Livres
565 096
Membres
618 020

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Rémi Guérin

Auteur

578 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Biographie

Rémi Guérin est un scénariste de bandes dessinées français, né à Nogent-sur-Marne, le 12/10/1979.

Après plusieurs années chez Apple comme business manager et specialist manager, il se lance dans l'écriture à plein temps.

Il signe plusieurs bandes dessinées chez différents éditeurs, dont le manga à succès City Hall (Ankama) pour lequel il est récompensé du Prix Bayard Dlire – Meilleur manga 2012 et du Prix Animeland – Meilleur BD style manga 2012.

En 2013, il co-scénarise avec Marcus un comics : L’Intrépide (Ankama), et avec Lorànt Deutsch une bande dessinée historique : Histoire(s) de France (Casterman–Michel Lafon).

En 2015, il fonde le studio d'écriture transmédia "Termites Factory" avec Nicolas Mitric, Olivier Peru et Sylvain Dos Santos.

En novembre de la même année, ils lancent leur premier grand projet (éditer le roman Darryl Ouvremonde) via une campagne de crowdfunding sur Ulule.com et réussissent le second meilleur démarrage de tous les temps : ils atteignent leur premier objectif de collecte de 10 000 euros en seulement 13 minutes et 20 secondes.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
283 lecteurs
Or
469 lecteurs
Argent
375 lecteurs
Bronze
275 lecteurs
Lu aussi
268 lecteurs
Envies
383 lecteurs
En train de lire
14 lecteurs
Pas apprécié
19 lecteurs
PAL
136 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.55/10
Nombre d'évaluations : 458

1 Citations 201 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Rémi Guérin

Sortie France/Français : 2021-08-18

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par MisterMistake 2020-07-21T18:12:03+02:00
City Hall, tome 2

J’ai trouvé un peu plus de plaisir à lire ce deuxième tome.

Encore quelques maladresses d’écriture mais on sent que y’a du mieux : moins de clichés et une suppression totale de l’exposition. Les touches d’humour sont toujours très agréables et le mystère est intenable. En revanche, j’ai eu parfois du mal à comprendre certaines séquences muettes, le dessin des scènes d’actions nest pas toujours assez clair à mon goût. Et le décolleté de Mary Shelley était-il vraiment nécessaire ?

À ce stade j’ai arrêté de me poser des questions sur les âges normaux des personnages qui font apparition (Abraham Lincoln qui serre la main de Malcolm X c’est du bon gros lol) mais j’ai parfois l’impression que leur compréhension de l’histoire manque de finesse et parfois de justesse. Je n’ai plus en tête la scène qui m’a fait dire ça mais ça m’avait marqué sur le coup. Et de même j’ai trouvé dommage le manque de cohérence des informations en fin de chapitre : dans l’un c’était intra-diégétique avec l’information sur la fin du papier au XVIIe siècle, dans l’autre extra-diégétique avec le détail sur le cocktail dans le livre de Jules Verne écrit en 1865, soit, vraisemblablement, avant la naissance du personnage dans le manga. Bien que je comprenne la volonté pédagogique, pour rester cohérent il eut fallu changer la date de publication du roman ou se passer du détail dans la fiche précédente.

Je pousserai peut-être la curiosité jusqu’à tous les lire mais pour l’instant je suis plutôt content que cet arc s’achève au prochain tome.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MisterMistake 2020-07-21T22:21:13+02:00
City Hall, tome 3

Abney Park ! La référence au groupe de steampunk est peut-être mon moment préféré du tome, c’était kiffant de voir Georges Orwell écouter End of Days sur un iPod classic rétro-futuriste.

Le reste était aussi plaisant, de moins en moins de maladresses dans l’écriture et la résolution était géniale. Je vais pas spoiler mais j’ai adoré l’idée et après le suspense moyennement amené avec la conversation artificielle entre le maire et Pierre Verne, le type de dialogues forcés dans lesquels ils excellent, la révélation même était plutôt bien exécutée. Ce qui arrive à Houdini aussi est assez croustillant, j’espère qu’on le reverra dans les suivants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emmalabest03 2020-08-09T15:58:05+02:00
Darryl Ouvremonde

livre plutôt bien

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Plume16 2020-08-20T16:53:38+02:00
Darryl Ouvremonde, Tome 1

L'histoire est superbement bien construite et les dessins sont magnifique. J'ai beaucoup aimé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Shaynning 2020-09-29T01:33:02+02:00
City Hall, tome 1

Manga scénarisé et dessiné par un duo de français, "City Hall" est une œuvre de l'univers Steampunk, ce qui est assez comique quand on sait que l'un des personnages principaux en est le père. Un univers où le papier est l'arme ultime et les donc, où les écrivains sont des soldats. Quand un esprit criminel menace la ville de City Hall, on fait appel à deux brillants écrivains afin de mener l'enquête. À priori, cette série m'a fait pensé à "Death Note" en raison du pouvoir détenu par un cahier de papier et de la manière très théâtrale de Verne d'écrire, qui me rappelle Raito. Et bien sur, le duo de Jules Verne avec Arhur Conan Doyle n'est pas sans rappeler le duo créé par ce dernier, à savoir le duo Holmes/Watson.

Le fait de voir une flopée de personnages historiques œuvrer ensemble est assurément l'élément qui a tout pour plaire, avec un duo d'écrivains géniaux encore jeunes et hautement dynamique ( Verne et Conan Doyle), une aviatrice bagarreuse qui aurait pu faire parti du SWAT ( Amélia Earhart), et un maire activiste pour les Droits de l'homme ( Malcom X). Et cette bande de héros sont tous attachants et bien brossés. Verne est particulièrement drôle avec sa gestuelle grandiloquente, son air solennel , son humour sarcastique et ses expressions faciales. Il me rappelle "Doc Emmett Brown" de la série "Retours vers le futur", surtout avec sa grosse machine à biscuits et ses airs dramatiques. Conan Doyle a l'air plus enfantin, malgré un esprit brillant qui rappel celui de Sherlock Holmes ( avec raison, j'imagine) dont il possède le même esprit déductif, et apporte une dimension scientifique et logique à leur duo. Amélia, quand à elle est le garde du corps des deux écrivains ( enfin une femme qui protège les hommes!), sure d'elle, intelligente, audacieuse et capable de manier tout sorte d'armes, en plus d'être pilote. J'aurais aimé qu'un personnage telle qu'Amélia n'ait pas a exposer sa poitrine comme presque toutes les héroïnes du genre, car franchement, elle n'en a pas besoin et cela correspond peu à son désir d'égalité des sexes. Quand au méchant, pour un peu qu'on ait une base en littérature, on voit assez vite qu'il ressemble à un corbeau et on peut faire facilement le pont avec Edgard Allan Poe, un constat qui sera reprit par Arthur vers la fin du tome.

On sera vite séduit par cette histoire au graphisme magnifique, aux personnages colorés et un brin loufoque, à ce monde Steampunk où le papier est une arme, où l'action ne manque pas et où on remarque un certain mélange entre Manga et comics américains. Il y a beaucoup de dialogue, mais à sa défense, il y a beaucoup à expliquer, notamment le pourquoi ce monde n'a plus de papier et comment s'articule le pourvoir du papier.

Un bon manga ( parle-ton de manga quand les auteurs sont européens, je me demande?) qui sort de l'ordinaire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DocteurIsis 2020-11-06T00:06:54+01:00
City Hall, tome 1

Un très bon premier tome, mais attention car trop de référence nuit à la référence... L'histoire de base bien qu'intéressante est tout de même un peu alambiquée. A voir si la suite prends le temps de se poser pour approfondir le récit.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jo-34 2020-11-17T16:26:20+01:00
Darryl Ouvremonde, Tome 1

J'ai lu le premier tome de Darryl Ouvremonde de Rémi Guérin et Krystel publié chez Glénat.

Cette bande dessinée est tout simplement magnifique. La couverture attire l'œil, mais le graphisme intérieur et la qualité du papier reste exceptionnel. Dans chaque planche on peut observer les moindres détails. Tout est un régal pour les yeux.

Cette histoire est un peu particulière. Au début on ne comprend pas tout. Tout commence avec Julianne qui commence à parler à sa patronne d'une romance avec un fantôme mais aussi d’un journaliste Darryl, qui aurait le pouvoir d'aller dans l'Ouvremonde.

En parallèle, nous suivons ce fameux Darryl, dans cette réalité qui semble divergente de la nôtre. L'Ouvremonde reste un endroit mystérieux ou personne ne peut aller comme cela. Darryl fait partie des meilleurs journalistes de l'Ouvremonde mais il est un des rares humains à pouvoir y accéder. Dans une enquête pour une nouvelle affaire, il va découvrir que ce monde est en danger et ne va pas hésiter à tout faire pour découvrir la réalité.

Comme vous pouvez le constater, c'est une histoire complexe que nous avons là. Complexe mais passionnante ! D'ailleurs la façon dont se termine le tome 1 est très frustrante à mes yeux.

Je me pose un tas de questions sur chacun des personnages et sur le monde mystérieux qui nous entoure. Un monde à part peuplé de créatures tel que des fées et bien d’autres !

Cette histoire attise la curiosité de plusieurs manières : on n’arrive pas à savoir si les événements contés dans le récit sont réels ou s’ils sont dus à l'imagination débordante de Julianne.

Les personnages restent mystérieux du début à la fin. On en sait juste assez pour avoir envie de lire la suite de l'histoire et vouloir comprendre ce qui se passe. C'est d'ailleurs mon cas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Musiss 2020-11-22T13:28:57+01:00
City Hall, tome 1

"Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin. Mais, c'est peut-être la fin du commencement." (Winston Churchill)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Priscilla-24 2020-12-30T10:20:15+01:00
Darryl Ouvremonde, Tome 1

De très belles illustrations, posées dans un écrin que forment le fond noir des pages.

En revanche, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre l'histoire au début... Il n'y a rien d'intuitif, je trouve que c'est assez confus.

En tournant la dernière page je vois qu'il est indiqué "suite et fin dans le prochain épisode" je crains donc que dans l'ensemble l'histoire originel (cette bande dessinée est l'interprétation du livre éponyme) ne soit que trop brièvement survolée. C'est dommage car l'univers était intéressant !

Pour résumer les illustrations, aussi belles soient-elles, n'auront pas réussi à me faire oublier que l'histoire est trop brouillon.

Afficher en entier
Kiroho, Tome 1 : Les Disparus de Bois-sur-Mer

Ma première idée quand j'ai vu la couverture de cette bande dessinée est que les personnages ressemblent un peu au dessin animé Sherlock Holmes. C'est ce premier point qui a attiré mon attention sur ce titre mais l œuvre est appréciable pour d'autres choses aussi. La colorisation est réussie et l'histoire plutôt intéressante. J'ai passé un bon moment à lire ce titre.

Afficher en entier

Dédicaces de Rémi Guérin
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Ankama : 8 livres

Glénat : 7 livres

Soleil : 4 livres

Michel Lafon : 2 livres

Le lombard : 2 livres

Termites Factory : 1 livre

Kana : 1 livre

Bayard Jeunesse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array