Livres
454 730
Membres
403 299

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Malorie Blackman

5 642 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Charlie18 2012-01-13T19:33:50+01:00
de

Biographie

Malorie Blackman est née à Londres en 1962. D’abord ingénieur informatique, elle devient rapidement auteur à temps plein, à la suite du succès de son premier roman, Hacker, qui rafle à sa sortie en 1994 les principaux prix de littérature jeunesse en Angleterre. Depuis, elle est devenue un auteur majeur de littérature jeunesse en Angleterre.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.47/10
Nombre d'évaluations : 1 626

2 Citations 2 083 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Malorie Blackman

Sortie France/Français : 2017-09-27

Les derniers commentaires sur ses livres

Entre chiens et loups, Tome 1 : Entre chiens et loups

Une magnifique critique de la société portée par 2 personnages très attachants

Afficher en entier
Entre chiens et loups, Tome 1 : Entre chiens et loups

C’est un très bon livre qui nous présente un avenir ou le racisme dicte la vie des gens. Il y a de nombreux passages violents mais necessaires pour faire percuter le lecteur.

J’ai tout aimé dans ce roman. Mallorie Blackman nous parle avec tellement de réalisme et des propos très piquants, très durs sur le racisme et tout ce que cela entraîne autour… Si elle a eu l’idée très originale d’inverser l’intolérance en faisant des « Blancs » (ou Nihils / Néants) tout puissants lors de la ségrégation les opprimés de son monde dirigé par les « Noirs » (ou Primats), elle montre également que les opprimés « Blancs » ne font non plus aucun effort pour aller vers plus de tolérance en refusant tout geste amical des Primats qui rejettent le système et appellent à plus d’égalité. Si les lois des Primats semblent ridicules, pathétiquement injustes, on constate cependant que du côté des « Nihils », on ne fait rien pour apaiser la situation, en appelant toujours plus à la haine.

Le style d’écriture de Malorie Blackman est assez direct, assez tranchant sur l’injustice, l’absurdité de ce monde raciste qui nous rappelle tellement la réalité de notre monde, ou à tout le moins, de ce qu’il a été lors de la ségrégation. Dès lors, le texte résonne avec une telle force en nous : on est choqués par ce qu’on lit et finalement on se dit : le monde d’il y a quelques années était-il différent, n’était pas si cruel et intolérant avec ses lois raciales absurdes ? Ce roman est-il si différent de l’histoire que nous raconte Katherine Stockett (pour une référence récente) dans La couleur des sentiments où les « Blancs » envisagent de voter une loi pour que les « Noirs » n’utilisent plus leurs toilettes ?

Un roman qui ne peut laisser indifférent, qui vous retourne complètement ! Quelle claque ! Quelle leçon de tolérance ! Sans nul doute, un roman à glisser entre les mains, jeunes et moins jeunes, car l’histoire nous a déjà prouvé que nous ne sommes pas à l’abri de voir de nouvelles inégalités, discriminations poindre à nouveau leur nez.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kingdomofwords 2019-03-29T17:23:23+01:00
Boys Don't Cry

https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2017/05/26/revue-n3-boys-dont-cry-malorie-blackman/

Ce livre m'a énormément touché, de part sa différence. Parce qu'il aborde un sujet commun, si l'on peut dire puisque les histoires d'adolescentes enceintes il y en a beaucoup, mais très peu aborde le sujet des pères et encore moins des pères célibataires. Et pourtant ils existent. Malheureusement on ne leur laisse que très peu la parole en préférant rester sur le cliché des jeunes pères qui prennent leurs jambes à leur cou plutôt que d'assumer leurs responsabilités et qui laissent la mère assumer seule la responsabilité et tout ce qui va avec. C'est donc avec plaisir que j'ai découvert l'histoire de Dante. Au début, il est présenté comme un adolescent lambda qui attend sa lettre pour savoir s'il va être reçu à l'université. Il a une vie normale: les sorties avec ses amis, la vie quotidienne avec son père et son frère ponctuées de disputes et de chamailleries, une petite amie... Et puis soudain tout bascule. Quand son ex-petite amie, Mélanie, débarque avec un bébé et lui annonce que c'est le sien, avant de s'en aller en lui laissant leur fille Emma. Pour Dante c'est un sacré coup de tonnerre. Et pour son entourage aussi. Tout au long du livre, on suit les répercussions que cela présente et les réactions de Dante face à cela. Il y a d'abord le déni, le refus d'accepter la situation puis peu à peu viens l'acceptation et avec la joie mais aussi l'inquiétude et la peur. Parce qu'être père à 17 ans ce n'est pas simple. Surtout avec l'image que cela renvoie. Les gens ne sont pas habitués à ce que soit le père qui s'occupe seul d'un bébé et cela se ressent dans leurs réactions, en général assez hostiles. Et ces comportements compliquent davantage les choses. Dante essaye de garder la tête haute mais ce n'est pas si simple. D'autant plus qu'il a d'autres soucis à gérer, notamment les relations conflictuelles avec son père et ce qui se passe avec son petit frère Adam... Dante aurait parfois bien envie de pleurer mais comme on le dit "les garçons ne pleurent pas...". Alors il fait face et commence à se battre. Pour lui et pour Emma. C'est l'un des points qui m'a le plus plu dans ce livre. La relation entre le père et sa fille. Une relation qui après des débuts hésitants, se révèle pleine de douceur et de tendresse. Ce que j'ai apprécié c'est que l'auteur n'a pas rendu cela gnangnan. Au contraire, elle a montré au travers du quotidien, ce que c'est que d'élever un enfant, surtout à un âge aussi jeune. Il y a la joie, l'amour mais aussi la colère, la peur et même le découragement. Cela donne une vraie réalité à l'histoire.

Une autre chose qui m'a énormément plu, c'est le thème de l'homosexualité qui est abordé dans l'histoire. Cela apporte une réflexion supplémentaire à propos du regard des autres et de la norme dans la société. Ces deux sujets sont d'actualité puisque ce sont des situations réelles, quotidiennes, pour beaucoup mais ils sont rarement abordés dans les romans avec autant de réalisme et d'émotions. Malorie BLACKMAN a parfaitement réussi à faire cela, à tel point que l'on a, par moment, l'impression de lire une biographie. J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur, et je pense lire ses autres oeuvres, notamment la série "Entre Chiens et Loups" dont j'ai beaucoup entendu parler.

Malgré tout, il y a quelque chose qui m'a un peu gêné dans l'histoire. Je trouve qu'il y a des longueurs par moment. Certains passages sont parfois un peu ennuyeux ou répétitifs et à cause de cela j'ai décroché à quelques reprises. Mais cela est rattrapé par des moments d'émotions assez intenses et une histoire très bien ficelée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isallya 2019-04-06T15:05:29+02:00
Doctor Who : 12 Doctors, 12 stories

Des nouvelles de qualité variable, mais que j’ai pris grand plaisir à découvrir : chaque auteur a une façon personnelle d’aborder cet univers immense et infini que constitue Doctor Who. On y retrouve, en vrac (et sans spoiler), Lovecraft, Peter Pan, des arbres tueurs, des virus meurtriers, des ennemis du Docteur étrangement amicaux, de la fiction devenue réalité, des compagnons hors du commun, et j’en passe des meilleurs. Aucune nouvelle ne ressemble à l’autre et c’est vraiment cela que j’ai apprécié, puisque cela reflète parfaitement l’esprit de la série. Ce n’est pas seulement 12 Docteurs (maintenant 13) et 12 histoires, c’est aussi 12 manières d’appréhender une série qui offre une quantité de possibles quasiment illimitée.

J’ai également apprécié de voir la psychologie de chaque Docteur respectée assez scrupuleusement, idem pour leurs compagnons. J’avais un peu d’appréhension en ce qui concerne les plus vieux (par exemple en ce qui concerne le tout premier Docteur, qui est l’un de mes préférés) mais les auteurs qui les ont pris en charge s’en sont tirés admirablement : pour chacune des nouvelles, j’avais vraiment l’impression de me retrouver dans un épisode de Doctor Who, avec le bon Docteur et le bon compagnon. J’ai cependant eu une petite déception avec le Cinquième Docteur : déjà que je n’avais pas vu beaucoup de ses épisodes (un seul, en fait, parce qu’il m’avait rapidement paru trop effacé après le flamboyant Tom Baker), j’ai été assez déçue de le voir apparaître aussi peu dans sa nouvelle, ce qui ne m’a pas vraiment motivée à voir d’autres de ses aventures.

Ma nouvelle préférée, assez paradoxalement, est celle du seul Docteur dont je n’ai pas encore eu l’occasion de voir le moindre épisode : Sylvester McCoy, le Septième. Malorie Blackman a vraiment frappé fort, c’est ici que j’ai retrouvé tout ce qui fait l’esprit de la série, tout ce que j’aime y voir : voyager avec le Docteur, ce n’est pas simplement découvrir de nouvelles planètes ou aller dire bonjour à Henry VIII ou à Agatha Christie (au hasard), c’est aussi se poser la question de notre rapport au temps et à l’espace. Je ne peux pas en dire plus sans spoiler, mais j’ai vraiment été frappée par la réflexion (le dilemme, même) posée dans cette nouvelle, que je relirai certainement avec un immense plaisir tellement elle m’a parue juste.

Bref, c’est un excellent ouvrage que je ne peux que conseiller à tous les fans.

Afficher en entier
Entre chiens et loups, Tome 2 : La Couleur de la haine

J’avais hâte de lire ce deuxième tome après la mort de Callum. Ce livre est tellement poignant. Callie est un bout de chou malheureusement Sephi est seule. L’auteur est tout simplement génial, elle a réussi à créer une société totalement inversée qui m’a beaucoup ému.

Afficher en entier
Entre chiens et loups, Tome 3 : Le Choix d'aimer

Ce troisième tome m’a laissé sur ma faim ayant lu l’histoire de Callum sa lettre m’avait choqué. Mais le pire c’etait de découvrir ce que pensait Callie rose de son père. J’ai été un peu dessu aussi de Sephie, c’etait Un personnage à fort caractère mais on dirait qu’avec sa fille elle ne s’impose pas. Callie m’a énervée tant elle disait de mal de son père... et la mère de Callum m’a tellement fait de peine elle qui a perdu toute sa famille...

Afficher en entier
Entre chiens et loups, Tome 4 : Le Retour de l'aube

Ce livre m’a un peu déçu. J’ai bien aimé le personnage de Tobey qui m’a rapellé Callum.

Afficher en entier
Entre chiens et loups, Tome 1 : Entre chiens et loups

Un très bon livre qui illustre la société d'avant et d'aujourd'hui tout en inversant les rôles. De plus, l'histoire qui s'y mêle est extrêmement touchante et le livre est vraiment addictif

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ZouzouZouzou 2019-04-14T12:57:20+02:00
Sombres étoiles

Un livre qui par son histoire n'est pas sans rappeler Au-delà des étoiles de Beth Revis.

Le décor est bien planté et l'histoire aurait pu être vraiment très intéressante si ce n'est cette histoire d'amour qui vient supplanter tout le reste. Et encore je dis histoire d'amour pour être sympathique car plan cul serait plus approprié. Pourquoi ces détails dans ce livre somme toute qui ne devait, à première vue, parler que de conflits interstellaires.

Sombres étoiles est pour moi devenu bien glauque !

Afficher en entier
Entre chiens et loups, Tome 1 : Entre chiens et loups

J'ai été émue tout au long de ma lecture, l'histoire relatée est vraiment très émouvante. Je me suis sentie profondément touchée par l'histoire de Callum et Sephy, j'ai été enchantée par la force de cet amour et j'ai pleuré devant son impossibilité. J'ai cru à cette fiction, comme une histoire qui pourrait arriver (peut-être même qui avait déjà eu lieu, dans un autre contexte), et c'est sûrement ce qui la rend si belle et si cruelle !

J'ai adoré l'histoire et je pense qu'elle prend le pas sur tout l'environnement autour des personnages : les lieux sont assez peu décrit, je m'imagine mal après la lecture à quoi ressemble la maison des Hadley ou le quartier des prairies. Et ce manque de description, même s'il n'est pas pénalisant pour l'histoire, m'a empêché de me projeter dans un monde complètement fictif (sans description, j'imagine ce que je connais).

Et au-delà des lieux, le monde se base sur une unique idée : le fait que les "Primas" (noirs) soient au pouvoir et qu'ils oppriment impunément les "Nihils" (blancs). Cette inversion par rapport à ce que l'on connait de l'histoire est un parti pris qui, personnellement, ne m'a pas particulièrement marquée, à la lecture je ne pensais pas toujours à la couleur de peau, même si je voyais bien la distinction Primas (groupe au pouvoir) et Nihils (groupe opprimé). Je serais par contre intéressée de voir ce roman en film, où la couleur de peau aurait le bénéfice d'être visuellement notable.

En conclusion, ce livre est un très bon roman d'amour, dans un contexte de ségrégation. Je vous le conseille sincèrement, avec un mouchoir !

Afficher en entier

On parle de Malorie Blackman ici :

Dédicaces de Malorie Blackman
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Milan : 14 livres

Corgi Childrens : 4 livres

Doubleday Children's Books : 2 livres

Rageot : 2 livres

Random House Children's Books : 1 livre

Corgi : 1 livre

Penguin Books Ltd : 1 livre

Bayard Canada : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode