai parfois relu 3 fois la même phrase pour comprendre quelle était l'intention de l'expéditeur de la lettre. La psychologie des personnages est très intéressante, mais je déplore un peu le côté manichéiste : Merteuil et Valmont sont de vrais vilains, Cécile et Danceny sont très naïfs, et Madame de Tourvel se fait piéger par l'amour après une longue lutte.

Même si je souhaitais lire ce classique depuis des années, je n'en garderai sûrement pas un grand souvenir. Cela m'a tout de même donné envie de découvrir au moins l'une des adaptations cinématographiques.

Afficher en entier
Les Liaisons dangereuses

Enfin, je l'ai lu. Depuis les nombreuses années qu'il attends sagement dans ma PAL, il était temps.

Concrètement, j’ai adoré l’écriture! Les personnages et leurs histoires est très prenantes. On a envie de connaître le fin mot de l’histoire. La preuve en est que quand j’en ai eu le temps, je l’ai dévoré.

L’écriture m’a transportée, c’est une des choses que j’ai le plus apprécié. La formulation surtout dans des lettres, c’était vraiment impressionnant.

Je lis peu de romans épistolaires, et ca livre me l'a fait regretté. Je n'avais pas l'impression de lire les lettres mais je pouvais imaginer les scènes.

Au niveau des personnages, malgré le côté méchant de l'histoire, j'ai apprécié Valmont : son charme, son éloquence surtout (non, non je ne suis pas folle ^^). Par contre j'ai eu beaucoup plus de mal avec la marquise de Merteuil qui semblait manipuler tout le monde y compris Valmont, son ami / confident et qui par vengeance contre une personne va semer un sacré chaos. Je n'en dirais pas plus, pour ne pas spoiler.

Spoiler(cliquez pour révéler)Les lettres finales de ces deux protagonistes et leur "guerre"... wahou.

La Présidente de Tourvel m'a quand à elle beaucoup émue Spoiler(cliquez pour révéler)Surtout au vue de son sort, qu'elle ne mérite absolument pas.

Bien entendu, je vous conseille de découvrir l'histoire de ce classique.

Afficher en entier
Les Liaisons dangereuses

Une relecture qui fait toujours autant de bien...malgré la nocivité manifeste des personnages centraux ! XD

"Les liaisons dangereuses" (dont le titre apparait dans une lettre de Mme de Tourvel puis de Mme de Volanges) pourrait tout aussi bien s'appeler "l'art de la manipulation ou du chantage affectif".

On ne peut qu'être séduit par le binôme néfaste de Valmont et Merteuil. Leurs manigances vont tour à tour nous stupéfier, amuser, horrifier...mais quel génie diabolique ils possèdent (indépendamment l'un des l'autre en premier lieu...alors quand ils font équipe...planquez-vous !!)!

Étrangement on est rapidement séduit par le malicieux Valmont qui malgré la gravité des actes fait pensé à un enfant capricieux qui fomente des coups pendables réjouissants (la lettre "écrite sur la table" et le rocambolesque de l'histoire du "cambrioleur" sont révoltants de drôlerie !^^).

A contrario, bien qu'impressionné par elle...on hait Mme de Merteuil ! Bien qu'elle ne fait rien de pire que lui...juste elle est une femme ! Et court même plus de risques dans ses aventures de par son sexe ! Certes à son époque naitre femme...était le pire sort possible ! (Alors que Valmont étant homme...passera toujours gaiement entre les mailles.) Sa rancœur même si elle est déplaisante est compréhensible. (Il sera toujours plus libre de ses actions qu'elle...juste parce qu'il est un mec. Frustrant !) Toutefois le problème d'antipathie ressentie à son égard est tout bonnement qu'elle est à l'origine de tout. Par volonté revancharde contre "un seul homme" qui a commis l'outrage de la répudier !! (Homme dont on ne lira qu'une seule lettre dans tout l'ouvrage !)

Le battement d'aile de papillon c'est elle qui le déclenche...gratuitement parce qu'elle est vexée ! Oo Et cela va entrainer un nombre de dommages collatéraux hallucinants (innocents et n'ayant rien demandé à personne). C'est comme si elle avait décidé de ne pas être heureuse...et que personne dans son entourage (pas même ses proches) ne devait l'être. La moindre parcelle de bonheur auquel pourra prétendre tous les correspondants elle va leur arracher. Complots, moqueries, chantages, révélations vraies ou fausses, détournements (si Valmont en use, il s 'inquiète d'elle...et s'en retrouvera mal récompensé. Lui aussi se retrouvera victime d'elle quand elle foudroie l'amour qu'il connait pour la première fois de sa vie) tous les moyens sont bons.

Mme de Merteuil est une pervers narcissique de talent.

Cécile est le premier point jetable utilisé. Son éducation claquemurée lui porte bien du préjudice. Une oie blanche pareille quand elle rencontre des malveillants mielleux ne peut que tomber sous leur égide (excès de naïveté, malchance de faire confiance à qui il ne faut pas). Mme de Volanges se mordras éternellement les doigts d'avoir confier sa fille à qui n'avait d'ange que l'apparence.

Danceny l'amoureux transi nous apparait plus ennuyeux comme la pluie que passionné...mais cela fait partie de l'humour du livre ! Ses échanges avec Cécile sont si "culcul la praline" qu'ils nous font rire et nous les rendent attachants. Leur destin aurait pu être si différent..."soupir". Mais bien évidemment Mme de M ne pouvait le permettre.

Mme de Tourvel et Mme de Rosemonde sont la touche "bienveillance". Leurs tourments nous affligent et il est difficile de lire ce qu'il advient de la première. Un déchirement plus grand encore que celui que l'on ressent pour Cécile (protégée par son "ignorance" du monde et inconsciente du bien et du mal tout du long...elle ne deviendra "consciente" qu'à la fin...la douleur n'en sera pas moins violente au vu de sa décision).

C'est le bluffant du roman...on connait la fin d'entrée (averti par "l'éditeur" et "le rédacteur") et pourtant...pfiou !

Le phrasé est remarquable (les petites "notes" du rédacteur fort à propos). Même sans avoir l'entête...on reconnait le personnage qui écrit !! Les caractères et liens sont vraiment bien déterminés.

Une vraie pépite comme il n'en existe que peu ! (Epistolaire de surcroit !)

Aparté : je retiens deux mots inusités de ma lecture "capucinade" et "céladon" dont j'ai redécouvert le sens.^^

Afficher en entier
Les Liaisons dangereuses

De tous les livres que j'ai dû lire à l'école, je pense que c'est un de mes préférés ! J'étais vraiment à fond dedans...

Afficher en entier
Les Liaisons dangereuses

Incroyable. J'ai refermé ce roman il y a quelques jours déjà, mais je ne m'en remet pas. Il est si éloigné de tout ce que j'avais lu jusqu'à présent que je ne trouve même pas les mots. Certes, il est long, peu attirant, mais je vous en conjure, donnez-lui une chance, il mérite amplement le temps passé à relire les phrases parfois alambiquées pour comprendre leur sens. C'est d'une finesse ! Tous les personnages sont campés à la perfection, l'auteur va jusqu'à changer de style d'une lettre à l'autre. Les thèmes abordés sont tellement variés et actuels que le roman pourrait être étudié sous une infinité d'angles différents. Et tous les moments où l'auteur parle de sexe sans en parler sont un pur régal pour nous lecteurs contemporains. Je pourrais sincèrement en parler pendant des heures alors je vais conclure en vous enjoignant une fois de plus, qui que vous soyez, à aller y plonger le nez sans plus tarder !

Afficher en entier
Les Liaisons dangereuses

Le style épistolaire est très bien géré ; on reconnaît les différents personnages à leur manière de s'exprimer et c'est particulièrement amusant de voir les différents points de vue d'un même évènement (évidemment réécrit par les personnages selon leurs besoins et leur interlocuteur).

Les personnages sont le point fort du livre : tantôt amusants, tantôt touchants... On ne se lasse pas de lire leurs lettres. Il fait bon d'avoir intercalé des lettres de Mesdames de Rosemonde et de Volanges ainsi que de la Présidente de Tourvel ; personnages positifs et bienveillants, elles apportent un peu de douceur, de morale et d'amour pur pour contrebalancer Madame de Merteuil qui prend plaisir à ruiner et causer la perte de son entourage pour des raisons plus souvent mesquines que justifiées.

On ajoute à cela une fin moraliste et cela donne un très bon livre dont je garde quelques belles lignes bien tournées.

Afficher en entier
Les Liaisons dangereuses

Un classique français souvent mal jugé tout comme son auteur (qui soit dit en passant était un époux fidèle et un bon père de famille). Bien que ce soit un roman épistolaire, l'histoire se lit vraiment bien. C'est sans doute le classique que j'ai le plus lu (livre sur lequel je suis tombée au Bac L à l'épreuve littérature et qui m'a valu une bonne note).

Afficher en entier
Les Liaisons dangereuses

J'ai lu ce livre au lycée dans le cadre scolaire comme beaucoup. Dans un premier temps je n'ai pas plus apprécié que ça cette oeuvre, mais son étude m'a permis de comprendre les rouages de l'histoire et de finalement l'apprécier. Même si c'était une lecture scolaire, j'en garde donc un très bon souvenir.

Afficher en entier
Les Liaisons dangereuses

"Les Liaisons Dangereuses" est pour moi le roman épistolaire le plus abouti. A partir de la correspondance de divers personnages, Laclos parvient à développer toute une trame psychologique. Il y décrit l'hypocrisie, la pudibonderie, le libertinage, la manipulation.

Et tout semble excusable, tant le lecteur entre dans la vie et les manigances de ces différents protagonistes: la façon dont la Marquise de Merteuil se sert de la jeune Cécile de Volanges ne choque même plus le lecteur, tant la Marquise semble, au travers de ses lettres, être une femme passionnée et passionnante.

Enfin, la correspondance des différents personnages entre eux nous semble tellement réelle, que l'on a presque l'impression que Laclos nous livre un documentaire sur le libertinage au XVIIIe siècle: les lettres semblent avoir été écrites par des personnages réels et simplement réunies sous forme d'ouvrage par l'auteur.

Une perle de la littérature française !

Afficher en entier

On parle de Pierre Choderlos de Laclos ici :

Dédicaces de Pierre Choderlos de Laclos
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Larousse : 3 livres

Pocket : 2 livres

Gallimard : 2 livres

La Bibliothèque : 1 livre

Flammarion : 1 livre

Hachette : 1 livre

Hatier : 1 livre

Editions du Rocher : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array