Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
718 250
Membres
1 030 443

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Arturo Pérez-Reverte

Auteur

648 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par 21la 2012-06-17T21:51:04+02:00

Biographie

Arturo Perez-Reverte est né à Carthagène, Espagne, en 1951. Il a été grand reporter et correspondant de guerre pendant vingt et un ans. Ses romans sont des succès mondiaux, et plusieurs d'entre eux ont été portés à l'écran. Il partage aujourd'hui sa vie entre l'écriture et sa passion pour la mer et la navigation. Il est membre de la Real Academia Espafiola de las Letras

Il fut reporter de guerre durant une vingtaine d'années (1973-1994), de Chypre au Liban en passant par les Malouines, d'abord pour le quotidien Pueblo (pendant douze ans), puis pour la télévision espagnole (TVE) pendant neuf ans. Il a également fondé une revue intitulée Defensa. Il se consacre aujourd'hui exclusivement à la littérature.

Il a commencé sa carrière de romancier en 1986.

Il est membre de l'Académie royale espagnole depuis le 12 juin 2003.

Son travail de journaliste

Durant sa carrière journalistique, Arturo Pérez-Reverte se spécialise dans la couverture des conflits armés pour la presse écrite, la TVE ou la radio. Il a notamment couvert la guerre de Chypre, diverses phases de la guerre du Liban, la guerre d'Érythrée (pendant laquelle il se perdit plusieurs mois, et survécut grâce à ses amis guerrilleros), la campagne de 1975 dans le Sahara, la guerre des Malouines, la guerre du Salvador, la guerre du Nicaragua, celle du Tchad, la crise de Libye, les guérillas au Soudan, la guerre du Mozambique, celle d'Angola, le coup d'État de Tunis, etc.

Parmi les derniers conflits qu'il a vécus, on compte la révolution roumaine (1989-1990), la crise puis la première Guerre du Golfe (1990-1991), la guerre de Croatie (1991), et la guerre de Bosnie (1992-1994).

Depuis 1991 il tient une page d'opinion dans le magazine XLSemanal, un supplément du groupe Correo distribué dans 25 journaux espagnols et devenu une des sections les plus lues de la presse espagnole avec plus de 4.500.000 lecteurs.

Son œuvre

Dans une œuvre à mi-chemin entre policier et roman historique, à la fois enlevée et très érudite, Arturo Perez-Reverte documente le lecteur aussi bien sur la restauration des peintures du Moyen Âge ou les subtilités du jeu d'échecs (Le Tableau du maître flamand, Grand prix de littérature policière 1993) que sur la genèse des romans de Alexandre Dumas (Club Dumas). Nombre de ses titres figurent parmi les ventes à succès des librairies et il est actuellement traduit en 34 langues.

Fin 1996 paraît la série des Aventures du Capitaine Alatriste, qui devient aussitôt une des séries littéraires les plus populaires, avec des tirages très importants. Le héros est un personnage comparable à D'Artagnan, Pardaillan ou le Capitaine Blood.

Alatriste incarne un capitaine espagnol des Tercios de Flandres. Une figure humaine, avec ses grandes vertus et ses nombreux défauts, minutieusement située dans le temps (17e) et dans l'espace, entourée de personnages historiques et protagoniste des plus grands exploits de son époque.

Arturo Pérez-Reverte se souviendra d'ailleurs de son héros lors de son discours d'intronisation à l'Académie Royale Espagnole intitulé "La parole d'un brave du 17e"

L'auteur a également reçu le Prix Jean Monnet de littérature européenne du département de Charente en 1997 pour La Peau du tambour

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
160 lecteurs
Or
377 lecteurs
Argent
265 lecteurs
Bronze
180 lecteurs
Lu aussi
250 lecteurs
Envies
291 lecteurs
En train de lire
21 lecteurs
Pas apprécié
48 lecteurs
PAL
396 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.5/10
Nombre d'évaluations : 304

5 Citations 143 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Arturo Pérez-Reverte

Sortie France/Français : 2023-05-05

Sortie Poche France/Français : 2024-07-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Talou61 2022-12-09T22:29:38+01:00
Deux hommes de bien

À la fin du XVIIIe siècle, deux membres de l’Académie royale d’Espagne sont mandatés par leurs collègues pour se rendre à Paris et en rapporter les 28 tomes de l’Encyclopédie de Diderot.

J'ai beaucoup aimé les descriptions des rues de Paris au XVIIIe siècle.

Leurs aventures sont assez longues, et je me suis un peu ennuyée dans cet ouvrage, qui s'il est basé sur une bonne idée de départ, se perd en recherches et descriptions trop abondantes.

Deuxième livre de cet auteur, après "Le tableau du peintre flamand" qui me laisse une impression de grandes longueurs et lenteurs…

Afficher en entier
Le Tableau du maître flamand

Pendant la restauration d'un tableau d'un maître flamand, Peter Van Huys, Julia découvre une inscription latine "qui a tué le cavalier?". Personne ne connaissait l'existence de cette inscription. Julia commence des recherches avec son ancien professeur de l'Art. Dès lors, des évènements troublants se passent et des gens meurent.

Une nouvelle partie d'échec se met en place ; nous naviguons entre le présent et le passé et nous suivons une enquête pour résoudre cette énigme.

Un bon roman, a fin un peu spéciale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lelette1610 2023-01-02T10:37:42+01:00
Falcó

L'auteur a planté le décor de ce premier volume en Espagne, en 1936. C'est un pays déchiré entre les personnes qui aspirent à la démocratie et celles qui sont gouvernées par un monde fasciste, clérical.

De part et d'autre, nous avons des naïfs, des idéalistes, des voleurs et des bourreaux.

Falco, ex-trafiquant d'armes et espion, sans scrupules, travaille au service des franquistes. Sa mission est de délivrer José Primo de Rivera, fondateur de la Phalange, qui est détenu dans les prisons des républicains, à Alicante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lelette1610 2023-01-26T09:03:43+01:00
Eva

Ce deuxième volume de la nouvelle série d'Arturo Pérez-Reverte, "Eva" nous transporte à Tanger, nid d'agents secrets, de tueurs à gages, de marins et de prostituées.

Dans ce roman d'espionnage sont rassemblés tous les ingrédients comme la passion, la politique mais aussi l'honneur, la loyauté.

J'ai beaucoup apprécié le jeu du chat et de la souris entre Falco et Eva.

Afficher en entier
Le Tableau du maître flamand

Un roman historico-policier sous la forme d'un jeu d'échecs.

Un peu long et décevant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jpkobal 2023-04-12T02:45:47+02:00
Le Capitaine Alatriste

Ce roman qui me fait beaucoup penser par son style et son contexte aux Trois Mousquetaires. Ayant décidé de lire dans sa langue originale, j'ai un peu souffert avec les exercices de style de l'auteur, mais j'en suis venu à bout!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Michel-12 2023-05-14T13:05:41+02:00
Sidi

En premier lieu, un grand merci aux éditions Seuil et Babelio pour m’avoir proposé de découvrir ce dernier roman d’Artur Pérez-Reverte. Cet écrivain espagnol a le talent de nous faire battre le cœur au diapason de ses personnages. A l’instar du héros Sidi (plus connu en France sous le surnom du Cid), l’écriture est conquérante et vous prend souvent les tripes, le style ralentit ou s’accélère, savamment, en fonction des chapitres, et c’est tout l’art de l’auteur. Il s’empare d’une légende, Ruy Diaz de Vivar, mélange les réalités historiques et les mythes, et puis forge son propre « Cid ». Les pages se tournent au seul plaisir de la lecture, avec toujours, pour ma part, la tentation d’aller sur Wikipedia, en savoir plus sur ce héros espagnol. Mais faites comme moi savourez l’instant et le bonheur de la découverte.

Au XIème siècle, Ruy Diaz est un valeureux chevalier attaché au roi de Castille, Sanche. Malheureusement, ce dernier meurt dans des circonstances qui poussent Ruy Diaz à demander de façon irrévérencieuse au nouveau roi Alphonse, s’il n’est pas l’assassin de son défunt frère. Alphonse VI va en garder rancune et le bannira du royaume de Castille. Ruy Diaz à la tête d’une troupe de mercenaires fidèles, lutte aux frontières des royaumes musulmans. Son panache, son courage et son audace vont lui valoir le surnom de Sidi, Maître. A partir de là, il vendra son épée au plus offrant, seigneurs Chrétiens ou Maures. A cette époque, il n’est pas rare que les alliances entre Maures et Chrétiens se fassent au détriment d’autres territoires chrétiens ou musulmans. Dans ce roman, Arturo Pérez-Reverte retrace une partie de la vie de Ruy Diaz, quelques mois, qui vont faire de faire de lui, une légende.

Je connaissais le Cid à travers les vers de Corneille dont « Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort - Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port. » Mais la tragédie de Corneille est très loin de la réalité historique, si tant est qu’elle soit vérifiable. Avec Arturo Pérez-Reverte c’est plutôt le souffle épique qui traverse les pages, on y croise la violence des combats, la peur, la mort omniprésente, mais aussi des moments de grâce, la croyance à un Dieu tout puissant, l’amour et l’amitié entre les guerriers plus forte finalement que tout le reste.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ChroniquesDeCeline 2023-05-14T16:02:54+02:00
Sidi

Tout d’abord, je tiens à préciser que j’ai souhaité lire ce livre pour enfin découvrir cet auteur et bien que je ne savais pas à quoi m’attendre surtout, que c’est sur une période de l’Histoire dont je n’ai pas du tout de connaissance. Du coup, j’avais un peu peur d’être perdue et en fait pas du tout.

Dès les premières lignes, j’ai été happé par l’histoire tant c’est haletant. Il faut dire que l’auteur a un énorme talent pour nous décrire des combats au point où on a l’impression d’en être spectateur avec aussi, de belles descriptions sur l’équipement des combattants .

De plus, le récit est riche en cultures puisqu’il traite également des traditions des Maures et des chrétiens.

Pour ce qui est de Ruy Diaz dit « El Campéador » ou bien Sidi Quambitur, son courage ainsi que sa psychologie nous sont très bien dépeints, on ressent à quel point il a une influence et on comprend pourquoi il est tant respecté de ses hommes car, c’est un chef de guerre qui prend soin de ses derniers, qui dort dans une tente aussi modeste qu’eux et qui prend les mêmes repas qu’eux. J’ai également aimé les passages sur ses pensées envers sa femme et ses filles car c’est aussi un mari et un père qui espère les retrouver saines et sauves.

Pour conclure, c’est un roman très haletant, sans temps mort, qui se lit donc sans répit. Bref, une belle découverte et c’est le premier livre dans ce genre que je lis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par La_cath_a_strophes 2023-05-28T22:03:04+02:00
Sidi

Ruy Diaz, est banni du royaume de Castille par le roi Alphonse VI, pour l'avoir défié. Suivi dans son exil par des hommes qui lui sont dévoués, il va proposer ses services au Comte Berenguer-Ramon II de Barcelone, qui l'humilie, il rejoint alors Al-Mutaman, roi musulman de Saragosse qui le prend à son service.

Arturo PEREZ-REVERTE nous offre un roman captivant. Tout d'abord, nous entrons dans l'Histoire de l'Espagne, avec les guerres de pouvoir. Mais c'est surtout un conte extraordinaire sur un homme hors du commun.

Luis Diaz, est certes un combattant exceptionnel, mais il est humain. Il a ses doutes et ses faiblesses. Homme intègre, il restera fidèle à son roi malgré son bannissement. Sa loyauté et son sens de l'honneur lui vaudront une grande reconnaissance. Il se fait respecter et aimer parce qu'il vit comme ses hommes, il dort sous la même tente, mange la même chose et se retrouve toujours en tête de combat. Il est également respectueux des autres et des coutumes.

L'auteur nous dépeint les paysages, les équipements ; rien n'échappe à son oeil inquisiteur et nous avons l'impression de rentrer dans un tableau, ou en pleine scène de tournage d'un film. Lors des combats, vivons l'intensité des affrontements, nous sentons l'odeur de la terre, du sang, nous sommes aveuglés par la poussière, nous ressentons presque la douleur des blessures.

Et puis, il y a aussi les relations humaines. La vie des troupes, l'amitié, le respect, le sens de l'honneur… Sidi est attentionné envers ses hommes, il est dur mais juste et bon, et tous le suivront jusqu'à la mort s'il le faut… Nous suivons ces hommes vaillants qui vont avec ardeur au combat : vaincre ou mourir…

Bref, un Cid réussi. Pas un surhomme, mais un chevalier qui se bat pour sa vie et pour la survie de ses hommes… Un homme qui connaît le prix de la vie.

Une bonne histoire ne suffit pas, il faut aussi une belle narration, et là nous sommes comblés. C'est un sans faute. Félicitations, Monsieur PÉREZ-REVERTE vous avez réussi votre pari, votre Cid, ou Sidi est une merveille… Merci...

Remerciements à Babelio de m'avoir proposé la lecture de ce roman.

mon compte Instagram @la_cath_a_strophes

Afficher en entier
Le Cimetière des bateaux sans nom

Très agréable à lire, avec un mélange très réussi entre action, histoire, et sentiments. L'écriture est très fluide, et malgré l'effet très érudit de certains passages, toujours claire.

Afficher en entier

Dédicaces de Arturo Pérez-Reverte
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Seuil : 24 livres

Points : 13 livres

Alfaguara : 6 livres

LGF - Le Livre de Poche : 3 livres

JC Lattès : 3 livres

Le Livre de Poche : 1 livre

Plaza & Janés : 1 livre

DEBOLSILLO : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode