Livres
558 069
Membres
606 053

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Elizabeth Gaskell

Auteur

505 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Aethra 2011-01-20T09:22:41+01:00

Biographie

Elizabeth Gaskell née le 29 septembre 1810 à Londres, morte le 12 novembre 1865 à Holybourne, près d'Alton dans le Hampshire, était une romancière britannique.

Elle naît Elizabeth Cleghorn Stevenson au 93 Cheyne Walk, à Chelsea le 29 septembre 1810. Sa mère, Eliza Holland, appartient à une famille influente du West Midlands qui est liée à d'autres familles unitariennes connues, comme les Wedgwood (porcelaine) et les Darwin (naturaliste), mais elle meurt quand Elizabeth est enfant. Son père, William Stevenson, est un ministre unitarien, ainsi qu'un écrivain ; il se remarie après la mort d'Eliza.

Elle passe l'essentiel de son enfance dans le Cheshire, où elle vit avec sa tante, Mrs Lumb, à Knutsford, ville qu'elle immortalisera plus tard dans Cranford (et qu'évoque également Épouses et Filles), sous le nom de Hollingford. Ce livre a une vague intrigue mais est surtout une série de tableaux et vignettes mettant en scène les personnages pittoresques de la petite ville.

Elle a également séjourné à Newcastle upon Tyne et à Édimbourg. Sa belle-mère est une sœur du peintre de miniatures écossais William John Thomson, qui peint un portrait célèbre d'Elizabeth en 1832.

La même année, elle se marie avec William Gaskell, ministre à la chapelle unitarienne de Cross Street, à Manchester, qui mène sa propre carrière littéraire. Ils exposent à Manchester, où l'industrie environnante offrirait une inspiration pour ses romans (dans le genre du « roman industriel »).

Les cercles qu'ils fréquentent comportent des dissidents religieux et des réformateurs sociaux, notamment William et Mary Howitt et Harriett Martineau.

Le premier roman de Mrs Gaskell, Mary Barton, paraît anonymement en 1848. Les plus connues de ses autres œuvres sont Cranford (1853), chronique savoureuse d'une petite ville du nord de l'Angleterre, d'après Knutsford où elle avait résidé, North and South (1854) et Wives and Daughters (1865). C'est une amie de Charles Dickens et de Charlotte Brontë dont elle a écrit la première biographie en 1857, livre qui a joué un rôle significatif dans l'essor de la réputation de la famille de Haworth. Elle est également l'auteur de Cousin Phyllis (Cousine Phyllis), paru en 1864, appartenant au genre qu'on appelle en anglais « novella », c'est-à-dire intermédiaire entre le roman et la nouvelle, que beaucoup d'admirateurs de Mrs Gaskell considèrent comme un pur bijou.

Son grand roman Wives and Daughters, an Every-Day Story (Épouses et Filles, une histoire de tous les jours), est publié mensuellement (18 épisodes) par le Cornhill Magazine d'août 1864 à janvier 1866. Certains numéros sont donc posthumes et au dernier ne manque, peut-être, qu'une vingtaine de pages. En effet, Mrs Gaskell meurt brutalement le 12 novembre 1865, à l'âge de 55 ans, en prenant le thé et au milieu d'une phrase, dans le Hampshire, où elle était allée, accompagnée de membres de sa famille, faire restaurer et meubler une vieille demeure pour la retraite de son mari. L'éditeur du Cornhill, Frederick Greenwood, ajouta quatre pages pleines de tact et de discrète émotion, suggérant comment le roman aurait fini.

Elle est enterrée dans le petit cimetière de Knutsford, tous près du porche de l'église. Sa tombe, très simple, est régulièrement fleurie par les admirateurs anonymes de passage.

Mrs. Gaskell se range aujourd'hui parmi les romanciers britanniques les plus considérés de l'ère victorienne.

Source : Wikipédia

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
177 lecteurs
Or
156 lecteurs
Argent
109 lecteurs
Bronze
63 lecteurs
Lu aussi
74 lecteurs
Envies
590 lecteurs
En train de lire
24 lecteurs
Pas apprécié
7 lecteurs
PAL
298 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.26/10
Nombre d'évaluations : 194

0 Citations 112 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Elizabeth Gaskell

Sortie Poche France/Français : 2021-04-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Miney 2021-03-03T18:44:34+01:00
Nord et Sud

Dans l’Angleterre du 19e siècle, lorsque son père quitte sa fonction de pasteur du sud rural pour emménager dans le nord industriel, Margaret Hale est confrontée à un véritable choc des cultures… et à une lutte des classes acharnée.

J’attendais beaucoup de Nord et Sud, souvent comparé aux romans de Jane Austen qui dépeignent un milieu social que je trouve vain, déconnecté de la réalité, presque vide. Ce sont juste des gens riches qui passent leur temps en promenade pour aller les uns chez les autres et font des commérages. On se demande s’ils savent qu’il se passe quelque chose au-delà de leur bulle d’oisiveté insouciante, voire s’ils en ont quelque chose à faire.

J’ai donc apprécié que soient ici abordés divers sujets de la société de l’époque, y compris une touche de féminisme bienvenue. On a aussi droit au point de vue interne de chaque « camp ».

J’ai aussi aimé que la romance, si elle constitue le fil rouge du récit, n’en soit qu’un élément parmi d’autres, sans étouffer le reste, et ne soit pas mièvre.

L’écriture, quant à elle, m’a parue plutôt agréable et fluide.

Les personnages ne sont pas tous attachants mais aucun n’est fade et beaucoup évoluent au fil de leurs interactions.

Ceux qui m’ont le plus plu sont Nicholas Higgins, l’ouvrier syndicaliste, à la fois déterminé et humain. Malgré sa verve, il est l’un des protagonistes les plus ouverts au point de vue d’autrui. Et Mr Bell dont j’ai apprécié l’humour et la bienveillance.

Margaret est difficile à plaindre au début dans le rôle de la « pauvre petite fille riche ». Son mépris des classes ouvrières et commerçantes, son paternalisme (ou plutôt maternalisme ?) condescendant envers les pauvres, bien qu’ancrés dans le 19e siècle, la rendent peu sympathique au lecteur moderne. Heureusement, la voir se heurter à une réalité qui n’était pas la sienne, se questionner sur les différentes strates de la société anglaise, faire face à de plus grands malheurs que de n’avoir plus que deux domestiques la rendent plus touchante.

L’évolution de Mr Thornton, le patron impitoyable, est plus lente et discrète mais également bienvenue. Ses tracas amoureux m’ont souvent faite sourire.

Par contre, j’ai bien eu envie de secouer Mr Hale, le père de Margaret ! Il veut sans cesse prendre des décisions seul parce l'avis d'autrui le rend trop indécis et il ne fait pourtant que tergiverser, se dérober, et finalement regretter ses décisions.

Malgré tous les points positifs évoqués, j’ai souvent stagné dans ma lecture, sans ressentir l’urgence d’en connaître la suite.

C’est à cause du rythme que j’ai trouvé mou, alors qu’on ne peut pas dire qu’il ne se passe rien dans l’histoire entre la lutte des classes, les histoires de famille de Margaret et des personnages secondaire et, bien sûr, la romance…

La faute peut-être aux monologues que font les personnages de chaque camp pour exprimer leur vision du monde. Ça donne une vue d’ensemble claire sur les différentes classes sociales et la façon dont elles s’articulent entre elles, mais c’est vraiment long et peu naturel. On a l’impression d’un exposé que l’autrice fait au lecteur plutôt qu’un réel débat entre les personnages.

J’ai aimé la fin même si je l’ai trouvée trop abrupte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Piiiline 2021-03-09T09:50:08+01:00
Nord et Sud

J'ai eu du mal à terminer ce livre, on me l'avait vendu comme quelque chose du même style qu'Orgueil et Préjugés que j'avais adoré. Mais moi qui suit plutôt portée sur les histoires d'amour, celle-ci est reléguée au second plan, voir au troisième.

J'ai trouvé ce livre long, le personnage de Margaret m'a agacé à certains moments et m'a fait pitié à d'autre. Spoiler(cliquez pour révéler)Elle perd son amie, sa mère, son père et son parrain et elle se retrouve seul, se rendant compte qu'elle est amoureuse de Thornton alors qu'elle l'a rejeté quelques mois plus tôt et ils finissent enfin ensembles au dernier paragraphe du livre. Quelle frustration!

Bref, ce n'est certainement pas le livre que j'ai préféré mais je l'ai lu!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par David-281 2021-03-15T15:13:34+01:00
Nord et Sud

Plus de 150 ans. Voilà l'âge qu'à ce roman, qui semble pourtant toujours aussi juste sur bien des points. Et c'en est triste...

Pas le roman cependant. Car s'il n'est pas toujours rayonnant de bonheur, il ne force pas le drame non plus. ON y suit Margaret Hale, une jeune femme qui, alors que son pére est pasteur et qu'il se pose des questions sur sa foi, va être amené à quitter son coin d'Angleterre Rurale de toujours pour rejoindre Milton, une ville des débuts de l'industrialisation. Là bas, elle rencontre Mr Thornton, patron d'une filature, mais également des ouvriers.

Et ceci n'est que le début de l'histoire, qui prendra autant de temps à nous décrire les sentiments divers de son héroïne, qu'une lutte des classes qu'elle découvre, mais s'attarde aussi sur les personnages secondaires. Ce qui est plaisant car le roman est long, s'étale sur plusieurs années, et ne les ménage pas. de fait, on peut plonger sans probléme dans cette histoire et découvrir que les problémes de l'époque n'ont, en fait, pas beaucoup évolué. La lutte constante entre les ouvriers et le patronat est toujours la même, et les pistes évoquer dans le roman pour essayer de la résoudre n'ont toujours pas été appliqués. Ou si peu si on prend en compte la lecture de nombres de livres de management. Mais au delà de ça, il y est aussi question de la découverte, par une jeune femme, du monde adulte et d'une vie qu'elle ne connait pas.

Un roman dense donc, long, et qui pourtant donne l'impression de se conclure un peu vite. Mais une réussite incontestable !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Daniele34 2021-03-17T08:23:46+01:00
Nord et Sud

Superbe lecture

Petit pavé de presque 700 pages et pourtant cela se lit très bien

Quelques longueurs de descriptifs parfois mais pas tant que ça

Écriture je trouve moderne malgré l’époque

Les sentiments sont décrits avec des beaux mots dans une belle syntaxe et j’ai eu plaisir à lire ces belles phrases

L heroine est de caractère et sonne juste sans en faire trop ou pas assez

Le contexte industriel de manufacture de tissus, d’ouvriers, de grévistes, de clivage entre patron et ouvriers est intéressant

On ressent bien le contraste entre le sud et le nord de l’Angleterre

L’histoire d’amour entre john et Margaret est latente lente et forte à la fois sans qu’il ne se passe concrètement quoi que ce soit

Par contre grosse frustration puisque lorsque enfin ils s’avouent leur amour cela tient en deux phrases et c’est la fin du roman

J’aurai aimé que l’on me décrive le bonheur de l’un et de l’autre après toutes ces années de souffrance, savourer avec eux leur abandon au bonheur mais non deux phrases et clap de fin

Tout le roman est leur long cheminement de l un et de l’autre parsemé de nombreux malheurs pour margaret et d’amour secret et douloureux pour john et quand enfin ils s’avouent leur amour le roman s’achève

Un peu de bonheur et d’optimisme dans ce roman noir aurait été le bienvenu

Mais malgré tout j’ai apprécié chaque mot chaque joli mot de ce roman

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ocelline 2021-03-20T16:26:49+01:00
Nord et Sud

Je suis fascinée par l'Angleterre de l'époque victorienne et un peu plus tardive de la révolution industrielle. Toutefois, je ne l'avais abordée jusque-là par le prisme du fantastique. Ainsi, j'étais intriguée de la découvrir d'un point de vue historique. La plume de l'autrice est très particulière avec de phrases très longues pour ne rien dire. De plus, le style d'écriture force aussi bien les détails que les émotions, de sorte que j'ai eu l'impression que tout était faux et surjoué. Puis, je n'ai pas réussi à apprécier Margaret malgré les épreuves qu'elle a traversé. Cependant, j'ai apprécié découvrir les personnages secondaires comme Mr Thornton, Mrs Thornton et les Higgins. Ainsi, les interactions entre Margaret et eux furent les seuls éléments qui m'ont fait prolonger ma lecture. Ainsi, la dernière partie du roman a été très longue à lire car ils brillaient par leur absence ! Ensuite, le rythme du roman est très lent et l'intrigue ne peut pas être qualifiée comme telle : il était évident pour moi qu'elle allait tout perdre. Elle ne pouvait rester la petite fille de riche qui se considère "pauvre" alors qu'elle a tout.

Ce qui m'amène à aborder le fait que les sujets sociétaux abordés contribuent à la richesse de ce livre. Mais, ils sont noyés dans les détails donnés et abordés d'une façon très et trop scolaire.

Enfin, le livre est décrit comme une romance mais elle est au 10ème plan de l'histoire. Je trouve que le roman est au final assez hors-thème par rapport à celui de la lecture commune. Ainsi, la fin est bâclée et arrive comme un cheveu sur la soupe. J'ai cru qu'il manquait des pages sur mon ebook mais il s'avère que non.

En conclusion, une lecture vraiment longue et je ne la recommande pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julma 2021-04-01T10:26:29+02:00
Nord et Sud

Après avoir lu pas mal de Jane Austen, je me suis dit qu'il fallait que je m'attaque à cet autre monument de la littérature victorienne. Malheureusement, je n'ai pas pu m'empêcher de "comparer" les deux oeuvres, alors qu'elles sont pourtant bien différentes.

J'ai trouvé les opinions exposées très modernes pour le XIXe siècle, j'ai été assez surprise de voir la lucidité de la conscience de l'auteur sur l'impact des industries naissantes dans le nord de l'Angleterre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NoemieYume 2021-04-06T18:27:18+02:00
Nord et Sud

J'ai trouvé très amusant le fait de ne pas avoir trouvé l'histoire passionnante, mais pour autant, ne pas avoir pu lâcher cette lecture.

Ce n'était pas transcendant mais j'ai pourtant énormément apprécié !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NoemieYume 2021-06-29T22:24:51+02:00
Cranford

Une lecture sympathique, mais sans plus...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2021-07-04T23:26:54+02:00
Nord et Sud

Grâce à la collection romans éternels j'ai pu découvrir ce chef-d'oeuvre ! C'est une belle brique mais cela se comprend par les nombreux thèmes abordés tel que la révolution industrielle mais aussi la foi,la mort,l'amitié, les revendications sociales. En bref si c'est un roman d'amour ce n'est qu'au second plan ! En effet,on va beaucoup plus assister au côté ouvrir de l'histoire ce qui m'a fait penser à Germinal de Zola.

J'ai beaucoup apprécié ce livre en tout cas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Estelle8314 2021-07-08T19:01:44+02:00
Nord et Sud

Très belle lecture. L'auteure a une très jolie plume.

L'histoire d'amour entre John et Margaret est très touchante et ces deux derniers sont attachants. Bien que cette romance soit au cœur de l'histoire, l'écrivaine a su mettre en avant divers problèmes de sociétés de l'époque. Il est notamment intéressant de découvrir les prémices de l'existence des syndicats qui ont aujourd'hui une place très importante dans notre société.

Un classique de la littérature anglaise très plaisant à lire qui m'a laissé sur ma faim, néanmoins je recommande fortement.

Afficher en entier

Dédicaces de Elizabeth Gaskell
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Points : 5 livres

L'Herne : 3 livres

LGF - Le Livre de Poche : 2 livres

Fayard : 2 livres

Herne : 2 livres

Penguin Classics : 1 livre

Nouvelles Editions Latines : 1 livre

Oxford Paperbacks : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array