Livres
472 297
Membres
444 354

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Paulo Coelho

5 744 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2009-08-14T23:18:39+02:00

Biographie

Il est né à Rio de Janeiro, d'un père ingénieur appartenant à la classe moyenne brésilienne. Il fréquente l’école jésuite de San Ignacio, et se forge rapidement une âme rebelle sous le carcan austère de l’éducation des Pères. Ses parents le veulent ingénieur, Paulo aime le théâtre. Son père, désemparé par cet enfant difficile, le fait interner dans un hôpital psychiatrique alors qu’il n’avait que dix-sept ans. Bien des années plus tard, l’écrivain puisera dans cette expérience pénible le matériau de son roman « Veronika décide de mourir ».

Les années 1960 voient l’explosion internationale du mouvement hippie. Paulo y souscrit, ainsi qu’à tous ses excès. Il abandonne sa ville natale en 1970 pour voyager à travers le Mexique, le Pérou, la Bolivie et le Chili, ainsi qu'à travers l'Europe et l'Afrique du Nord. Deux ans plus tard, il revient au Brésil et commence à composer des paroles de chansons populaires, travaillant avec des musiciens tels que Raul Seixas. Leur association est un succès, et leur collaboration contribue à changer le visage de la scène rock brésilienne. Coelho s'est réconcilié avec la confession catholique en rencontrant sa femme Cristina, artiste peintre.

Il est brièvement emprisonné en 1974 sous le prétexte d'avoir commis des gestes subversifs contre la dictature brésilienne. Après cette expérience, Paulo Coelho aspire à une vie ordinaire. Il est alors journaliste spécialisé dans la musique brésilienne, puis il travaille chez Polygram et rencontre sa première épouse. Cet épisode de « normalité » ne dure que quelques années. En 1978, il quitte sa femme et son travail.

Son questionnement spirituel l'amène à participer à bien des expériences, y compris des rituels de magie noire. Sur le chemin du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle, il trouve l'inspiration de son premier livre Le Pèlerin de Compostelle en 1987 mais qui ne sera exporté que 10 ans plus tard. Il participe au jeu vidéo Pilgrim: Faith as a Weapon, développé par Arxel Tribe, édité par Infogrames et dont le design a été réalisé par Moebius.

En 1988, il publie le roman qui le rend célèbre L'Alchimiste (Jean Pierre Santiago). La légende qui est à la source de son ouvrage est celle du fondateur d'une synagogue de Cracovie : Isaac Jakubowicz. Le roman est basé sur une nouvelle de Jorge Luis Borges, Le Conte des deux rêveurs. Ce livre s'est vendu à plus de 11 millions d'exemplaires et a été traduit en 41 langues.

Il est également l'auteur de Sur le bord de la rivière Piedra je me suis assise et j'ai pleuré, traduit en 23 langues, et de Maktub en 1994, de Le Démon et Mademoiselle Prym en 2000, Onze minutes en 2003, Manuel du guerrier de la lumière, La Cinquième Montagne, Le Zahir, Comme le fleuve qui coule.

En 2008, Paulo Coelho est président du jury du Prix Femme Actuelle du Meilleur Roman de l’été 2008 - décerné au roman Le Cercle du silence de David Hepburn, le Coup de Cœur du président du jury est lui remis au roman À l'aube du septième sens de Jérôme Manierski et lance un appel sur MySpace pour l'adaptation de son dernier roman La Sorcière de Portobello. En 2009, il reprend son rôle de président du Prix Femme Actuelle du Meilleur Roman de l’été.

Il a vendu plus de 75 millions de livres à travers le monde et ses ouvrages ont été traduits en 62 langues. Il a gagné de nombreux prix littéraires dans divers pays, y compris une mention du prestigieux Prix littéraire de Dublin pour « Veronika décide de mourir ».

Il habite à Rio de Janeiro ou à Saint-Martin dans les Hautes-Pyrénées en France, en dehors des périodes où il voyage pour promouvoir son œuvre. Il consacre une partie de ses revenus à sa fondation qui s'occupe de jeunes et de personnes âgées délaissées à Rio.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 422 lecteurs
Or
2 365 lecteurs
Argent
1 708 lecteurs
Bronze
1 266 lecteurs
Lu aussi
2 124 lecteurs
Envies
1 945 lecteurs
En train de lire
227 lecteurs
Pas apprécié
475 lecteurs
PAL
2 068 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.5/10
Nombre d'évaluations : 1 151

20 Citations 983 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Paulo Coelho

Sortie France/Français : 2018-06-06

Sortie Poche France/Français : 2019-05-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Noone 2019-09-04T21:05:53+02:00
L'Espionne

J'ai lu tous les Paulo Coelho (Sauf Hippie) et même avec des sujets aussi variés que ceux qu'il a abordé dans ses livres, je trouvais toujours un petit quelque chose, un chemin de réflexion mais là, rien. Non que l'histoire de cette jeune femme en avance sur son temps ne soit pas intéressante mais je n'ai rien trouvé de Paulo Coelho et pour l'histoire de Mata Hari, à peine plus de 200 pages (grosse écriture), ça fait court pour apprécier la femme et le mythe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MlleAndromaque 2019-09-13T11:12:18+02:00
L'Alchimiste

Un livre surprenant, mais pas autant que je m'y attendais ! Ce livre est quand même une référence, je pensais être totalement envahie par l'histoire, déroutée par les personnages, troublée par les leçons que j'en tirerai...

Ok, l'écriture est facile, le livre se lit tout seul, il y a par ci par là de belles leçons de vie (croire en ses rêves, la persévérance, écouter son coeur etc) mais je ne m'en trouve pas transformée.

Je recommande ce livre, il ne prend pas beaucoup de temps à lire, mais ne vous attendez pas à voir votre vie changer non plus ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Noone 2019-09-15T11:57:02+02:00
Le Pèlerin de Compostelle

Un chemin spirituel ou religieux selon l'expérience de chacun mais un chemin intéressant tout de même à suivre. La relation entre le maître et l'élève à la recherche de son épée est intéressante à suivre et chaque lecteur y trouvera matière à réflexion. Un premier roman de Coelho intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par phinou 2019-09-21T14:53:55+02:00
Le Pèlerin de Compostelle

Je suis passée à côté de ce livre. Et pourtant, ayant aimé d'autres livres de cet auteur et ayant marché sur de petites portions du Chemin de Saint-Jacques, j'avais vraiment envie d'aimer ce livre. J'ai vraiment essayé. Mais au fil de ma lecture je n'ai pas réussi à entrer dans la psychologie du livre et je me suis forcée à le finir. Je m'attendais plus à une réflexion un peu poétique sur ce que peu ressentir ou rechercher un pèlerin plutôt qu'à cette quête étrange que j'ai eu du mal à comprendre. Dommage pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Silent_Echoes 2019-10-02T08:38:59+02:00
L'Alchimiste

Une vraie merveille de philosophie du quotidien, qui donne des clés pour mieux affronter ce qui nous arrive, et affiner notre façon de percevoir le monde. L'Alchimiste se lit comme un conte, et comme tous les contes, chacun s'enrichit avec ce qu'il y comprend personnellement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Amani28 2019-10-04T13:53:07+02:00
Adultère

Je ne sais pas si je dois aimer ce livre ou le detester par sa façon de dire ces choses qu'on sait mais qu'on veut quand-même ignorer et continuer à croire que la vie peut être rose. Il y a toujours une leçon à apprendre des livres de Paolo Coelho et en particulier celui-ci .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Noone 2019-10-05T06:26:19+02:00
Hippie

Depuis quelques livres, j'avais l'impression d'avoir perdu le Paulo Coelho que j'avais découvert avec L'alchmiste et Le pélerin de Compostelle et je suis content de l'avoir retrouvé le temps de ce livre là. Comme quoi, quand il parle réellement de ses expériences personnelles plutôt que de se perdre dans d'autres choses où il est extérieur, il est bien plus intéressant.

Pendant 347 pages, j'ai apprécié le voyage de Paulo, ses rencontres et ses expériences, son cheminement personnel qui donnera l'un de mes écrivains préféré. Chacun des personnages qu'il rencontre sont intéressants, surtout Karla, personne qui compte beaucoup pour Paulo.

Un excellent roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mishakal-Yveldir 2019-10-06T11:48:18+02:00
L'Espionne

http://enquetedesaveurs.fr/lespionne-paulo-coelho

Ça faisait de nombreuses années que je n’avais pas lu de Coelho. Le dernier étant « La Solitude du vainqueur » qui récrie Cannes et son hypocrisie.

Cette fois, il a romancé le portrait de Mata Hari, à sa sauce. Je n’ai eu aucune compassion ni sympathie pour son interprétation. Et pire que tout, j’ai dû l’abandonner à 85% (185 pages) quand ce n’était plus un roman mais une suite de dossiers juridiques… Faut que ça reste distrayant bon sang… On sait dès le prologue qu’elle finit fusillée. Alors pourquoi traîner en longueurs sur son procès ?

Dans ce roman, la spiritualité fait défaut. On peine à croire que c’est du même auteur que l’Alchimiste, que j’ai lu 3 fois, pour m’éclairer dans de sombres périodes. Là c’est plat, creux, comme s’il n’avait rien à dire au final. Pas de message vraiment profond. Juste des parties de jambes en l’air avec des gens influents, des voyages, Paris et la mode…

C’est une énorme déception pour moi. J’ai toujours respecté cet auteur, je le lis depuis mes 15 ans. Et j’avoue que je ne sais plus quoi penser à son propos…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fleur31 2019-10-07T23:03:02+02:00
Le Zahir

La recherche / définition / quête / révélation /"sublimation"... de l'Amour... Quel beau thème. Quelle belle écriture. Sans doute trop belle. J'ai lu le livre jusqu'au bout pour ne pas passer à côté du passage qui me toucherait véritablement, mais j'ai tout de même éprouvé de la difficulté à lire ce livre et être touchée. L' écriture est trop recherchée, "travaillée" pour moi et manque du naturel qui fait vibrer, car on est tout attentif au sens de ce que l'on lit sans pouvoir être finalement vraiment dans le ressenti.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lildrille 2019-10-10T12:47:26+02:00
L'Espionne

Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=32822

J'ai mis la note de : 19/20

Mon avis : L’espionne est un roman historique qui raconte une bonne partie de la vie de Mata Hari, cette figure célèbre tuée car accusée de trahison et d’espionnage. Après lecture de ce livre, on se rend finalement compte que l’on ne savait pas grand-chose sur ce personnage connu de tous mais méconnu en profondeur.

L’auteur a effectué un travail de recherche remarquable pour nous faire découvrir les premiers pas de Margaretha Zelle, connue sous le pseudonyme de Mata Hari. Le livre est parsemé de photos d’époque en noir et blanc qui nous permettent de voir la jeune femme sous ses différentes facettes : on la voit à l’apogée de sa gloire, dans une de ses fameuses tenues de danse, puis on la voit quelques années plus tard, avec plus de poids, et bien plus de soucis à régler. Ces photos nous font plonger davantage dans le passé et bouleversent. La toute fin présente également des documents archivés ainsi que des coupures de journaux.

La narration du roman est intéressante et prenante. Les trois-quarts du livre sont écrits par l’héroïne, à la première personne, alors que la dernière partie est écrite par Maître Clunet, son avocat, également à la première personne. Ces deux sections sont traitées de manière épistolaire étant donné que Mata Hari correspond avec son avocat en attendant le verdict du gouvernement. Elle lui raconte sa vie, clame son innocence, et lui explique tout en lui demandant de transmettre ses écrits à sa fille afin qu’elle sache qui était véritablement sa mère.

On suit la jeune femme dès ses premiers pas en Hollande, on voyage avec elle dans de nombreux pays, jusqu’en France où ses spectacles font fureur un bon moment, juste avant que le gouvernement allemand ne veuille faire appel à ses services. Ces passages, en plus d’être palpitants car dévoilant des secrets d’histoire, sont aussi bien documentés et représentent un vrai retour en arrière, commençant peu avant l’exposition universelle de France présentant pour la première fois la grande tour d’acier que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de Tour Eiffel. Le lecteur profite de multiples références de cette époque, comme celles de noms d’artistes connus encore de nos jours, ainsi que de nombreuses évocations quant aux évènements ayant provoqué la première guerre mondiale. Peu après la deuxième moitié du roman, Mata Hari est en pleine Première Guerre mondiale et ses rencontres comme ses affaires privées, nous font vivre l’évènement loin du front mais en plein dans les intrigues.

L’écriture est belle, poétique et même souvent philosophique. Beaucoup de dialogues sont simplement magnifiques et nous font réfléchir. Les métaphores sont bien construites et les images dégagées enchantent et font rêver. Les personnalités que Mata Hari côtoie lui parlent de danse, d’art en général, de peinture et de liberté. La jeune femme cherche à vivre pleinement, ce qui n’est pas si évident lorsque l’on est une femme comme elle, extravagante, aimant danser devant des inconnus et devant se prostituer, dans une société où les hommes craignent les femmes voulant s’élever. Mata Hari a un caractère un peu rebelle, et sait très bien où elle veut aller. Méprisante, sournoise, provocante, mais aussi méprisée, blessée, perdue. On s’attache vite au personnage, vivant avec elle ses souffrances et ses joies, et s’inquiétant pour elle jusqu’à la fin, bien que l’on sache très bien comment cela va se terminer. Une femme en avance sur son temps qui a su jouer avec les puissants et qui se sera fait avoir par un monde manipulateur, prétentieux et égoïste.

Le rythme de lecture diminue en intensité vers le milieu du livre. Mata Hari voyage alors beaucoup et il faut bien retenir les noms de ses connaissances pour suivre ses péripéties sans rien mélanger. Les ellipses nous perdent quelque fois et demandent une certaine concentration tant l’auteur accélère ou passe sous silence certains moments de sa vie.

L’auteur ne détaille pas en profondeur la vie de Mata Hari et reste plutôt vague à beaucoup d’endroits. On survole les étapes importantes de sa vie et notamment celle où elle est espionne. Mata Hari reste ainsi un mystère pour nous, bien que la conclusion donnée par l’auteur soit explicite et claire. Ces décisions d’écriture permettent au lecteur de s’imaginer certains faits et de se faire ses propres réflexions quant à ce personnage énigmatique.

Cette biographie romancée nous donne envie de nous renseigner davantage sur cette femme et reste un vrai plaisir de lecture, tout en finesse et poésie. Les émotions de Mata Hari nous touchent et ne laisseront aucun lecteur indifférent.

Afficher en entier

On parle de Paulo Coelho ici :

Dédicaces de Paulo Coelho
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

J'ai lu : 20 livres

Flammarion : 15 livres

Anne Carrière : 10 livres

LGF - Le Livre de Poche : 5 livres

Feedbooks : 2 livres

Robert Laffont : 1 livre

Bertelsmann : 1 livre

Editions 84 : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode