Livres
559 268
Membres
608 173

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Liaisons dangereuses



Description ajoutée par anonyme 2013-04-18T13:02:06+02:00

Résumé

La jeune Cécile de Volanges quitte son couvent pour faire l'apprentissage du monde et épouser le comte de Gercourt, mais une de ses parentes, la marquise de Merteuil, entend profiter de ce projet de mariage pour se venger d'une infidélité que lui a faite autrefois Gercourt. Elle charge donc son complice, le vicomte de Valmont, de pervertir Cécile avant ses noces. Mais loin de Paris, dans le château de sa vieille tante, Valmont s'est de son côté mis en tête de séduire la dévote présidente de Tourvel, et une idylle bientôt se noue entre la "petite Volanges" et le jeune Danceny.

Parue en 1782, Les Liaisons dangereuses sont la seule grande oeuvre de Laclos et le succès est immédiat, mais le roman frappé de condamnation morale, cessera d'être réédité pendant une partie du XIXe siècle. De Baudelaire à Giraudoux, de Malraux à Roger Vailland, ce sont des écrivains qui peu à peu l'imposeront comme un chef d'oeuvre que le cinéma popularisera. Il se peut que l'impeccable maîtrise de ce roman par lettres nous soit devenue lointaine: elle n'empêche pas qu'il sollicite encore nos rêves et nos fantasmes.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 082 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par isane3 2012-06-10T14:27:08+02:00

Lettre CLIII :

Le Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil.

Je réponds sur-le-champ à votre Lettre, et je tâcherai d'être clair ; ce qui n'est pas facile avec vous, quand une fois vous avez pris le parti de ne pas entendre.

De longs discours n'étaient pas nécessaires pour établir que chacun de nous ayant en main tout ce qu'il faut pour perdre l'autre, nous avons un égal intérêt à nous ménager mutuellement : aussi, ce n'est pas de cela dont il s'agit. Mais encore entre le parti violent de se perdre, et celui, sans doute meilleur, de rester unis comme nous l'avons été, de le devenir davantage encore en reprenant notre première liaison, entre ces deux partis, dis-je, il y en a mille autres à prendre. Il n'était donc pas ridicule de vous dire, et il ne l'est pas de vous répéter que, de ce jour même, je serai ou votre Amant ou votre ennemi.

Je sens à merveille que ce choix vous gêne ; qu'il vous conviendrait mieux de tergiverser ; et je n'ignore pas que vous n'avez jamais aimé à être placée ainsi entre le oui et le non : mais vous devez sentir aussi que je ne puis vous laisser sortir de ce cercle étroit sans risquer d'être joué ; et vous avez dû prévoir que je ne le souffrirais pas. C'est maintenant à vous à décider : je peux vous laisser le choix mais non pas rester dans l'incertitude.

Je vous préviens seulement que vous ne m'abuserez pas par vos raisonnements, bons ou mauvais ; que vous ne me séduirez pas davantage par quelques cajoleries dont vous chercheriez à parer vos refus, et qu'enfin, le moment de la franchise est arrivé. Je ne demande pas mieux que de vous donner l'exemple ; et je vous déclare avec plaisir que je préfère la paix et l'union : mais s'il faut rompre l'une ou l'autre, je crois en avoir le droit et les moyens.

J'ajoute donc que le moindre obstacle mis de votre part sera pris de la mienne pour une véritable déclaration de guerre : vous voyez que la réponse que je vous demande n'exige ni longues ni belles phrases. Deux mots suffisent.

Paris, ce 4 décembre 17**.

Réponse de la Marquise de Merteuil (écrite au bas de la même Lettre).

Hé bien ! la guerre.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

"Un livre qui brule à la manière de la glace" comme le disait Baudelaire. J'ai adoré ce livre, on est tout simplement subjugué par une telle cruauté... C'est tellement prenant... J'aime les romans épistolaires !

Afficher en entier
Argent

Roman étudié en cours mais vraiment apprécié. J'ai été agréablement surprise de lire ce livre qui est assez libertin mais il y a avant tout différents personnages stéréotypés qui évoluent en terrain miné. Dangereux ? En effet...

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par MarjorieCDeeb 2019-08-26T02:15:26+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

J’ai vraiment du mal avec ce genre de roman épistolaire. En plus, je l’ai lu en audio, ce qui n’a pas facilité ma compréhension.

J’ai du mal à comprendre pourquoi ce roman a autant de lecteurs.

Afficher en entier
Diamant

Je pourrais relire ce classique encore et encore tellement je l'aime ! Je ne me lasse pas de cette histoire, je suis absolument fan de la marquise de Merteuil et si je n'ai qu'un conseil à vous donner c'est de foncer.

Afficher en entier
Diamant

Un de mes livres de chevet, à lire et relire.

Original (aucun dialogue), un aperçu convainquant de la période des Lumières et des rapports humains.

Afficher en entier
Lu aussi

Lecture pour le bac de français de 2020. Je l'ai choisi moi même. Le sarcasme et le fait que ce soit un roman épistolaire m'a séduit. Les personnages sont absolument détestable, ne mentons pas, mais l'histoire est prenante. Une chose que j'ai trouvé terrible est le traitement des femmes dans cette œuvre. Une est cruche et l'autre manipulatrice, le reste sont vertueuses mais toujours selon le point de vue des hommes, mais bizarrement (non) les hommes s'en sortent les mains dans les poches alors qu'ils ont autant voire plus à se reprocher et les femmes au couvent ou défigurée. J'ai envie de dire que c'est un classique hein (inacceptable)

Afficher en entier
Diamant

J'ai beaucoup trop aimé, c'est vraiment passionnant

L'échange épistolaire est une manière vraiment originale d'écrire un livre, c'est prenant du début jusqu'à la fin

Les personnages sont hauts en couleur et leurs arcs narratifs sont juste excellents

Je le conseille vivement !

Afficher en entier
Lu aussi

Un livre surprenant (si je n'avais pas connu parfaitement l'intrigue avant).

J'ai bien aimé ce roman épistolaire, j'ai été fascinée par Mme de Merteuil et par le Vicomte. J'ai trouvé que ce livre était vraiment en avance sur son temps ce qui m'a enchanté. L'écriture est très raffinée, un peu trop parfois ce qui rend certaines actions difficilement compréhensibles si on n'en connait pas la trame. Ce livre est à la fois moral et immoral ce qui le fait vraiment ressortir par rapport aux livres de cette périodes et explique en partie son succès.

Une lecture malheureusement trop connue pour figurer à mon palmarès mais que je recommande tout de même.

Afficher en entier
Bronze

Quel mal m’a t-il pris d’avoir mis autant de temps avant de me décider à le lire ? Conseillé par mes professeurs depuis le lycée ou encore cité comme « une des références » en matière de culture générale littéraire, il faut dire que c’est toujours un combat avec soit ( pour ma part du moins ) pour ouvrir un classique. Les bonnes surprises ont beau avoir existé, elle n’empêche pas les aprioris. Lecture élitiste ? Trop complexe ? Même le titre en lui-même nous laisse croire qu’on part sur une zone minée ... Tant que ça ? Alors non ... on a bien quelques longueur mais ça serait mentir que de dire que je n’y ai pas pris plaisir !

Je n’ai presque pas honte d’admettre que, moi, j’ai bien aimé Valmont et La Merteuil. Déjà, on sent ici, dans mes mots, que je fraternise avec eux. Alors non, je n’irais pas dire qu’ils sont super attachants, ni que je m’identifie en eux mais ça avait quelque chose de jouissif de voir autant de vices au milieu d’autant de mœurs. Ce n’était pas grossier, c’était provocateur.

L’œuvre en elle-même, elle amène mille débats que ce soit sur l’époque, les prises de positions de l’auteur... La Marquise se revendique à ce qui ressemble une féministe quand elle dit vouloir rendre justice à son sexe. A bas la pruderie, vive le plaisir sexuel et féminin. Mais est ce vraiment lui rendre justice que de la rendre infâme, manipulatrice et plus vicieuse et « méchante » que Valmont qui revendique et s’octroie le même plaisir ( mais un peu plus pardonné parce que quand même c’est un homme, vous comprenez ? ). L’homosexualité femme est survolé avec la bisexualité ( ambiguë ) de la Marquise. Plus poétique que réellement explicite mais là c’est purement contextuel par rapport à l’œuvre. Et puis encore ici la même question revient : cette homosexualité n’est t-elle pas encore le fruit de la manipulation, son but n’est t-il pas d’attraper dans sa toile la petite Volange ?

Parce que c’est à ça que ressemble l’œuvre de cette duchesse : une toile d’araignée. Délicatement et méticuleusement tissée... Tout ceux qu’elle attrape en ressortent finalement complètement brisé. L’impression que je ressort aussi de cette lecture c’est cette sensation d’improvisation constante de la part de la Marquise, de prise de de décision sur un coup de tête puis de changement de cap en cas de lassitude mais en même temps de total contrôle et calcul. J’ai trouvé ça à la fois terrifiant et subjuguant.

Afficher en entier
Or

Mon premier roman épistolaire. J'ai bien aimé l'intrigue empli de coup bas et de tromperie. De plus, bien que l'histoire ne soit rapportée que par des lettres, on parvient à cerner le caractère de chaque personnage ainsi que leurs intentions.

Afficher en entier
Diamant

J'ai lu pour la première fois ce roman quand j'étais au lycée. Depuis, j'ai eu l'occasion de m'y replonger à plusieurs reprises car il est devenu l'un de mes romans préférés.

Nous suivons ici les aventures de deux personnages, le Vicomte de Valmont et Madame de Merteuil, deux libertins en rivalité permanente. L'auteur a fait le pari de la forme épistolaire. Le récit avance donc par les échanges de lettres entre ces deux personnages mais pas seulement. Car qui dit libertins, dit conquêtes. Et ces conquêtes vont apparaître davantage comme des victimes que comme des amants pleinement épanouis.

En effet, Madame de Merteuil apparaît comme une femme passionnée, désireuse de se venger de l'un de ses anciens amants tout en ayant réussi à garder les apparences. Elle demande alors au Vicomte de Valmont, libertin notoire connu pour ses frasques, de séduire la jeune et ingénue Cécile de Volanges, tout droit sortie de son couvent pour épouser ce fameux ancien amant. Mais face au peu d'empressement de Valmont, Merteuil va mettre en oeuvre tous les stratagèmes possibles pour la pousser dans les bras de son professeur de musique, le chevalier Danceny.

De son côté, le Valmont vise un projet plus ambitieux : séduire la présidente de Tourvel, une jeune femme mariée, réputée pour sa vertu. Epris de la marquise, celle-ci le met en effet au défi de séduire Madame de Tourvel. S'il réussit, Merteuil cessera de se refuser à lui. Mais sa tâche sera d'autant plus ardue que sa réputation ne joue pas en sa faveur, Madame de Volanges ayant écrit à son amie pour la prévenir de s'en méfier. Pour se venger, il décide donc de séduire Cécile.

Le vicomte va finalement se laisser prendre au jeu de l'amour et tomber éperdument amoureux de la présidente, provocant alors la rage de Madame de Merteuil. D'allié et ancien amant, le vicomte devient à ses yeux un homme agaçant, aveuglé par ses sentiments.

La forme épistolaire sert très bien le récit en nous permettant de découvrir les pensées et émotions de chacun des personnages. La fourberie, la méchanceté et l'égoïsme des deux libertins sont d'autant plus visibles face à l'innocence et la pureté des autres personnages. Leurs actions auront des conséquences dramatiques. Au fur et à mesure du récit, le vicomte et la marquise vont prendre des chemins différents : le premier cherchant la rédemption, l'autre s'enfonçant dans sa vengeance. Mais le vicomte peut-il vraiment trouver le salut ? Et la passion de la marquise trouvera-t-elle une limite ? La raison n'a guère sa place ici, tout n'est qu'histoire de sentiments et de passion. Or, celle-ci semble dangereuse et même destructrice.

Au-delà d'une simple histoire d'amour, Les liaisons dangereuses nous montre la condition difficile des femmes de l'époque. Si le vicomte peut afficher ouvertement ses conquêtes, il n'en va pas de même pour la marquise, qui doit mener la vie qu'elle souhaite sous de fausses apparences. Il n'était pas bon d'être libertine au XVIIIème siècle et Madame de Merteuil va en éprouver du ressentiment à l'encontre de Valmont. Laclos nous pousse donc à nous interroger sur la condition des femmes à une époque où seule la réputation importait.

Laclos nous livre dans une écriture sublime une histoire d'amours passionnées. Le réalisme et la profondeur de ses personnages réussissent même à nous faire douter qu'il s'agit d'une simple fiction tellement ça en est troublant. Je pourrais parler pendant des heures encore de ce livre tellement il regorge de détails. Si la forme épistolaire peut en rebuter certains (de même que sa longueur), personnellement, l'histoire était tellement prenante et les personnages tellement impitoyables que je me suis laissée emportée.

A tous ceux et celles qui aiment les histoires d'amour où vengeances et manipulations sont les maîtres-mots, n'hésitez pas !

Afficher en entier
Bronze

Roman épistolaire à la fois cruel et plein de sous-entendus mais tout de même intéressant

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Liaisons dangereuses

  • France : 2006-01-01 - Poche (Français)
  • France : 2018-08-16 (Français)

Activité récente

Eva598 le place en liste or
2021-07-18T00:42:57+02:00
AngieV l'ajoute dans sa biblio or
2021-07-14T18:36:55+02:00

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 4082
Commentaires 419
extraits 129
Evaluations 849
Note globale 7.8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode