Livres
554 770
Membres
599 972

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jacqueline Carey

Auteur

1 839 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par smgbuffyliliy 2010-04-30T15:13:18+02:00

Biographie

Jacqueline Carey est née en 1964 à Highland Park (Illinois, États-Unis) Elle est une romancière américaine, spécialisée en fantasy.

Jacqueline Carey a étudié au Lake Forest College dans l'Illinois et y a reçu son B.A en psychologie et en littérature. Pendant ses études, elle travaille six mois dans une librairie londonienne dans le cadre d’un programme d’échange. C’est durant cette période qu’elle décide de devenir écrivain. À son retour, elle commence sa carrière tout en travaillant dans le centre artistique d’un collège local. Dix ans plus tard, en 2001, elle rencontre enfin le succès avec la publication de son premier roman La Marque.

Jacqueline Carey vit actuellement dans le Michigan.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 748 lecteurs
Or
1 252 lecteurs
Argent
554 lecteurs
Bronze
350 lecteurs
Lu aussi
382 lecteurs
Envies
2 810 lecteurs
En train de lire
149 lecteurs
Pas apprécié
167 lecteurs
PAL
2 372 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.57/10
Nombre d'évaluations : 1 214

0 Citations 585 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jacqueline Carey

Sortie France/Français : 2011-10-21

Sortie Poche France/Français : 2016-08-26

Sortie Canada/Français : 2011-11-04

Sortie USA/English : 2008-06-12

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Erhzin 2021-02-21T17:06:51+01:00
Kushiel, Tome 1 : La Marque

Je ne sais pas par où commencer avec cette trilogie (oui car je ne peux décemment pas commenter seulement un tome, dans mon esprit je ne découpe pas ce roman en 3 tomes).

J'ai été complètement subjuguée par ce roman. Dans un certains sens, je crois que je l'ai détesté autant que je l'ai aimé. Il m'aura définitivement marquée.

Le reste en spoiler car je vais parler de la globalité de la trilogie, même si je ne compte pas spoiler d'élément d'intrigue, je sais que certaines personnes préfèrent se lancer à l'aveugle sans trop en savoir.

Spoiler(cliquez pour révéler)Ce n'est pour moi définitivement PAS un roman érotique. Ni un roman BDSM, d'ailleurs, quoiqu'en dise la majorité d'internet. Tout au long de la trilogie, et pour la majorité des personnages, le consentement est problématique, si ce n'est absent (ou alors le consentement est présent pour des raisons d'espionnage / prostitution donc clairement, c'est pas franchement mieux).

A partir de là, ça ne rentre définitivement pas dans l'érotique pour moi. Pour autant, ce n'est pas gratuit, et la psychologie des personnages est incroyablement bien décrite, leurs réactions sont absolument humaines et crédibles, aucun personnage n'est fondamentalement mauvais et uniquement mauvais, même les "grands méchants" de la saga. Je crois que c'est un des rares bouquin de fantasy ou j'aime et déteste simultanément autant les antagonistes, où je les trouve si bien écrits et nuancés. Et au final, c'est la même chose avec les protagonistes, que j'ai autant haï qu'aimé de tout de mon coeur.

Malgré sa longueur et ses défauts, l'univers de Kushiel m'a embarquée, et des années après, je me souviens toujours aussi vivement de ses nuances et des émotions qu'il a créé chez moi. Pour cela, liste de diamant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ewa-6 2021-03-31T19:34:18+02:00
Kushiel, Tome 1 : La Marque

Abandon ! Malaisant et sans intérêt. Mou mou mou. Très déçue !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sekish 2021-04-01T20:49:52+02:00
Kushiel, Tome 1 : La Marque

Whaouu... Un univers luxurieux mais pas vulgaire pleine d'intrigues politiques et d'envie de liberté. L'auteur a su m'embarquer et décrire des personnages emplis de nuances.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Erellween 2021-04-02T10:11:37+02:00
Kushiel, Tome 1 : La Marque

Choqué et malsain

J'ai vue les commentaires, et j'ai sauté sur ce livre. Il est évident que l'écriture et vraiment géniale. Mais au bout de quelques pages quelque chose à commencer à me gêner, et quand les choses sont devenue claire, j'ai tous de suite stopper la lecture. Certaine choses à la limite de la pédophilie que je trouve très gênante. L'écrivaines décris les désir sexuelle d'une enfant de 9 ans. Je suis peut-être vieux jeux, mais je trouve cela extrêmement malsain. Les personnes que sa dérange passer votre cheminas. Pour ma part, j'ai tous de suite renvoyer mon livre.

Afficher en entier
Kushiel, Tome 1 : La Marque

Ce livre (et cette série en général) m'ont mitigé et en même temps envouté... L'histoire est bonne, bien que quasiment centrée sur la personnage principale, le suspens et les rebondissements sont au rendez-vous. Les complots et les traits de réflexion des personnages sont captivants mais... j'ai trouvé la plume de l'auteur un peu laborieuse. L'écriture ne m'a pas paru "glisser" ce qui fait que j'ai mis 3 mois à finir ce bouquin alors qu'il ne me faut que 2 jours pour le même nombre de pages d'habitude.

Afficher en entier
Kushiel, Tome 2 : L'Élue

Ce deuxième tome m'a plus plu que le 1er. Je trouve que l'écriture était plus en accord avec le déroulement de l'histoire. Alors que dans le 1er tome l'histoire et les rebondissements allaient vite et s'enchainaient, dans celui-ci, Phèdre est confrontée à des obstacles sur lesquels elle bute. Le manque de fluidité de l'écriture que j'avais ainsi noté dans le premier volet se métamorphose ici pour épouser le rythme et l'état d'esprit de l'heroïne.

Afficher en entier
Kushiel, Tome 1 : La Marque

Comme j’aime beaucoup ce que proposent les éditions Bragelonne en fantasy, une personne de mon entourage a eu la très bonne idée de m’offrir ce premier tome à mon anniversaire en édition reliée. Et quelle surprise ! Je l’ai lu bien avant que la trilogie Cinquante Nuances de Grey sorte et pour moi, cette dernière ne tient pas la comparaison. En effet, il s’agit là d’un roman (très !) sensuel où douleur et plaisir se mélangent dans un univers marqué par les trahisons et les complots, le tout dans un style d’écriture à la fois poétique, fluide et élégant.

L’histoire est entièrement racontée par Phèdre, le personnage principal. Le récit commence donc lorsqu’elle est vendue encore enfant par sa mère à une maison de la Cour de Nuit où elle va faire l’apprentissage des arts du plaisir. La tâche rouge dans son œil gauche la désigne comme l’élue de Kushiel, ce dieu qui donne l’absolution dans la douleur, et lui confère une valeur inestimable en Terre d’Ange. En effet, elle est une anguissette, un phénomène rare, ce qui lui vaut d’éprouver le plaisir dans la douleur. Conscient de sa valeur, Anafiel Delaunay, poète mystérieux, décide d’acheter sa marque, un tatouage très coûteux propre aux courtisans et courtisanes d’Angelins qui une fois achevé sera le signe de sa liberté. En attendant, Phèdre devient l’élève de Delaunay qui l’initie aux arts et à l’espionnage. Au cours de sa formation, elle se lie d’amitié avec Alcuin, l’autre élève d’Anafiel mais également avec Hyacinthe, un jeune tsingano. Pour les deux élèves, il ne s’agit pas simplement de servir les riches clients qui s’offrent leurs services et de rapporter leurs propos : les enjeux sont beaucoup plus importants comme ils vont le comprendre lorsqu’Alcuin est attaqué par des soldats. Afin que cette situation ne se reproduise plus, le prêtre cassilin Joscelin, un garde du corps maîtrisant à la perfection l’art du combat, est affecté à la protection de Phèdre. A partir de ce moment, Phèdre va se retrouver plongée au cœur d’un complot qui met en danger la vie de ses proches mais qui met également en péril sa patrie. S’ensuivent alors de nombreux événements qui vont exiger d’elle des sacrifices mais aussi du courage et de l’amour.

Le livre étant très dense, il me paraît difficile d’en dire plus sans en dévoiler davantage. Jacqueline Carey est parvenue avec originalité à mélanger un récit d’aventure à un récit sensuel dans un univers fantasy très riche. L’un des points forts de ce livre est avant tout le monde dans lequel les personnages évoluent. Dans l’édition que je possède, une carte est présente au début. Et il est possible d’y constater de fortes similarités avec une carte de l’Europe. Ainsi, Terre d’Ange correspondrait à la France et Alba au Royaume-Uni. Mais les similarités ne s’arrêtent pas à la géographie. Il en va ainsi de la religion mais aussi des caractéristiques culturelles propres à chacun des peuples que l’on retrouve tout le long du récit.

Par ailleurs, l’ensemble des personnages est très intéressant. Phèdre, notre héroïne, possède un fort caractère et une grande intelligence qui vont lui permettre de se sortir de situations compliquées, pour ne pas dire désastreuses, à de multiples reprises. L’amitié qu’elle va la lier avec Joscelin est l’un des piliers de la trilogie. D’un côté, une courtisane et de l’autre, un prêtre ayant fait vœu de célibat. Tout le long du livre, le lecteur se demande quelle tournure va prendre leur relation. Plongés au cœur d’un vaste complot, Phèdre et Joscelin vont devoir se soutenir face aux épreuves qu’ils vont subir tout en devant s’adapter à chacune des situations. Mais le caractère de Joscelin étant ce qu’il est, certains moments vont se révéler difficiles pour lui, ce qui parfois a pu me faire sourire. Phèdre et Joscelin ne sont pas les seuls personnages marquants du livre mais ils sont tellement nombreux que le meilleur conseil que je puisse donner pour les découvrir est de lire ce premier tome.

Au final, le tome 1 de Kushiel est pour moi un coup de cœur : une histoire addictive dans un univers particulièrement riche et complexe avec des personnages attachants, le tout dans un style très agréable. Bien qu’étant un livre très épais, une fois commencé, je n’ai pas pu le lâcher même si le style d’écriture fait qu’il n’est pas non plus accessible à tous. Pour autant, j’ai adoré l’histoire et je le recommande à tous ceux et celles qui souhaiteraient se lancer dans une histoire de fantasy à la fois ambitieuse et originale.

Afficher en entier
Kushiel, Tome 2 : L'Élue

Comme le premier, j’ai dévoré ce deuxième tome de Kushiel. Après s’être rendue dans les contrées enneigées de la Skaldie, Phèdre se rend à la Serenissima, cette ville qui n’est pas sans rappeler la Venise de la Renaissance, afin de déjouer un nouveau complot contre Terre d’Anges, ourdi une fois de plus par la terrible Melisande Shahrizai.

L’auteure nous fait ici découvrir les autres cultures composant son univers. Après les peuples tsingano, skaldique et d’Alba, cette fois nous rencontrons les Yeshuites, les citoyens de la Serenissima et même des pirates. Elle parvient encore une fois à donner profondeur et richesse à ce monde complexe tout en nous le faisant découvrir progressivement à chaque nouveau tome.

Phèdre va bien entendu être une nouvelle fois mise à l’épreuve et plutôt durement. L’espionnage et la luxure sont toujours au rendez-vous. Mais avec ce deuxième tome, on comprend que le fil de l’histoire est en réalité la relation entre l’héroïne et son garde cassilin, Joscelin. En effet, si les intrigues donnent une dynamique importante à l’histoire avec de nombreux retournements de situation, ce qui m’a le plus passionnée était la relation amoureuse entre ces deux personnages.

Dans L’Elue, Phèdre va se retrouver plus en danger et isolée que jamais. Joscelin restera-t-il auprès d’elle ou bien le fait d’avoir brisé ses vœux le conduira-t-il à s’éloigner d’elle pour se rapprocher des Yeshuites ? Nos deux héros traversent une crise qui mettra en péril leur couple mais dont l’avenir de Terre d’Ange dépend également. Ils restent, pour moi, les deux personnages les plus charismatiques et les plus intéressants en raison de leurs caractères que tout oppose, bien que d’autres personnages soient tout aussi intéressants.

Ainsi Hyacinthe reste le Maître du Détroit, situation qui le rend malheureusement prisonnier de son île et donc coupé du reste du monde tandis que Melisande abat ses cartes progressivement pour récupérer le pouvoir en Terre d’Ange.

Ce deuxième tome m’a presqu’autant plu que le premier. L’univers est toujours aussi riche, les intrigues complexes, les rebondissements nombreux et les personnages charismatiques. Mais l’ambiance y était également plus sombre et, par moment, les hésitations perpétuelles de Joscelin ont eu tendance à m’agacer. Peut-être est-ce le but de l’auteur puisque celles-ci agaçaient également Phèdre, qui nous raconte le récit de son point de vue.

Les aventures de Phèdre et Joscelin sont toujours aussi passionnantes et une liste des personnages est présente au début du livre afin de pouvoir se remémorer quels sont les principaux protagonistes et leur rôle dans l’histoire, ce qui est d’une grande aide étant donné leur nombre important (certes moindre que dans Le Trône de Fer !).

Pour ceux qui avaient déjà aimé le premier tome et qui n’ont pas encore lu celui-ci, qu’attendez-vous ?

Afficher en entier
Kushiel, Tome 3 : L'Avatar

De loin, c’est le tome le plus sombre de la trilogie Kushiel et, peut-être pour cette raison, celui que j’ai le moins aimé. Cette fois, l’histoire est principalement axée sur deux quêtes : libérer Hyacinthe, le meilleur ami de Phèdre mais également sauver Imriel, le fils de la traîtresse Melisande. Ces quêtes mèneront Phèdre et Joscelin aux confins du monde, dans des contrées reculées et oubliées de tous où règnent la démence et la cruauté.

Comme dans les deux tomes précédents, Jacqueline Carey nous fait découvrir un autre aspect de son monde en nous faisant voyager jusqu’au Drujan, ce qui m’a évoquée le continent africain. Là, nos deux héros vont être confrontés à la part la plus sombre de l’humanité qu’il ne leur a jamais été donné de voir. Dans le but de sauver Imriel, ils vont subir des épreuves terribles et n’en ressortiront pas indemnes. Par ailleurs, parviendront-ils à briser la malédiction pesant sur Hyacinthe ?

Si j’ai retrouvé avec plaisir l’univers de Jacqueline Carey, j’ai quand même été un peu déçue. J’aimais le côté "intrigues politiques" en Terre d’Ange. Mais ici, cet aspect là est relégué aux oubliettes. Certes ces intrigues sont toujours présentes en fond mais elles n’ont plus l’ampleur de celles des précédents volets. Ensuite, je n’ai pas vraiment aimé le personnage du Mahrkagir (le grand méchant) tout comme Imriel qui est pourtant un personnage important. D’un côté on avait le mal absolu mais malgré le fond d’humanité que l’auteur a essayé de lui insufflé, je n’ai pas réussi à trouver ce personnage intéressant. Imriel, quant à lui, m’était insupportable au début et par la suite, du fait d’un rôle moindre, ce sentiment s’est un peu apaisé.

Heureusement, la trilogie de Kushiel est avant tout un univers et ce ne sont pas quelques personnages ou lieux déplaisants qui m’ont empêché d’apprécier le livre. En effet, j’ai apprécié que l’auteure revienne plus longuement sur Hyacinthe, personnage emblématique lui aussi de la série et que Phèdre et Joscelin terminent leurs aventures ici.

En conclusion, même si ce dernier tome n’était pas au niveau des deux précédents, Kushiel n’en reste pas moins une excellente trilogie de fantasy marquée par un monde riche et complexe avec une touche d’originalité que je recommande à tous les amoureux du genre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nadege76 2021-05-17T20:51:26+02:00
Kushiel, Tome 3 : L'Avatar

Mon tome préféré de cette belle trilogie ! Spoiler(cliquez pour révéler)je regrette juste de ne pas avoir retrouvé dans aucun tome les parents de Phèdre et de ne pas assister à un mariage entre Phèdre et josselin

Afficher en entier

On parle de Jacqueline Carey ici :

Dédicaces de Jacqueline Carey
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Bragelonne : 8 livres

Milady : 6 livres

Grand Central Publishing : 3 livres

Gollancz : 2 livres

Roc : 2 livres

Tor Books : 2 livres

Orbit : 2 livres

Kindle Edition : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array