Livres
558 483
Membres
606 926

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Kiiwako 2014-10-29T19:01:27+01:00

Je le peux – si j’ai envie de circuler à travers des centaines de cadavres d’humains innocents, des gamins qui sont autant victimes que moi, et dont l’unique crime est le péché d’espoir. Si le salaire du péché est la mort, alors la vertu est devenue un vice

Afficher en entier
Extrait ajouté par emxsa 2016-08-03T18:43:28+02:00

Or il existait une sentiment humain beaucoup plus dangereux que l'avidité, le désir, l'envie. Plus dangereux que tout : l'amour.

Afficher en entier

Vous ne pouvez jamais prévoir quand la vérité va surgir. Vous ne pouvez jamais choisir le moment. C'est le moment qui vous choisit.

Afficher en entier

Pas d'espoir sans foi, pas de fois sans espoir, pas d'amour sans confiance, pas de confiance sans amour. Retirez un seul de ces éléments et tout le grand château de carte de l'humanité s'écroule.

Afficher en entier

" Le problème, ce n'est pas que les mensonges sont trop beaux pour y résister, mais que la vérité est trop piteuse pour l'affronter. "

Afficher en entier

"Ma promesse comme une sentence, la porte d'une cellule qui se referme, une pierre autour de mon cou qui m'entraîne au fond d'une mer infinie."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sobooks 2015-06-25T23:52:52+02:00

Mon père avait une phrase fétiche concernant la paranoïa. Je ne l'avais jamais trouvée très drôle, surtout après l'avoir entendue genre deux milles fois : je ne suis pas parano, c'est juste que tout le monde est contre moi. À l'époque je considérais cela comme une plaisanterie. Pas comme un présage.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sobooks 2015-06-25T23:44:28+02:00

J'avais à peu près son âge quand j'ai commencé à jouer aux échecs. Le magnifique plateau en bois sur une table dans le bureau de mon père. Les pièces en ivoire brillant. Le roi austère. La reine hautaine. Le chevalier noble. Le fou pieux. Et le jeu en lui-même, la façon dont chaque pièce apportait son pouvoir individuel à l'ensemble. C'était simple. C'était complexe. C'était à la fois brutal et élégant. C'était une danse, une guerre. C'était un univers limité et éternel. C'était la vie.

Afficher en entier

Il bondit de son lit de camp avant que j'aie le temps de m'en rendre compte, il m'embrasse, et je plonge en lui, là où rien n'est caché. A présent, il s'ouvre à moi, ce garçon qui m'a soutenue et trahie, qui m'a ramenée à la vie et rendue à la mort.

Afficher en entier
Extrait ajouté par chepa84 2014-11-04T17:13:28+01:00

"_Tu sais ce que je veux dire.

_Pourquoi les gens balancent toujours ça après avoir lâché un truc méga cruel? Figure toi que je sais ce que ça veut dire "s'en sortir" avec la mort quand on est seul. Juste toi et rien d'autre, sauf un grand vide là où il y avait tout...tout ce qui faisait ta vie. C'aurait été chouette, vraiment, vraiment chouette d'avoir quelqu'un avec moi quand...

_Hé! a lâché Ben dans un murmure. Hé, Cassie, je ne voulais pas...

_Non, tu ne voulais pas, tu ne voulais carrément pas."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode