Livres
564 466
Membres
616 689

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

T. J. Klune

Auteur

1 649 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Northstar 2015-02-24T10:04:33+01:00
de

Biographie

À huit ans, TJ Klune a ramassé un stylo et du papier et a commencer à écrire son premier récit (qui s'est avéré être sa propre version épique du jeu vidéo Super Metroid - il ne pensait pas que le jeu se terminait très bien et voulait donner son propre avis sur la question. Il n'a jamais reçu de réponse de la société de jeux vidéo, à son grand déplaisir). Maintenant, deux décennies plus tard, les personnages dans sa tête sont devenu plus nombreux, et se demandent pourquoi il doit aller travailler comme inspecteur de sinistres pour une compagnie d'assurance pendant la journée alors qu'il pourrait juste rester à la maison et écrire.

Il est récemment devenu légèrement fou et a déménagé sur la côte Est du désert de Sonora avec son fiancé et son chat névrosé à la remorque. Il rêve de se tenir un jour debout à Stonehenge, juste pour pouvoir dire qu'il l'a fait.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 555 lecteurs
Or
1 750 lecteurs
Argent
667 lecteurs
Bronze
312 lecteurs
Lu aussi
371 lecteurs
Envies
2 969 lecteurs
En train de lire
152 lecteurs
Pas apprécié
69 lecteurs
PAL
1 991 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.66/10
Nombre d'évaluations : 2 373

0 Citations 1 082 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de T. J. Klune

Sortie France/Français : 2021-10-13

Sortie USA/English : 2021-04-27

Dernier livre
de T. J. Klune

Sortie France/Français : 2021-07-12

Les derniers commentaires sur ses livres

La Maison au milieu de la mer céruléenne

Comme toujours un véritable plaisir de lire TJ.

J'aime l'univers, les personnages, l'originalité de ce roman.

Bref, j'ai adoré ce livre.

Afficher en entier
La Maison au milieu de la mer céruléenne

Une belle histoire de fraternité, de tolérance, de prise de conscience. Ce livre est contemplatif, les descriptions sont telles que l’on vit au rythme de l’île. Ici pas de rebondissements spectaculaires, ni d’action mais une belle moralité s’y dégage. Linus est touchant, émouvant. J’ai apprécié son évolution, son regard sur la vie. Le message est fort. Le confort de nos vies peut nous induire sur le mauvais chemin parce que nous avons peur, mais toujours écouter la voix de son coeur. Lui sera où vous devez être. Une belle ode à la vie.

Afficher en entier
Les Contes de Verania, Tome 1 : Le Cœur de foudre

Mes Dieux, mais comment en est-on arrivés là ?

Ce livre est une parodie de la fantasy traditionnelle : des sorciers gentils contre des sorciers obscurs, un jeune héros lancé dans une quête pour secourir une "princesse" enlevée par un dragon... Bref, tous les clichés fantasy sont réunis et systématiquement tournés en dérision à la sauce gay. Voilà, je crois que ça résume bien à quel point c'est déjanté.

Forcément, l'intrigue passe clairement au dernier plan et il ne faut pas lire ce roman en s'attendant à une histoire de dingue avec des rebondissements à tout va. Elle met du temps à démarrer, se termine aux trois quarts du livre, n'est pas spécialement développée et ne laisse place à aucun suspense. Car le récit se concentre avant tout sur les personnages, l'humour et l'homosexualité.

Et il le fait très bien. Franchement, je n'ai jamais autant ri en lisant un livre. L'humour (homo)sexuel est quasi constant et c'est fait de manière tellement naturelle qu'on ne peut pas s'empêcher de rire. Alors oui, comme c'est non-stop bien sûr qu'à un moment ça devient lourd, bien sûr que certaines tentatives d'humour tombent complètement à plat, mais les personnages ne se prennent tellement pas au sérieux que même l'humour raté fait sourire.

C'est sûrement ce que j'ai préféré : l'autodérision et l'amour vache entre les différents personnages. Ils passent leur temps à se moquer les uns des autres mais avec toujours beaucoup d'amour et c'est très réaliste (enfin, en ce qui me concerne en tout cas ça ressemble vraiment à la relation que j'ai avec mes amis). Le petit truc qui m'a vraiment dérangé, c'est que l'âge des personnages n'est pas très crédible. Autant les créatures surnaturelles peuvent parler n'importe comment quoi qu'il arrive, autant tous les humains qui s'expriment comme des ados de 16 ans alors qu'ils en ont 20, 25, 40 ou 600, ça passe moins bien.

J'ajouterai deux précisions : d'une part, la traduction ne rend vraiment pas service au livre : à partir du moment où on traduit systématiquement "so" par "tellement", on se retrouve avec une écriture lourde par moments alors que ce n'est pas la faute de l'auteur. Donc je recommande de le lire en VO si possible. D'autre part, pour ceux qui se posent la question, le récit est saturé de références sexuelles parfois hardcores mais il y a une seule vraie scène de sexe qui peut être sautée facilement (sans mauvais jeu de mots !).

Pour finir : vive Gary, il faut lire ce livre rien que pour Gary.

Afficher en entier
La Maison au milieu de la mer céruléenne

Linus Baker mène une vie tranquille et solidaire. A quarante ans, il vit dans une petite maison avec un chat caractériel et ses vieux disques. En tant qu’agent du ministère de la jeunesse magique, il doit s’assurer du bien-être des orphelinats supervisés par le gouvernement. Mais lorsqu’il est convoqué de manière inattendue par les cadres extrêmement supérieurs, il se voit confier une mission curieuse et hautement secrète : de rendre sur l’île de Marsyas dans un foyer où résident les six plus dangereux orphelins.

Obligé de mettre des craintes de côté afin de rediriger un rapport objectif sur l’établissement, Linus va vite comprendre que les enfants ne sont pas le seul secret que renferme l’île. Il devra également réussir à cerner le charmant et mystérieux directeur des lieux, Arthur Parnassus, qui fera tout pour défendre ses protégés. A mesure qu’il apprend à connaître les enfants et leur directeur, Linud voit sa vie terne de remplir de couleurs. Il devra faire son choix entre faire son devoir ou écouter son cœur.

Une vraie bouffé d’air frais. Une histoire toute mignonne remplie d’espoir et de tolérance. C’est le livre à lire afin d’être de bonne humeur. C’est vraiment une petite pépite à avoir dans toutes les bibliothèques.

Afficher en entier
La Maison au milieu de la mer céruléenne

Un livre qui mérite clairement sa popularité. C'est une vraie pépite ! C'est drôle et original, les personnages sont attachants, les messages qui sont passés sont magnifiques et le livre est très inclusif. J'étais à deux doigts de pleurer à la fin tellement j'ai été touchée par cette histoire.

J'en veux plus, mais malheureusement c'est un oneshot. Je ne sais pas quoi dire d'autre à part que c'était beau et qu'il faut le lire !!!

Afficher en entier
Le Clan Bennett, Tome 1 : Le Chant du loup

Peut-être que, d’une certaine façon, ce premier tome te déconcertera. En particulier au début. Mais crois-moi quand je te dis que tout comme Ox, tu seras incapable d’opposer la moindre résistance une fois que tu auras rencontré Joe. Pour être tout à fait exacte : tu n’en auras même pas envie. Ce que tu voudras, en revanche, c’est accélérer le débit des informations qui arrivent au compte-gouttes. Tu sentiras que l’on te cache des choses, mais ce sentiment de flou sera dissipé à partir du moment où la deuxième moitié du roman sera entamée. C’est là que les choses vont prendre un tournant différent, une intensité supérieure. Un événement va tout faire basculer, et à partir de là plus rien ne sera plus jamais pareil.

Mais le point de ce roman qui m’a certainement le plus perturbée est le temps durant lequel nous suivons les personnages. En 640 pages il s’écoule un peu plus de 10 ans de leur vie. Pour autant, tu n’auras pas l’impression d’aller trop vite ou de louper des choses. Et tout cela encore grâce à la force de T. J. Klune qui sait retranscrire les émotions et les sentiments (oui, toujours eux) d’une main de maître. Autre chose qu’il fait excellemment bien ? Faire évoluer la relation entre Ox et Joe et nous en montrer les moindres recoins, même les plus moches. Qu’est-ce que je les aime tous les deux ! Tu ne peux pas savoir. Enfin voilà : Un tome dense qui pose parfaitement les bases de ce qui ne fera qu’évoluer par la suite, tout en illustrant parfaitement tout ce que représente cette série.

Mon avis complet : https://desrevesdanslamarge.com/t-j-klune-le-clan-bennett/

Afficher en entier
Le Clan Bennett, Tome 2 : Le Chant du corbeau

Franchement, j’avais de gros doutes en voyant quel personnage nous allions suivre dans cette suite. Et encore une fois, il faut que j’arrête de m’en faire pour ce qui est de T. J. Klune. Parce que je crois bien que ce deuxième tome est mon préféré de tous. Pas de beaucoup, hein, parce qu’ils sont tous géniaux. Mais… Je ne sais pas comment le dire… Celui-ci à une saveur en plus, quelque chose, qui fait que je le place très légèrement au-dessus des autres.

L’histoire entre les deux personnages principaux m’a toute chamboulée. (Encore ma tendance à apprécier les mecs sombres et mystérieux. Il paraît que ça se soigne. Mais pas sûre que j’en ai envie.) Et même si le premier quart du roman aurait pu être ennuyeux et rébarbatif, notamment parce que ce ne sont que des flash-backs, ce fut loin d’être le cas. Au contraire, ça m’a permis de comprendre toute la complexité qui entoure l’histoire entre ces fameux personnages. Pour le dire vite : Une magnifique suite, plus sombre et très intense, qui m’a fait vibrer.

Mon avis complet : https://desrevesdanslamarge.com/t-j-klune-le-clan-bennett/

Afficher en entier
Le Clan Bennett, Tome 3 : Le Chant du cœur

Pour le coup, autant le dire directement : Si le second tome se situe légèrement au-dessus des autres dans mon cœur de lectrice, le troisième est sans aucun doute celui qui m’a le moins embarquée. Mais encore une fois, ce n’est qu’une petite note en-dessous. Pourtant ce tome est aussi intense que les autres, voir plus, avec toutes les épreuves qu’il fait vivre aux personnages. Sauf que je pense que ce sont justement les personnages qui ont fait que cette lecture fut moins incroyable que les autres. Ne te méprends pas : Je les aime. J’aime Kelly et l’autre-garçon-dont-je-ne-peux-pas-prononcer-le-nom-au-risque-de-te-spoiler. Vraiment. Mais j’y suis tout simplement moins attachée. Et ce depuis le début. C’est une question d’affinité. Et ce n’est pas grave. Parce qu’encore une fois, ce qu’ils vivent dans ce tome est juste inqualifiable.

Pour être tout à faire claire : J’ai mis une centaine de pages à comprendre ce qu’il se passait vraiment, jusque-là je croyais avoir atterri dans une sorte d’univers parallèle où rien ne semblait à sa place et où tout était désaxé. J’étais dans un état de malaise profond et était sérieusement en train de me demander ce T. J. Klune avait bien pu fumer pour écrire un truc pareil. Quand tout à coup, ça m’a frappée. En pleine face. Et j’ai dû m’arrêter pour respirer, réfléchir intensément et finalement me dire que j’étais un peu maso sur les bords et que la fatigue me faisait dérailler le cerveau. Que je ferai mieux d’aller me coucher fissa. Mais une vingtaine de pages plus tard, mes craintes se sont révélées vraies. Ce n’était pas encore dit clairement mais à ce niveau-là ça ne pouvait plus être autre chose. Alors je me suis encore arrêtée et j’ai passé les 10 minutes suivantes à me demander si T. J. Klune était un horrible génie ou un magnifique sadique. Je n’ai toujours pas de réponse à cette question, qui se situe certainement quelque part entre ces deux propositions.

Quoi qu’il en soit, c’était affreux et ça m’a fait mal. Physiquement mal. Et quand j’ai fini par retrouver les repères de l’histoire auxquels j’étais habituée, ça a été mieux. Mais cette histoire fut tout de même particulièrement dure à vivre.

Enfin voilà, il faut que j’arrête de m’épancher, donc je terminerai en te disant que ce troisième tome m’a profondément touchée par sa brutalité et toute l’énergie qui est mise à tenter de réparer les choses. Parce qu’au milieu de tout ça, il restait une énormissime dose de douceur et d’amour qui ont permis d’atténuer les souffrances. Et ça, c’est loin d’être négligeable. (Oh, et je ne parlerai pas de cette fin parce que sinon on ne serait pas couchés ce soir, mais sache juste que… Boum !)

Mon avis complet : https://desrevesdanslamarge.com/t-j-klune-le-clan-bennett/

Afficher en entier
Le Clan Bennett, Tome 4 : Le Chant des Bennett

Comment écrire ça sans que tu te dises que je suis la leader d’une secte vouée au culte de T. J. Klune ? Je ne sais pas. Alors je vais le poser très simplement : J’avais de grandes espérances pour cette conclusion. Elles ont largement été dépassées. Carter m’a surprise. Beaucoup. Vraiment. Et je savais depuis longtemps que l’autre-personnage-principal-dont-je-ne-peux-toujours-pas-prononcer-le-nom-au-risque-de-te-spoiler allait m’éblouir et accomplir de grandes choses. Je ne m’étais pas trompée. Et en même temps si. Parce que je n’ai encore pas été assez ambitieuse. Quelque part, tant mieux, puisque ça m’a permis de faire une overdose de sentiments. Donc, encore une fois et sans aucun étonnement, c’était génial et magnifique et tendre et bouleversant et incroyable. Rien à dire.

Mon avis complet : https://desrevesdanslamarge.com/t-j-klune-le-clan-bennett/

Afficher en entier
La Maison au milieu de la mer céruléenne

Encore une fois, TJ Klune est mon héros de plume, celui qui ne me déçois jamais, peu importe quel monde il m'offre à travers ses pages. Si vous vous attendez à un roman plein de rebondissements et d'action, vous vous trompez de chemin, mais celui-ci vous mènera là où vous ne vous vous y attendiez pas, vers une aventure de coeur, la plus belle de toutes.

Que d'émotions, que de bouleversements, quelle leçon d'humanité à nouveau à travers cette histoire que TJ Klune nous offre.

J'ai vibré au fond de mon coeur et de mon âme pour Linus Baker, cet homme qui ne sait pas à quel point il est exceptionnel et unique par cet amour et cette tolérance qu'il porte en lui; pour ces enfants particuliers d'aucun les ont décris bien trop souvent comme des monstres alors qu'ils ne sont que des enfants... des enfants merveilleux dans leur différence; pour Arthur Parnassus, cet homme fort qui les protège envers et contre tout, né des cendres de sa douleur et de ses blessures.

Comment ne pas tomber amoureuse d'eux tous ? Ce roman a été un raz-de-marée, une pépite qui vit dans mon coeur et qui le restera.

Afficher en entier

Dédicaces de T. J. Klune
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Dreamspinner Press : 27 livres

MxM Bookmark : 22 livres

Reines-Beaux : 5 livres

Auto-Edition : 2 livres

Tor Teen : 2 livres

de saxus : 2 livres

Independently published : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array