Livres
486 552
Membres
476 654

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sylvie Deshors

146 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Lilou 2010-10-01T19:59:43+02:00

Biographie

Sylvie Deshors est née en 1957.

Costumière, ouvrière, ébéniste, puis bibliothécaire à Lyon où elle exerce cette profession en plus des livres qu’elle écrit.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
15 lecteurs
Or
27 lecteurs
Argent
26 lecteurs
Bronze
34 lecteurs
Lu aussi
34 lecteurs
Envies
36 lecteurs
En train de lire
2 lecteurs
Pas apprécié
14 lecteurs
PAL
15 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.91/10
Nombre d'évaluations : 45

0 Citations 41 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Sylvie Deshors

Sortie France/Français : 2018-03-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Mon amour kalachnikov

J'ai lu ce livre il y a très longtemps. Trop longtemps peut-être pour donner une critique constructive.

Je n'ai pas vraiment apprécié le style d'écriture de l'auteur. Je n'ai pas détesté la thématique, mais elle ne m'a pas vraiment touché non plus. Finalement je dirais que mon avis est négatif et que je ne conseillerais pas ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaah 2017-10-04T00:46:03+02:00
Douce nuit, minus !

Ce livre recouvre l'histoire abracadabrante d'un jeune, perdu, honteux suite au geste de sa mère qui s'enfuit et tombe par hasard sur des personnages... douteux. L'histoire est au final difficile à suivre car je trouve les personnages trop peu crédibles, pas assez profond pour s'y attacher. Le scénario présente également quelques lacunes notamment avec la "happy end", qui n'était pas forcément nécessaire. Le livre est présenté autour du thème de Noël mais celui-ci est (largement) relégué au second plan.

En bref, j'ai trouvé ce livre décevant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaah 2017-10-04T00:49:06+02:00
Fugueuses

Il s'agit d'un petit livre sympathique, mais un peu trop prévisible à mon goût, avec un relent de lutte écologique camouflée. L'histoire reste sympathique, les personnes sont développé un minimum, ce qui rend l'histoire crédible. Une déception pour la fin, qui est "facile" et aurait pu être plus originale ou du moins plus surprenante et même plus réaliste vis à vis des combats réels sur Notre Dame des Landes.

Afficher en entier
Nils et Zéna, tome 1 : L'homme au cigare

Un très court roman illustré fort sympatrique !

Un roman bien écrit, des personnages atypiques et intéressants, et de jolies illustrations, il ne m'en fallait pas plus.

L'intrigue est bien menée, intéressante, et le fait qu'elle se suive sur 3 rend la lecture plus plaisante pour les plus jeune (c'est court et sympa !).

Bref, l'enquête ne fait que commencer et je la recommande pour tous les pré-ados/jeunes ados (entre 10 et 13 ans), que les gros polars effraient un peu ! ^^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par clubdcinq 2018-02-15T19:45:09+01:00
Fugueuses

Le thème est super , dommage que cela se termine un peu vite. L'histoire aurait pu continuer, il y avait de la matière...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PeregrineCelia 2018-08-18T19:32:32+02:00
Anges de Berlin

Un livre très plaisant à lire,même si les personnages pourraient être travailler davantage .

Afficher en entier
Mes nuits à la caravane

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2018/11/mes-nuits-la-caravane-de-sylvie-deshors.html

On suit Lucile qui vit une relation compliquée avec son père depuis la mort de sa mère. Elle va remplacer sa mère pour tout. Elle va s'occuper des courses, de la maison et des repas tout le temps pendant que son père boit. Exaspérée, elle va aller vivre dans la caravane de sa mère devant la maison. Cette idée lui vient après avoir rencontré une femme vivant dans une maison isolée. J'aurai bien aimé en savoir plus sur cette femme.

Afin de réhabilité la caravane, elle va être aidé par ces trois amis et un peu d'argent que son père lui laisse sur la table ou devant la caravane. Étonnamment, bien que la situation blesse son père, il va la laisser faire tout en gardant un œil sur elle. Un ami de son père âgé va aussi lui rendre visite parfois afin de l'aider et aussi de lui donner des conseils.

L'intérêt de ce roman ne réside pas seulement dans cette nouveauté mais également dans les évènements à côté. On parle d'un étudiant venant de Mayotte. La différence culturelle est assez incroyable surtout qu'il vit avec tous ses frères. On aborde aussi les différences sociales avec Ben qui semble ne pas avoir de difficultés financières pendant que Lucile galère à boucler les fins de moi. On parle aussi d'une chose que je connais par chez moi. Ils vivent dans une petite vile au sein de laquelle tout est fait pour les personnes âgées et rien pour les jeunes.

Un autre point intéressant du roman est de découvrir les raisons pour lesquelles le père de Lucile s'est effondré. Le décès de sa femme n'est pas la seule raison. Il y en a d'autres que Lucile va découvrir. L'idée de Lucile sera une bonne idée. Elle sera encouragée par tout le monde. Le seul point que je ne comprends, c'est pourquoi le lycée n'a rien fait pour l'aider avant alors qu'ils savaient ce qu'il se passait même si son père ne lui faisait aucun mal.

En bref, ce roman est très beau. Il parle avec justesse du deuil et de la complexité des relations père/fille. Je le recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cllem 2018-12-21T16:16:19+01:00
Maudite Rentrée

Un petit roman jeunesse assez court, peut être trop court. Il manque de la matière au roman

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aryia 2018-12-26T11:20:51+01:00
Mes nuits à la caravane

Reçu le samedi, lu le dimanche et chroniqué le lundi, ce tout petit livre à la couverture pleine de douceur et de poésie n’a pas fait long feu : aussitôt entré dans la pile à jour, aussitôt sorti, quelle belle vie pour un livre ! Après une lecture fort laborieuse qui m’avait vidée de mon énergie, je sentais que ce roman était ce dont j’avais besoin … Blottie dans mon lit, entourée de ma ménagerie de peluches – je le revendique haut et fort : j’aime les animaux en peluche et ne compte pas m’en séparer ! –, je me suis plongée dans cette histoire qui a illuminée mon après-midi par sa simplicité et son originalité. En moins de deux-cent pages, l’auteur est parvenu à me faire rêver toute éveillée avec cet ouvrage qui a tout du « livre-doudou », à relire à chaque fois que la vie est morne et triste, à chaque fois que l’existence est pesante et lourde …

Depuis la mort de sa mère, quatre ans auparavant, Lucile est seule. Bien sûr, son père est physiquement présent, mais son esprit s’est perdu dans les méandres alcoolisés de sa dépression. Un matin, exaspérée par le comportement de son père, fatiguée de devoir supporter seule le poids du quotidien, la jeune fille décide de s’installer dans la petite caravane au fond du pré, où sa mère venait s’isoler pour peindre et faire réserve de solitude. Petit à petit, ce lieu devient le point de ralliement des jeunes du bourg, qui n’ont nulle part ailleurs pour se retrouver : ce petit hameau du Limousin, comme bien d’autres en France, se meurt à petit feu tandis que les désertions pour la grande ville se multiplient. Lucile elle-même le sait bien : pour poursuivre ses études, pour trouver du travail, il lui faudra quitter Bellac, quitter tous ses amis, tous ses repères … Alors que Lucile hésite à remuer le passé pour comprendre les raisons de la fermeture du restaurant familial, son père semble enfin revenir à la vie …

Ce livre, loin de nous proposer une intrigue palpitante pleine de mystères et de rebondissements, nous conte au contraire une histoire somme toute assez banale, celle d’une adolescente à la croisée des chemins. Quatre ans après la mort de sa mère, Lucile commence à reprendre gout à la vie, mais est bloquée dans son élan de reconstruction par le laisser-aller de son père, qui semble avoir oublié qu’il avait une fille. Alors, Lucile s’échappe pour se retrouver : retranchée dans la caravane de sa mère, la jeune fille réfléchit à son avenir, à sa vie qui ne fait que commencer. Le temps passe, les amitiés enfantines se transforment en amours balbutiants, les après-midi au terrain de jeux laissent place aux soirées festives … et les certitudes deviennent des doutes. Pour pouvoir prendre son envol, Lucile doit tirer un trait sur le passé : elle veut savoir ce qui s’est passé, pourquoi le restaurant de son père a fermé, pourquoi il s’est ainsi laissé submergé par le chagrin au point de ne plus la voir, elle sa fille unique.

Pour Lucile, penser à l’avenir est aussi exaltant qu’angoissant : il va lui falloir quitter ce petit hameau qui l’a vu naitre et grandir, quitter sa belle campagne pour l’immense ville. En effet, même s’ils s’ennuient, même s’ils n’ont qu’une vieille caravane comme lieu de rassemblement, les jeunes de Bellac ne sont pas malheureux de leur sort, et c’est très réjouissant que de montrer que l’adolescence, ce n’est pas uniquement les sorties en ville et les soirées en boite. C’est aussi, tout simplement, une soirée au coin du feu, au son des guitares, à l’orée de la forêt. Quitter ce cocon de verdure est un déchirement pour beaucoup, et certains s’y refusent et choisissent ainsi un métier qui leur permettra d’y rester … Lucile l’exprime à plusieurs reprises : il n’y a que dans la nature qu’elle trouve la paix et l’apaisement, qu’elle trouve le bonheur. Perdue au milieu des bois, couchée à côté de la rivière, la jeune fille se sent bien, tout simplement. Je me suis ainsi sentie très proche de Lucile, puisque tout comme elle, j’ai souvent besoin d’aller m’isoler dans la nature pour retrouver la sérénité et la joie. J’ai d’ailleurs hâte de déménager dans notre futur petit village de 200 habitants perdu au milieu de 1600 hectares de forêt, je me sens étouffer dans ma grosse vallée bien trop peuplée et trop urbanisée pour la petite sauvageonne que je suis !

En bref, c’est bien simple : je suis tombée amoureuse de ce tout petit livre, véritable condensé de douceur qui invite à ouvrir son cœur au bonheur, véritable ode à la nature et à l’amitié, à la musique et à l’avenir … Sylvie Deshors a vraiment une très belle plume, pleine de poésie, elle raconte cette histoire comme on chuchoterai un conte à l’oreille d’un ami. C’est un livre plein de tendresse, de délicatesse, c’est comme une feuille qui virevolte dans les airs avant de se poser doucement au sol, c’est comme un ronronnement de chat. Ça fait du bien. Ça rend heureux. En toute simplicité, l’auteur nous offre une histoire riche en émotions et en enseignements. Pas besoin de faire long, pas besoin de faire compliqué, pour transmettre des messages forts et profonds, pour toucher le lecteur au plus profond de son être …

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2018/11/mes-nuits-la-caravane-sylvie-deshors.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par didy59 2019-03-18T20:41:22+01:00
Coup de talon

Petit livre qui se lit vite et histoire très touchante.

Afficher en entier

Les gens aiment aussi

Dédicaces de Sylvie Deshors
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Editions du Rouergue : 6 livres

Thierry Magnier : 1 livre

Editions du Rouergue Jeunesse : 1 livre

Talents Hauts : 1 livre

Rue du Monde : 1 livre

Bayard Presse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array