Livres
443 316
Membres
378 613

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Manon Fargetton

Né(e) le 1987-09-25 ( 31 ans )
1 079 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

Née en 1987, Manon Fargetton est malouine jusqu’aux tréfonds de l’âme. Passionnée de musique et de littérature, elle a fait ses premiers pas littéraires avec "L’Autre", poème paru dans l’anthologie Premiers Contacts (2005). Elle s’attaque au roman en publiant à l’âge de 17 ans « Aussi libres qu’un rêve » chez Mango. Un titre à l’image de l’auteur, qui écrit avec son âge et avec son cœur !

"Je veux écrire. Cette phrase résonne dans ma tête. C’était la première fois que j’osais le dire. (...) j’ai toujours écrit, en secret. Les rares personnes qui étaient dans la confidence ne m’ont jamais dit " tu seras écrivain ", et heureusement car je ne l’aurais jamais accepté, j’avais trop peur de décevoir. Elles m’ont simplement encouragée en m’offrant des cahiers vierges ! "

Six ans plus tard elle livre le premier tome d’une saga : June. L’histoire d’une petite fille élevée par sa tante, patronne d’un bordel, qui reçoit en héritage les pouvoirs mystérieux de la dernière des Sylphides. Un roman enveloppant, magique et plein de fraîcheur. Un deuxième ouvrage qui prouve une fois de plus que le talent n’attend pas le nombre des années.

source : http://www.etonnants-voyageurs.com/spip.php?article153

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.74/10
Nombre d'évaluations : 386

3 Citations 364 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Manon Fargetton

Sortie France/Français : 2019-01-09

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Do 2018-12-19T03:06:19+01:00
Dix jours avant la fin du monde

Ce n’est pas une histoire de SF mais d’anticipation, qui se passe dans l’année 201?... faut donc que la fin du monde arrive vite puisqu’il reste exactement 377 jours à partir d’aujourd’hui.

L’auteure a imaginé que deux murs d’explosions vont balayer tout et toute vie sur terre. Murs qui vont se rejoindre dans un dernier Big Bang devant la cote de la Bretagne, dans dix jours. Dans ce court laps de temps le hasard va se faire rencontrer plusieurs personnes (entre 25 et 50 ans) qui vont s’entraider pour essayer de survivre... le plus longtemps possible.

Si au départ j’ai vraiment apprécié les personnages (à part l’écrivain qui m’a énervée tout au long du roman), mon plaisir de lecture s’est imperceptiblement changé en agacement.

L’entraide c’est louable, l’introspection devant l’imminence de sa mort est compréhensible, or, quand le récit a commencé à tourner vers un espèce de « peace and love » (malgré les frictions dans le groupe), j’ai dit : « stop !, trop de sentiments, tue le sentiment », en tout cas le mien. Je n’ai plus ressenti grand chose devant ses personnages finalement trop « lisses », trop édifiants, trop tolérants... et j’ai survolé les cent dernières pages.

J’avais envie d’autre chose que de la guimauve.

Ne cherchez pas non plus des rebondissements ou du suspense, il n’y en a pas. Il n’y a que des réactions et comportements d’une poignée de personnes devant le seuil de la mort et j’ai eu du mal à croire qu’on puisse, réagir, penser, sentir avec tant d’utopisme et de bienveillance, à de tels moments (mais je n’ai, bien sûr, pas encore vécu la grande partance vers le néant).

Or, ce qui m’a réellement déplu c’est le roman dans le roman que l’écrivain sus-pointé se sent obligé d’écrire avec tant d’empressement. Que M. Fargetton veut rendre hommage à la muse qui inspire et pousse urgemment chaque auteur... soit. Cependant, quand l’imagination influence la réalité pour la biaiser, j’ai redit : »stop ! ça devient n’importe quoi » (peut-être que je n’ai pas assez d’imagination...)

Par contre, ce qui, a mes yeux, « sauve » ce texte, c’est bien l’écriture, agréablement entraînante, comme toujours chez M. Fargetton.

Maintenant, est-ce un roman pour ados ? Je reste dubitative...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par btizlit 2018-12-26T11:08:02+01:00
Nos vies en l'air

Encore une fois Manon Fargetton nous offre un livre qui aborde un sujet plutôt classique dans la littérature jeunesse: la souffrance adolescente et tout particulièrement le suicide. Mai, elle le fait d’une part avec une grande sensibilité et d’autre part avec une approche originale. On s’attend à un déroulé, une chute et finalement elle réussi à nous conduire totalement ailleurs!

J’ai un peu bloqué au début avec le protagoniste masculin, Océan, qui me rappelait trop Valentin (un des personnages de Dix jours avant la fin du monde, que j’ai lu ce mois-ci). Heureusement, rapidement, sa psychologie est développée et ce problème ne s’est plus posé, car ils sont très différents.

Une histoire dure, qui touche au harcèlement, à la solitude, à la soif de vie, aux personnalités border line et qui nous entraîne dans les rues de Paris-by-night! C’est bien écrit, toujours cette plume qui fut un coup de cœur pour moi lors de ma découverte de l'auteure. Même quand elle parle du quotidien, d’une journée classique, d’une envie de suicide, elle sait le faire avec une sorte de poésie. Tout tient dans la façon de décrire les choses, de nous faire visualiser une lumière qui touche les objets, les gens.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MISTER_Whiter 2018-12-28T10:54:21+01:00
Le Suivant sur la liste

je vient de l'acheté, et je suis totalement accro !!! Super livre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mirilya 2019-01-02T15:40:44+01:00
L'Héritage des Rois-Passeurs

Avant même de commencer le roman, tant le titre que la couverture m'avaient interpellée. Je n'ai pas été déçue.

Je parlerai d'abord des personnages. Ce que j'ai le plus apprécié chez eux, c'est leur réalisme et leur caractère bien défini. Aucun ne va empiéter sur l'autre, ils sont rongés par des démons intérieurs qui leur sont propres et qui ne semblent pas surfaits. Entre la soif de vengeance d'Enora et l'alcoolisme de Julian, on passe par plusieurs émotions. J'ai adoré également Ravenn qui est une véritable dur à cuire et assumée jusqu'au bout. Le dénouement de tous les personnages semble tomber sous le sens, et sans faire de spoil j'ai trouvé très audacieux et bourré de bon sens ce que l'auteur avait réservé pour l'un(e) de ses personnages principaux. Et en même temps, c'était le plus logique.

Ce que je regrette néanmoins, c'est que l'on passe parfois très vite d'un personnage à l'autre dans les points de vue (quelques fois moins d'une page, alors que le format du livre est petit), et ce qui ressemble à une richesse devient parfois du parasitage car cela ne laisse pas de répit dans la lecture. Autant Manon arrive à enrichir son histoire par ce biais, qu'à certains moments cela m'a semblé quelque peu excessif, surtout pour les passages extrêmement brefs.

Ensuite le contexte en lui-même était intéressant et j'ai apprécié ce jonglage permanent entre les "incontournables" de la fantasy et les éléments sortis de l'imagination de l'auteur. Certains détails auraient pu sembler clichés, mais ils se marient bien dans le contexte et l'univers s'enrichit au fil de la lecture. De plus, j'ai trouvé que les notes de Morgane et des Encrés étaient un bon lien entre le background et le contexte de l'histoire. Là-dessus je n'ai rien à redire.

Enfin pour ce qui est du style d'écriture. Il reste fluide et je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Pas de lourdeur, pas de figures de style à ne plus savoir quoi en faire, et là-dessus c'est déjà un bon point. Il y a vite moyen de se perdre en voulant en faire des tonnes. Par contre les "phrases-mots" - qui n'étaient souvent qu'un verbe d'action découlant d'une phrase complète - cassaient vraiment le rythme de la lecture. Pas un bon choix à mon sens, mais ils restent peu présents.

En somme j'ai été agréablement surprise par cette découverte, et je le conseille à ceux qui cherchent des personnages vivants qui ne sont pas engoncés dans les stéréotypes habituels.

Afficher en entier
Dix jours avant la fin du monde

Wow ! Je viens de finir le livre, et comment dire, pour moi ce fut une super lecture! Je ne suis pas une adepte des romans de fins du monde, mais là, j'étais addict, à vouloir savoir, connaître le fin mot de l'histoire, et même une fois l'histoire terminée, WOW!

Vraiment, très bien menée, personnages intéressants, et cette questions qui tourne en boucle encore et encore "Et moi, j'aurais fait quoi?"

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fleurhana 2019-01-09T10:07:14+01:00
Nos vies en l'air

Il n’est pas évident d’écrire du point de vue d’adolescents sans tomber dans des travers caricaturaux. Il est encore moins évident d’écrire sur le thème du suicide chez les adolescents car c’est un thème complètement casse-gueule. On peut dire que Manon Fargetton a relevé ces deux défis haut la main !

Son écriture est dynamique, tout comme le rythme général du récit, et elle parvient à insuffler les subtilités qui font du changement de point de vue une réussite totale. Quand c’est Mina qui parle, elle la dote d’une sensibilité à fleur de peau qui cache une force qu’elle a peur de maîtriser. Lorsque c’est au tour d’Océan de s’exprimer, il manifeste un cynisme exacerbé sur le monde pour dissimuler une fragilité déconcertante.

Ces deux ados en mal de vivre n’auraient pas pu mieux se trouver car ils se complètement si bien que cette unique nuit les enrichira l’un l’autre sans même qu’ils en aient conscience. C’est la force de ce roman qui ne se contente pas de dépeindre une jeunesse perdue et désabusée, non : il met en lumière les ressentis de toute une génération, et la prouesse est de le faire sans donner l’impression d’une leçon de morale ou d’une analyse sociologique.

Je ne me suis ennuyée à aucun moment, j’ai suivi le rythme effréné de cette nuit avec Mina et Océan le souffle un peu court, le cœur malmené, le sourire parfois aux lèvres et les larmes souvent aux yeux. Ce roman est bien entendu un coup de cœur et s’il se contente de rapporter une réalité à laquelle on n’a pas toujours envie de faire face, il le fait si bien que ce serait dommage de passer à côté.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ZouzouZouzou 2019-01-12T10:38:10+01:00
Quand vient la vague

Un roman qui se penche sur les secrets familiaux avec tout ce qui peut se produire quand ceux ci sont dévoilés.

Point de vue de deux membres d'une même fratrie : un frère et une soeur. C'est là que l'on se rend compte que chaque personne aborde la révélation de manière fort différente. C'est aussi cette différence qui fait l'originalité du livre.

Ce qui ressort de ce livre en définitive est : à quel moment est il plus opportun de dévoiler un secret, quand il y en a un.

Afficher en entier
Dix jours avant la fin du monde

Assez déçue de ce livre malheureusement. Je m'attendais à un vrai livre de SF avec des personnages qui vont vraiment affronter la fin du monde .

Le sujet du livre est très interessant et nous pose vraiment devant des questions auxquelles les réponses sont difficiles à avoir.

Certes ils vont affronter leurs démons, leurs peurs, penser à toutes les actions qu'ils ont pu faire.

Mais rien de transcendant. En revanche , le fait de voir qu'ils ont pu se croiser à un moment de leur vie et qu'il vont se retrouver pour cette "aventure " est assez sympa.

L'auteur à tout de même une sacrée plume, elle arrive à nous faire tourner les pages et à se demander ce qu'on ferait à leur place.

Je ne le conseillerai pas à un public qui s'attend à de la SF mais plutôt à de la dystopie.

J'ai malgré tout passé un bon moment de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2019-01-15T13:41:45+01:00
Nos vies en l'air

http://lire-une-passion.weebly.com/contemporain/nos-vies-en-lair-manon-fargetton

"En résumé, ce roman est une vraie leçon de vie avec deux personnages attachants. Ils ne savent plus où ils en sont, ils sont perdus et pourtant, ils vont finir par se trouver l'un et l'autre, pour, peut-être, une dernière nuit. Une dernière nuit de défis, d'adrénaline et de découverte de soi. Un roman juste, touchant et dur à la fois."

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2019-01-16T18:11:56+01:00
Dix jours avant la fin du monde

Quand j'ai vu le titre de ce roman passé sur le net je me suis dit : celui-là il me le faut, jeunesse ou pas, peu importe, c'est un de mes sujets de prédilection, la fin du monde, la réaction des gens face à l'extinction de l'humanité, leur ressenti. En plus à ce moment là je vois écrit sur la première de couverture le nom de Manon Fargetton dont j'avais vraiment apprécié le roman "Quand vient la vague", avec ces deux arguments, mon achat était inévitable.

La trame de cette histoire d'anticipation est menée tambours battants par Manon Fargetton grâce à un style fluide et dynamique, des chapitres courts et une urgence permanente pour nos personnages. Rien à dire sur l'écriture, c'est l'un des atouts du livre avec le scénario qui lui se démarque des autres titres du genre avec un livre écrit dans le livre, que l'on parcours en même temps que l'héroïne.

L'héroïne justement m'a bien plu, avec son look gothique et ses doutes. En parlant des personnages, dans l'ensemble ils sont variés niveau caractère, intéressants pour la plupart sauf deux qui m'ont horripilé tout au long de l'aventure, là où c'est dommage c'est qu'ils sont tous deux importants. Vous ferez la part des choses en lisant le roman car comme on le dit souvent, chacun à ses goûts et ses préférences.

J'ai beaucoup aimé le petit côté fantastique qui se dégage du livre dans le livre, comme une histoire parallèle fantasmée.

Les décisions et choix faits par nos personnages sont intéressants, parfois je me suis retrouvé dans les choix faits, les sentiments sont maîtrisés. J'ai un peu moins accroché sur cette fin, trop improbable pour moi, je n'y ait pas cru, mais cela ne gâche en rien la lecture.

Le roman est publié en catégorie jeunesse, à partir de 13 ans, je trouve cela un peu limite, je l'aurais plutôt vu en "SF" ou même "Young Adult" mais pas plus jeune non, pour la simple et bonne raison qu'il y à des scènes bien violentes, parfois choquantes (orgie, viol, mort d'enfants) et avec des détails.

À chacun de voir s'il veut placer le livre entre les mains d'un jeune de 13 ans, moi non, je ne le passerait pas à mon fils, pas assez mûr.

Pour conclure je dirais que c'est un bon roman d'anticipation, pas exempt de défauts mais très agréable à lire. Attention de ne pas mettre cette histoire entre les mains de n'importe quel ado tout de même selon sa sensibilité.

Sur le blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/01/dix-jours-avant-la-fin-du-monde-manon.html

Afficher en entier

On parle de Manon Fargetton ici :

Dédicaces de Manon Fargetton
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Rageot : 12 livres

Mango : 4 livres

Castelmore : 3 livres

Bragelonne : 2 livres

Milady : 2 livres

Gallimard Jeunesse : 2 livres

Mango jeunesse : 1 livre

editions du riez : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode