Livres
594 102
Membres
671 458

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Amin Maalouf

Auteur

1 007 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par newmoon 2010-10-31T17:08:04+01:00

Biographie

Issu de la minorité chrétienne melkite du Liban, Amin Maalouf, rédacteur au quotidien An-Nahar, est contraint de s'exiler en France en 1976, alors que son pays est ravagé par la guerre civile. Journaliste puis rédacteur en chef de la revue Jeune Afrique, le reporter parcourt alors de nombreux pays afin de couvrir l'actualité. Sa première publication, 'Les Croisades vues par les Arabes', est un ouvrage historique, mais c'est son roman 'Léon l'Africain' qui le révèle au grand public en 1986. Lauréat du prix Goncourt en 1993 pour 'Le Rocher de Tanios', sorte de conte à l'oriental, Maalouf rédige le livret de l'opéra 'Adriana Mater', dont la première a lieu en mars 2006. L'auteur y explore les thèmes du pardon, de la guerre, de l'avenir. L'ensemble de son oeuvre interroge les rapports politiques et religieux qu'entretiennent l'Orient et l'Occident, mais aussi les thèmes de l'exil et de l'identité, des sujets traités dans ses différents essais parmi lesquels 'Les Identités meurtrières' paru en 1989 ou 'Le Dérèglement du monde', publié en 2009. Observateur et interprète de l'histoire et de son temps, Amin Maalouf parvient, par le biais de sa littérature érudite, à bâtir des ponts entre les hommes et les cultures.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
287 lecteurs
Or
529 lecteurs
Argent
372 lecteurs
Bronze
174 lecteurs
Lu aussi
341 lecteurs
Envies
396 lecteurs
En train de lire
40 lecteurs
Pas apprécié
36 lecteurs
PAL
509 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.65/10
Nombre d'évaluations : 310

24 Citations 153 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Amin Maalouf

Sortie France/Français : 2016-03-09

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par tyka 2021-05-09T15:58:56+02:00
Le Rocher de Tanios

très belle histoire qui nous emmène dans un beau voyage au Liban. L’auteur nous narre avec pudeur, la vie de Tanios, entre commérage, amour et vengeance. Un véritable conte ou l’histoire et les légendes se côtoient. Écriture fluide et absolument magnifique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par imagination30 2021-06-03T10:07:24+02:00
Les identités meurtrières

Lorsque j'ai débuter ce livre, je ne m'attendais pas à me retrouver autant dans les écrits de l'auteur. Toute cette dimension d'identité déterminer comme prédominante voir décisive dans le chef de l'humain m'a véritablement interpellé. L'auteur étant en double nationalité (franco-libanais), on pourrait pensé qu'il est bien placé pour faire un essai sur le sujet de l'appartenance mais en réalité, nous sommes tous concerné par cette notion d'identité. Celle-ci ne ce résumant pas à la simple nationalité mais pouvant faire référence à langue, à l'ethnique, à la religion, aux choix politiques et de vie. Selon moi, cet essai est une véritablement remise en question et une prise de recul sur notre humanité actuelle et sur les perspectives d'avenir de notre société. Je le conseille à toute les personnes avides de questionnements et de réflexion quand nos identités et appartenances qui font de chacun de nous des êtres singuliers et uniques.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par evans 2021-06-12T18:39:41+02:00
Samarcande

Bon livre même s'il y a quelques longueurs

Afficher en entier
Le Premier Siècle après Béatrice

Le début était un peu long, mais si on persiste à continuer, on découvre non seulement un livre bien écrit, mais aussi une histoire passionnante et remplie de réflexions encore d'actualité. Je recommande la lecture absolument!

Afficher en entier
Le Premier Siècle après Béatrice

ce n'est pas le meilleur Amin Maalouf que j'ai lu....!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miaouss 2021-07-26T18:42:44+02:00
Les Désorientés

Ce livre s’inspire pleinement de l’origine libanaise de l’auteur. « J’ai puis » dans mes rêves, dans mes fantasmes, dans mes remords, autant que dans mes souvenirs », peut-on lire dans le résumé et je trouve que cette phrase correspond bien l’essence du roman, il sent le vécu, c’est beau et triste comme seule la vie peut l’offrir. Je trouve qu’il y a une magnifique moralité de résilience dans ce récit, arriver à se revoir après des embrouilles, sans rancœur mais de quoi séparer des amis d’enfance, le temps fera le reste pour les réconcilier.

La maturité du récit comme l’écriture sont superbes, c’est un vrai bonheur à lire, avec une simplicité déconcertante, Amin Maalouf nous entraîne dans son histoire. La fin est touchante, bien vue et surtout inattendue et offre donc un dernier rebondissement qui ferait presque lâcher une larme. J’ai ressenti de l’apaisement en le lisant, ça peut paraître bête mais c’est assez rare en ce moment pour moi, il m’a fait du bien, il m’a fait grandir.

Le thème de l’amitié y est particulièrement bien traité, c’est d’ailleurs ce qui m’a le plus touché, il fait réfléchir sur nos propres relations, notre rapport à l’autre. Alors que le thème de l’exil, même si j’y suis sensible, je ne l’ai jamais vécu autrement que par la littérature. Il garde toutefois une sorte d’intemporalité, une façon d’aborder l’être humain qui ne changera pas au fil des siècles car c’est de notre nature profonde qu’il est question.

Trouvé dans une boîte à lire d’un hôpital, la personne qui l’a laissé là a fait le bon choix en le partageant et je pense en faire tout autant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nanami21 2021-08-03T12:53:54+02:00
Les échelles du Levant

Ce livre est un petit bijou. D'une beauté, dans l'écriture tout d'abord car l'écrivain à une plume maginfique et ensuite l'evolution du personnage de sa naissance à l'âge adulte dans son combat pour la résistance lors de la seconde guerre mondiale. A lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manima2021 2021-08-07T11:09:53+02:00
Les échelles du Levant

Un personnage singulier de par son héritage et son mode de pensée, qui poursuit une destinée non moins singulière. Au travers des aventures de notre modeste héros, on vit, en ce début de XXe siècle, les tragiques bouleversements de l'Europe et du Proche-Orient, dans lesquels va venir s'imbriquer son drame personnel.

Amin Maalouf, de son écriture toujours aussi talentueuse, nous livre à travers cette histoire une leçon d'amour, d'amitié, de tolérance, de rejet de la haine, d'abnégation, d'humilité et d'espoir. Une histoire faite pour ouvrir les esprits, comme l'ensemble de l'oeuvre de l'auteur.

C'est un roman émouvant, poignant qui ne manquera pas de laisser des traces à tous ceux qui le liront.

Encore une fois, du grand Amin Maalouf.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bob1945 2021-08-16T11:39:23+02:00
Le naufrage des civilisations

Très beau livre explicatif et très belle écriture. Le prochain naufrage annoncé , celui de notre civilisation occidentale grâce à nos "gouverne-ment" et à l'inertie des peuples soumis à une dictature "light"...pour le moment !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FeyGirl 2021-09-18T11:12:47+02:00
Samarcande

Voici un roman historique à la construction étonnante, dont le fil conducteur est un manuscrit de poèmes, mais aussi la Perse aux prises avec le fanatisme religieux.

Le récit démarre avec la biographie romancée d’Omar Khayyam, poète et homme de science de la fin du XIe et début du XIIe en Perse. Personnage historique présenté de façon exagérément positif par l’auteur, il fut célèbre dès son époque et proche du pouvoir. Il refuse cependant les postes les plus prestigieux, dont celui de vizir, et témoigne de la cour et de ses intrigues auxquelles il ne peut échapper. C’est l’occasion, pour le lecteur, de découvrir un monde peu connu de l’Occident, qui envoûte et fascine par ses odeurs, ses jardins, ses palais et ses quartiers animés.

Omar aime la rationalité et surtout la vie qu’il célèbre dans des robbayats (des quatrains) qui font sa réputation. Il aime le vin, il aime les plaisirs, et il est attaqué par les rigoristes religieux qui l’accusent de ne pas être un bon croyant. L’époque est riche en divers courants religieux, dont certains fanatiques, et très rapidement Omar rencontre Hassan Sabbah, le futur fondateur de la secte des Assassins de sinistre mémoire. Quelques années après, quand Hassan a réalisé un travail de prédication intelligent, tout bascule. La Grande Histoire est une longue série de sang versé. Le rigorisme et le fanatisme religieux font froid dans le dos. On ressent bien la Chappe de plomb implacable sur la ville d’Alamout, et la terreur des autres contrées.

La seconde partie surprend au premier abord : nous sommes projetés dans la Perse de la fin du XIXe et début du XXe, et par les yeux d’un jeune Franco-américain à la recherche du manuscrit de robbayats écrit par la main d’Omar Khayyam, nous découvrons une Perse dirigée par un shah inconséquent, dépensier, qui pour remplir ses caisses livre son pays aux puissances étrangères. Là encore, le fanatisme religieux fait des ravages et appuiera la lutte de la Russie et de la Grande-Bretagne contre une Constitution qui promettait aux Persans un embryon de démocratie et de liberté.

C’est une page d’histoire plus récente que nous découvrons, et on ne peut s’empêcher de penser que l’Iran actuel paye l’écrasement au début du siècle dernier de ce vent d’espoir.

Il manque peut-être au texte un peu de chaleur ou de fureur pour ressentir les événements avec les personnages, mais cela reste très instructif. J’ai trouvé le style riche mais saccadé, proche de l’oral. Il ne m’a pas permis de totalement m’immerger dans le récit et de m’attacher aux personnages, même si ce fut une lecture intéressante.

Afficher en entier

Dédicaces de Amin Maalouf
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

LGF - Le Livre de Poche : 16 livres

Grasset : 9 livres

Alianza : 6 livres

Abacus : 4 livres

JC Lattès : 3 livres

Suhrkamp : 2 livres

J'ai lu : 2 livres

Bompiani : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode