Livres
520 387
Membres
536 295

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Emily Brontë

Royaume-Uni Né(e) le 1818-07-30
Royaume-Uni 1848-12-18 ( 30 ans )
7 107 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Mellana 2018-08-12T13:28:10+02:00

Biographie

Emily Jane Brontë (30 juillet 1818 Thornton - 19 décembre 1848 Haworth) est une poétesse et romancière britannique, sœur de Charlotte Brontë et d'Anne Brontë. Les Hauts de Hurlevent (Wuthering Heights), son unique roman, est considéré comme un classique de la littérature anglaise.

Très proche de sa sœur Anne, au point qu'on les a comparées à des jumelles, elle participe avec elle au cycle de Gondal. Emily est l'auteur de nombreux poèmes de grande qualité, dont une part importante a été écrite dans le cadre du Gondal.

Cinquième enfant d'une famille de six, Emily Brontë passa quasiment toute sa courte vie dans un presbytère à Haworth, dans le Yorkshire, où son père, Patrick Brontë, était pasteur.

Pendant son enfance, après la mort de sa mère et de ses deux sœurs les plus âgées dans un pensionnat, son père, Patrick Brontë, et sa tante maternelle, Elizabeth Branwell, décident de laisser aux enfants une grande liberté. Un cadeau offert par leur père à Branwell (douze soldats de bois), en juin 1826, met en branle leur imagination :

À partir de décembre 1827, Charlotte, Emily, Anne et leur frère Branwell commencent à créer des mondes imaginaires, avec la « confédération de Glass Town », qu'ils mettent en scène dans des récits, des poèmes, des articles de journaux, des pièces de théâtre. Puis, en 1831, lorsque Charlotte les quitte pour poursuivre ses études, Emily et Anne font sécession et créent le pays de Gondal, plus rude et plus austère qu'Angria, et dirigé par une femme, Augusta Geraldine Almeda. C'est dans le cadre du cycle de Gondal qu'une grande partie des poèmes d'Emily sera écrite.

Une autre création est le royaume de Gaaldine, qui dépend d'ailleurs de Gondal : le poème d'Emily Brontë intitulé Come hither child fut écrit en juillet 1839 ; situé dans le royaume imaginaire de Gaaldine, il fait référence à Ula, l'une des provinces de ce royaume.

Emily, talentueuse et solitaire, aura toujours du mal à composer avec le monde extérieur. Une seconde tentative de scolarisation, puis un premier poste d'institutrice se solderont par des échecs. En 1842, elle se rend à Bruxelles avec sa sœur Charlotte, dans le pensionnat de M. Héger, où elle étudie le français et l'allemand et devient une excellente pianiste, avec une prédilection notamment pour Beethoven. Mais la mentalité catholique, jugée hypocrite et sans principes, heurte ces filles de pasteur, et Emily se languit loin de sa lande.

Après ce voyage en terre étrangère, et à la suite de la mort de « tante Branwell », elle retourne à Haworth, où elle remplit le rôle de femme de charge du presbytère. Emily acquiert, chez ceux qui viennent à la connaître, une réputation de sauvagerie, de courage physique et d'amour des animaux. Elle partagera désormais le reste de ses jours entre les tâches ménagères, les longues promenades sur la lande et l'écriture.

Branwell, le frère d'Emily, éprouve alors une déception amoureuse qui le marque profondément : la femme de son employeur, Mr Robinson, lasse de son mari alité, lui fait des avances auquel il répond bientôt avec passion, mais il est chassé par le mari. Il envisage d'épouser celle qu'il aime lorsqu'elle devient bientôt veuve, mais pour Mrs. Robinson cette relation n'aura jamais été qu'un amour ancillaire. Branwell, déjà adonné à l'alcool et au laudanum, sombre rapidement dans une déchéance qui l'entraîne dans la mort par la tuberculose, le 24 septembre 1848.

C'est sur Emily, la plus solide de la famille, en apparence, que repose une grande partie du fardeau. Il n'est pas rare qu'elle aille chercher son frère au Black Bull, le pub du village, et le ramène ivre à la maison. À l'enterrement de son frère, Emily, sans doute déjà contaminée par la tuberculose qui a emporté Branwell, prend froid, puis refuse de se soigner. Elle meurt à son tour de la tuberculose le 19 décembre 1848. Elle est enterrée dans le caveau familial de l'Église St. Michael and All Angels, à Haworth, Yorkshire de l'Ouest.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 443 lecteurs
Or
1 648 lecteurs
Argent
1 200 lecteurs
Bronze
915 lecteurs
Lu aussi
1 266 lecteurs
Envies
2 550 lecteurs
En train de lire
280 lecteurs
Pas apprécié
295 lecteurs
PAL
2 544 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.96/10
Nombre d'évaluations : 1 618

4 Citations 974 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Emily Brontë

Sortie Poche France/Français : 2014-01-15

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Mogo26 2020-07-21T10:57:01+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Une histoire que j'affectionne tout particulièrement, elle est magnifique, le personnage de Heathcliff est spécial mais vraiment attachant tout autant qu'il peut être détestable. Une superbe histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Co_Co 2020-08-17T21:25:48+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Un classique de la littérature anglaise, une histoire poignante et triste, des personnages attachants. Je recommande !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaPetiteMarmotte 2020-08-18T16:18:56+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Un livre qui touche au coeur de façon très étrange. Les personnages sont presque tous odieux (surtout Heathcliff et Cathy, bien sûr) et leur amour est dévastateur. À travers ses mots, Emily Brontë transmet le désespoir de ses personnages, leurs espoirs détruits.

En trois mots : un livre déchirant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaikaSarah 2020-08-19T08:45:35+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Un roman qui m'a fait peur au début ( j'ai du mal avec les classiques...), mais finalement l'histoire est prenante et très triste, aussi. On rencontre des personnages tourmentés dans un univers magnifique. Spoiler(cliquez pour révéler)La mort de Cathrine m'a fait pleurée un bon bout de temps. Le narrateur n'est pas le protagoniste, mais Mr Lockwood, un locataire d'un des biens de Heathcliff. Il demandera a Nelly, une domestique, de lui apprendre l'histoire de cette maison. On vit alors l'histoire avec Nelly comme narratrice. Je conseille très fortement, mais attention au larmes...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DarkandWild 2020-08-19T20:09:22+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Un livre que j’entendais être incontournable et très bien... Comment dire...

Afficher en entier
Les Hauts de Hurlevent, tome 1 (Bd)

Je l'avais lu partiellement dans un magazine quand j'étais plus jeune, et j'ai tellement adoré que j'ai voulu acheter l'oeuvre complète! C'est une BD absolument géniale qui restitue très bien le roman, avec des illustrations extrêmement belles, je recommande cette BD à tout lecteur qui a envie de prendre connaissance des Hauts de Hurlevent d'une manière plus ludique que de lire le roman ou à n'importe quel fan du roman qui voudrait prolonger le plaisir!

Afficher en entier
Les Hauts de Hurlevent, tome 2 (Bd)

Je l'avais lu partiellement dans un magazine quand j'étais plus jeune, et j'ai tellement adoré que j'ai voulu acheter l'oeuvre complète! C'est une BD absolument géniale qui restitue très bien le roman, avec des illustrations extrêmement belles, je recommande cette BD à tout lecteur qui a envie de prendre connaissance des Hauts de Hurlevent d'une manière plus ludique que de lire le roman ou à n'importe quel fan du roman qui voudrait prolonger le plaisir!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par margueritedobby 2020-09-06T22:07:07+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Ce livre m'a émue au plus haut point

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gabrielle_Dubois 2020-09-11T16:14:13+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

« En vérité, ce pays est merveilleux ! Je ne crois pas que j'aurais pu rencontrer, dans toute l'Angleterre, un endroit plus complètement à l'écart de toute agitation mondaine. Un vrai paradis pour un misanthrope… »

C'est la première phrase du roman et elle nous donne le ton :

Enfer ou paradis ? Terre romantique ou désolée ? Amour ou haine ? Humanité ou animalité ? Les Hauts de Hurle-Vent sont un mélange et une bataille permanente entre chacun de ces opposés.

Manque d'amour et de compréhension, mais aussi amour exacerbée et intelligence affûtée, tous les sentiments sont si poussés à leur extrême qu'on ne peut pas en attendre de rapports cordiaux et fades, mais au contraire, on assiste

Rien n'est plat, facile, tranquille, tiède ; tout est montagneux, âpre, tourmenté, violent.

Pourtant, jamais les habitants de cette lande ne voudraient la quitter pense même à le faire ; pas plus que le lecteur pense à abandonner le livre ou même voudrait arrêter de le lire pour se reposer un peu ! Pourquoi ? Quelques raisons parmi tant d'autres :

La façon dont E. Brontë décrit la première nuit remplie de cauchemars que Mr Lockwood passe à Hurle-Vent dans la chambre de feue Catherine Linton est très gothique. Ni le dormeur ni le lecteur ne savent vraiment s'il s'agit d'un cauchemar ou si un esprit essaye vraiment d'attraper la main du dormeur. Mais comme je ne suis pas très portée vers ce genre, ce que j'ai préféré est la pointe d'humour de E. Brontë qui conclut, quand Heathcliff appelle Cathy : « le spectre a témoigné de l'ordinaire caprice des spectres : il n'a donné aucun signe d'existence. »

Nelly dit au jeune Heathcliff :

« Un bon cœur vous aidera à avoir une bonne figure… et un mauvais cœur donnera à la plus jolie figure quelque chose de pire que la laideur. »

Ou encore à M. Lockwood :

« Une personne qui n'a pas fait la moitié de son ouvrage à dix heures risque de laiser inachevée l'autre moitié. »

Oh, que Nelly est une femme sage !

Pour l'extraordinaire description de Heathcliff au chapitre VIII. Emily Brontë est si perspicace et intelligente !

Quel bonheur et quelle paix amène la croyance en une vie après la mort:

« Il est rare que je ne me sente pas presque heureuse quand je veille dans une chambre mortuaire… J'y vois un repos que ni la terre ni l'enfer ne peuvent troubler ; j'y trouve l'assurance d'un au-delà sans borne et sans ombres — l'Éternité enfin conquise — où la vie est illimitée dans sa durée, l'amour dans son désintéressement, la joie dans sa plénitude. »

Et surtout, que de telles phrases font du bien au milieu d'un roman si sombre et désespéré !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par wopla 2020-09-11T16:31:08+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Très bonne découverte de ce classique anglais. Ce livre est en quelque sorte une torture pour l'esprit. D'un côté on ne peut s'empêcher de répugner l'attitude et les mauvais plans d'Heathcliff, mais d'un autre côté, on a vraiment envie de les voir réuni lui et Catherine.

Ce roman est facile à lire, très bien écrit, et dépeint des personnages de grandes qualités, même dans leur pleine dualité. Le fait d'avoir choisi Nelly comme narratrice principale est pour moi un bon choix.

Afficher en entier

Dédicaces de Emily Brontë
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 5 livres

LGF - Le Livre de Poche : 4 livres

Robert Laffont : 3 livres

L'Archipel : 2 livres

Delcourt : 2 livres

Points : 2 livres

Harper Perennial : 1 livre

Marabout : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array