Livres
546 332
Membres
582 388

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Derniers Jours de nos pères



Description ajoutée par Cat&Bones 2012-01-10T16:55:58+01:00

Résumé

Londres, 1940. Soucieux de pallier l’anéantissement de l’armée britannique à Dunkerque, Winston Churchill a une idée qui va changer le cours de la guerre : créer une branche noire des services secrets, le Special Operation Executive (SOE), chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement à l’intérieur des lignes ennemies et dont les membres seraient issus des populations locales pour être insoupçonnables. Du jamais vu jusqu’alors.

Quelques mois plus tard, le jeune Paul-Émile quitte Paris pour Londres dans l’espoir de rejoindre la Résistance. Rapidement recruté par le SOE, il est intégré à un groupe de Français qui deviendront ses compagnons de cœur et d’armes. Entraînés et formés de façon fantasque aux quatre coins de l’Angleterre, ceux qui passeront la sélection se verront bientôt renvoyés en France occupée pour contribuer à la formation des réseaux de Résistance. Mais sur le continent, le contre-espionnage allemand est en état d’alerte…

Alors que l’on croyait tout savoir de la Seconde guerre mondiale, voici qu’un fait nouveau vient bouleverser la France : l’histoire véridique mais encore inconnue du SOE, où comment un service composé, entre autres, d’amateurs est devenu l’une des pièces maîtresses de la guerre dans son ensemble, de l’action de la Résistance française plus particulièrement, et dont l’existence même, digne d’un secret d’Etat, a longtemps été tenue secrète pour tout ce qu’elle impliquait. C’est ainsi que soixante-cinq ans après les faits, Les derniers Jours de nos pères, est un des premiers roman à raconter l’histoire du SOE, à revenir sur les véritables relations entre la Résistance et l’Angleterre de Churchill et à poser une question jusque-là taboue : et si les Anglais avaient été les véritables artisans de la victoire alliée ?

Une révélation historique. Une révélation littéraire.

Prix du Roman des écrivains Genevois

Les derniers jours de nos pères, roman, 336 p. Editions de Fallois et l’Age d’Homme

Afficher en entier

Classement en biblio - 419 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par clem95 2018-10-08T20:02:02+02:00

Seigneurs, aie pitié de nos âmes. Nous sommes couvert de cendres et de suie.

Nous ne voulons plus tuer.

Nous ne voulons plus nous battre.

Que sommes-nous devenus, nous qui étions Hommes et qui ne sommes plus rien ?

Où irons-nous désormais ? Nous ne serons plus jamais les mêmes.

nous ne serons plus jamais des Hommes, car les Hommes, les vrais, n'ont jamais haïs; ils n'ont fait que chercher à comprendre.

Seigneur, qu'ont donc fait de nous nos ennemis, en nous forçant à la bataille ? ils nous ont transformés : ils ont obscurci nos cœurs et brûlés nos âmes, terni nos yeux et souillé nos larmes. Ils nous ont changés, ils nous ont inoculé leur haine, ils ont fait de nous ce que nous sommes devenus.

Désormais, nous sommes capable de tuer, nous l'avons déjà fait.

Désormais, nous sommes prêts à tout, pour notre cause.

Retrouverons-nous le sommeil, le sommeil des justes ?

Retrouverons-nous la force ?

Pourrons nous aimer de nouveau ?

Seigneur, la haine de l'autre se guérit-elle un jour ou nous a-t-elle contaminés à jamais ? Peste des pestes, maladie des maladies.

Seigneur, aie pitié de nos âmes.

Nous ne voulons plus tuer.

Nous ne voulons plus nous battre.

Nous ne voulons plus être aveuglés par la haine; mais comment résister à la tentation ?

Guérirons-nous un jour de ce que nous avons vécu ?

Seigneur, aie pitié de nos âmes. Nous ne savons plus qui nous sommes.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

La façon dont Joël Dicker écrit ses personnages est à mon sens époustouflante. Si j'ai été impressionnée par La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Les derniers jours de nos pères m'a malmenée tout le long de ma lecture. Malmenée dans le bon sens, j'étais embarquée dans un torrent de larmes et d'espoirs, incapable de penser par moi même, omnibulée par ce qu'il m'arrivait, ou plutôt ce qui arrivait aux personnages, bien qu'il n'y ai pas de réelle différence. Je vivais à travers eux, vivais leurs peurs, leurs détresses, leurs espoirs et leurs joies. J'ignore si c'est le contexte qui m'a plus touchée, et si La vérité sur l'affaire Harry Québert nous délivre de vrais leçons, Les derniers jours de nos pères réussit à nous les communiquer d'une façon merveilleusement implicite.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Très bon livre, très émouvant surtout la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cathy-172 2021-03-20T15:43:32+01:00
Or

C'est le premier livre écrit par Joël Dicker et ce à l'âge de 24 ans. J'ai trouvé ce livre génial, alors que j'ai lu La vérité sur l'affaire Harry Québert que j'ai trouvé nulle, où je me suis ennuyée avec toutes ces longueurs et forcée à finir. Je ne comprends pas comment on peut passer à ces deux extrèmes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2020-11-06T21:14:59+01:00
Lu aussi

Roman intéressant mais qui m'a donné l'impression de suivre plus un documentaire qu'une véritable histoire. Impression renforcée par le style de l'auteur, souvent détaché voire même factuel par moments.

Ceci est d'autant plus vrai dans le premier tiers qui retrace dans le détail le parcours sélectif des volontaires souhaitant intégrer les services secrets britanniques.

En revanche, les personnages sont réellement attachants et c'est avec plaisir que l'on suit leurs périlleuses aventures respectives.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LOANDRE 2020-10-17T17:35:40+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé ce roman historique de Joël Dicker. L'auteur nous raconte ici la vie de ces agents du SOE durant la seconde guerre mondiale. Comment ces jeunes de diverses nationalités, à peine sortis de l'adolescence, ont été choisis, formés et envoyés pour des missions dangereuses dans toute l'Europe. Nous allons suivre le groupe F et nous attacher à l'ensemble de ses membres du début jusqu'à la fin. Amitiés, amoures et missions au cœur de cette guerre qui n'en finit pas pour ces hommes et ces femmes, qui sacrifie une partie de leur jeunesse pour leur patrie. Nous allons découvrir l'évolution et la transformation de ces personnages que ces évènements terribles ne laisseront pas sortir indemnes. Une plume dure et poétique à la fois, c'est bien écrit et agréable à lire. Un très bon roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Snake 2020-06-15T16:05:34+02:00
Diamant

J'ai été surprise par Les derniers jours de nos pères. J'ai énormément apprécié ma lecture du début à la fin, je l'ai lu presque d'une traite. J'apprécie toujours autant lire un livre de Joël Dicker.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moii_xD 2020-06-13T15:57:55+02:00
Diamant

Les derniers jours de nos pères fut pour moi une lecture bouleversante. Joël Dicker rend un bel hommage aux hommes qui ont composé la SEO, les services secrets anglais pendant la seconde guerre mondiale.

L’auteur, dans ce livre, s’attache avant tout aux destinées humaines et à la psychologie de ses personnages. C’est un roman avec peu d’action, qui décrit brièvement les opérations menées par la SOE et les différents moments clés de la guerre. L’auteur revient dessus pour contextualiser son propos, mais ce n’est pas le plus important dans le roman.

Ce roman m’a tout d’abord bouleversé par son écriture magnifique, poignante. La narration et les dialogues m’ont laissée subjuguée. Ce roman est d’une douce poésie et parle de l’humain avec beaucoup de vérité.

Je me suis vraiment attachée aux personnages et leur destin ne m’a pas laissé de marbre. Ce sont des personnages qui luttent pour leur survie et pour la survie des autres Hommes. Ils font preuve d’un grand courage et d’une grande humanité. L’auteur ne tente pas de brosser un portrait manichéen. Il montre bien que pendant la guerre, que nous soyons Français ou Allemand, nous avons tous fait des choses horribles, innommables. En nous faisant suivre l’expérience d’un Allemand en parallèle à celle des anglais, il créé non seulement une tension en nous faisant percevoir le danger qui plane au-dessus de nos agents de la SOE, mais il nous montre aussi que la barbarie s’accompagne parfois de culpabilité et donc d’humanité. Je ne dirais pas que cet Allemand que nous suivons est particulièrement attachant et que l’auteur essaye de minimiser ses actes absolument atroces, non. Mais l’auteur semble le rendre moins inhumain. L’auteur suggère que la guerre rend fou en nous montrant cet Allemand, tiraillé entre ses sentiments et les actes que le régime attend de lui. Ce personnage semble susciter à la fois de la pitié et de la haine. Finalement, différents profils d’Hommes sont dessinés : celui de l’Homme qui se bat pour ses idéaux, au mépris de sa vie, et celui de l’Homme qui préfère aller contre ses sentiments pour ne pas être reconnu comme traitre et être fusillé. Dans les deux cas, la guerre brise les êtres, brise les existences.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chikage 2020-05-22T14:13:28+02:00
Lu aussi

J'apprécie les romans historiques, mais les périodes de guerre ne sont pas mon fort. Pour autant je me suis laissée tenter par celui-ci. Ce roman ne m'a pas fait changer d'avis, par contre je dois dire que le point fort sont clairement les personnages que l'on suit depuis leurs formations jusqu'à l'après guerre. L'évolution humaine et variée selon la personne est étonnante et effrayante à la fois. Les guerres changent la personnalité, la renforce, peut faire du bien à certains et beaucoup de mal en général.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julma 2020-03-23T09:43:47+01:00
Argent

Joël Dicker est vraiment impressionnant: il est excellent dans tout ce qu'il fait. C'est le troisième de ses romans que je lis et le troisième genre. Du polar au roman historique, il réussit à chaque fois. Pour ça, chapeau bas.

En revanche, j'ai moins accroché à celui-ci qu'à La Vérité sur l'affaire Harry Québert ou Le Livre des Baltimore. Il retrace ici la vie d'un groupe d'agents du SOE, une branche des services secrets britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale. Entre la France et l'Angleterre, on suit leur double vie, entre missions et amitiés. Il y a très peu d'action finalement et on se focalise plus sur le ressenti des personnages que sur la guerre en elle-même. J'ai particulièrement aimé le personnage de Gros qui est super attachant et humain. La question des limites de l'humanité est d'ailleurs un thème récurrent du roman.

Un bon moment de lecture donc, même si ce n'est pas mon préféré de l'auteur.

Afficher en entier
Argent

Livre qui nous plonge dans l'univers méconnu du SOE, pendant la seconde guerre mondiale, mais plus sous l'aspect des relations entre compagnons d'une guerre secrète et de la difficulté des relations entre personnages d'horizons différents.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lavande41 2020-03-01T22:54:00+01:00

Date de sortie

Les Derniers Jours de nos pères

  • France : 2015-03-11 - Poche (Français)

Activité récente

Liz-1 l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-05T16:09:04+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 419
Commentaires 67
extraits 45
Evaluations 121
Note globale 7.81 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode