Livres
466 663
Membres
430 955

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

John Fante

310 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2009-09-13T21:34:27+02:00

Biographie

Ecrivain américain

[Littérature étrangère]

Né à Denver, Colorado le 08 avril 1909

Décédé à Los Angeles, Calidornie le 08 mai 1983

Auteur d'une grande oeuvre autobiographique, John Fante a fait de la littérature l'extension de sa propre vie, le réceptacle de sa boulimie d'art et de beauté. Fils d'immigrés italiens, il étudie chez les jésuites pour finalement se rendre à Los Angeles en 1929 où il travaille dans une conserverie de poisson. Avide de littérature, le jeune homme se nourrit spirituellement avec Knut Hamsun, Dostoïevski, Nietzsche, Jack London et Sinclair Lewis, et fait ses premières gammes en écriture. H.L. Mencken, rédacteur du prestigieux magazine littéraire The American Mercury publie, en 1932, ses premières nouvelles. En 1933, son roman 'The Road to Los Angeles' est refusé car jugé trop cru et trop provocant. Dans 'Wait Until Spring, Bandini' paru en 1938, Fante raconte à travers le personnage d'Arturo Bandini sa propre enfance dans le Colorado, mêlant réalité et invention. Considéré comme une de ses oeuvres majeures, 'Ask the Dust' (' Demande à la poussière') relate, avec une écriture sèche et lyrique, à fleur de peau, la vie californienne d'un Fante/Bandini torturé. Devenu scénariste à Hollywood, son mariage avec Joyce lui permet de vivre de manière plus fastueuse, une expérience heureuse que l'auteur raconte dans 'Pleins de vie'. La fin de son existence s'avère beaucoup plus sombre : aveugle, amputé des deux jambes suite à son diabète, Fante n'en demeure pas moins animé par le besoin d'écrire : il dicte son dernier roman à son épouse. 'Dreams from Bunker Hill', paraît en 1982. Figure de l'excès et de la provocation John Fante est aujourd'hui considéré comme un écrivain de premier ordre, précurseur de la beat generation.

Evene.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
64 lecteurs
Or
156 lecteurs
Argent
104 lecteurs
Bronze
76 lecteurs
Lu aussi
98 lecteurs
Envies
125 lecteurs
En train de lire
4 lecteurs
Pas apprécié
14 lecteurs
PAL
86 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7/10
Nombre d'évaluations : 61

1 Citations 38 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de John Fante

Sortie Poche France/Français : 2017-11-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Jooyce 2016-05-14T13:42:46+02:00
Mon chien Stupide

Un roman simple qui se lit très vite. L'histoire d'un père de famille, un épisode de sa vie où il voit ses enfants progressivement partir (pour son plus grand plaisir) de chez lui. A la limite du raciste et de l'homophobe parfois quand même, ce pauvre chien gay en prend pour son grade. Quelques passages tout de même très drôles, mais pour reprendre l'un des commentaires, c'est effectivement un bon livre de plage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fictifalcyone 2016-07-07T13:31:54+02:00
Les compagnons de la grappe

Je vous le recommande vraiment, c'est un beau livre. Le genre de roman auquel vous croyez vraiment, car tout est si réel, si finement détaillé et qui sait rendre la complexité d'une âme humaine. Il est difficile de dire si à la fin de ce livre, vous adorez ou détestez les personnages. Un peu des deux, dans le fonds. Mais ce qui est sûr, c'est que vous les connaissez par cœur, vous finissez par vous dire "ah c'est bien son genre ça".

Le contexte est vraiment sympa aussi, on se retrouve coincé avec le narrateur dans l'Amérique profonde, avec le vieux tyran alcoolique qui l'a mis au monde, un italien fier qui regrette toujours son pays. J'ai découvert tout un microcosme assez dingue pour un jeune citadin comme moi.

http://cigalechantelivre.over-blog.com/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par trebor 2017-03-26T11:14:13+02:00
Demande à la poussière

Je suis toujours bluffé par la pertinence et la subtilité des écrivains US...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nanagibalto 2017-08-18T13:14:26+02:00
Mon chien Stupide

Un livre simple qui se lit très vite avec de l'humour et du cynisme. Des personnages drôles. Si vous ne voulez pas vous prendre la tête aujourd'hui en lisant, jetez-vous sur ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenta3 2017-11-10T15:48:40+01:00
Mon chien Stupide

Je ne suis pas du tout du même avis que l'auteur du résumé ci-dessus. Le chien apparaît de temps en temps mais n'a pas du tout le premier rôle dans cette histoire que je n'ai pas trouvée loufoque. C'est juste l'histoire d'une famille lambda, un père qui se cherche, une mère perdue car ses enfants quittent un à un le domicile familial et des enfants qui cherchent leurs chemins aidés (ou non) par leur famille et le destin.

Je n'ai pas du tout accroché à ce bouquin, ni à l'histoire , ni à l'humour (puisqu'il paraît que c'est un roman rempli d'humour...), ni au style de l'écriture de l'auteur. Ce livre ne restera pas, je pense, très longtemps dans ma mémoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par domenica 2018-01-21T10:12:42+01:00
Mon chien Stupide

Contrairement a la majorité ce livre n'as pas été un coup de coeur, je l'ai lu oui mais il ne m'as pas transcendé...

l'histoire de ce chien qui arrive un jour dans le jardin de cette famille, famille au combien bizarre cela dit en passant et le comportement complètement déjanté de cet animal aux pulsions bien particulières...

On traversera la vie de cette famille avec tous leurs personnages et leur vies complètement loufoque mais pour moi ce récit ne m'as rien apporté, une parenthèse littéraire au titre qui reflétera dans ma mémoire l'avis de cette histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Meghane-1 2018-01-23T11:59:26+01:00
Mon chien Stupide

Alors je dois commencer cette chronique par un avertissement: ce livre est bourré de cynisme, de personnages imbuvables, et de réflexions très crues. Il ne faut donc pas le prendre au premier degré, car sinon il est certain que vous ne pourrez pas apprécier la lecture. Et j’insiste vraiment, car les propos tenus par les personnages sont bien souvent racistes et homophobes. C’est avec cette écriture très crue et provocante que John Fante va nous peindre le tableau d’une famille très particulière. Henry, écrivain et père de 4 enfants va raconter son quotidien et les difficultés qu’il rencontre aussi bien avec son métier que sa femme et ses enfants. Le chien Stupide n’est en fait qu’un prétexte pour entrer dans la vie de cette famille et découvrir que les liens de ses membres sont fragiles et que le respect des autres n’est pas enseigné. Il est d’ailleurs impossible de s’attacher à ses personnages ingrats ! Même le chien, complètement obsédé, n’est pas attachant ! Le ton que prend l’auteur va permettre de dénoncer les difficultés du métier d’écrivain, mais aussi celle d’être père d’une famille nombreuse avec de jeunes adultes qui prennent leur envol. Il dénonce également la société moderne avec tous ces excès. Au fond, l’auteur utilise l’humour pour décrire une tragédie.

Pour moi, il y a un petit hic avec la fin, j’aurai aimé que les personnages tirent une leçon positive de tout ça, mais il n’en est rien. Ca me gène un peu qu’un auteur utilise des propos racistes et homophobes sans dire à la fin « Non, en fait ce n’est pas bien ». Certes, ça aurait ajouté un côté leçon de vie que tout le monde n’aime pas forcément, mais je trouvais cela nécessaire. D’un autre côté, la fin laisse suggérer que puisque chaque personnage se retrouve seul, comme abandonné, c’est que peut-être ils n’ont pas fait les meilleurs choix de vie…

Bref, c’est une lecture pleine de cynisme, où il est important de ne pas prendre les propos des personnages au pied de la lettre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adzel 2018-03-18T17:46:09+01:00
Mon chien Stupide

J'ai vraiment eu du mal avec ce roman. Dès le début, les propos racistes et homophobes du père m'ont mise mal à l'aise, je n'appréciais pas le personnage. Quant au chien, il est selon moi trop laissé en retrait, alors que le livre porte quand même son nom.

J'ai donc terminé ce livre sans grande conviction, et en fus déçue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HeyGaby 2019-02-10T11:26:44+01:00
Bandini

Une belle lecture, l'écriture est très poignante et malgré les caractères détestables de certains personnages on finit tout de même par s'y attacher.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-02-16T16:31:07+01:00
Demande à la poussière

Comment foirer sa lecture, en une leçon, par Belette Cannibal Lecteur.

Alors, vous prenez tout d'abord un Classique de la Littérature Américaine, un roman grandiose super vachement bien côté par vos petits camarades de Babelio et partout ailleurs.

Poussez le vice jusqu'à prendre celui qu'un de vos potes dans la IRL (In Real Life) vous a conseillé en vous disant que c'était un chef-d’œuvre à ne pas manquer, que votre vie n'avait pas encore commencée parce que vous ne l'aviez pas encore lu.

Installez-vous confortablement dans votre fauteuil, préparez-vous une bonne tasse de café et commencez la lecture...

Faites un "waw, tout ça" en lisant l'intro réalisée par Charles Bukowski qui est dithyrambique sur cet ouvrage :

"Et je compris bien avant de le terminer qu'il y avait là un homme qui avait changé l'écriture. Le livre était Ask the Dust et l'auteur, John Fante. Il allait toute ma vie m'influencer dans mon travail".

Là, vous vous dites que oui, en effet, c'était une honte que de ne pas l'avoir encore lu et vous souriez rien qu'à l'idée de découvrir ce roman dont on dit tant de bien ! Vous êtes chaud boulette, plus qu'une baraque à frites et vous vous apprêtez à passer un tout GRAND moment de lecture.

Et là, bardaf, c'est l'embardée, vous passez à côté ! Vous trouvez le style pas facile à lire, un peu étrange, décousu, et vous devez vous forcer à lire, espérant tomber enfin sur "de l'or à la décharge publique" comme disait le grand Charles.

Bon, comme je suis maso, j'ai tout lu, jusqu'au bout (c'était pas un pavé, heureusement) mais je l'ai refermé avec une impression horrible : on m'avait vanté un chef-d’œuvre - ce qu'il est sûrement, parce qu'autant de lecteurs ne peuvent pas se tromper et on ne cause pas de 50 nuances ou de Twoilett - et moi, triple imbécile de banane dégénérée, je venais de passer à côté.

Loin à côté, même...

J'enrage parce que quand j'apprend que "Demande à la poussière" a été perçu au fil des années comme un roman de première importance sur le Sud de la Californie et moi, je suis la béotienne qui n'a même pas été capable d'apprécier ce roman.

Pourtant, il avait tout pour plaire, le récit de Fante, car dans son roman se retrouvent les thèmes récurrents de ses écrits : la pauvreté, la religion (catho), la vie familiale, l'identité italo-américaine, les sports, la vie d’écrivain, la place qu'il voulait se faire et la faim, car on a un homme qui est réduit à manger des kilos d'orange !

Pas de cotation parce que ce roman ne mérite pas que je le saccage ou que je cote vache, je n'ai pas réussi à l'apprécier, c'est tout et la responsable, c'est moi.

Afficher en entier

On parle de John Fante ici :

Petites illustrations pour mon histoire
2019-03-20T12:07:16+01:00
Les plus belles couvertures de livres
2015-02-09T18:25:47+01:00

Dédicaces de John Fante
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

10/18 : 11 livres

Christian Bourgois : 10 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode