Livres
486 608
Membres
476 727

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Empire des Abîmes



Description ajoutée par kaminari 2011-12-27T21:13:19+01:00

Résumé

Sombreflot est un royaume de boue fluide sans terre véritable où poser le pied. Une boue qui rajeunit tout objet posé en son sein. Ainsi, un vieillard qui s'y baigne redevient un nouveau-né au bout de quelques brasses... Mais cette magie a son revers ; les esclaves qui recueillent le précieux liquide l'ont appris à leurs dépens. N'ont-ils pas dû s'habituer à vivre avec, au bout des bras, des mains de nourrissons ? Que cache en réalité cette fontaine de jouvence qui n'enrichit que les seigneurs retranchés dans leurs châteaux flottants ? Un piège ? Une machination ? La jeunesse éternelle n'est-elle qu'un appât lancé par des sorciers et dans lequel la race humaine mord bien imprudemment ? Aldoran, « médiateur de crise » que les peuples de l'empire sortent à l'occasion de son état d'hibernation, se trouve ici lancé dans la plus cauchemardesque de ses enquêtes...

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Paraffine 2018-02-25T19:23:38+01:00

Aldoran était ce que l'on appelle, dans la terminologie de l'administration intergalactique, un médiateur de crise en attente permanente. Les peuples de l'empire le surnommaient plus naïvement "le dormeur éternel". Cela tenait à ce que, placé dans un caisson de cryogénisation en orbite cosmostationnaire, Aldoran se trouvait en état de vie suspendue jusqu'à ce qu'on vienne réclamer son arbitrage.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par NoMu 2011-02-05T05:41:14+01:00

Critique:

Voilà un roman de Brussolo comme je les aime! D'abord, il réussit à aborder des thèmes qu'il a déjà évoqués tout en les renouvelant. Le rajeunissement par la boue rappelle d'autres romans où on reste bloqués dans l'enfance par la volonté des hommes («Portrait du diable en chapeau melon», «L'oeil de la pieuvre»). Le pouvoir de la boue évoque «Le sourire noir» et son Amazing Diet, car c'est un peu le même schéma: on découvre quelque chose qui semble formidable, mais qu'on ne sait pas maîtriser, ou dont on refuse de voir les effets secondaires, parce que contrôler cette chose donne du pouvoir.

Le phénomène étrange de l'aspiration de ce qui est métallique, celui des os qui s'effritent sur la planète de Sombreflot m'a rappelé «Le rempart des naufrageurs» ainsi que «La petite fille et le doberman». Les phénomènes ne sont pas les mêmes, mais dans tous les cas, les éléments se déchaînent, et les habitants ne peuvent y faire face.

Je reste fascinée par cette capacité qu'a l'auteur de se diversifier, tout en utilisant certaines variantes ou thèmes peu éloignés.

Le personnage d'Aldoran est sympathique: il a les qualités de la plupart des personnages de Brussolo, tout en étant exempt de cette inertie que je reproche à certains. Il est foncièrement bon, il garde un certain optimisme malgré le monde qu'il côtoie.

Le livre ne souffre d'aucune longueur. l'intrigue se tient, la solution est ingénieuse, et j'ai pensé, après coup, que j'aurais dû la trouver.

Si le roman est sombre, comme tout livre de Brussolo, il est plus réaliste que d'autres, et n'est, finalement, pas si pessimiste que certains autres.

Voilà donc un bon thriller à la frontière entre la science fiction et le fantastique!

Source : http://www.lalivrophile.net/

Afficher en entier

Date de sortie

L'Empire des Abîmes

  • France : 1997-05-23 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 8
Commentaires 1
Extraits 2
Evaluations 2
Note globale 7.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode