Livres
573 029
Membres
632 969

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Cid



Description ajoutée par elbaloo 2012-02-19T08:53:00+01:00

Résumé

Rodrigue doit venger son père dans un duel avec le père de celle qu'il aime, Chimène. Il le tue ! Poursuivi par la justice du roi et la vengeance de sa bien-aimée, il engage le plus flamboyant des combats contre les ennemis du royaume afin de reconquérir son rang et son amour. Devenu le Cid, " le Seigneur ", Rodrigue est le type même du héros droit et victorieux. Ainsi, dans la tension de la langue de Corneille, se noue le dilemme entre tragédie et tragi-comédie, mais surtout... entre honneur et amour.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 140 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Little 2012-07-18T15:37:03+02:00

ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !

N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers

Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?

Mon bras qu'avec respect toute l'Espagne admire,

Mon bras, qui tant de fois a sauvé cet empire,

Tant de fois affermi le trône de son roi,

Trahit donc ma querelle, et ne fait rien pour moi ?

ô cruel souvenir de ma gloire passée !

Oeuvre de tant de jours en un jour effacée !

Nouvelle dignité fatale à mon bonheur !

Précipice élevé d'où tombe mon honneur !

Faut-il de votre éclat voir triompher le comte,

Et mourir sans vengeance, ou vivre dans la honte ?

Comte, sois de mon prince à présent gouverneur ;

Ce haut rang n'admet point un homme sans honneur ;

Et ton jaloux orgueil par cet affront insigne

Malgré le choix du roi, m'en a su rendre indigne.

Et toi, de mes exploits glorieux instrument,

Mais d'un corps tout de glace inutile ornement,

Fer jadis tant à craindre, et qui, dans cette offense,

M'as servi de parade, et non pas de défense,

Va, quitte désormais le dernier des humains,

Passe, pour me venger en de meilleures mains.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Bronze

J'ai du le lire pour l'école et j'ai été plus comblée qu'à quoi je m'attendais en le lisant. C'est à mon avis un classique incontournable.

Afficher en entier
Argent

Ahhh, cette pièce est à mourir de rire. Bon, je conçois que les vers sont magnifiques, que j'ai sûrement passé trop de temps à les mémorisés pour être sûre de m'en imprégner, mais hell! C'est hilarant.

Spoiler(cliquez pour révéler)Donc y a ce mec qui est tiraillé à la Troy Bolton "La fille que j'aime ou on honneur et la fierté de mon père?". Génial. Littéralement, ce truc, c'est High School Musical version Renaissance. Et puis Chimène, oh Seigneur! Pendant TOUTE la pièce, elle est en mode "oh non, j'aime l'assassin de mon père, je ne suis que de péchés et d'infamies" et littéralement TOUT le monde lui dit "Chimène, on s'en fout, épouse-le et c'est bon,

tout le monde te pardonne, etc.", même le ROI. Et elle continue sa lamentation durant l'entièreté du truc.

Pis à la fin, on lui dit juste "ok tracasse, Rodrigue va regagner ton honneur, gees, calme-toi" et elle accepte,

tranquille. C'est vraiment hilarant, j'adore.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Idril57 2021-11-24T18:38:50+01:00
Argent

Un classique que j'ai mis du temps à lire car j'ai beaucoup de mal avec Corneille, mais c'est sans conteste une pièce qui m'a réconciliée avec son oeuvre : le drame est là, il est bien mené, et les valeurs se combattent entre pour nous questionner aussi bien que les personnages. Un chef-d'oeuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RMarMat 2021-10-30T18:43:26+02:00
Diamant

Un des livres les plus connus de la littérature française… et pourtant, à 48 ans, je ne l’avais pas encore lu. Le Cid fait pourtant référence parmi les plus belles pièces de théâtre du pays. Merci à Booknod et son challenge sur le théâtre français qui m’a permis enfin cette exceptionnelle découverte. Il y a des livres qui sont tellement connus que j’aurai pu croire l’avoir lu. Il y a des auteurs qui sont universellement reconnus que je crois parfois que leurs œuvres me sont inaccessibles, incompréhensibles pour quelqu’un comme moi qui n’ait pas fait de longes études. Je me suis souvent fait cette réflexion alors même que j’ai lu les mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand , des Zola, etc. Et j’ai adoré ces lectures. Mais revenons en au Cid de Corneille ! Que dire de plus sur l’œuvre, sur l’auteur, sur son style qui n’ai pas déjà été écrit. Tout a sans doute était dit et je ne prétend nullement apporter ici quelque chose de nouveau. Par contre, ce que j’ai ressenti, éprouvé durant cette lecture est purement fantastique, merveilleux… Un peu comme une aube nouvelle, un frisson de bonheur, une madeleine qui fait battre un peu plus vite le cœur et l’esprit jusqu’à son dénouement. Il faut lire Le Cid pour jouir de la musicalité de ses répliques, pour vibrer au rythme de ses vers, s’émouvoir de ses alexandrins, danser et s’amuser de ses situations alors que se joue le drame classique de l’amour menacé, contrarié. Le Cid est une sombre histoire de vengeance et de rivalité dans un contexte où seul l’orgueilleux Honneur dicte les actes et les choix des uns et des autres. C’est Le Drame Cornélien ! Devenu aujourd’hui l’expression du choix cornélien, il exprime toujours l’affreux dilemme que constitue le fait de se trouver devant une alternative malsaine et qui quelle-que soit la décision prise, conduira à un même résultat catastrophique ! Une situation, parfois vécue au travail, et bien inconfortable. Seul bémol que je noterai à ma lecture réside dans l’indécision de Chimène ! Elle chipote, elle tergiverse. Dans la société actuel, la belle infante amoureuse de Rodrigue aurait mis à profit ces ergotages pour séduire Le Cid et se marierait avec. Mais les us et coutumes, la chevalerie de l’époque ne sont plus les nôtres, ni le contexte ! A vous mesdemoiselles mesdames qui réagissaient avec fougue dans certains de vos commentaires de lecture lus de-ci de-là, rappelez vous, cette pièce fut écrite il y a pas loin de 400 ans déjà. Je finirai le mien sur une dernière impression qu’il me reste, celle que j’avais de connaître déjà Le Cid avant la lecture de la pièce. Oui, parce que Le Cid depuis toujours fait parti de notre quotidien, de nos inconscients, de nos pensées, de nos paroles, tant il y a de vers, de tirades dans la pièce qui sont devenus au fils des siècles des sentences, des proverbes, des conseils, des règles de vie.

Spoiler(cliquez pour révéler)

• Vers 434 : À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

• Vers 406 : La valeur n'attend point le nombre des années.

• Vers 236 : Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !

• Vers 81 : L'amour est un tyran qui n'épargne personne.

• Vers 393 : Qui ne craint point la mort ne craint point les menaces.

• Vers 410 : Et pour leurs coups d'essai veulent des coups de maître.

• Vers 963 : Va, je ne te hais point.

• Vers 290 : Va, cours, vole, et nous venge.

• Rodrigue, as-tu du cœur ?

• A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

• Je suis jeune, il est vrai, mais aux âmes bien nées la valeur n'attend point le nombre d'année.

• L'amour est un tyran qui n'épargne personne.

• Etc., etc., etc.

Avec autant de pétales de roses parsemées dans nos bouches, Le Cid de Corneille occupe désormais une place d’honneur parmi tous mes livres de chevet ; à lire et relire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hermione777776 2021-10-26T21:21:30+02:00
Lu aussi

Je l'ai lu pour le collège et je n'ai pas du tout aimé, je n'ai pas accroché a l'histoire et j'ai trouvé ça ennuyant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fantasticloulou 2021-09-26T19:00:29+02:00
Lu aussi

J'ai du lire ce livre pour l'école et je trouve qu'il se lit très facilement, on y apprend beaucoup de vocabulaire cependant je ne me suis pas attachée au personnage et je n'ai pas adorer l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par armel86 2021-09-20T21:18:08+02:00
Lu aussi

Un classique dont certaines répliques sont extrêmement connues. Pouvoir replacer ces phrases dans leur contexte m'a parfois surprise, notamment le "Va, je ne te hais point" qui ne se trouve pas du tout où je pensais qu'il serait. Une lecture sympathique auprès de Chimène et Rodrigue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fanny-135 2021-08-25T17:53:51+02:00
Lu aussi

Les œuvres de Corneille ne m'ayant jamais été imposées en classe, je ne l'avais de ce fait et jusqu'à aujourd'hui encore jamais lu. "Le Cid" dort dans ma PAL depuis très très longtemps, il était enfin temps de l'en sortir.

Après quelques pages d'adaptation, le temps de m'habituer au style de l'époque, je suis finalement assez bien rentrer dedans et ai pu tout lire d'une traite. Je me suis demandé dès le départ comment cette histoire allait se terminer. Effectivement, Chimène est prise entre deux feux, elle souhaite la mort de celui qui a tué son père tout en l'aimant follement. Et je dois dire que je suis plutôt satisfaite du dénouement, qui nous laisse sur une espérance afin de laisser le temps faire son œuvre...

Ce fut une plaisante pause livresque, qui n'est d'ailleurs pas très différente du style de Molière, auquel je suis habituée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wendy-38 2021-08-22T18:42:22+02:00
Lu aussi

J'ai ce livre depuis un moment et il prenait la poussière dans un de mes cartons. J'ai finalement décidé de le lire et j'ai été surprise, cette pièce de théâtre à la spécificité d'avoir des répliques qui sont des vers. Ces derniers sont remplis d'une certaine poésie et la lecture est agréable malgré le vocabulaire d'ancien français qui est présent.

Pour les personnages, je ne suis toutefois pas très convaincu, je n'ai pas ressenti d'attachement envers eux Chimène est insupportable à vouloir venger l'honneur de son père mais en fait non, les personnages secondaires ne servent qu'à lui ouvrir les yeux sur son amour pour Rodrigue en lui disant clairement que sa vengeance ne sert à rien. Le seul personnage un peu intéressant est Rodrigue seulement puisqu'il veut se sacrifier pour éviter de perdre l'amour de son amante et que ce pan là est intéressant. Sinon les personnages pénalisaient plus l'intrigue ,qui était vraiment intrigante et plaisante, que la soutenaient.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AmandineStuart 2021-04-27T16:19:24+02:00
Argent

Je devais lire cette pièce de théâtre pour la première fois puisqu’elle est au programme de mon cours sur la littérature de l’âge baroque et de la Renaissance. Et je dois avouer qu’après les catastrophes livresques qu’avaient été « L’Adolescence clémentine » et « L’Heptaméron », j’avais franchement la trouille. J’ai donc légèrement attendu le dernier moment, c’est-à-dire hier soir.⠀

Mais je dois avouer que ce fut une très chouette lecture ! J’ai beaucoup apprécié les dilemmes dans lesquels sont pris Chimène et Rodrigue, et j’éprouvais une véritable envie de tourner les pages pour voir comment toute cette histoire allait se conclure. J’ai aussi vu dans cette œuvre de 1636 une certaine forme de modernité, ou tout simplement de sujets intemporels, que Corneille arrive parfaitement à illustrer. La fin fut juste un peu trop ouverte à mon goût, de sorte que je suis légèrement restée sur ma faim. Bref, pour une lecture de cours ce fut loin d’être la mer à boire… D’ailleurs je lui ai accordée la note de 14/20, pas mal non ?

Mon post Instagram : https://www.instagram.com/p/CMATUClnsXd/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Loupblanc 2021-04-21T11:01:21+02:00
Bronze

Une œuvre de théâtre classique, qui montre pas mal d'aspects intéressants à étudier. On retrouve les codes de ce genre, avec des personnages types et les grands motifs classiques de l'amour face à la vengeance.

Bon, je dois quand même dire que j'ai trouvé le personnage de Chimène quelque peu... difficile à supporter mais bon ^^'

Afficher en entier
Commentaire ajouté par aureane 2021-03-22T16:32:34+01:00
Argent

Très agréablement surprise par cette pièce de théâtre !

Je pense que la tragé-comédie est vraiment le genre théâtrale que je préfère, car avec un début semblant vraiment désastreux, on a tout de même droit à une belle fin. Je trouve surtout que les querelles et les conflits dans cette pièce sont les plus intéressants, et l'amour interdit rajoute du piment.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Cid

  • France : 2012-03-14 - Poche (Français)

Activité récente

Gibet le place en liste or
2021-10-20T12:13:38+02:00

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 4140
Commentaires 479
extraits 99
Evaluations 918
Note globale 7.01 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode