Livres
421 486
Membres
337 979

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jean-Philippe Jaworski

Auteur de 18 livres
ajouté par newmoon 2010-11-08T19:54:33+01:00

Biographie

Jean-Philippe Jaworski est un écrivain français de fantasy né en 1969. Il est également l'auteur de plusieurs jeux de rôles.

Jean-Philippe Jaworski est né en 1969. Après des études de lettres, il est actuellement professeur de lettres modernes à Nancy.

En 1983, il découvre le jeu de rôles, et devient l'auteur de deux jeux de rôles amateurs : Tiers âge, qui permet de jouer dans l'univers du Seigneur des anneaux de Tolkien, et Te deum pour un massacre, un jeu de rôle historique se déroulant en France au XVIe siècle pendant les guerres de religion. Te deum pour un massacre aboutit à une édition professionnelle en 2005.

Jean-Philippe Jaworski a publié en 2007 un premier recueil de nouvelles de fantasy salué par la critique, Janua Vera (paru chez les moutons électriques et réédité depuis en poche). En 2009, il publie un premier roman, Gagner la guerre, qui remporte le prix du roman francophone aux Imaginales. Ces deux livres se déroulent dans le Vieux Royaume, un univers de fantasy où la magie est assez peu présente, quoique puissante, et qui puise largement son inspiration dans le roman de cape et d'épée et le roman historique.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
234 ajouts
Or
276 ajouts
Argent
125 ajouts
Bronze
49 ajouts
Lu aussi
52 ajouts
Envies
651 ajouts
En train de lire
44 ajouts
PAL
331 ajouts

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.37/10
Nombre d'évaluations : 147

0 Citations 127 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jean-Philippe Jaworski

Sortie France/Français : 2018-05-25

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Wyllialeviosa 2018-04-14T13:29:14+02:00

Une belle adaptation du roman du même titre, roman que je n'ai pas lu, mais dont j'ai entendu vanter les louanges.

L'histoire est accrochante, même si ce premier tome ne fait que poser les bases de celle-ci, il reste quand même de l'action et un léger avancement. Les dialogues sont bien et les personnages intéressant sous tout point de vue. Voleurs, bandits, brigands ou encore homme politique, il y en a pour tous les goûts, enfin surtout pour tuer. Bref, des personnages approfondis, avec des personnalités bien distinctes.

En ce qui concerne les dessins, ils sont justes sublimes, je me demande si la version couleur sera aussi belle, parce que le noir et blanc est vraiment réussi. Beaucoup de détails et quelques planches surprenantes.

Une excellente lecture tout de même, mais j'espère vraiment que le tome 2 avancera dans l'histoire, car l'attente va être loooongue..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyMoon 2018-04-19T10:53:03+02:00

Que dire à part : Benvenuto? Dans ce pavé, on suit un personnage hautement infréquentable, auquel on s'attache sans comprendre pourquoi (peut-être parce qu'il est infréquentable, et qu'on préfère le voir sur papier qu'en face de nous ; ou alors parce que les autres, notamment son patron, sont encore pires), qui en plus, étant le narrateur, nous raconte les évènements à sa sauce...

J'ai mieux accroché à la deuxième partie, qui contient plus de magie, et où l'intrigue prend forme, qu'à la première, consacrée aux intrigues de cours, que j'ai trouvé un peu longue...

Au-delà du personnage et de l'histoire foisonnante, Jean-Philippe Jaworski est un maître, l'un des meilleurs écrivains actuels, et sa plume est un délice... A conseiller, bien sûr !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyMoon 2018-04-20T11:55:04+02:00

J'ai eu plus de mal à rentrer dans les Rois du Monde que dans Gagner la guerre. Le rythme est plus lent (il y a aussi plus de tomes, et une histoire plus longue à raconter), le héros est, de prime abord, moins flamboyant que Benvenuto. Pourtant, maintenant que j'ai fini la 2e partie (le tome 2 du tome 2... Chasse royale), j'ai bien plus d'intérêt. Le héros est plus intéressant, et certains aspects me le rendent + sympathique : sa propension à ne jamais choisir la facilité, et garder sa propre ligne de conduite, sans se faire influencer (ou en le regrettant les fois où ça arrive) ; parfois c'est le bon choix, parfois c'est le mauvais, mais il essaie de rester fidèle à lui-même, quitte à se mettre à dos toute la Celtique, famille comprise. Il ne fait quasiment jamais ce qu'on attend de lui... Petit à petit, on comprend que c'est ce genre d'attitude anti-conformiste, anti-facilité, qui lui permettra à terme de devenir roi (on commence la lecture en le sachant, puisqu'il raconte son histoire à un barde : ça incite à prendre du recul sur ce qu'il raconte, mais aussi à tenter de comprendre comment ça a pu arriver, vu qu'il est parti de loin). Bien sûr, c'est superbement écrit (de mieux en mieux ?). Le rythme est différent de la 1e partie de Chasse royale, où l'action était presque en temps réel, l'histoire se déroulant sur quelques jours (rompant avec le tome 1 où il y a plusieurs temps de narration mélangés, et qui raconte globalement l'enfance du héros, pas forcément chronologiquement). Ici, c'est condensé (cette fois encore seuls quelques jours se passent), mais aussi plus lent : il y a moins d'actions, ce qui pousse Bellovese à faire le point sur lui-même, sur sa vie, et ses possibilités. On en apprend donc beaucoup plus sur son entourage atypique, ses relations avec les autres, et ses choix étonnants mais étrangement cohérents. Ca donne de l'épaisseur au personnage... On comprend aussi que c'est cette période d’errements et d'incertitude qui lui a permis d'avancer et de faire des choix difficiles mais nécessaires plus tard. Il le dit lui-même... en réfléchissant et en faisant le point, il n'est plus un simple guerrier mais gagne une sagesse de roi. Arrivé au palais de Prittuse, les réflexions continuent, encouragées par la magie, qui donne un côté onirique, hors du temps, à toute cette partie. L'attente du jugement et le jugement lui-même nous apprennent encore des choses sur son passé et son caractère. Il semble vraiment à part, et on commence à se dire que c'est peut-être une bonne chose pour lui (jusqu'ici, ses singularités semblaient plus être des fardeaux...). La chance dont il semble bénéficier dès qu'il s'éloigne du chemin tout tracé qu'on attend qu'il prenne donne l'impression qu'il est finalement sur le bon chemin, et qu'il fait ce qu'il doit faire. Même si ce n'est pas évident à voir comme ça : au lieu du chemin facile et confortable, il choisit systématiquement (et au moins une fois littéralement) le chemin de ronces !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyMoon 2018-04-24T09:30:09+02:00

L'écriture est dense, l'ambiance incroyable. J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire (une narration non chronologique, plusieurs moments qui se suivent sans qu'on en saisisse tout de suite la logique, un personnage moins flamboyant que Benvenuto), mais une fois que je me suis accrochée, j'y étais pour de bon. L'histoire met du temps à se mette en place, les personnages ne sont pas évidents tout de suite, mais c'est du coup d'une richesse totale. Rien n'est laissé au hasard, tout est à sa place. Au final je préfère cette saga à Gagner la guerre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Givres 2018-05-11T19:39:44+02:00

Ce premier tome de ce cycle est juste grandiose. Sa structure temporelle déstructurée est simplement merveilleuse.

Rarement un roman de fantasy m'aura autant accroché que ça soit dans le style que dans la structure.

L'auteur a ciselé son texte avec amour, précision, avec un énorme vocabulaire et avec un telle intelligence.

L'atmosphère est véritablement prenante, de nombreux moments nous font nous demander si c'est la réalité, un rêve ou un mélange des deux ?

Les phases mystiques et/ou mythologiques sont utilisées avec grande intelligence,, elles apportent tellement dans l'atmosphère de ce premier tome.

Ce roman est une véritable réussite, surement ce que j'ai lu de meilleur dans le genre Fantasy Celtique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyMoon 2018-05-14T15:08:55+02:00

En rupture avec le premier tome, qui présentait les personnages sur différents espaces-temps ; ici, on regroupe l'action (qui ne manque pas !) sur à peine quelques jours, et des locations très regroupées. On va droit au but, et l'intrigue concernant l'évolution de Bellovèse avance aussi. On voit sa force de caractère, son intransigeance, sa loyauté. On voit aussi les relations qu'il a avec les autres personnages, sa famille reconstituée, celui qu'il considère, sans le dire, comme son père. C'est vivant, sanglant, violent, intriguant, magique, mystérieux. Et toujours formidablement bien écrit !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Givres 2018-05-21T11:21:43+02:00

Ce second tome est tout aussi excellent que le premier, tout en prenant une forme complètement différente. Ici la chronologie est linéaire et dans une sorte de "Survival".

Nous sommes ,ici, dans une partie de l'histoire qui est guerrière, âpre, pleine de fureur, de bruits, de combats, de rage.

Dans ce tome les éléments fantastiques/mythologiques sont utilisés avec rareté ce qui a pour conséquence de renforcer grandement leurs effets et impacts.

La qualité d'écriture est encore une fois incroyable. L'immersion est totale.

Si tous les tomes sont à la hauteur des deux premiers, c'est un cycle majeur de la fantasy que nous avons la chance d'avoir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Robin-15 2018-06-08T10:22:07+02:00

Une leçon d'écriture et un personnage qui sublime totalement le récit. On en vient à ne plus savoir ce qui nous intéresse le plus, le scénario ou bien son protagoniste... C'est bien, c'est beau, on redemande du Benvenuto Gesufale !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chevalerie 2018-06-09T06:52:30+02:00

On est pris par cette écriture virevoltante, fluide et en même temps littéraire. On ne s'ennuie pas une seconde. Les personnages sont hauts en couleur, les intrigues à couper au couteau.....

Un bon "Wouhaou"!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Givres 2018-06-18T15:26:29+02:00

L'histoire repends là où s'arrête le tome 2-1.

L'ambiance est ici plus posée, plus calme, de nombreux flash-backs permettent de comprendre les liens unissant certains personnages avec Bellovèse.

Ici l'atmosphère est fantastique, étrange, éthérée voir mystérieuse. Le monde de la magie réapparaît, donnant des nouveaux types de dangers et d'interrogation pour Bellovèse.

Les personnages féminins sont approfondis, très intéressants, loin des clichés du genre et très importants ce qui a pour résultat de donner un tome est à l'exact opposé du précédent.

Encore donc une fois un tome magistral.

Afficher en entier

Dédicaces de Jean-Philippe Jaworski
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 8 livres

Les moutons électriques : 8 livres

ActuSF : 3 livres

Le lombard : 2 livres

Editions ActuSF : 1 livre

Mnémos : 1 livre

Hélios : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode