Livres
473 137
Membres
446 643

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Trudi Canavan

1 709 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par 21la 2012-10-05T15:47:51+02:00

Biographie

Trudi Canavan est australienne. Aussi loin qu'elle se souvienne, cette illustratrice et designer free-lance a toujours écrit, principalement à propos de choses qui n'existaient pas. A défaut d'être magicienne, Trudi est certainement alchimiste, car elle transforme en or tout ce qu'elle touche : La Magie de magicien noir est sa première série de Fantasy et un best-seller phénoménal, avec plus d'un demi-million d'exemplaires vendus rien qu'en Grande-Bretagne !

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 376 lecteurs
Or
2 171 lecteurs
Argent
1 135 lecteurs
Bronze
611 lecteurs
Lu aussi
465 lecteurs
Envies
2 584 lecteurs
En train de lire
109 lecteurs
Pas apprécié
55 lecteurs
PAL
1 984 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.14/10
Nombre d'évaluations : 427

0 Citations 555 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Trudi Canavan

Sortie France/Français : 2017-08-16

Sortie Poche France/Français : 2020-01-15

Sortie USA/English : 2017-09-19

Les derniers commentaires sur ses livres

La Trilogie du Magicien Noir, Tome 2 : La Novice

Un tome 2 qui en met plein la vue, à la hauteur du premier et même plus ! On plonge dans le vif du sujet pour de vrai avec de multiples intrigues qui se croisent et se lient. Tout le roman laisse place à l’imagination, nourrie par une écriture superbe et un suspens qui donne envie de passer des nuits blanches pour savoir ce qui arrive à tout ce beau petit monde magique. Des mystères élucidés, d’autres qui se la ramènent, et tant à découvrir sur les personnages pour les comprendre vraiment... j’ai adoré ce tome 2 et j’ai hâte de savoir comment cette histoire va se terminer. Pas de doute, Sonea, Dannyl et Tayend, et le Haut Seigneur Akkarin nous réservent une belle fin !

Afficher en entier
L'Âge des Cinq, Tome 1 : La Prêtresse Blanche

Un premier tome intéressant qui m'a permis de découvrir cette auteur, qu'on me recommande depuis un moment. L'histoire est bien menée et les personnages sont vraiment attachants. On se laisse guider dans cette aventure incroyable.

Afficher en entier
La Trilogie du Magicien Noir, Tome 3 : Le Haut-Seigneur

Les aventures de Sonea touchent à sa fin ! J'ai beaucoup aimé ce livre, une bonne conclusion à cette saga. J'ai trouvé l'enchaînement moins fou que pour le second tome, par contre (certains mécanismes de l'histoire étaient plus faciles à deviner).

Par contre, la découverte du vrai fond de l'histoire, ce petit morceau de suspens qui se cache derrière les chapitres depuis le début... un vrai régal ! Les Ichanis, les mages noirs, la différence de puissance entre les adeptes de la magie noire et les magiciens lambda de la Guilde.... Tout ça permet de s'imaginer si clairement la puissance que la Guilde devait posséder jadis,Spoiler(cliquez pour révéler) et surtout pourquoi elle a décidé de mettre un terme à ces pratiques magiques.

Découvrir ce que sont devenus des personnages tels que Cery, Spoiler(cliquez pour révéler)l'évolution de la relation entre Tayend et Dannyl, l'apparition (enfin !) du personnage du roi (qui reste d'ailleurs bien dans le fond, malgré tout, un peu comme dans tous les autres aspects de son règne finalement)... tout cela était vraiment un moteur génial.

La plume de Trudi Canavan est aussi magique que son histoire. Je ne regrette vraiment pas d'avoir embarqué dans cette aventure et d'avoir suivi les personnages durant ces 3 tomes qui composent la saga. Je recommande vraiment !! En route pour ses autres romans maintenant...

Afficher en entier
La Trilogie du Magicien Noir, Tome 1 : La Guilde des Magiciens

Un livre plutôt bien agréable. J'ai trouvé un peu long le début.... j'aurais aimé plus de rythme. J'ai bien aimé le dernier 1/3 du livre plus accrocheur. Les personnages sont intéressants...il manque peut être un chouilla de profondeur mais j'avais l'impression sur cette fin de livre qu'on en découvrait un peu plus et plus rapidement. La fin d'ailleurs annonce une intrigue bien sympathique qui donne envie de poursuivre.

Afficher en entier
L'Âge des Cinq, Tome 2 : La Sorcière Indomptée

Très bon livre d'un très bon auteure.

Le suspence est présent jusqu'à la fin du livre et on a hâte d'entamer le troisième.

Très bon livre

Afficher en entier
La Trilogie du Magicien Noir, Tome 2 : La Novice

Un bon 2e tome qui m'a plus accrochée que le tome 1. Le rythme est plus soutenu et on a la satisfaction de voir évoluer les pouvoirs de Sonea. L'histoire des autres personnages qui gravitent autour d'elle est intéressante et amène de la "variété" dans le récit.

Afficher en entier
La Loi du Millénaire, Tome 1 : Magie volée

Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=44479

J'ai mis la note de : 16/20

Mon avis : Les romans de Trudi Canavan, best-sellers pour la plupart, constituent de merveilleuses sources d’évasion pour les amoureux des récits de fantaisie. Cette auteure australienne, habituée aux trilogies, nous enchante avec une de ses dernières sagas qui, étonnamment, ne se finira pas en trois volumes cette fois-ci. L’âge des cinq, Le magicien Noir avec sa préquelle, et Les chroniques du magicien noir sont ces trois autres séries que nous vous conseillons chaudement. L’auteure y invente des formes de magies novatrices et nous dépeint des univers gris, complexes et prenants ; points que nous retrouvons dans La loi du millénaire, sans grande surprise.

Dans ce nouvel univers, la magie est une ressource vivace qui parcourt les mondes et nourrit une planète. La magie se renouvelle, mais cela peut prendre du temps, des années, voire des siècles, avant de remplir de nouveau tout l’espace. Certaines planètes sont riches en magie, quand d’autres en sont vidées. Les problématiques de la gestion de la magie sont réelles et essentielles pour de nombreux systèmes politiques, surtout lorsque celle-ci fournit l’énergie nécessaire à la marche de nombreuses machines industrielles. Dans certains mondes, utiliser la magie n’est pas autorisé ; dans d’autres, elle est tolérée en cas de légitime défense ; ou son apprentissage peut largement être diffusé sur certaines planètes, par l’intermédiaire d’écoles spécialisées. Trudi Canavan a façonné un univers aux mondes multiples, aux lois et cultures aussi variées que possibles.

Magie volée présente les deux personnages principaux de cette aventure étonnante. Tyen, tout d’abord, est montré comme un élève droit, curieux et maladroit, aux idéaux de justice et de partage plutôt bien avancés. Quelque peu inexpérimenté dans les relations humaines, le caractère un peu naïf de Tyen est à la fois attachant et frustrant. Dès les premiers chapitres, la découverte de Vella, un livre créé à partir d’une femme portant le même nom, va radicalement modifier tous ses projets. Solitaire, et asocial sur les bords, Tyen va trouver du réconfort auprès de ce livre capable de répondre à toutes les questions possibles et imaginables. Il ne le sait pas encore, mais sa loyauté envers Vella, la femme puissante qu’il s’est créé, bouleversera son être et le changera à jamais. Fasciné par la technologie, cet étudiant assidu en archéologie magique, fabrique de petits scarabées mécaniques, qui se nourrissent de magie pure et qui laissent, derrière eux, de fines traces noires, synonymes d’absence de cette dernière. Son monde industrialisé souffre du manque de cette ressource épuisable, qui ne se renouvelle pas rapidement. Des camps s’opposent et les politiques s’échauffent. Est-ce possible de créer de la magie ? Doit-on arrêter le règne d’une industrie gourmande en ressources ?

De l’autre côté, Rielle, une jeune fille sans histoire, issue d’une famille de teinturiers travailleurs, n’a pas le droit d’apprendre la magie, à moins de vouloir mourir dans d’atroces souffrances, ou d’être bannie à vie. Son culte, celui des Anges, le lui interdit formellement, sous peine de voir son âme condamnée, et interdite de passage dans le royaume des dieux. Comme Tyen, Rielle est peu expérimentée dans les relations avec les autres. Ses mauvais choix et ses aventures amoureuses, nous touchent et la font évoluer d’une belle façon, malgré ses souffrances et ses déceptions. Bien sous tous rapports, Rielle ne doute pas de ses dieux, ni de ses leçons, et sait où est sa place. Comme Tyen, ses actions, bien réfléchies, ne sont jamais allées à l’encontre de ses enseignements. Petit à petit, à cause d’erreurs de jugements, ou d’actions malheureuses, les deux adolescents sont amenés à douter. Les principes stricts de son monde commencent à perturber Rielle, et sa curiosité va la mener sur des chemins dangereux. Ce qu’elle découvrira la bouleversera et changera son histoire à jamais. L’évolution de la jeune femme est plaisante et agréable à suivre. Contrairement à Tyen, son caractère rebelle s’était ressenti bien avant que toutes les méprises n’éclatent.

Les deux destins que l’auteure nous propose de suivre, ne sont pas aussi passionnants l’un que l’autre. Les premiers chapitres concernant Tyen, mystérieux et emplis de complots politiques, perdent de leur saveur par la suite, lorsque ceux-ci ne se résument plus, finalement, qu’à une course-poursuite qui ne fait que s’éterniser. L’évolution de Rielle, plus poussée dans ce tome, fascine davantage. Elle s’émancipe et nous offre de belles scènes de remise en question, quand la peur et l’angoisse de Tyen, plombent quelque peu ses chapitres, bien que sa fuite constitue un acte courageux et digne d’intérêt. La jeune fille accomplit un rituel de progression spirituel plus passionnant, qui associe religion et choix de vie. De plus, le monde où vit Rielle est plus frais, plus pétillant que les plaines poussiéreuses de la planète de Tyen, bien que certaines cités vertigineuses dans les montagnes forment des images étonnantes dans nos esprits. L’atmosphère y est plus typique des récits de fantaisie habituels, quand les cités mécaniques, d’un autre côté, détonnent quelque peu.

L’auteure nous dévoile avec détails les pensées des personnages, et leurs multiples questionnements quant à leur monde, leurs croyances et leurs peurs. La lecture est ainsi lente, profonde, et ne plaira peut-être pas aux lecteurs avides d’aventures et d’avancées rapides dans l’histoire. Ces passages sont enrichissants et amènent des réflexions, ainsi que des pistes sur de futures intrigues énigmatiques. Il n’y a pas réellement de fil rouge dans ce tome un, ni d’objectifs ou de quêtes. Nous suivons simplement deux destins qui, on le sait, finiront par se croiser à un moment donné, par la suite. On ne sait pas du tout où nous mènera cette saga, et la loi du millénaire n’a qu’à peine été évoquée dans les pages de ce roman. Le lecteur ne sait rien de cette prophétie bien mystérieuse, mais cela n’est en aucun cas frustrant. L’auteure place ses décors, ses personnages principaux, avec calme et délicatesse, en nous offrant de beaux moments de remises en question, de rédemption et d’acceptation. Les deux personnages sont intéressants et très différents, jeunes et en apprentissage de la vie. Ils ont encore énormément à nous offrir et tellement à découvrir.

Qui sait ce que leur réservera la suite de leurs aventures ? Trudi Canavan écrit à merveille et cache bien son jeu. Ses descriptions justes, et les adjectifs intelligents qu’elle emploie quand elle détaille les pensées de ses personnages, nous immergent dans cet univers fantastique et complexe. Le suspense grandit et la fin pleine de rebondissements émerveille. Tyen a survécu à une catastrophe terrible et Rielle a été transformée par une vision lumineuse. Tous deux se sont découverts de nouvelles aptitudes, mais voudront-ils s’en servir ?

Afficher en entier
La Trilogie du Magicien Noir, Tome 1 : La Guilde des Magiciens

Ce fut un premier tome très intéressant ! J'ai aimé découvrir le monde des taudis, désolant, abandonné, puant et tellement pauvre en comparaison avec celui des mages, brillant, luxueux et tellement riche. Mais ce que j'ai préféré, ce sont les voleurs ! Leur univers sombre, les nombreux couloirs noirs, les plans machiavéliques qu'ils ont l'air de préparer,... J'aurais aimé en apprendre d'avantage et je sens que dans le second tome je trouverai mon bonheur.

La traque était très sympathique et exaltante ! Tout au long, on se demandait qui de Sonea ou des Mages gagnerait... Mais par moment ce fut long. Il faut savoir qu'il y a très peu d'action dans ce premier tome et que ça se fait ressentir. De temps en temps, la traque prend une direction qu'on avait pas vu venir qui nous bloque la respiration et heureusement ! Cela rajoute un peu de pep's a tout cela qui au final, devient un peu répétitif.

Néanmoins, la fin pleine de mystère avec une nouvelle intrigue et un personnage énigmatique relève le tout et nous promet un second tome plutôt dangereux et sanglant.

En ce qui concerne les personnages, je n'ai pas accroché plus que ça à Sonea, je l'ai trouvée un peu fade au niveau de sa conception, par contre j'ai adoré Rothen et Ceryni ! Danyl me semble assez prometteur et j'ai hâte de voir ce qu'il va faire dans le second volet.

Bref, j'ai aimé ma lecture, l'écriture est fluide et lorsqu'il y a des mots inventés on peut se référer au lexique en fin de roman, ce que j'ai trouvé très sympa ! Ça se lit rapidement, une fois plongé dedans vous aurez du mal à en sortir.

Vivement le tome 2.

Afficher en entier
La Loi du Millénaire, Tome 2 : L'Ange des Tempêtes

Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=44529

J'ai mis la note de : 17/20

Mon avis : Les dernières pages du tome un de La loi du millénaire nous avait laissés avec de nombreuses questions et deux fins plutôt intrigantes. Du côté de Tyen, sa confiance dans les institutions, ainsi que sa naïveté, l’auront conduit à une catastrophe sans précédent, provoquant la destruction d’une civilisation. Rien que ça. Rielle, quant à elle, n’a pas ravagé de lieux majestueux, ni d’innombrables vies, mais seulement celle d’un prêtre qui n’arrêtait pas de la harceler, et de lui prodiguer des avances sexuelles malsaines. Sa rage aura été telle, que sa puissance magique sans précédent, l’a fait chuter du haut de la montagne, brisant par la même occasion ses espoirs de conquête et son cou.

Tyen et Rielle évoluent dans ce second tome, offrant deux personnages principaux prenants, tant grâce à un développement personnel mis en valeur, qu’à leurs actions et leurs choix. Les premiers chapitres sont plutôt calmes et présentent deux vies riches et paisibles. D’un côté, Rielle se remet de ses émotions dans un petit village où les activités artistiques foisonnent. Reprenant le dessin et le tissage, la jeune fille en profite également pour méditer, se faire de nouveaux amis et mieux se comprendre. Son environnement n’est pourtant pas si tranquille. Des combats ravagent les villages voisins, et les jeunes garçons doivent aider à l’effort.

Ce contraste des premières pages constitue un des messages importants du roman, dont on découvre rapidement les tenants et les aboutissants par la suite. L’auteure place ses pions de manière intelligente, pour que son protagoniste le plus puissant puisse faire une entrée fracassante. L’Ange des tempêtes, qui porte bien d’autres noms et qualificatifs, est, bien évidemment, ce personnage charismatique intrigant.

De l’autre côté, Tyen enseigne dans une école de magie réputée. Cette vie dynamique et sans soucis, lui plaît. Le lecteur est rapidement plongé dans cette ambiance à la Harry Potter, où élèves et professeurs mènent leur petite vie paisible, loin des guerres et des conflits des autres mondes. Fasciné par la magie mécanique depuis toujours, Tyen a permis à cette nouvelle discipline de s’implémenter. Ses scarabées volants protecteurs, appréciés des étudiants, font rage dans les couloirs de l’école. Les esprits les plus ingénieux y trouvent leur compte, et la magie mécanique devient un champ d’études aussi important que les autres. L’auteure nous offre, ici, un aperçu de ce que pourrait être le courant « steampunk » dans un univers magique. Les idées sont bien trouvées et les inventions imaginées sont fascinantes.

Ces chapitres calmes se terminent vite quand le Raen, ce sorcier très puissant et chef des différents mondes, refait surface. Enfermé depuis longtemps sur une planète sans magie, l’Ange des tempêtes a finalement réussi à s’y échapper. Ce personnage est très difficile à cerner, notamment parce qu’il est vu au travers des yeux de Rielle, qui le vénère, ou de ceux de Tyen, qui le craint. Redouté par beaucoup de peuples, admiré ou glorifié par d’autres, le Raen est un magicien aux pouvoirs incommensurables et impossibles à appréhender. Protéger l’équilibre entre les mondes lui importe, bien que l’on ne comprenne pas très bien pourquoi. Comment un humain, bien que possédant de grandes facultés, pourrait-il aider au bon fonctionnement d’une multitude de planètes et ce, depuis plus d’un millénaire ? Quels sont ses secrets ?

Ce tome, bien plus que le précédent, nous montre un univers très riche. Chaque planète, variée, apporte son lot d’interrogations et de découvertes, ses nouveautés culturelles et linguistiques, comme végétales et animales. L’auteure a une imagination débordante. Rielle et Tyen voyagent entre les mondes et cette technique de déplacement amène des passages plutôt alambiqués, notamment quand ils parcourent de nombreuses planètes, ainsi que de multiples sites d’arrivée, et qu’ils doivent survoler une planète jusqu’à trouver un point de départ, et assez de magie pour repartir (la gestion de la magie reste une question effectivement lourde dans cette saga). L’auteure décrit souvent avec détails ces voyages et, bien que cela se répète assez souvent, le lecteur n’est pas frustré car ces passages se combinent avec des instants de réflexions plutôt captivants des personnages.

L’histoire de Tyen est, dans L’Ange des tempêtes, plus rythmée que celle de Rielle. Les raisonnements politiques, associés aux combats magiques, sont bien pensés et joliment écrits. Le jeune homme évolue et cherche un sens à sa vie. La venue du Raen a forcé de nombreuses écoles à fermer, et Tyen a dû quitter son poste d’enseignant. Vella, son livre magique et mystérieux, l’accompagne à chacun de ses pas, et sa résurrection est tout ce qui compte pour le sorcier, même alors que des rebelles l’entraînent dans leur mouvement, afin de supprimer le Raen une bonne fois pour toute. Tyen acceptera-t-il de se battre contre un sorcier dont il n’a découvert l’existence que peu de temps auparavant ? La rébellion a-t-elle la moindre chance de réussite ?

Rielle, entraînée par un Raen bipolaire, ne sait plus que croire. Doit-elle écouter les rumeurs qui décrivent le Raen comme une personne froide et capable de tuer ses rivaux sans broncher ? Ou doit-elle croire ceux qui le vénèrent et qui le voient comme un Dieu ? Protégée quelques temps par les Voyageurs, un groupe de négociants qui commercent sur de multiples planètes, Rielle a entendu autant de critiques positives que négatives sur son nouveau mentor. Ses pensées troubles sont bien écrites même si les chapitres la concernant restent tout de même un peu mous.

L’Ange des tempêtes amène de nouvelles problématiques et décrit un univers où la magie se joint quelque peu à la science-fiction, notamment en ce qui concerne le voyage entre les mondes. Cette association étonnante fonctionne, comme celle qui est établie avec le steampunk. Le lecteur est plongé dans une atmosphère captivante tout du long, bien que toutes les parties ne se valent pas.

Les dernières lignes explorant le point de vue de Rielle sont particulièrement troublantes et donnent envie d’enchaîner, sans plus attendre, sur le tome trois.

Afficher en entier
La Trilogie du Magicien Noir, Tome 1 : La Guilde des Magiciens

l'histoire est un peu lente à se mettre en place et le début est un peu répétitif, mais les personnages et l'univers sympathiques (bien que classiques) accrochent le lecteur. Le personnage principal se monte un peu trop la tête au début et m'a paru limite parano avec sa méfiance, mais d'un autre côté il est très touchant. En bref, une lecture agréable dont la fin donne envie d'avoir la suite ! Je rajouterais juste que le dénouement est peut être un peu trop brusque.

Afficher en entier

On parle de Trudi Canavan ici :

Des idées ?
2019-01-02T06:42:25+01:00

Dédicaces de Trudi Canavan
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Bragelonne : 25 livres

Milady : 7 livres

Bragelonne Poche : 5 livres

Orbit : 4 livres

France Loisirs : 2 livres

Castelmore : 2 livres

Edition Orbit books : 2 livres

Hachette : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode