Livres
443 398
Membres
378 932

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pierre Corneille

4 776 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Miss Naboo 2009-08-18T17:20:28+02:00

Biographie

Né en 1606 à Rouen dans une famille de moyenne bourgeoisie, Corneille connaît très tôt le besoin impérieux d'ascension sociale. En effet, passionnément épris de la jeune Catherine Hue, il ne peut l'épouser faute d'une dignité suffisante. Deux offices achetés en 1628 font de lui un avocat chargé de défendre les intérêts du roi et qui pourrait en être récompensé par l'anoblissement. Mais c'est grâce au succès du Cid que Corneille reçoit en 1637 son quartier de noblesse. En 1641, Richelieu intervient pour favoriser son mariage avec une jeune aristocrate, Marie de Lampérière. Mais, en 1664, Louis XIV révoque les lettres de noblesse accordées depuis 1630. Et ce n'est qu'en 1669 que Corneille obtient enfin confirmation de son anoblissement.

Corneille se montre un homme à la piété réelle mais jamais puritaine. Chez les jésuites où il est élevé, il apprend à écrire les vers latins dont le rythme se retrouve parfois dans ses tragédies. C'est là également qu'il découvre le théâtre car les jésuites faisaient fréquemment jouer des pièces à leurs élèves. Son goût profond de la liberté vis à vis de toutes les règles théâtrales et la souveraineté de ses personnages sont hérités de la morale moliniste, morale de la volonté individuelle, en opposition au modèle janséniste de la grâce. Cette liberté d'esprit l'oppose aux tenants de la bienséance et le pousse à condamner les menaces rigoristes contre le théâtre d'un Nicole ou d'un Bossuet. Il a des amis libertins mais ne rejoint jamais le cercle des libres penseurs, trop respectueux pour cela des valeurs chrétiennes et du pouvoir royal.

Toute sa vie, Corneille mène une double carrière d'avocat et d'auteur dramatique. En quarante-cinq ans d'une carrière théâtrale commencée brillamment à 23 ans, il écrit plus de 30 pièces et connaît sous Louis XIII et la Régence une gloire que le règne de Louis XIV va progressivement ternir.

Richelieu le protège, lui accorde une pension, prend sa défense dans la querelle du Cid, et l'anoblit. Toujours fidèle à l'autorité royale, au moment de la Fronde, Corneille remplace au pied levé le procureur de Normandie, passé du côté des frondeurs, tout en manifestant dans Nicomède sa sympathie pour Condé. Mazarin et les princes révoltés se montrent tous aussi peu reconnaissants à son égard. Il se retire alors du monde théâtral pour traduire L'Imitation de Jésus-Christ. Grâce à quelques mécènes protecteurs, dont Fouquet, il revient à la scène pour connaître quelques années d'apogée: une édition in-folio (format réservé aux Anciens) de ses oeuvres paraît en 1664, manifestant sa consécration. Louis XIV le dote, comme tous les gens de lettres, en 1663 mais oublie de lui verser sa pension. Le roi espère par sa politique de mécénat inféoder les auteurs, mais Corneille est trop indépendant et trop peu à la mode pour demeurer un phare à la cour du Roi-Soleil. Bientôt on lui préfère Racine et on ne le reconnaît plus que comme le "vieux Corneille", auteur vénérable mais tombé en désuétude. Il meurt en 1684 à l'âge de 78 ans.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.86/10
Nombre d'évaluations : 1 034

18 Citations 717 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pierre Corneille

Sortie Poche France/Français : 2019-01-16

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par LunaFischback 2018-12-07T12:47:00+01:00
Le Cid

On l'a tous lu et on a tous détesté de faire un contrôle dessus! (le fameux "O rage O désespoir...") Mais on voit aussi l'ingéniosité de Corneille qui rappelle en quelque sorte Roméo et Juliette. Il se lit facilement pour un classique donc je l'ai bien apprécié.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par memeJ 2018-12-08T14:30:18+01:00
Le Cid

Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie !

Une pièce incontournable que j'ai découverte au collège.

Un classique à lire absolument !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lily67 2018-12-21T18:50:50+01:00
Le Cid

En sois l'oeuvre est sympa à lire, mais personnellement je ne comprenais tellement pas les choix des personnages que je n'arrivais tout simplement pas à la prendre vraiment au sérieux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lily67 2018-12-21T18:57:41+01:00
Médée

J'ai bien plus aimé l'histoire que l'écriture, mais à part ça c'était assez intéressant à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lily67 2018-12-21T19:01:06+01:00
Cinna

L'histoire était vraiment géniale, le dilemme qui prend le lecteur est vraiment très intéressant. Cependant mon manque de gout pour le théâtre et pour le style d’écriture de Corneille me fait regretter que ce ne soit pas plutôt un roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Theobroma 2018-12-24T17:15:39+01:00
Horace

L'histoire d'Horace est particulièrement déchirante : des hommes et des femmes tiraillés entre leur famille, leurs amours et leurs patries au cours d'un affrontement qui doit décider du pouvoir d'une cité sur une autre.

De quoi faire une "vraie" tragédie.

Et dans les premières scènes, cela est très bien présenté. Je pense notamment aux raisons qui poussent les combattants à poursuivre un idéal de gloire pour eux-même et pour leur cité, au point de se battre contre des personnes qu'ils connaissent apprécient peut-être, au point de mourir peut-être.

Sur ce point le rôle des hommes (Horace et Cuirasse) est bien plus intéressant que celui des femmes qui se contentent de montrer leurs douleurs face à l'idée de cet affrontement.

Spoiler(cliquez pour révéler)Même si Camille, arrive à éveiller chez le lecteur un sentiment tragique lorsqu'elle se réjouit qu'on lui ait prédit qu'elle finirait par unir ses jours avec celui qu'elle aime, et qu'on devine déjà que c'est par la mort que leurs destins seront unis. Sabine est elle aussi intéressante à la fin, quand elle demande sa propre mort au roi pour expier le crime de son mari.

Bien que la pièce soit très bien écrite, elle ne l'est à mon goût pas assez pour éviter certaines longueurs. Le passage où le combat est rapporté aux personnages qui ne peuvent pas y assister, notamment, m'a paru particulièrement long. Il faut dit que je savais déjà comment l'histoire allait finir et que ce qui m'intéressait était surtout leur réaction au dénouement de celui-ci.

Ça faisait un petit moment (au moins un an) que je n'avais pas lu de tragédies en vers, et je dois avouer que j'ai du mal à m'y remettre. Même des pièces très bien écrites finissent par m'ennuyer parce que je trouve les personnages trop schématiques ou superficiels. Bien sûr, les sentiment des personnages sont sans cesse évoqués, mais on se retrouve plus face à des archétypes de sentiments ou de personnages que des personnalités unique. Et c'est justement ce qui fait que j'ai eu un peu de mal avec cette pièce que je me réjouissait pourtant de lire.

Cette pièce tourne entièrement autour des sentiments et de leur maîtrise, mais ceux-ci ne sont jamais visibles. Les texte disent "je suis triste", "je te hais" mais cela est dit et presque jamais montré.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par estelle_brl 2018-12-30T09:12:25+01:00
Le Cid

Un bon classique que je n'ai pas forcément aimé mais que je n'ai pas détesté non plus. En revanche, j'avais déjà entendu parler de cette oeuvre mais sans l'avoir lu. C'est donc en classe de Terminale que ce livre s'impose à moi comme une lecture obligatoire, même si je ne vais pas travailler dessus. Cela reste une belle découverte malgré tout. Il faut avouer que j'ai plus accroché vers le milieu de l'histoire jusqu'à la fin comparé au début.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Colleen21 2019-01-01T18:12:45+01:00
Le Cid

J'ai adoré ce livre, un des rares livres que j'ai vraiment apprécié parmi ceux que j'ai été obligé de lire pour l'école, donc une très bonne surprise. J'ai adoré l'écriture, particulièrement les monologues, le ton dramatique de chaque scène et la fin, bref parfait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lucille_Dpy 2019-01-06T17:13:22+01:00
Médée

[Livre à lire pour le français, classe de 2nd]

Dans l'ensemble, cette tragédie m'a plutôt plu.

L'une de mes plus grosses difficulté à la lecture étaient les mots de vocabulaires qui ne sont pas communs de nos jours et qui empêchent la fluidité étant donné qu'on regarde les indications en bas de la page toutes les 30 secondes ahah.

L'acte I aussi me reste en travers de la gorge: je trouve qu'on apprend peu du passé des personnages, cela rend difficile la compréhension de ce qui se passe: c'est trop subtile ou tellement mélangé que je n'ai pas tout compris au début...

Vient ensuite les actes III, IV et V où tout se met enfin en place et c'est largement plus agréable à lire. La présence de la magie pourrait rappeler un univers un peu fantastique et c'est très appréciable.

J'aime beaucoup le personnage de Médée, même si elle commet des actes impardonnables, on ressent son chagrin et sa douleur de perdre celui qu'elle aime.

C'était l'avis d'une seconde suite à la lecture de Médée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par yunper 2019-01-07T18:03:16+01:00
Le Cid

J'ai lu ce livre lors de mon cursus scolaire. C'est des rares livres que j'ai été obligée de lire et que j'ai aimé. Un peu compliqué cependant

Afficher en entier

Dédicaces de Pierre Corneille
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Larousse : 9 livres

LGF - Le Livre de Poche : 9 livres

Gallimard : 8 livres

Flammarion : 5 livres

Hatier : 5 livres

Hachette : 4 livres

Bordas : 3 livres

Librairie Droz : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode