Livres
475 541
Membres
453 459

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Voyage au bout de la nuit



Description ajoutée par anonyme 2016-01-13T08:41:12+01:00

Résumé

Lorsque Ferdinand Bardamu s’engage dans l’armée, il côtoie la Grande Guerre et ses horreurs. Il y perd ses illusions, en même temps que son innocence et son héroïsme.

En Afrique, où le colonialisme lui montre une autre forme d’atrocité, Bardamu s’insurge de cette exploitation de l’homme par l’homme, plus terrible encore que la guerre.

En Amérique, où le capitalisme conduit à la misère des moins chanceux, Bardamu refuse toute morale et survit comme il peut, entre son travail à la chaîne et son amour pour Molly, généreuse prostituée.

En France, où il exerce comme médecin de banlieue, Bardamu tente d’apaiser les malheurs humains. Au fil de son voyage, étape par étape, il côtoie sans cesse la misère humaine et s’indigne, cynique et sombre comme la nuit.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 491 lecteurs

Extrait

Autant pas se faire d'illusions, les gens n'ont rien à se dire, ils ne se parlent que de leurs peines à eux chacun, c'est entendu. Chacun pour soi, la terre pour tous.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Hommage à un prof d'éco qui m'disait: "J'aimerai renaître pour lire à nouveau ce livre comme si c'était la première fois!"

Un des ces bouquins qui marquent des vies.

Afficher en entier
Or

Que dire de « Voyage au bout de la nuit » ? Que dire de cette épopée autobiographique ?

Seulement que nous pouvons tous rejoindre aisément les vérités du narrateur car il nous fait part de son expérience, il nous mène sans détour vers un réalisme du monde dans lequel nous vivons.

Oui, j'aime la vie et je pense qu'elle nous donne si nous nous laissons aller à plus d'humanité.

Oui, j'aime l'amour et je pense qu'il est le seul à pouvoir sauver le monde, l'esprit de l'homme et son cheminement.

Seulement, je ne peux penser autrement que CELINE lorsqu'il écrit que « la guerre est le révélateur de la bêtise humaine » ou qu'elle est le « spectacle absurde de cette boucherie héroïque ». Car le ton est donné rapidement, pessimiste devant le monde qui s'ouvre à ses yeux.

Le voyage idéalisé en règle générale dans les romans, ici laisse rapidement place à l'écœurement, à la révolte.

On y découvre avec lui l'Afrique et le colonialisme hideux. Ce colonialisme qui nourrit toujours les pays riches de manière différente aujourd'hui, mais continue à appauvrir, à assécher, à écraser les pays du Sud du globe.

Puis, la découverte de l'Amérique nous relate une grande déshumanisation par la machine capitaliste : asservissement des hommes par les hommes, encore et toujours, comme la vomissure du désir de pouvoir infini.

Nous terminons le voyage en revenant vers l'Europe et sa misère, ses rues remplies de nuit TROP sombre, omniprésente dans tout le roman comme une peur personnifiée.

La critique est acerbe contre ce monde contemporain des années « entre deux guerres », car sur les 3 continents, malgré l'ouverture qu'est le voyage en tant que tel, rien ne changent, tout est obscénité humaine. Le ton d'écriture est très familier, populaire, grossier, d'une franche brutalité pour mieux choquer, interpeller, renverser l'esprit, enseigner. Pour clôturer cet avis, même les réflexions sur l'amour et la vérité foncent droit dans un mur de lamentations. Peut être pour démontrer que nous sommes tous des fine-fleurs, « puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté ».

Ce roman est superbe dans l'arrogance tragique, dans le talent d'écriture, dans les vagues de mépris et les flots de dérision. J'aime les ouvrages qui ne ressemblent à aucun autre. Celui-ci est pur. Pessimiste mais « pur » !

Je ne me considère pas « bon conseiller », mais ce livre là est à lire absolument ! A chacun d'y trouver ce qu'il veut bien en extraire...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Un récit qui traite de la dureté et de la cruauté des colons envers les peuplades locales. Un véritable témoignage de l'esclavage.

Une œuvre quasi historique de par les traumatismes du narrateur après son expérience de la Grande Guerre.

Et si la nuit de l'auteur était notre nuit, la nuit de l'homme, dans l'enfer de sa propre existence ?

Afficher en entier
Lu aussi

Voilà. J'ai lu ce fameux classique, que j'ai trouvé d'une lenteur et d'un pessimisme incroyable malgré quelques critiques intéressantes de notre monde. C'est bien écrit. Mais c'était long, très très long.

Afficher en entier
Diamant

Pour moi un chef d´oeuvre de la littérature. Roman noir et pessimiste. Un style unique, efficace . Des personnages à en pleurer ... une fresque dévastatrice de la première guerre , abominable, et sur la condition humaine , à travers le personnage de Bardamu, médecin magré lui et de son compère Robinson, en France, Afrique et New York. Des nombreuses phrases à retenir . Le titre est magnifique !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Snake 2018-09-23T15:44:32+02:00
Lu aussi

J'ai eu beaucoup, beaucoup de mal à lire ce livre. J'ai trouvé l'écriture lourde, traînante, l'histoire allait terriblement lentement. Je n'ai pas réussi à accrocher malheureusement.

Afficher en entier
Bronze

Le voyage de Céline est particulier autant par son écriture que par la direction que prend le récit. Très pessimiste, très sombre... Mais j'admet que je n'ai pas trop accroché. Une lecture académique plus que divertissante.

Afficher en entier
Argent

Le personnage "sulfureux" Louis Ferdinand Céline pour son attitude d'antisémitisme et de collaboration durant la guerre , m'a fait hésiter a lire son chef d'œuvre « Voyage au bout de la nuit » . J'ai eu du mal mais c'est passionnant de découvrir son écriture si particulière.

Roman vraiment très très noir !!! A ne pas lire si on est un peu morose et déprimé !!!

ça ne remonte pas le moral

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai énormément de mal avec la prose de Céline. Sa syntaxe est particulière. Beaucoup de points de suspension extrêmement... perturbants... et qui produisent un effet traînant... Trop traînant... Et une mentalité antipathique.

Cela n'enlève pas son charme à l'oeuvre. Mais quand bien même c'est un "classique", il faut savoir vraiment le genre de prose qu'on aime. Je trouve que ce livre est un pari risqué car sa lecture est laborieuse. Mais certains peuvent aimer.

Afficher en entier
Lu aussi

« Qu'on n'en parle plus ». Ce sont les derniers mots de ce roman et je les fais miens bien volontiers pour parler de ce monument de la littérature française !

Que ma lecture fut laborieuse... Nous suivons les déambulations de Ferdinand : dans la guerre, dans ses amours, aux colonies africaines, aux États-Unis, en tant que médecin en région parisienne et pour finir dans un asile de fous.

Vous vous demandez comment ces vies peuvent n’en faire qu'une seule ? Moi aussi. J'ai eu du mal à raccrocher les wagons à de nombreuses reprises ; je lisais avec fluidité plusieurs pages et puis pof ! je perdais le fil.

Ça blablate quand même beaucoup pour ne pas dire grand-chose, avec de grands discours ponctués de points de suspension.

Je suis sans doute passée à côté. J’ai lu et apprécié les petits traits provocateurs et quelques critiques de la société de l’époque. J’ai plutôt aimé l’écriture, sans que ce soit une Révélation, ce mélange de beaux mots et d’argot. Mais rien de plus.

Pourquoi je suis allée jusqu'au bout ? Déjà parce que je veux le lire depuis longtemps, sans avoir osé jusque-là (monument littéraire « intellectuel » + personnage de l'auteur). Ensuite parce que tout de même, j'ai lu pas mal de passages avec plaisir, au milieu de tous les autres inaudibles, donc ça me relançait !

Bref, je l'ai fini. « Qu'on n'en parle plus » ; j'ai déjà d'autres lectures en ligne de mire !

Afficher en entier
Pas apprécié

j'ai vraiment eu du mal à accrocher à l'histoire et de plus, j'ai été extrêmement déçue par la fin. Je n'ai pas apprécié Voyage au bout de la nuit, et je n'ai jamais réussi à m'attacher au personnage de Bardamu.

Afficher en entier
Or

Un bon pavé dont la première partie sur la Grande Guerre est impressionnante. La suite est entrainante et complète avantageusement le sujet. Ce livre me donne envie de compléter mes connaissances sur son auteur et sa bibliographie.

Afficher en entier

Date de sortie

Voyage au bout de la nuit

  • France : 1988-10-25 - Poche (Français)

Activité récente

venzo l'ajoute dans sa biblio or
2019-11-03T14:57:54+01:00
Fatih6 l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-12T18:45:55+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 1491
Commentaires 127
Extraits 99
Evaluations 276
Note globale 6.61 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode