Livres
487 248
Membres
478 101

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Charlotte Brontë

Royaume-Uni Né(e) le 1816-04-21
Royaume-Uni 1855-03-31 ( 38 ans )
5 425 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par ninegar 2014-08-06T16:49:09+02:00

Biographie

Charlotte Brontë fut comme son frère et ses soeurs marquée toute sa vie, par son enfance dans un village perdu du Yorkshire. Charlotte s'en inspira pour peindre la nature, ainsi que de son expérience traumatisante du pensionnat (où mourut sa soeur), pour écrire Jane Eyre. L'histoire de Jane Eyre, publiée en 1847 sous le pseudonyme masculin de Currer Bell, eut un tel succès, qu'elle éclipsa pour un temps celle d'un autre auteur inconnu à l'époque, Ellis Bell (Les Hauts de Hurlevent). Les éditeurs mirent plus d'un an à découvrir que deux soeurs se cachaient derrière ces auteurs « miraculeux ». (Les Hauts de Hurlevent a été écrit par Emilie Brontë).

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 371 lecteurs
Or
1 451 lecteurs
Argent
927 lecteurs
Bronze
588 lecteurs
Lu aussi
827 lecteurs
Envies
1 955 lecteurs
En train de lire
179 lecteurs
Pas apprécié
86 lecteurs
PAL
1 640 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.26/10
Nombre d'évaluations : 1 291

2 Citations 726 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Charlotte Brontë

Sortie Poche France/Français : 2019-02-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Celin 2019-12-16T08:58:49+01:00
Jane Eyre

Je n'avais pas aimé les "Hauts de Hurlevent " mais je dois dire que Charlotte Brontë nous offre une belle histoire d'amour.

J'ai apprécie Jane, petite orpheline pas très belle, sans fortune, détestée par la seule famille qui lui reste et qui va tout de même réussir à trouver l'amour...

La seule chose qui m'a un peu "ralenti" si je puis dire sont les grands discours sur Dieu et la religion. Je suppose qu'à l'époque cet aspect de l'histoire était passable mais bon là c'est un peu lourd...

Mais belle histoire qui vaut la peine d'être lue !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CaroZumal 2019-12-20T20:39:30+01:00
Jane Eyre

Je n'imaginais pas que ce roman puisse avoir une telle force. Le personnage de Jane est une icône, sa quête d'une vie droite est un exemple à suivre ô combien actuel.Toujours d'actualité, je conseille ce livre à ceux qui aiment la littérature anglaise du 19siècle.Excellent livre, une très belle écriture, une histoire émouvante, dans une description passionnante d'Angleterre du XIXème siècle. Les soeurs Brontë étaient géniales.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SeasonCanahait 2019-12-22T23:35:34+01:00
Jane Eyre (Manga)

J’avais longtemps regardé ce livre de travers parce que j’estimais qu’adapter Jane Eyre en manga serait en-dessous de la qualité attendue. A priori ? Parfaitement ! Un gros, un horrible a priori !!! Ce livre est par moments plus fidèle à l’original que les nombreuses adaptations cinématographiques (Rochester en voyante... on ne le voit dans aucun film !) et les dessins sont agréables. Un peu d’humour vient parfois saupoudrer le tout mais il s’agit d’une adaptation fidèle, bien dessinée (quoique simple, maintenant j’attends impatiemment une adaptation par Kaori Yuki !!! ^^) et j’ai hâte de voir ce que les autres mangas de cette collection vont proposer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Myrajane 2020-01-08T01:42:58+01:00
Jane Eyre

Lu pendant mon adolescence pour un cours de français. Il m’a laissé un souvenir très fort. Je me souviens que c’était un sacré pavé. Je me disais que je n’arriverai jamais à en voir la fin. Dès que je l’ai commencé, impossible de lâcher. En deux temps trois mouvements, c’était plié (en prime, j’ai eu une super note au devoir)!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mimi60800 2020-01-09T01:17:54+01:00
Autolouange et autres poèmes

Lecture sympathique, même pour moi qui ne suis pas connaisseuse en matière de poésie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hyunhyun 2020-01-27T14:23:34+01:00
Jane Eyre

J'ai lu ce livre au collège car il faisait partie de la liste de livres à lire prévu dans notre programme de français.

Au début j'étais très sceptique car à l'époque et même aujourd'hui d'ailleurs c'est à des années lumières du style de livre que j'aime mais j'ai été agréablement surprise.

J'ai rapidement été captivé par le récit et me suis rapidement prise d'affection pour jane eyre.

C'est une très belle histoire d'amour avec beaucoup de péripéties j'ai adoré ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Belami77 2020-01-27T23:14:25+01:00
Jane Eyre

« Jane Eyre », probablement l’un des plus grands et plus beaux livres jamais écrits !!

C’est, à mon avis, le livre qu’il faut avoir lu !!

Pourtant, il fut jugé à sa sortie, comme immoral, antichrétien et porteur d’agitation sociale ; l’héroïne traitée de vulgaire et de rebelle indisciplinée. Il faut dire qu’en cette moitié du XIXème siècle, étaient méprisées et combattues les femmes qui, comme Jane, luttait contre l’aliénation imposée par le pouvoir des hommes. « Times are changing » !!

Les 700 pages effraient au départ et puis on se laisse emporter par le rythme endiablé du récit, les péripéties, les rebondissements, le suspense, l’histoire d’amour entre Jane et Rochester, l’écriture fluide partagée entre l’intrigue, la description des paysages et l’analyse profonde des sentiments de la narratrice….

Un livre long, très long pourrait-on dire, mais facile, très facile, à lire tant il retient et passionne !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Roxy427 2020-01-29T21:34:19+01:00
Jane Eyre

Très bonne lecture ! L'histoire de Jane Eyre est super, c'est bien écrit et les nombreux rebondissements nous tiennent en haleine jusqu'au bout.

J'ai beaucoup apprécié la relation entre Jane et Rochester. Mais ce que j'ai surtout apprécié, c'est le fait que l'héroïne ne se laisse pas aveugler par ses sentiments et qu'elle décide de rester digne et libre malgré ce qu'elle ressent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2020-02-10T17:45:09+01:00
Jane Eyre

Orpheline, Jane Eyre a été recueillie par son oncle Reed, le frère de sa défunte mère. Malheureusement pour la petite fille, son oncle meurt lui aussi peu de temps après son arrivée dans la famille Reed. La veuve de celui-ci, Mrs Reed, déteste Jane et refuse de la traiter comme l'un de ses enfants, contrairement à ce qu'elle avait promis à son mari sur son lit de mort.

Après dix années de brimades, Jane se révolte : elle refuse d'être encore maltraitée par son cousin et d'être traitée d'enfant difficile par sa tante. Cette dernière décide donc d'envoyer Jane à l'école. C'est ainsi que la petite fille arrive à Lowood, une institution où les élèves subissent des privations assez cruelles.

Jane survivra à ses années d'études à Lowood et y deviendra même professeur. Mais le départ de la directrice de l'institution décidera la jeune fille à chercher une autre position : Jane place une annonce dans les journaux et est engagée à Thornfield Hall, où elle sera chargée de l'éducation d'Adèle Varens, une petite française recueillie par le maître de Thornfield, Edward Rochester.

Jane Eyre est l'un de mes romans préférés. Je l'ai découvert quand j'étais toute jeune et, relecture après relecture, cette histoire ne m'a jamais déçue. Je ne l'avais encore jamais lue en anglais ; seuls quelques extraits ayant été analysés en cours de littérature anglaise. C'est maintenant chose faite. Et le récit est encore plus sublime en V.O. Il possède un charme et une musicalité absente de la version française, pourtant excellente.

Jane Eyre, commence pourtant mal. Je suis toujours choquée, près de vingt ans après ma première lecture de ce classique, par al cruauté des premiers chapitres du roman. La façon dont les Reed traitent cette malheureuse orpheline est révoltante. Les remarques de Bessie sont pour la plupart injustes, même si la jeune domestique des Reed n'est pas totalement méchante avec Jane. Et que dire de Mr Brocklehurst, le « bienfaiteur » de Lowood, cet homme d'église qui dirige cette institution comme d'autres dirigeraient une prison ? Rares sont les rayons de soleil durant l'enfance de Jane Eyre.

Je suis donc toujours étonnée de constater à quel point l'enfant devenue une jeune fille s'en sort bien. Les dix années passées aux mains des Reed et les huit années à Lowood n'ont pas rendue Jane amère. C'est une jeune fille joyeuse et optimiste qui quitte Lowood pour Thornfield, même si ce plongeon dans l'inconnu l'inquiète un peu.

Pourtant, le manque d'amour et d'amitié semble peser sur Jane. La petite fille qu'elle était a manqué d'une épaule compatissante sur laquelle s'appuyer dans les moments difficiles. L'amour de parents proches n'est pas quelque chose qu'elle a connu. Et cela se ressent tout au long du récit, notamment lorsque, sa tante Reed mourante, Jane revient à son chevet et lui affirme que, si seulement cette femme dure lui avait permis de l'aimer, Jane n'aurait pas demandé mieux.

Mais ce manque d'affection ressenti durant son enfance n'empêche pas Jane d'aimer elle-même les autres. D'ailleurs, Jane tombe rapidement amoureuse de son patron, Mr Rochester. Car Jane Eyre est surtout et avant tout un merveilleux roman d'amour. Sans sensiblerie inutile, Charlotte Brontë nous décrit l'évolution des sentiments de ces deux êtres que tout séparent mais qui sont pourtant si proches.

Ce qui est magnifique dans l'histoire d'amour entre Jane et Rochester, c'est que leur amour n'est pas qu'une simple passion. Ils sont amis avant d'être amants, leur relation est basée sur un respect mutuel, sur une communion d'esprit, bien plus que sur un sentiment purement physique. D'ailleurs, Jane avoue humblement avoir un physique assez ordinaire et elle affirme plus d'une fois que Rochester est assez laid. Leurs sentiments l'un pour l'autre est donc d'autant plus étonnant et, sans doute, plus émouvant aussi.

Parfois pourtant, Rochester est cruel avec sa jeune amie. Alors qu'ils ne se sont pas encore avoués leurs sentiments, certains indices permettent de comprendre ce que Rochester ressent pour la jeune fille. C'est notamment le cas de ce passage :

« ‘'Good-night, my – ‘' He stopped, bit his lip, and abruptly left me. » (« ‘'Bonne nuit, ma – ‘'. Il se tut, se mordit la lèvre et me quitta brusquement »).

Que voulait dire Rochester ? My darling ? My love ? On ne le sait pas, car tout est en finesse chez Charlotte Brontë. Les sentiments sont exprimés délicatement malgré leur intensité. C'est d'ailleurs tout aussi bien, car cela leur donne encore plus de force.

Mais Jane n'est apparemment pas aussi perspicace, puisqu'elle ne se rend compte de rien et finit même par croire que ses sentiments ne sont pas partagés. Mais, à sa décharge, il faut avouer son patron semble prendre plaisir à jouer avec au chat et à la souris avec elle Dévoiler le texte masqué Est-ce pour susciter la jalousie de Jane et l'obliger à se dévoiler ? A-t-il déjà compris, à ce moment, que la jeune et insignifiante orpheline qu'il a engagé l'aime et, surtout, l'estime ?

Néanmoins, même une fois que nos tourtereaux se sont avoué leurs sentiments, les choses ne s'arrangent guère. Car Rochester a un secret, et Jane, même si elle se doute que Thornfield recèle un mystère, est loin d'en appréhender la véritable nature. Une fois Jane au courant de tout, sa vie va basculer et elle se verra contrainte de quitter Thornfield et son propriétaire.

Comment Charlotte Brontë décide-t-elle de terminer l'histoire de Jane et de Rocheter ?. Se retrouvent-ils ou finissentt-ils leur vie ailleurs, avec d'autres conjoints ou célibataires ? L'un d'eux meure-t-il avant de revoir l'autre ? Une fois ces deux-là séparés, tous ces dénouements semblent possibles. Lequel est le bon ? Je vous laisse le découvrir à votre tour en parcourant les pages de ce magnifique classique de la littérature anglaise.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emrys98 2020-02-16T22:35:44+01:00
Jane Eyre

Charlotte était le seule des sœurs Brontë que je n’avais pas encore lue, c’est maintenant chose faite !

L’histoire de Jane Eyre a ce parfum particulier que seule les romancières anglaises du XIXe siècle savent distiller. Des bancs de la pension à la maison de Mr Rochester, on se retrouve transporté au cœur des landes, à une époque où le monde se résume à l’entourage immédiat, où est prôné un mode de vie droit (fait de devoirs, de principes et de foi), mais où la passion et l’amour trouvent aussi leur place. Avec tous les drames, malentendus et complications que cela peut entraîner.

J’ai été surprise par les prises de position l’auteur sur des questions de société telles que la religion ou la condition de la femme. A travers la bouche de Jane, Charlotte Brontë expose sans détour des opinions dont la publication est assez surprenante pour son époque. L’ambiance de ce roman est aussi particulièrement sombre, ce que j’ai apprécié.

J’ai cependant été gênée par des ruptures de rythmes dans le récit. J’avais le sentiment d’alterner entre des scènes magistrales où je ne pouvais tout simplement pas m’arrêter de lire, et d’autres passages traînant clairement en longueur et sur lesquels je n’arrivais pas à me concentrer. C’est dommage.

Afficher en entier

Dédicaces de Charlotte Brontë
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

LGF - Le Livre de Poche : 10 livres

Robert Laffont : 5 livres

Gallimard : 5 livres

L'Archipel : 4 livres

Penguin Books Ltd : 3 livres

Flammarion : 3 livres

Penguin Classics : 2 livres

Editions Oxford University Press : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array