Livres
549 441
Membres
589 071

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Emily Brontë

Auteur

Royaume-Uni Né(e) le 1818-07-30
Royaume-Uni 1848-12-18 ( 30 ans )
7 031 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Mellana 2018-08-12T13:28:10+02:00

Biographie

Emily Jane Brontë (30 juillet 1818 Thornton - 19 décembre 1848 Haworth) est une poétesse et romancière britannique, sœur de Charlotte Brontë et d'Anne Brontë. Les Hauts de Hurlevent (Wuthering Heights), son unique roman, est considéré comme un classique de la littérature anglaise.

Très proche de sa sœur Anne, au point qu'on les a comparées à des jumelles, elle participe avec elle au cycle de Gondal. Emily est l'auteur de nombreux poèmes de grande qualité, dont une part importante a été écrite dans le cadre du Gondal.

Cinquième enfant d'une famille de six, Emily Brontë passa quasiment toute sa courte vie dans un presbytère à Haworth, dans le Yorkshire, où son père, Patrick Brontë, était pasteur.

Pendant son enfance, après la mort de sa mère et de ses deux sœurs les plus âgées dans un pensionnat, son père, Patrick Brontë, et sa tante maternelle, Elizabeth Branwell, décident de laisser aux enfants une grande liberté. Un cadeau offert par leur père à Branwell (douze soldats de bois), en juin 1826, met en branle leur imagination :

À partir de décembre 1827, Charlotte, Emily, Anne et leur frère Branwell commencent à créer des mondes imaginaires, avec la « confédération de Glass Town », qu'ils mettent en scène dans des récits, des poèmes, des articles de journaux, des pièces de théâtre. Puis, en 1831, lorsque Charlotte les quitte pour poursuivre ses études, Emily et Anne font sécession et créent le pays de Gondal, plus rude et plus austère qu'Angria, et dirigé par une femme, Augusta Geraldine Almeda. C'est dans le cadre du cycle de Gondal qu'une grande partie des poèmes d'Emily sera écrite.

Une autre création est le royaume de Gaaldine, qui dépend d'ailleurs de Gondal : le poème d'Emily Brontë intitulé Come hither child fut écrit en juillet 1839 ; situé dans le royaume imaginaire de Gaaldine, il fait référence à Ula, l'une des provinces de ce royaume.

Emily, talentueuse et solitaire, aura toujours du mal à composer avec le monde extérieur. Une seconde tentative de scolarisation, puis un premier poste d'institutrice se solderont par des échecs. En 1842, elle se rend à Bruxelles avec sa sœur Charlotte, dans le pensionnat de M. Héger, où elle étudie le français et l'allemand et devient une excellente pianiste, avec une prédilection notamment pour Beethoven. Mais la mentalité catholique, jugée hypocrite et sans principes, heurte ces filles de pasteur, et Emily se languit loin de sa lande.

Après ce voyage en terre étrangère, et à la suite de la mort de « tante Branwell », elle retourne à Haworth, où elle remplit le rôle de femme de charge du presbytère. Emily acquiert, chez ceux qui viennent à la connaître, une réputation de sauvagerie, de courage physique et d'amour des animaux. Elle partagera désormais le reste de ses jours entre les tâches ménagères, les longues promenades sur la lande et l'écriture.

Branwell, le frère d'Emily, éprouve alors une déception amoureuse qui le marque profondément : la femme de son employeur, Mr Robinson, lasse de son mari alité, lui fait des avances auquel il répond bientôt avec passion, mais il est chassé par le mari. Il envisage d'épouser celle qu'il aime lorsqu'elle devient bientôt veuve, mais pour Mrs. Robinson cette relation n'aura jamais été qu'un amour ancillaire. Branwell, déjà adonné à l'alcool et au laudanum, sombre rapidement dans une déchéance qui l'entraîne dans la mort par la tuberculose, le 24 septembre 1848.

C'est sur Emily, la plus solide de la famille, en apparence, que repose une grande partie du fardeau. Il n'est pas rare qu'elle aille chercher son frère au Black Bull, le pub du village, et le ramène ivre à la maison. À l'enterrement de son frère, Emily, sans doute déjà contaminée par la tuberculose qui a emporté Branwell, prend froid, puis refuse de se soigner. Elle meurt à son tour de la tuberculose le 19 décembre 1848. Elle est enterrée dans le caveau familial de l'Église St. Michael and All Angels, à Haworth, Yorkshire de l'Ouest.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 520 lecteurs
Or
1 712 lecteurs
Argent
1 250 lecteurs
Bronze
945 lecteurs
Lu aussi
1 331 lecteurs
Envies
2 656 lecteurs
En train de lire
304 lecteurs
Pas apprécié
303 lecteurs
PAL
2 687 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.95/10
Nombre d'évaluations : 1 694

4 Citations 1 006 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Emily Brontë

Sortie Poche France/Français : 2014-01-15

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par SCPoussin 2021-03-02T17:10:54+01:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Un classique que j'ai enfin pu découvrir. J'ai apprécié ma lecture même si celle-ci me laisse une impression étrange.

C'est une histoire d'amour tragique et celle d'une famille qui se déchire, ayant pour seule origine, un mauvais choix.

Il n'y a pas de doute sur le fait qu'Emily Brontë fût une autrice remarquable, surtout pour l'époque à laquelle elle a écrit ce livre et par les sujets forts traités dans ce récit.

C'est une histoire qui me semble être intemporelle.

J'ai bien aimé la façon dont on découvre l'histoire de Catherine Earnshaw. Elle se fait par le portrait familial que dresse une domestique au nouveau locataire qui essaie de comprendre comment son propriétaire et sa famille en sont arrivé là.

Au travers de ce récit, il est intéressant de constater que tout n'est jamais tout blanc ou tout noir de manière aussi tranché mais que la nuance existe que ce soit dans nos actes et nos choix ou encore les êtres de manière générale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celola 2021-03-09T16:39:39+01:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Un classique qu'il faut avoir lu. Un roman qui laisse des marques. Coup de cœur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par altenaissa 2021-03-13T18:49:07+01:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Je ne sais pas si je peux vraiment dire que j'ai trouvé cette lecture agréable.. même si j'ai aimé le livre.

L'histoire est sombre, empreinte d'une passion si destructrice que le lecteur ne peut qu'en être affecté. Le récit est violent, peut-être surprenant en ce sens pour tous ceux qui s'attendraient à trouver un lien avec orgueil et préjugé.

L'écriture est splendide et de de nombreux passages mériteraient d'être appris par cœur tellement ils sont beaux. J'ai lu ce livre en quelques jours, à la fois submergée par la force du texte et subjuguée par sa pureté. Je garde donc un bon souvenir de ma lecture et je la recommande à quiconque souhaiterait découvrir les romans noirs anglais et une histoire devenue aujourd'hui mythique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par David-281 2021-03-16T16:34:07+01:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Lire un classique est toujours une tâche compliquée. Parcequ'il faut réussir à se faire sa propre opinion sans être influencé par les nombreuses études. C'est encore plus dur avec Les Hauts de Hurle-Vent…

Résumer le livre est déjà un défi en soi. Heathcill est un en fant qui a été adopté. par Mr Earnshaw. Mais ce nouvel arrivant dans la famille ne fait pas l'unanimité. de plus, la fille de la famille, Catherine, se lie fortement à lui. Et c alors que son frére ne l'accepte pas. Rapidement, les conflits vont se succéder…

Globalement, voilà le pitch d'une histoire qui va grandement se déployer, s'étaler sur de trés nombreuses années. Mais loin de n'être qu'une histoire d'amour impossible, le roman est sombre, dur, violent et ne laisse rien passer à ses personnages. Emily Brontë a décidé de rentrer dans les détails d'une histoire savamment écrite, pour en tirer le maximum. Parfois, cela passe par des descriptions détaillées, par des événements allant contre la morale de l'époque, ou par des instants plus poétiques. On multiplie les sentiments en avançant dans le roman. On apprécie certains personnages, on en exècre d'autre. Bref, on est ballotté, pour notre plus grande joie !

Et ce même si la joie est loin d'être le premier mot qui vient à l'esprit quand on parle de ce livre, et ce malgré quelques touches d'humour ici ou là. Il y a eu bien trop d'études sur ce livre, pour que l'envie de rentrer dans le détail de tout ce qu'il offre ne soit guére pertinent. Il faut le ressentir, s'y plonger et se balader au milieu de ces conflits, de ses discussions, de ces souffrances et de ces bons moments pour l'apprécier. Pour autant, on ne pourra pas ne pas mentionner quelques longueurs et répétitions. Mais rien de bien grave, cela reste une grande oeuvre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fleuravril 2021-03-21T11:35:31+01:00
Les Hauts de Hurle-Vent

J'avais envie de déchirer les pages tant les personnages sont mauvais. Cette lecture m'a fait ressentir de la colère mais je suis contente d'avoir enfin découvert l'univers d'Heathcliff et de Catherine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par olidie02 2021-04-13T14:33:46+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Autre grand classique de la littérature anglaise.

Livre assez insolite, atroce et triste à la fois, écrit en 1847. La mort est obsédante dans ce récit, qui s'achève dans une atmosphère plus sereine, suggérant le triomphe de la paix et du Bien sur la vengeance et le Mal.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alloverthebooks 2021-04-15T11:14:50+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

J’ai toujours entendu parler de ce roman, mais jamais sans vraiment m’y attarder. Je pense que j’attendais une occasion pour pouvoir le lire. C’est devenu une chose concrète quand les éditions évidence ont publié une réédition du roman.

J’ai été captivée par la plume de l’auteure qui détonne avec ce que je peux lire habituellement. Je lis souvent de la lecture sentimentale, mais le rapport aux mots est rarement aussi soutenu. Je n’ai pas du tout été dérangée par le niveau un peu plus relevé de l’auteure quant à sa qualité d’écriture. Au contraire, j’y ai vu un défi que j’ai adoré relever.

Dès que j’ai eu la sensation de connaitre les personnages avec approfondissement, je me suis réellement attachée à eux. J’ai trouvé les actions et le décor très bien décrits. On pourrait presque s’y croire à de nombreuses reprises.

Je vous recommande sincèrement ce classique, tout à chacun y trouvera son compte. Certes, c’est un livre classique, mais cela ne veut pas dire qu’il est inaccessible. On se prend rapidement au jeu et il est difficile de s’en passer par la suite.

Afficher en entier
Les Hauts de Hurle-Vent

J'avoue avoir était dubitatif au début de l'histoire, pourquoi ? Parce que ce n'es pas du tout de base mon type de lecture. C'est livre poignant, dur, noir mais avec des sentiments tellement intenses. L'écriture est fluide, on se plonge au coeur de ces évenements et de ces personnages torturés et on en ressort pas indemne. Une grand moment de littérature. Tout au long du livre, on remarque que chaque moment joyeux est accompagné d'une tragédie ou au moins, d'un moment moins joyeux !!

Émilie Brontë qui n'est pas tomber amoureuse a écrit une des histoires d'amour les plus cruelles, mais certainement l'une des plus belles et touchantes de l'histoire de la littérature romantique. Elle a réussi à nous faire détesté ces personnages mais aussi à les aimaient, on s'attacher à eux alors qu'on les trouver soûlant pour leur naïveté, leur traîtrise, leur méchanceté et leur agressivité mais pour leur amour, leur haine, leur folie, leur joie, leur beauté et j'en passe, je les aimais.

Ce ne sera pas un coup de cœur comme l'incourtenable livre orgueil et préjugés mais au moins les hauts de Hurlevent la malgré tour frôler pour ça que si je dois lui donner une note ça sera 4.5/5

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarieFlowerPanda 2021-04-23T13:22:10+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

J’ai découvert ce livre au lycée grâce à une professeure d’anglais passionnée par les romans du XIXème siècle. Elle m’avait alors recommandée Les Hauts de Hurle-Vent. Quelle découverte ! Ce livre est devenu depuis l’un de mes romans préférés. Complexe certes, mais tellement passionnant !

Ayant déjà lu quelques œuvres des sœurs Brontë, ce roman là demeure jusqu’ici celui que je préfère, loin devant Jane Eyre. Amour, passion, trahison et vengeance se retrouvent mêlés au cœur des terres des Hauts de Hurle-Vent tandis que la puissance des émotions et l’ampleur des évènements y sont accentuées par l’isolement dans lequel les personnages se trouvent. Le plus intéressant d’entre eux est bien entendu Heathcliff, ce bohémien recueilli tout jeune par la famille Earnshaw et qui va follement s’éprendre de Catherine. Mais le personnage est marqué par sa cruauté et son sadisme, n’hésitant pas à torturer pour son seul plaisir les êtres qui l’entourent. Il est en lui-même un paradoxe : éperdument amoureux, le rejet et la perte de celle qu’il aime sont suivis d’actes tous plus cruels les uns que les autres. Décidé à se venger du mal qui lui a été fait durant ses jeunes années, Heathcliff va concentrer tous ses efforts sur la ruine de la famille Earnshaw.

Cependant, il n’est pas le seul personnage détestable. Chaque personnage voit sa part sombre mise en lumière par l’auteure. Tous, exceptée Cathy, possèdent une propension à la cruauté tout en étant marqués par d’autres traits de caractère guère glorieux comme la lâcheté (Linton) ou encore l’indifférence (le pasteur qui regrette seulement l’absence des fidèles à l’église sans se soucier de leurs souffrances).

Ce roman déroge aux normes victoriennes que l’on rencontre classiquement chez des auteurs tels que Jane Austen qui veulent que le méchant soit châtié et où l’histoire se termine par un mariage bien assorti. Au contraire, ici, la cruauté et la mort sont omniprésentes instillant une ambiance lourde et lugubre où la démence règne.

Au final, ce roman est aujourd’hui encore un livre incontournable de la littérature anglaise. Il reste l’un de mes favoris que je prends plaisir à lire et relire encore et encore !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EmmaOkhotnikoff 2021-04-29T09:43:17+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Un livre que j'ai adorée. Le personnage principale vient s'isoler dans une maison, et va peu à peu découvrir l'histoire des anciens propriétaires. Entre amour, passion, haine, et trahison, les fantômes du passé rodent dans ce décor aux descriptions si belles. Un livre incontournable et bouleversant.

Afficher en entier

Dédicaces de Emily Brontë
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 5 livres

LGF - Le Livre de Poche : 4 livres

Delcourt : 3 livres

Robert Laffont : 3 livres

L'Archipel : 2 livres

Points : 2 livres

Flammarion : 1 livre

Clairefontaine : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array