Livres
486 843
Membres
477 173

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Alexandre Dumas

France Né(e) le 1802-07-24
France 1870-12-05 ( 68 ans )
5 488 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par garfield77220 2009-09-18T11:46:31+02:00

Biographie

Alexandre Dumas, de son vrai nom Alexandre Davy de la Pailleterie est né à Villers-Cotterêts en 1802. La mort prématurée de son père, le général Dumas (1762-1806), le prive de la possibilité de faire des études supérieures. Obligé de travailler dès son plus jeune âge - il débute comme clerc de notaire - Alexandre Dumas tente sa chance à Paris en 1822 . Il a alors vingt ans . Sa "belle plume" lui vaut d'être embauché dans les bureaux du duc d'Orléans. Il commence par publier quelques chroniques dans la presse.

A partir de 1825, il écrit, en collaboration avec Adolphe de Leuven, des vaudevilles. Ceux-ci ne seront pas représentés. Alexandre Dumas s'essaye alors à des poèmes qu'il parvient à publier. Il rencontre des comédiens dont le tragédien Talma, qui l'encourage. Il découvre aussi le théâtre de Shakespeare à l'occasion d'une tournée en France de comédiens anglais. Il fréquente alors un groupe de jeunes écrivains animés par Charles Nodier.

En 1828, Alexandre Dumas propose à la Comédie-Française, Christine, une tragédie en vers. La pièce sera présentée au comité de lecture mais ne sera pas jouée, en raison de la concurrence d'autres pièces traitant le même sujet.

En 1829, Alexandre Dumas connaît un immense succès avec Henri III et sa cour, un drame historique, créé à Comédie-Française. La pièce vaut à Dumas de devenir l'une des figures de proue du théâtre romantique. Elle lui permet également d'acquérir argent et notoriété.

Il écrit alors de nombreuses pièces, dont Antony (1831), La Tour de Nesle (1832), le Mari de la veuve (1832), Kean ou Désordre et Génie (1836), Caligula (1837).

Puis Alexandre Dumas, tout en continuant à produire des pièces de théâtre, se met à écrire des chroniques historiques, des souvenirs de voyage et des romans. Homme de théâtre dans l'âme, Dumas gardera dans ses romans le sens de la mise en scène et le goût des "coups de théâtre". Il collabore avec plusieurs auteurs dont notamment Auguste Maquet, qu'il rencontre en 1838. Ce jeune professeur d'histoire l'aidera à écrire ses premiers romans. A partir d'un canevas élaboré par Auguste Maquet ou en commun, Dumas y apporte son talent romanesque : il développe le récit en y ajoutant personnages secondaires et dialogues. A partir de 1840, sa production "s'emballe" : Dumas publiera en tout près de quatre-vingt romans. C'est dans les années quarante qu'il écrit, en collaboration avec Auguste Maquet, ses grands romans historiques , notamment la trilogie des Mousquetaires : Les Trois mousquetaires (1844), Vingt ans après (1845), le Vicomte de Bragelonne (1848), le cycle de la Reine Margot (1847), et le célèbre Comte de Monte-Cristo (1845).

Très impliqué dans son siècle, Dumas est également un grand voyageur, il s'essaie à la politique (il prend part à la révolution de juillet 1830, il se présente aux élections en 1848, rejoint Garibaldi en Italie en 1860), crée un théâtre ( il fonde le Théâtre Historique qu'il dirige de 1847 à 1851) , édite des journaux, fait construire un château... Malheureusement sa folie des grandeurs et sa grande prodigalité lui valent de connaître des faillites retentissantes et l'obligent à courir après cet argent qu'il dépense aussitôt gagné. "Aventures amoureuses, procès, voyages alimentent la publication de ses pittoresques Mémoires et de ses Impressions de voyage".

Il meurt en 1870, chez son fils, Alexandre Dumas fils, auteur célèbre de la Dame aux camélias.

Afficher en entier

Livres de Alexandre Dumas

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 588 lecteurs
Or
2 442 lecteurs
Argent
1 790 lecteurs
Bronze
1 305 lecteurs
Lu aussi
2 461 lecteurs
Envies
2 485 lecteurs
En train de lire
211 lecteurs
Pas apprécié
214 lecteurs
PAL
2 724 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.88/10
Nombre d'évaluations : 2 185

10 Citations 1 151 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Alexandre Dumas

Sortie Poche France/Français : 2017-12-11

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Chikage 2020-01-25T08:57:09+01:00
Le Comte de Monte-Cristo

Un classique que je redécouvre avec un oeil d'adulte et non plus de jeune adolescente. Passé l'adaptation du style d'écriture de l'époque, on se doute aisément de ce qui va arriver au début avec les deux malandrins dont on ne se méfie pas assez. En revanche, plus on avance dans l'intrigue plus il est difficile de dénouer la toile de Dumas. Malgré que Dumas m'ait perdu à partir de la 200ème pages, il m'a retrouvé un peu plus tard lors des retrouvailles (c'est le cas de le dire) et maintenant je suis impatiente de découvrir la tête des personnages lorsque le plat froid de la vengeance sera consommé!

Afficher en entier
Le Comte de Monte-Cristo tome 1/6

Très intéressant, mais aussi horrible. Cela nous donne l'impression qu'on peut avoir la vie la plus vertueuse qui soit, nous ne sommes pas à l'abri du danger.

Afficher en entier
Le Comte de Monte-Cristo, tome 1/2

J'appréhendais un peu de m'attaquer à un classique de genre.

J'ai eu un peu de mal à suivre par moment avec tout ses personnages qui peuvent être nommé de 4 ou 5 manières différente. Mais ce qui est très plaisant est que l'auteur ne prends pas le lecteur pour un idiot. Il arrive à faire comprendre les différentes identités que prend Dantès sans pour autant l'écrire noir sur blanc.

Mais l'histoire est prenante !

C'est intéressant de voir le fonctionnement de la société à cette époque. L'apparence qui à une grande importance !

J'ai bien aimé voir l'évolution de Dantés qui construit ça vengeance.

Bref j'ai passé un bon moment en lisant cet oeuvre !

Afficher en entier
Le Comte de Monte-Cristo, tome 2/2

J'appréhendais un peu de m'attaquer à un classique de genre.

J'ai eu un peu de mal à suivre par moment avec tout ses personnages qui peuvent être nommé de 4 ou 5 manières différente. Mais ce qui est très plaisant est que l'auteur ne prends pas le lecteur pour un idiot. Il arrive à faire comprendre les différentes identités que prend Dantès sans pour autant l'écrire noir sur blanc.

Mais l'histoire est prenante !

C'est intéressant de voir le fonctionnement de la société à cette époque. L'apparence qui à une grande importance !

J'ai bien aimé voir l'évolution de Dantés qui construit ça vengeance.

Bref j'ai passé un bon moment en lisant cet oeuvre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par YvesP 2020-01-31T17:51:37+01:00
Le Collier de la reine

C'est une tres belle histoire où l'on rencontre presque tous les personnages du roman précédent: Joseph Balsamo qui a change son nom en celui de Cagliostro tout en étant a jamais décide a perdre la royauté, les Taverniers, l'ancienne femme de chambre Nicole Legay dont la ressemlance avec la reine Marie-Antoinette est mise a jour dans l'affaire du collier, etc... Il y a aussi pas mal de nouveaux personnages comme la machiavelique Comtesse de La Motte-Valois dont la reine s'etait faite la bienfaitrice en l'arrachant a une pauvrete extreme, et qui, sachant la ressemlance de Nicole avec la reine va s'en servir pour essayer de perdre cette derniere; il y a aussi Le Comte Olivier de Charny qui est amoureux fou de la reine. En bref, ce sont des intrigues amoureuses et politiques a n'en plus finir. En lisant ce livre on ne peut s'empêcher de penser comment le bien qu'ont fait peut quelquefois se retourner contre soi.

Afficher en entier
Le Comte de Monte-Cristo tome 2/6

Je l'ai trouvé moins captivant que le tome précédent. Mais toujours intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par One-Reader 2020-02-04T16:21:48+01:00
Les Trois Mousquetaires

Je ne sais quoi faire de ce livre. Originairement, j'imagine que le public visé devait être les jeunes garçons et adolescents... Cependant, ce roman a bien mal vieilli et je ne le mettrait sûrement pas dans les mains d'un tel lectorat, puisqu'il contient des vues problématiques (violence gratuite, sexisme, abus physiques et émotionnels...) qui ne sont pas même identifiées comme telles par l'auteur. Quand au lectorat avisé, il trouvera peu de plaisir dans cette lecture.

En plus de ce souci majeur, le caractère des personnages principaux est terriblement inconsistant - et une bonne partie des 'rebondissements' de l'histoire, alors qu'elle s’essouffle, se base sur ces inconsistances. S'ils existaient, je ne ferais certainement pas confiance à aucun de ces mousquetaires.

Finalement, le seul point positif que je retire de cette lecture, est qu'Alexandre Dumas écrit bien mieux ses 'vilains' que ses 'héros'. Richelieu et Milady sont des vilains bien construit et intéressants, et qui ne sont pas soumis au traitement moderne des méchants actuels : ils n'ont pas de tragiques histoires censées nous, lecteurs, faire sympathiser et justifier leurs actions. Non. Leurs ambitions ne prennent pas racine dans un traumatisme d'enfance. Ils sont juste malfaisants, ce qui est beaucoup plus réaliste. Spoiler(cliquez pour révéler)(Je ne dis pas que quelqu'un qui a des traumatismes d'enfance ne peut pas devenir méchant, juste que c'est très mal traité dans la plupart des médias et ne sert souvent qu'à tirer sur la corde émotionnelle de l'auditoire. Aussi, c'est rafraichissant de ne pas en passer par là dans cette histoire.)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-09T19:46:54+01:00
Les Trois Mousquetaires

Un monument de la littérature française.

Dans une France qui se divise entre Royaliste et Cardinaliste, les mousquetaires sont au service de leur capitaine royaliste et protecteur de la reine et vouent une haine farouche à l'endroit des gardes de Richelieu, au service de l'état français, beaucoup moins à celui du roi et pas du tout à celui de la reine.

Les quatre mousquetaires contre son éminence et ses âmes damnées, ses bras armés et ses armes de destruction massive dont la fameuse Milady, retorse et efficace.

Un début tonitruant, truculent avec un D'Artagnan susceptible et bagarreur et un peu niais aussi. Des bons mots et de la précipitation font de cette lecture un véritable plaisir, souvenir de jeunesse, je m'amuse de l'histoire, du vocabulaire, de l'écriture. Jusqu'au retour des ferrets de la reine, je suis en territoire connu, mais les souvenirs se font plus flous ensuite et je redécouvre l'histoire, mais aussi les lenteurs (dont cet interminable épisode de Milady chez Winter, où l'on prend certes toute la dimension du personnage mais qui m'a profondément ennuyé).

Il se dégage de ce roman un souffle (mais pas si épique) que ne ternissent pas les tournures de phrase, le vocabulaire et une grammaire que même mamie n'emploie plus. Wesh gros. J'irais même dire que l'écriture hautement mais désormais délicieusement retro participe à cette atmosphère. Et surtout dans la mémoire collective, et la mienne, cape et épée vont de pair avec l'imparfait du subjonctif. Parbleu.

On lisait cela en sixième ? On était bon à l'époque quand on voit ce qu'on file à lire de nos jours à nos chères têtes blondes à l'entrée au collège où « oui-oui à la ferme » est déjà limite avec des « mo tro conpliquai ».

Par contre dans mon souvenir, il y avait plus de bagarre, plus d'épée et moins de cape, plus de descriptions de ferraillage et de sang.

Par contre, enfin et c'est dommage, on reste dans le panache, l'honneur de gentilhomme, un monde à part, un peut trop propret et limite étincelant. On est loin de la pauvreté crasse, de la faim et en fait de la réalité de la majorité de cette époque. On meurt très, trop proprement, loin d'une atmosphère d'un roman historique de Cornwell ou de Follet (bien que pour ceux que je connais, l'époque n'est pas la même). Cela me fait penser au Western hollywoodien des années 50 avant que les spaghettis viennent nous rappeler que la terre et l'eau cela fait de la boue et que la boue c'est sale.

Une belle expérience donc, mais si quelqu'un peut me conseiller de la cape et de l'épée historique (pas de la fantasy) pleine de bruit, de fureur, de larmes et de crasse, je suis preneur. Du Hornblower de Forester, mais sur terre. Du Sharpe de Cornwell mais au 17ième. Et s'il le faut, tant pis pour l'imparfait du subjonctif.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Karine2620 2020-02-15T17:48:25+01:00
Pauline

Première découverte de la plume d'Alexandre Dumas pour moi et j'ai adoré !! Je me suis laissée emportée par l'intrigue pleine de suspens !

Afficher en entier
Le Comte de Monte-Cristo tome 3/6

Une suite intéressante, bien qu'on s'impatiente d'en connaître plus. Le comte semble préparer son plan s'en qu'on sache où il veut en venir.

Afficher en entier

Dédicaces de Alexandre Dumas
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 26 livres

Nelson éditeurs : 19 livres

LGF - Le Livre de Poche : 15 livres

Pocket : 12 livres

Hachette : 8 livres

Omnibus : 7 livres

Phébus : 7 livres

Ebookgratuit.com : 6 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array