Livres
535 504
Membres
561 655

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Brigid Kemmerer

Auteur

576 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
230 lecteurs
Or
261 lecteurs
Argent
131 lecteurs
Bronze
40 lecteurs
Lu aussi
48 lecteurs
Envies
1 111 lecteurs
En train de lire
23 lecteurs
Pas apprécié
8 lecteurs
PAL
353 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.42/10
Nombre d'évaluations : 339

0 Citations 134 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Brigid Kemmerer

Sortie France/Français : 2019-10-23

Les derniers commentaires sur ses livres

Letters to the lost, Tome 1 : P. S. : Tu me manques

Poignant! Je pense que d'autres mots ne sont pas aussi justes.

Je suis peut être très sensible donc ce livre m'a paru d'une gra de richesse émotionnelle cependant je pense que personne ne ressort de cette lecture indemne.

Afficher en entier
Letters to the lost, Tome 1 : P. S. : Tu me manques

Une bonne romance new adult mélo dramatique bien écrite et avec de la profondeur (ça change !). Les personnages sont attachants .Envie de lire le tome 2 pour suivre les aventures des autres protagonistes.

Afficher en entier
The Cursebreakers, Tome 2 : A Heart So Fierce and Broken

J’aurai aimé avoir le point de vue de Rhen et Harper à certains moments pour voir comment ils vivaient les évènements mais bon on y aura droit dans le dernier tome et heureusement vu comment le livre se termine.

Malgré ça j'ai aimé lire le point de vue de Grey même si j’ai trouvé ses raisons de cacher la vérité à Rhen plutôt lâche et incompréhensible, je pense que beaucoup de ce qui se passe dans ce tome aurait pu être, sinon éviter, du moins se produire différemment s’il s'était montré plus honnête.

Quant au nouveau point de vue, Lia, elle a surtout permit de découvrir une nouvelle partie de l'univers et d’introduire plus de politique parce que j’ai eu un peu de mal à accrocher à son personnage elle est tellement sûre de son point de vue et en tant que lectrice je sais qu’elle n’a pas toute les infos et qu’elle juge trop rapidement et à tort souvent (notamment Rhen), elle à un aussi un côté moralisatrice et mary sue je trouve mais elle se révèle un peu sur la fin.

L’histoire prend un tournant politique et c’était très prenant, surtout l’ouverture sur les évènements du prochain tome qui promette pas mal de conflit entre les deux duos même si je pense que Harper et Lia feraient de bonnes alliés on verra.

Dans l'ensemble, ce fut une expérience de lecture vraiment agréable et divertissante mais qui prend son temps.

Afficher en entier
The Cursebreakers, Tome 1 : A Curse So Dark and Lonely

J'apprécie une réécriture de conte, mais celui-ci a été amené à un tout autre niveau. Je n'ai pas pu m'arrêter de lire ce livre. Une fois l'histoire mise en place, j'ai trouvé le livre très addictif ! J'ai adoré les personnages et ce qu'à fait l'auteur avec l'histoire. Je ne m'attendais pas du tout à cela, mais j'en suis ravie. L'auteur a réussi à écrire une histoire toute neuve, tout en gardant les points importants du conte. Super livre !

Afficher en entier
The Cursebreakers, Tome 2 : A Heart So Fierce and Broken

Je n'ai pas aimé ce deuxième tome autant que le premier. J'ai tout d'abord été surprise de voir que nous ne suivons plus Harper et Rhen, mais j'ai toujours aimé Grey, et j'ai adoré Lia Mara. J'ai trouvé la première moitié de ce livre long, avec pas vraiment d'action, mais les 100 dernières pages étaient excellentes et assez surprenantes. J'ai hâte de lire le troisième tome, en Janvier.

Afficher en entier
Letters to the lost, Tome 1 : P. S. : Tu me manques

Mon dieu.... j'ai lu ce livre d'une traite. C'est renversant, puissant avec des émotions folles. Les personnages sont géniaux ! J'ai adoré

Afficher en entier
Letters to the Lost, Tome 2 : PS : Je ne te l'ai jamais dit

C'était superbe ! Découvrir l'histoire de Rev, sa rencontre avec Emma. Il y avait vraiment tous les bons ingrédients, et ce tome est aussi bon que le premier si ce n'est meilleur. Une pépite que l'on dévore

Afficher en entier
Letters to the lost, Tome 1 : P. S. : Tu me manques

C’est le premier livre que je lit depuis peut être bien 1 an ! Un jour j’ai eu envie de recommencer à lire je ne sais pas trop pourquoi mais ça me faisait envie. J’ai une amie qui m’a conseillé ce livre et... je suis tombée sous le charme.

J’aime beaucoup les histoires où on trouve différents points de vue car je trouve cela très intéressant de savoir les sentiments des personnages. J’ai donc été conquise par l’écriture de ce livre.

Au premier abord j’avais peur qu’il soit un peu lassant et répétitif mais j’ai finalement adoré et j’en ai été addict ! Je l’ai lu en 1 jour et croyais moi il m’a bien redonné envie de lire.

J’ai été très heureuse lorsque j’ai découvert qu’il y avait une suite à ce livre elle est pour ma part d’or et déjà commandée !

Je vous conseille ce livre surtout si vous voulez une petite lecture très addictive !

Afficher en entier
Letters to the lost, Tome 1 : P. S. : Tu me manques

J’avais entendu beaucoup de bien de ce livre, et je dois dire que je ne suis pas déçu. La partie épistolaire m’a énormément plus. J’ai beaucoup aimé les personnages et leurs discussions profondes sur la vie. Une chose est sûre je ne me suis pas ennuyé une fois durant ma lecture.

Afficher en entier
Letters to the lost, Tome 1 : P. S. : Tu me manques

J'ai été très touchée par cette histoire dont les personnages ont été particulièrement bien travaillés, tant les principaux que les secondaires, et dont les sujets développés m'ont grandement intéressée.

Juliet et Declan sont certes des personnes aux caractères et aux vies très différents, mais ils ont énormément en commun, ce dont ils vont se rendre compte au fil de leur correspondance et de leurs rencontres. Car à plusieurs reprises leurs chemins vont se croiser, sans qu'aucun des deux ne sache que l'autre est son correspondant, du moins jusqu'à ce que l'un d'eux le découvre.

Juliet a perdu sa mère, une photographe renommée qui voyageait à travers les pays pour rendre compte des horreurs subies dans le monde (guerres, famines, etc.), morte dans un accident de voiture alors qu'elle rentrait chez elle. Depuis, Juliet vit seule avec son père, avec lequel elle n'arrive plus à renouer le dialogue, tellement cette perte les a marqués. Elle passe son temps sur sa tombe et a arrêté la photo, persuadée que son travail n'atteindrait jamais l'importance de celui de sa mère. Heureusement sa meilleure amie est là pour la soutenir, mais elle ne peut lui confier tout ce qu'elle ressent au plus profond d'elle-même, cela étant trop difficile à prononcer à voix haute.

Declan, quant à lui, vit avec sa mère et son beau-père, qu'il ne supporte pas (et c'est réciproque). Obligé de faire des travaux d'intérêt général parce qu'il a volé et accidenté la voiture de son beau-père, il est perpétuellement en colère et agressif envers tout le monde. Excepté son meilleur ami Rev, qui est le seul à qui il se confie. Cette colère est en lui depuis des années, depuis que sa sœur est morte à cause de son père. Depuis ce jour, sa famille est détruite : son père est en prison, sa mère a longtemps dérivé, enchaînant de mauvaises relations jusqu'à son nouveau mariage que son fils n'arrive pas à accepter, et Declan s'est isolé de tout, incapable de se pardonner ce qui est arrivé.

Ce qu'ils ont en commun, c'est la perte d'un être cher, le deuil, mais surtout la culpabilité : Declan parce qu'il est persuadé qu'il aurait pu empêcher son père de tuer sa sœur ; Juliet parce que selon elle sa mère n'aurait pas eu cet accident si elle n'était pas rentrée plus tôt pour sa fille.

Cette relation épistolaire qu'il vont entretenir cachés derrière des pseudonymes va être bénéfique pour eux, car elle va leur permettre de mettre des mots sur ce qu'ils ressentent afin de mieux avancer ensuite. Car ce qui est abordé ici, c'est aussi la difficulté à communiquer : Juliet avec son père et sa meilleure amie, Declan avec sa mère et son beau-père. Et c'est finalement cette absence de communication qui les empêche d'aller de l'avant et les pousse à s'enfoncer dans leur désespoir. En particulier chez Declan, qui est le personnage qui m'a le plus émue, tant sa détresse est grande. Je me suis un peu moins attachée à Juliet, dont le comportement et les décisions m'ont parfois un peu exaspérée, même si elle a su quelques-fois me toucher.

Quant à leurs rencontres "physiques" (en face à face, sous leur véritable identité), elles vont être un moyen pour eux de comprendre qu'il ne faut pas se fier aux apparences ni aux rumeurs, que l'on ne peut prétendre connaître une personne simplement à travers les on-dit. Cela est valable également dans leurs relations avec les autres personnages, notamment Melendez, le tuteur des travaux d'intérêt général de Declan, et Rev, le meilleur ami de Declan toujours camouflé sous des manches longues et une capuche. Ce dernier est d'ailleurs un personnage important, que j'ai adoré autant que Declan, mais dont je parlerai plutôt dans ma chronique sur le livre suivant, PS : Je ne t'ai jamais dit, dont il est le personnage principal.

Que ce soit à travers leur correspondance ou leurs rencontres, Juliet et Declan vont se pousser mutuellement à avancer, pas à pas, et peut-être réussir à se pardonner à eux-mêmes. Et grâce à ces petites avancées, ils vont comprendre que tout ne dépend pas toujours d'eux, qu'il y a des événements qu'ils ne peuvent et ne pourront jamais contrôler (ou qu'ils n'auraient jamais dû avoir à contrôler), mais qu'en revanche ils peuvent choisir d'essayer d'arranger les choses pour aller mieux.

[...]

En bref...

PS : Tu me manques est un roman particulièrement émouvant qui nous conte la rencontre à la fois épistolaire et "physique" de deux adolescents endeuillés emplis de tristesse, de culpabilité et de colère. L'autrice aborde, avec une écriture fluide particulièrement bien soignée, des thèmes pouvant toucher n'importe qui tant ils sont actuels et bien plus répandus qu'ils ne le devraient. La famille et la difficulté à communiquer sont les points centraux de cette histoire, points de départ de drames et de non-dits qui causent et amplifient le désespoir des personnages principaux. Ces derniers, tout comme les autres, sont traités de manière juste, authentique, et l'on ne peut s'empêcher de compatir face à leur détresse.

Une très bonne lecture, à la fois agréable et touchante.

Chronique complète ici : https://escape-in-books.blogspot.com/2021/01/ps-tu-me-manques-brigid-kemmerer.html

Afficher en entier

Dédicaces de Brigid Kemmerer
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Kensington : 7 livres

Bloomsbury : 5 livres

Kindle Edition : 2 livres

Hachette : 2 livres

Allen & Unwin : 1 livre

Baker & Taylor : 1 livre

Bloomsbury U.S.A. : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array