Livres
639 030
Membres
756 829

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L’Ours, la loutre et le moustique, Tome 1 : S'ouvrir au monde



Description ajoutée par Gkone 2013-04-23T16:36:54+02:00

Résumé

Il y a trois ans, la mère de Bear McKenna a mis les voiles avec son dernier petit ami en date, laissant à Bear la tâche d’élever son petit frère de six ans Tyson, surnommé le Moustique. Depuis, les deux frères ont appris à se débrouiller seuls. Mais, dévoué corps et âme au Moustique, Bear a fini par mettre sa vie de côté — à quelques exceptions près, il s’est isolé du monde et a presque accepté cette situation. Jusqu’à l’arrivée d’Otter.

Otter est le frère aîné du meilleur ami de Bear et, comme toujours, chacune de leurs retrouvailles se solde par un affrontement aux conséquences inattendues pour tous les deux. Cette fois, pourtant, ils n’ont nulle part où fuir l’intensité des émotions qui les assaillent. Bear est persuadé que sa place est auprès du Moustique, en tant que tuteur, mais il ne peut s’empêcher de penser que quelque chose d’autre l’attend dans ce monde… quelque chose ou quelqu’un.

Afficher en entier

Classement en biblio - 750 lecteurs

extrait

Un passage qui m'a particulièrement touchée, entre notre petit Ty et son grand frère qui doute et à qui il essaie de remettre les idées en place. Des paroles pleines de sagesses comme je le disais dans mon avis. C'est un peu long je m'excuse, mais ça me tue de couper ce passage-là.

Ty: — Il y a tellement de gens merveilleux dans ta vie, des personnes qui feraient tout pour toi.

Sa voix commence à s’échauffer.

— Ils se plient en quatre pour toi et tout ce que tu fais, c’est les repousser. Combien de temps est-ce ça va te prendre avant de me repousser ?

Mes yeux s’ouvrent brusquement.

— Jamais je ne…

— Tu dis ça maintenant, me crie-t-il, crachant du venin, me surprenant par sa colère. Mais j’aurais cru que tu ne repousserais jamais non plus quelqu’un proche de toi ! Comment peut-on attendre de moi que je prenne soin de toi si tu ne prends même pas soin de toi-même ?

Je ne dis rien.

Le petit garçon sur mes genoux continue.

— On a tellement peu de personnes dans nos vies, tellement peu qui nous aimeront inconditionnellement. Pourquoi, à ton avis ? Moi, je pense que c’est à cause de moments comme celui-ci, de moments où tu crois qu’elles sont parties et que tu constates le gros trou que ça laisse dans ton cœur. Et il est énorme, n’est-ce pas, Bear ? Nous sommes tous des pièces d’un puzzle et, quand l’un de nous disparaît, cette pièce nous manque et nous sommes incomplets. Toi, plus que tout autre, aurais dû le réaliser. Une chance s’offre à toi, une chance de faire quelque chose pour toi, quelque chose qui ne sera que pour toi, mais que tu pourras partager avec le reste du monde. Comment oses-tu nous le renvoyer à la figure ?

Le Moustique se lève subitement, et c’est comme s’il faisait trois mètres de haut. Les yeux enflammés, la mâchoire déterminée, je me dis qu’il me ressemble énormément. Il est vraiment à moi.

— Le Bear que je connais ne laisserait pas une telle chose arriver. Le Bear que je connais donnerait des coups de pieds, hurlerait et se démènerait pour protéger ce qui lui appartient. Le Bear que je connais se battrait. Encore. Et encore jusqu’à l’épuisement, parce que le Bear que je connais n’abandonnerait jamais.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Une petite perle d'émotion tout en douceur, une pure merveille

Lorsque la mère de Bear, 17 ans, quitte le domicile familial, abandonnant la garde de son plus jeune fils, Tyson, 6 ans (dit Le Moustique), à son ainé, le monde de Bear s'effondre. Entouré d'Anna sa petite amie et de Creed son meilleur ami depuis toujours, le jeune homme met de côté ses rêves et ses ambitions pour se consacrer corps et âme au Moustique, afin de préserver la seule famille qu'il lui reste. 3 années s'écoulent à travers le regard de Bear qui raconte sa vie comme dans un journal intime. Jusqu'au jour où lors d'une visite chez Creed, Bear retrouve Otter, le grand frère de Creed... Commence alors une longue, très longue et irrésistible leçon de vie bien plus profonde et bouleversante qu'une banale histoire d'amour. Tout d'abord j'ai flashé sur le titre, original et percutant comme le reste. Ensuite l'écriture est juste merveilleuse, d'une beauté et d'une pureté rare, les images, les mots nous touchent en plein coeur. Bear est un personnage si fascinant de force et de faiblesses, déchiré entre le coeur et la raison, et ses interrogations perpétuelles jusqu'en s'en oublier lui-même. Le Moustique nous fait fondre de plaisir par ses répliques hilarantes et son intelligence foudroyante. Otter... Et bien Otter se révèle juste être le compagnon que chaque personne rêverait d'avoir. Les autres personnages ne sont pas en reste. Impossible de rester insensible à cette histoire qui vous fera passer des éclats de rire (je dis bien "éclats", la scène de la mouette je ne m'en suis pas remise) aux larmes, re-éclats de rire, re-larmes, en un rien de temps, sans jamais sombrer dans le pathos, les clichés ou la vulgarité.

Une véritable pépite à ne pas manquer.

Diamant : 9,5/10

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré ce tome! Les questionnements, les réflexions, le fait qu'on comprenne vraiment le personnage m'ont ravi.

Dans ce livre, le sexe est mis au seconde plan pour qu'on puisse admirer l'histoire d'amour qui se construit peu à peu. L'humour y tient une grande place qui nous surprend à tout moment. Et pas le temps de se poser de questions de toute façon, Bear se les pose toutes!

Spoiler(cliquez pour révéler)Sa mère est une... CENSURE... et je peux pas croire qu'elle revienne comme si de rien n'était, seulement pour faire séparer Bear et Otter.Tyson est le garçon de neuf ans le plus attachant au monde et je crois qu'il rentre dans mes personnages secondaire (enfant) préféré!

Très bonne histoire que je recommande!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Cette série était depuis un certain temps dans ma PAL et je ne suis absolument pas deçue de ce premier tome . Les personnages sont extrêmement attachants et surprenants. Aussi bien Bear que son adorable petit Moustique. Le style est impey pour comprendre le merde oups le bazar qui encombré le cerveau de Bear. Quand à l'humour .... Je crois que cela fait longtemps que je n'ai pas autant ri en lit une romance pourtant douce et guimauve. Enfin as tant que cela. Un coup de coeur.

Afficher en entier
Diamant

Je suis dans une grande période T.J. Klune. Chacun de ses livres est une vraie aventure riche en émotions. Je tente vainement de prendre mon temps pour éviter d’épuiser trop vite sa bibliographie mais qu’il est doué !

Après avoir lu l’excellente série Green Creek puis The House in the Cerulean Sea, je me suis lancée dans une nouvelle série : Bear, Otter, and the Kid.

Pour être totalement honnête, cela fait très longtemps que j’ai le premier tome sur ma liseuse. Je l’avais découvert en parcourant les listes de meilleures M/M Romances, mais la couverture me bloquait un peu. Si celle de The House in the Cerulean Sea est magnifique, celle de Bear, Otter and the Kid est clairement datée et ne fait pas trop envie. Après le roman date de 2011 donc il n’est plus tout récent non plus. Mais bonne nouvelle, encore une fois, il ne faut pas se fier à la couverture ! (et heureusement, elle a eu droit à une grosse refonte)

La suite de mon avis : https://book-nerd.fr/bear-otter-and-the-kid-the-seafare-chronicles-1/

Afficher en entier
Diamant

J ai aimé ce tome , un petit peu long à mon goût certain passage traînait en longueur...

J ai adoré ces personnages surtout ty le moustique , quelque passage rigolo avec bear. J ai commandé le tome 2

Afficher en entier
Or

Dès le début, j'ai été complètement happée par cette lecture. J'ai eu la preuve que la médiocrité de l'écriture dans Verania venait principalement de la mauvaise traduction car celle-ci étant bien meilleure (quoiqu'il reste là encore un certain nombre de maladresses), les qualités de l'écriture sont bien mises en valeur. La plume est tellement fluide percutante que le livre se lit tout seul ; j'ai eu l'impression que le protagoniste s'adressait directement à moi pour me raconter son histoire - impression renforcée par les quelques adresses directes au lecteur. Ses émotions sont décrites de manière si poignante que même en arrêtant ma lecture elle occupait toutes mes pensées et j'ai lu les deux derniers tiers d'une traite, je ne pouvais tellement pas décrocher que j'ai sacrifié quelques heures de sommeil pour terminer le livre !

Le scénario est assez classique, une romance homosexuelle avec évidemment des obstacles qui vont provoquer des montagnes russes émotionnelles (aussi bien pour le héros que pour le lecteur) et des rebondissements assez prévisibles pour qui sait prêter attention aux détails. Mais voilà, les personnages sont extraordinairement attachants, émouvants mais aussi exaspérants et frustrants, bref des personnages humains avec leurs qualités et leurs failles, leurs forces et leurs faiblesses, loin d'être parfaits mais tellement vivants que je ne serais pas du tout étonnée d'apprendre qu'il y a une grande part autobiographique dans ce roman. En tout cas, j'ai eu l'impression de lire peut-être un témoignage de l'auteur sur son propre coming-out, son propre questionnement et cheminement sexuels et identitaires. Les quelques échos à Verania me confirment dans ce sentiment, notamment le caractère du héros qui n'est pas sans rappeler Sam et le vert-doré qui me fait penser à un petit hommage à l'homme de sa vie.

J'ai préféré Otter à Bear car je me suis davantage identifiée à lui dans sa réaction de fuite devant une douleur insoutenable, puis dans sa manière de donner absolument tout son amour lorsqu'il est réciproque. Bear m'a souvent agacée car il est extrêmement buté, son aveuglement m'a fait grincer des dents (Anna a été beaucoup plus perspicace sur ce coup, intuition féminine oblige) puis son silence et sa lâcheté m'ont donné envie de le secouer et de lui botter les fesses jusqu'à ce qu'il fasse ce qu'il faut. Pour autant, le récit se déroule aux États-Unis, dans une petite bourgade et à une époque pas si lointaine où l'homosexualité était encore considérée comme un tabou et une déviance. Dans ce contexte et avec le récit juste et poignant des sentiments du héros, j'ai malgré tout compris son comportement et été touchée par ses déchirements, bien que je ne les cautionne pas.

Mais assez parlé de Bear et Otter, car le meilleur personnage du livre, pour moi, c'est le Moustique. D'habitude j'ai beaucoup de mal avec les enfants, mais Ty est tellement adorable, mature, intelligent, observateur, perspicace, inventif, surdoué, drôle, instruit, protecteur, déterminé qu'il est impossible de ne pas l'aimer. Du haut de ses neuf ans il a déjà des convictions qu'il assume coûte que coûte, un regard responsable et éclairé sur le monde, et ne se gêne pas pour dire aux autres leurs quatre vérités tout en prenant garde à ne pas les blesser. C'est un ovni et sa relation avec son entourage est touchante, en particulier celle avec Bear évidemment. C'était beau de voir ces deux frères se serrer les coudes, veiller l'un sur l'autre, faire face à l'adversité et aux obstacles en restant toujours plus soudés que jamais. Ce sont d'ailleurs ces passages qui m'ont mis les larmes aux yeux le plus souvent, davantage que ceux concernant Bear et Otter bien que j'aie adoré leur histoire (bon, la lettre d'Otter arrive probablement en premier dans le top des passages tire-larmes). J'appréhende de lire la suite car je n'ai pas envie de voir de mauvaises choses leur tomber dessus, même si ça semble inévitable, mais j'ai plus que tout envie de retrouver ces personnages et savoir ce qu'ils deviennent en espérant que mon cœur ne soit pas trop malmené jusqu'à ce qu'ils aient leur fin heureuse.

Afficher en entier

Mais quelle pépite !! C'est drôle, touchant,énervant... j'ai beaucoup aimé les personnages (sauf ELLE !!)(je ne veux pas spoilers) même si parfois j'ai eu envie de leur mettre un coup de pied au c.. on ne s'ennuie pas une seconde , beaucoup de rebondissements qui nous font tourner les pages encore plus vite ..

Une lecture vraiment chouette, un peu barré et prenante mais en même temps c'est du TJ Klune .....

Afficher en entier
Argent

Ce roman est un ascenseur émotionnel. On passe du rire aux larmes. De l'amitié à l'amour. Les personnages sont tous si attachants qu'on pardonne les quelques passages mièvres et mélodramatiques mis en place par l'auteur. Et que dire de ce petit moustique tellement adorable. Malgré quelques petites longueurs, j'ai hâte de me procurer la suite et de retrouver Bear et Otter. Ils sont siiiii mignons !

Afficher en entier
Or

Ma dernière lecture d’un TJ Klune remontait à Octobre. Il y a 6 mois. C’est-à-dire il y a beaucoup trop longtemps ! J’ai donc voulu le retrouver en me tournant vers une de ses séries relativement peu connues : L’ours, la loutre et le moustique dont le premier tome, S’ouvrir au monde, est le début d’une suite de 4 livres (comme la quasi-totalité des séries de l’auteur).

Et je dois dire que cette lecture m’a fait du bien.

Pardon si cette chronique ressemble étrangement à quelques autres que j’ai déjà pu écrire sur TJ Klune et ses livres. Mais je ne peux pas m’empêcher de le dire encore et encore : Je suis profondément et irrémédiablement amoureuse de son travail, ses univers, ses personnages et ses messages.

Toutefois, je dois préciser que ce roman n’a pas réussi à dépasser les deux bijoux d’exception que sont Les Contes de Verania et Le Clan Bennett. Always and forever in my heart 💜. (En même temps, ce n’est pas ce que je lui demandais. Mes attentes n’ont donc pas atteint des niveaux impossibles.)

Si ce ne fut donc pas une lecture incroyable, elle s’est tout de même montrée d’une sensibilité à toute épreuve. (Comme toujours avec TJ Klune.) (Arrête de te répéter Amandine.)

Ce qui est frappant dans S’ouvrir au monde c’est ce sens de la famille juste fabuleux et salutaire qui existe entre des personnages qui ne partagent pas le même sang. On pourrait dire que ce sont des amis, d’excellents amis, oui. Mais c’est bien plus que ça. Des gens qui feraient tout (absolument tout) pour vous, qui vous soutiennent coûte que coûte, peu importe les épreuves et les situations, qui sont là pour les petits comme pour les grands moments, qui y croiront pour vous quand vous en serez incapable. Et qui, vous le savez, resterons à vos côtés peu importe ce qui se passera, peu importent les non-dits et les erreurs. Peu importe que vous soyez au fond du trou, que vous pensiez pouvoir vous en sortir tout seul et que vous ne vouliez surtout pas d’aide. Ils ne vous lâcheront pas. Jamais. Parce qu’ils sont votre famille. Votre véritable famille.

Anna, Creed et Otter sont la véritable famille de Ty (dit le Moustique) et de Bear. Bear qui a la charge de son petit frère (Ty, dit le Moustique. T’arrive à suivre ?) depuis que leur mère les a abandonnés. Bear qui depuis doute de tout, mais surtout de lui-même, et qui est sujet à de nombreuses crises d’angoisses violentes et fulgurantes tournant parfois à des épisodes dépressifs.

Ces incertitudes et passages à vide sont un sujet de fond, qui n’est pas traité de front, mais qui reste un élément primordial qui façonne ce personnage principal et le scénario de cette histoire en général. Soulignons que les troubles dépressifs sont bien trop rares dans la littérature et qu’en parler plus abondamment est franchement bénéfique. Bravo et merci TJ !

Après le côté obscur de la force, passons au véritable soleil qui illumine ce livre : le Moustique. Ty est un petit garçon formidable. Un enfant incroyable comme sait les créer TJ Klune (tel qu’il avait su le démontrer dans La Maison au milieu de la Mer céruléenne). Espiègle et à la fois plein de naïveté et de sagesse, Ty est la voix de la raison de L’ours, la loutre et le moustique. Une véritable bulle de fraîcheur et d’innocence au milieu des sujets plus graves de cette histoire. Le Moustique est indubitablement mon personnage préféré du roman, parce qu’il est si attachant et à l’humour si ravageur. Genre, vraiment ravageur ! Entre son véganisme, son militantisme et son adoration pour les documentaires gores… C’est une sacrée dose d’éclats de rires garantis !

Mais Ty n’est pas le seul instrument d’humour de ce livre, bien au contraire ! Et c’est d’ailleurs encore une fois tout le talent et la pâte de TJ Klune : réaliser le mélange parfait entre des sujets graves et sérieux, et un humour constant (bien qu’un un peu particulier puisqu’il est axé sur un deuxième, voir un troisième, degré qui ne plaira donc pas tout le monde – mais qui fonctionne plutôt bien sur moi).

Ce décalage entre sérieux et burlesque peut paraître bizarre, mais je pense que c’est nécessaire pour dédramatiser un peu les situations qui, je le redis, sont remplies de sujets difficiles. Comme le changement (ou plutôt la découverte) de l’orientation sexuelle, son acceptation, la différence d’âge, le coming-out, la confiance en soi, l’ouverture aux autres, la perte, l’éloignement, les mensonges, le pardon, et j’en oublie sûrement beaucoup. L’ours, la loutre et le moustique a donc une dimension supérieure que la légèreté visible au premier regard.

Parce que, comme tu as dû le voir dans le résumé, ce roman tourne surtout autour de la relation qui existe entre Bear et Otter. Et je dois dire que cette romance m’a bien plu, même si elle n’est pas devenue une de mes références du genre. Ce que j’ai surtout apprécié, c’est leur dynamique à tous les deux, parce qu’ils sont la bouée, la béquille l’un de l’autre. Ils se soutiennent mutuellement et permettent à l’autre de ne pas se laisser couler dans leurs doutes, leurs incertitudes et leurs émotions contradictoires. Ils se stabilisent dans une relation saine qui devient tellement évidente au fil des pages qu’elle ne peut que nous émerveiller.

C’est loin d’être une romance qui n’est bénéfique que pour l’un des deux personnages, mais bien un échange mutuel et profond qui les fait grandir et les apaise. Sauf qu’encore une fois avec TJ Klune, Bear et Otter ne sont pas victimes de cet amour. Ce dernier n’est jamais considéré comme une obligation, comme quelque chose d’exclusif qui les contraint et fait qu’ils ne peuvent pas vivre l’un sans l’autre. Bien sûr qu’ils supportent mal d’être séparés. Mais je veux dire que c’est possible, que ça ne les empêche pas d’avancer comme c’est trop souvent le cas dans de nombreuses histoires. Et franchement, c’est très beau et ça fait du bien.

Après, comme je l’ai déjà expliqué au début de cette chronique, tout n’était pas parfait dans cette lecture. J’ai en effet fait face à quelques longueurs et répétitions, et j’ai éprouvé moins d’attachement envers les personnes. Alors que j’ai déjà pu fusionner avec des personnages d’autres sagas de l’auteur (re-coucou Les Contes de Verania et Le Clan Bennett !). Ce n’est donc pas mon histoire préférée signée TJ Klune, mais je lirai la suite très bientôt avec grand plaisir !

En bref, ce fut une très chouette lecture klunesque dont j’ai apprécié de nombreux points (tous les sujets difficiles qu’elle traite, son humour un peu décalé, le personnage de Ty, la relation entre Bear et Otter et le sens de la famille). Ce qui ne veut pas dire que ce livre était absolument parfait, et ce à cause de quelques longueurs et répétitions. J’ai cependant hâte de lire la suite, en particulier après les différents événements qui ont clôturé ce premier tome !

https://desrevesdanslamarge.com/tj-klune-lours-la-loutre-et-le-moustique-t-01-souvrir-au-monde/

Afficher en entier
Or

Comme dans tous ses livres, TJ Klune, va très loin dans les sentiments, que ce soit l'amour = à fond, la tristesse = la plus intense, la douleur = la plus forte etc.

Les amis sont ici très précieux, ils forment une famille merveilleuse. Toutes les personnes ont des caractères bien trempés et chacun a un rôle bien précis.

Un poil trop de mélodrame pour moi, mais j'ai adoré et je continue la suite.

Afficher en entier
Argent

J'avais énormément aimer 'Le chant du loup' ces donc avec joie que j'ai commencer "l'Ours, la Loutre et le Moustique !" Et que dire de plus mise à part que T.J Klune à un véritable talent pour nous faire ressentir tellement d'émotion en lisent ces histoires !

L'histoire et génial, les personnage tous aussi attachants les uns que les autres, une petite touche d'humour de t'en à autres et certain passage m'on ému ! Je ne peut rien dire de plus au risque de "spoil" mais ces avec joie que je vous conseille ce livres.

Afficher en entier
Bronze

L'idée est super bien, dommage que c'est super long.

Je ne m'attendais pas à ça....

Afficher en entier

Date de sortie

L’Ours, la loutre et le moustique, Tome 1 : S'ouvrir au monde

  • France : 2021-11-24 (Français)

Activité récente

AnyHunt l'ajoute dans sa biblio or
2023-01-07T18:03:29+01:00

Titres alternatifs

  • L’Ours, la loutre et le moustique - Français
  • Bear, Otter, & the Kid #1 - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 750
Commentaires 107
extraits 42
Evaluations 250
Note globale 8.54 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode