Livres
439 179
Membres
368 456

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Manon Fargetton

Né(e) le 1987-09-25 ( 31 ans )
1 050 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

Née en 1987, Manon Fargetton est malouine jusqu’aux tréfonds de l’âme. Passionnée de musique et de littérature, elle a fait ses premiers pas littéraires avec "L’Autre", poème paru dans l’anthologie Premiers Contacts (2005). Elle s’attaque au roman en publiant à l’âge de 17 ans « Aussi libres qu’un rêve » chez Mango. Un titre à l’image de l’auteur, qui écrit avec son âge et avec son cœur !

"Je veux écrire. Cette phrase résonne dans ma tête. C’était la première fois que j’osais le dire. (...) j’ai toujours écrit, en secret. Les rares personnes qui étaient dans la confidence ne m’ont jamais dit " tu seras écrivain ", et heureusement car je ne l’aurais jamais accepté, j’avais trop peur de décevoir. Elles m’ont simplement encouragée en m’offrant des cahiers vierges ! "

Six ans plus tard elle livre le premier tome d’une saga : June. L’histoire d’une petite fille élevée par sa tante, patronne d’un bordel, qui reçoit en héritage les pouvoirs mystérieux de la dernière des Sylphides. Un roman enveloppant, magique et plein de fraîcheur. Un deuxième ouvrage qui prouve une fois de plus que le talent n’attend pas le nombre des années.

source : http://www.etonnants-voyageurs.com/spip.php?article153

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.76/10
Nombre d'évaluations : 373

3 Citations 350 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Manon Fargetton

Sortie France/Français : 2019-01-09

Dernier livre
de Manon Fargetton

Sortie France/Français : 2018-10-18

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par ocanlers 2018-11-11T17:20:59+01:00
Quand vient la vague

Un livre qui illustre bien une des histoires les plus courantes mais aussi les plus dramatiques dans une famille...

J'ai bien aimé ce livre sans que ce soit non plus un gros coup de cœur,... juste une bonne lecture simple.

Le balancement entre le point de vue de Clément et celui de Nina nous permet de connaître progressivement les raisons de la disparition de celle-ci; et je ne cache pas qu'il m'a fallut 2 ou 3 chapitres pour comprendre et me familiariser avec l'alternance passé-présent.

Lors des 130 premières pages du livre, je n'ai pas remarqué beaucoup d'action et je trouvais certains points de l'histoire très répétitifs, ce qui était (je pense) à l’origine de ma faible et longue avancée dans cette lecture.

Puis, les choses commencent à bouger et on en apprend de plus en plus.

Tout d'abord, le personnage de Clément me plait bien, et il est très différent de l'image que je tenais de lui au début du livre, comme quoi qu'il était un frère égoïste, et j'ai trouvé qu'il s’avérait être un garçon doux et rêveur.

Il y a aussi la relation qu'entretiennent Nina et Jules qui est unique et profonde. Ici, on ne parle pas de relation "amoureuse", "sexuelle", mais c'en est d'une tout autre sorte. Une relation qui peut paraître très confuse pour certains.

Alors que le suspense se fait omniprésent et qu'on frémit d'impatience de découvrir la fin du livre, c’est à ce moment là que j'ai été le plus déçue.

Quand (enfin !) Nina et Clément se revoient à Paris, j'aurai vraiment préféré une autre fin. J'aurai préféré que Nina vienne vers lui pour s'expliquer, pour tout au moins lui dire bonjour, lui dire qu'elle ne l'a pas vraiment abandonné... Au lieu de ça, on a eu droit à une nouvelle fuite de la part de la jeune fille pour réapparaître avec une enveloppe qu'elle vient déposer à quelques mètres de Clément avant de s'en aller, une fois de plus.

"Quand vient la vague" se termine au moment où Clément puis Romane lisent la lettre que Nina leur a laissé .

Cette lettre, je l'ai trouvé très touchante et on a déjà une idée de l'avenir de Nina. On apprend aussi qu'ils vont se revoir, elle et Clément. Cela m'a rassuré, on sait que Nina ne part pas pour toujours, pour ne jamais revenir.

Cependant, j'aurai aussi souhaité savoir ce qui en est sur la relation entre Clément et Romane. Je me souviens que Clément avait parlé de "fille-vague" , de "fille-soleil" au tout début du livre, que ce serait son genre de fille... Et il révoque cette phrase tandis qu'il se surprend en train de dévisager Romane... Donc voilà, on a une petite idée des sentiments de Clément mais on ignore ceux de Romane. Et aucun détail nous montre qu'ils vont tomber amoureux l'un de l'autre par la suite...

En conclusion, ce roman m'a beaucoup plus. Quand on y réfléchis bien, on peut se rendre compte des difficultés d'une telle situation familiale.

De plus, le fait que deux auteurs ont écris le livre ne m’a pas dérangé puisque je n'ai pas remarqué leur différence d’écriture. On de devine pas qui écrit quoi, et c’est ce qui m'a rassuré. Leurs plumes étaient "homogènes" de façon à former quelque de fluide.

Pour cela, je recommande bien "Quand vient la vague" !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par COCA-IN 2018-11-23T10:47:27+01:00
June, Tome 1 : Le Souffle

Terminé ce premier tome de June !

Je l'ai commencé avec un peu d'appréhension, puisqu'il s'agit d'un livre jeunesse et que ma dernière lecture dans le genre m'avait fortement laissé sur ma faim. Et bien j'ai été séduite par l'écriture de Manon et par la petite vie de June, et pour vous en persuader, sachez que j'ai commandé la suite !

June, c'est un ado de 16-17 ans qui vit dans un bordel, recueillie avec son frère Locki par leur tante, suite au décès de leurs parents dans un incendie. Ça plante bien le décor non ?

Sur fond de dystopie, on apprend que le monde des hommes a progressivement été englouti par un chaos où l'espoir s'éteint un peu plus chaque jour. Les gens sont parqués dans des villes, emmuré, car à l'extérieur les bêtes et les dangers rodent. Plus de voyage seulement des trains de marchandises qui circulent encore de temps à autres.

Et puis un jour, June doit fuir et elle découvre être l'héréditaire du savoir et de la magie des Sylphides, sortes de petites fées.

Le monde réel se mélange aisément avec une nouvelle vision plus fantastique, emprunt à la poésie avec une petite romance en arrière plan.

J'aime beaucoup June : un peu bourrue, elle fonctionne souvent à l'instinct mais malgré son âge elle sait se montrer raisonnable et réfléchie. Pour la première fois dans mes lectures je rencontre une jeune femme libre de sa féminité et de son corps, assumant ses envies et ses désirs et c'est très appréciable, contrairement aux addictives mais perpétuelles jeunes vierges amourachées.

Il y a de quoi faire dans ses romans : Sylphides, Sorciers, Gardiens, Veilleurs, Apprentis, Oldariss et j'en passe surement !

Coup de coeur pour la petite bestiole; Bii ;).

C'est avec plaisir que je vais continuer ces aventures vers le tome 2 puis le 3, déjà en ma possession !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mladoria 2018-11-23T13:57:32+01:00
L'Héritage des Rois-Passeurs

Il est toujours délicat d'écrire un avis sur un coup de cœur à chaud, car les émotions s'entremêlent et on se retrouve dans le creux de la vague une fois la dernière page tournée ! Dans cette espèce de blues où l'on regrette d'avoir fini son livre, qu'il n'ait pas duré plus longtemps !

C'est le cas ici, et même si ce roman n'est pas exempt de défauts, des personnages aux pouvoirs immenses et dont on cherche les défauts pour certains ! Ils sont à la limite des dieux incarnés, dieux qui ont d'ailleurs leur part dans l'action du roman, mais qu'Est-ce que j'ai pu les aimer ces personnages : bon d'abord l'héroïne Ravenn, complexe dans sa perfection, dans sa stature d'héroïne complètement surhumaine et pourtant recélant des failles et des mystères profonds ; Hank ou le Gris dont le rôle n'est pas encore terminé (puisque ce livre n'est que le premier d'un diptyque) ; Jana dans toutes ses contradictions ; les fidèles Lïam et Ojaedd ; le ténébreux Julian et son pendant lumineux Charly. le personnage qui m'a le moins plu est sans doute celui d'Enora qui joue sur une unique émotion tout au long du tome, son seul intérêt le lien avec les Passeurs et toute leur Histoire et que dire de Luernios... L'auteure nous transporte de Rive en Ombre et même dans les limbes et nous fait marcher aux côtés de personnages que l'on suivrait au bout du monde que l'on soit magicien, Gris ou bien simple chasseur de dragons !

C'est avec beaucoup de nostalgie et d'impatience que je referme l'héritage des rois-passeurs et que je vais m'enfoncer au cœur de la forêt dans les illusions Sav-Loar.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mathy97 2018-11-23T14:09:19+01:00
L'Héritage des Rois-Passeurs

J'ai longtemps hésité à lire ce livre car je savais qu'il mettait en scène des univers parallèles ce que j'aime rarement. Mais j'ai fini par craquer parce que j'avais lu les Illusions de Sav-Loar (qui soit dit en passant est absolument génial) et que je savais obtenir des précisions sur les événements qui s'y passait. Malheureusement, j'ai été assez déçue. J'avais du mal à m'attacher aux personnages même si je les trouvais bien écrits, recherchés et suffisamment profonds. Je n'arrivais pas à soutenir un grand nombre des décisions prises par Enora et je trouvais que, bien qu'étant le personnage principal, elle était assez peu présente. Le seul personnage que j'ai vraiment apprécié était Ravenn, autant pour son indépendance que pour son fort caractère et sa détermination. J'ai aussi aimé retrouver les personnages des Illusions de Sav-Loar mais j'aurais voulu en voir plus.

Quant à l'univers, la présence des deux mondes,Ombre et Rive, était assez perturbante puisqu'ils étaient à peine évoqués dans les Illusions de Sav-Loar. Même si j'aime toujours le système de magie.

En revanche, l'écriture est formidable : riche et précise. La façon un peu spéciale de parler des habitants d'Ombre m'a beaucoup plu.

En résumé, malgré un excellent style, je ne peux m'empêcher de trouver ce tome trop différent des Illusions de Sav-Loar que j'avais vraiment adoré et bien qu'il apporte des précisions sur l'histoire de celui-ci, celles-ci sont en fait assez peu nombreuses.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ThildaEldrid 2018-11-25T14:35:54+01:00
Les Illusions de Sav-Loar

J'avais adoré le premier tome et retrouver cette ambiance m'a vraiment plu. Toutefois on campe dès le début une atmosphère bien plus violente et sombre, plus "fantasy adulte" quelque part. Spoiler(cliquez pour révéler)Mais ma plus grosse déception se trouve à la fin... Suis-je la seule à être absolument dégoutée d'une résolution aussi "facile" ?? Après une ambiance pesante tout du long je ne m'attendais pas à une apothéose aussi bisounours qui m'a vraiment laissée sur ma fin... Dommage

Afficher en entier
Commentaire ajouté par COCA-IN 2018-11-29T22:51:47+01:00
June, Tome 2 : Le Choix

Hello les bookistes !

Toujours aussi emballée par ma lecture ! La plume de Manon est à l'image de cette histoire : musicale, poétique, douce et forte à la fois, vraie, très colorée !

Les personnages ont tous une place importante, aucun superflu ; je me suis attachée à tous, ils semblent tous indispensables, chacun dissociable avec un caractère propre. Avec tout ça, on pourrait croire qu'écrire est très facile.

Quel plaisir de me replonger dans les aventures de June.

Elle évolue beaucoup sur ce tome : on la retrouve dévouée, déterminée, investie. Elle doit activer sa deuxième source mais ne connait rien de sa prochaine destination. Qu'importe, pourvu que le voyage et la découverte fassent taire ses cauchemars et sa tristesse. Elle maitrise parfaitement le Souffle et découvre avec surprise de nouvelles capacités (que je n'avais pas du tout imaginé !). Mais June n'est pas la seule à se révéler ... Locki prend également sa place, tardivement dans ce tome, mais quand même !

Pas de regret sur cet opus, si ce n'est les morts (car il y en aura et que je ne suis jamais d'accord avec ça ; ça fait trop de peine à mon petit cœur) et que ça semble un peu plus tiré par les cheveux, dû à cette ambiance des 5 tours, mais l'histoire tient bien debout.

J'ai adoré retrouvé mon bon Gaspard, celui qui me fait sourire à chacune de ses interventions (et au delà des pages, qui me rappelle à de bons souvenirs d'un être que j'ai connu). Quand à Jonsi, son histoire avec June va prendre une nouvelle tourne et c'est dans ce revirement de situation que j'ai touché du doigt le talent de l'auteure : elle parvient à bousculer mes principes de vie et de lecture et me faire presque croire que je souhaitais au fond de moins que ça continue ainsi.

A tout ce que j'ai cité du premier tome, vous pouvez y ajouter un homme-oiseau, des monstres, de la boue, des nectars, des enfants, un royaume, de la musique, des miroirs, des lucioles et bien plus encore ! Je n'oublie pas ma petite Bii qui fait toujours partie de l'aventure.

Afficher en entier
Dix jours avant la fin du monde

http://jldragon.over-blog.com/2018/12/dix-jours-avant-la-fin-du-monde-de-manon-fargetton.html

Une lecture pas désagréable. Un style bref et net qui permet de lire facilement ce roman.

Est-ce pour cela qu’il est catégorisé en jeunesse ?

Je trouve cette classification bizarre, car elle cache la vraie nature du livre qui, en réalité, est un livre SF de type Anticipation.

Car ici Manon Fargetton anticipe sur une fin du monde.

Elle fait donc réagir et même interagir des personnages réunis, par hasard ou non, face à ce destin apocalyptique.

Le style permet de tourner les pages sans difficulté, mais pas l’intrigue que je ne trouve pas très original et surtout peu palpitante.

Pour ma part.

Les livres apocalyptique, post-apocalyptique se bousculent au portillon, ces dernières années, et ce n’est pas évidemment de s’y faire une place.

L’avantage pour ce roman, c’est qu’il se veut être plus dans la réflexion que dans l’action et le rebondissement.

L’inconvénient, c’est que ça rend donc l’intrigue un peu molle. D’autant plus que la mise en abyme qui se veut initiatique est plus confuse qu’enthousiasmante.

Elle casse aussi le rythme du récit.

C’est d’autant plus navrant que cette mise en abyme reste nécessaire puisque l’auteure n’a rien d’autre à nous offrir pour pimenter l’histoire.

Du piment chez les personnages peut-être ?

Non, en réalité, les personnages sont en effet bien lisses, trop polis. Des gens bien trop ordinaires, ennuyants donc.

Même quand Sarah part dans ses délires, ça reste propre, pas choquant pour un sous…

On dénote ce côté très prude dans la plume. On dirait que Manon Fargetton veut échapper aux stéréotypes en essayant de brosser des tableaux empreints de tolérance, en mettant en avant des personnages très vertueux.

Le personnage de Brahim par exemple est tout simplement exceptionnel. Ce mec est en réalité un Saint, non ?

Bref, je comprends ce que l’auteure a voulu faire passer comme message. Paix, amour universel, mais par moment, on frôle l’excès de guimauve.

Ce que je retiens, c’est la plume qui est très fluide et la capacité de l’auteure à faire interagir des personnages en même temps. C’est bien mené.

Quant à l’intrigue et aux desseins de ce roman, ils ne m’ont pas convaincu.

Note globale : 12/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moridiin 2018-12-02T23:55:05+01:00
Aussi libres qu'un rêve

Je savais que c'était le premier écrit de l'auteur donc je m'attendais à quelque chose d'un peu brouillon, et ça n'a pas manqué : bien que l'idée de base soit bonne, l'intrigue est cousue de fil blanc. Le style d'écriture n'est pas mauvais mais j'ai trouvé que les choses allaient beaucoup trop rapidement, au niveau des personnages et de leurs sentiments surtout. Et je déplore aussi un manque d'approfondissement de l'univers : peu de choses sont expliquées ou creusées.

Bref, pour moi, c'est une déception, une idée de base intéressante et dont on aurait pu faire beaucoup plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par COCA-IN 2018-12-08T20:11:19+01:00
June, tome 3 : L'Invisible

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai lu cette trilogie. Le numéro 3 n'est pas mon préféré, probablement parce que c'est le dernier, et aussi parce qu'il m'a laissé avec quelques questions (mais les réponses m'ont été apportées par l'auteur après ma lecture).

On garde toutes les qualités des tomes précédents (musicalité, légèreté, poésie, ...) mais je suis un tout petit peu déçue de la tournureque prend la romance de June. Pas parce qu'elle est mal écrite mais parce qu'elle n'est pas du tout fleur bleue, un peu trop rapide à mon gout mais elle a le mérite de ressembler à son personnage.

J'ai détesté la scène de la baleine. J'aurais aimé savoir un peu plus ce qu'est devenu Locki ainsi que les chats de Johannes (suis-je la seule à m'en être souciée ? lol). Mon côté Brigitte Bardot en a pris un petit coup.

Bref c'est avec curiosité que j'irais me tourner vers un autre livre de Manon Fargetton parce qu'il faut le dire son imagination est très pointue et sa plume extrêmement appréciable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CindySB 2018-12-11T18:43:49+01:00
Le Suivant sur la liste

Ça a été une excellente découverte. J'ai adoré l'intrigue qui prend de l'ampleur progressivement tout au long du récit. On apprend à connaître les personnages lorsqu'ils apprennent eux-mêmes à se connaître, et on découvre avec eux la vérité qui est vraiment surprenante. Je ne m'attendais pas à une telle révélation est j'en suis très satisfaite. J'ai hâte de lire le tome 2 qui promets de nouveaux rebondissements.

Afficher en entier

On parle de Manon Fargetton ici :

Dédicaces de Manon Fargetton
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Rageot : 12 livres

Mango : 4 livres

Castelmore : 3 livres

Bragelonne : 2 livres

Milady : 2 livres

Gallimard Jeunesse : 2 livres

Mango jeunesse : 1 livre

editions du riez : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode