Livres
482 277
Membres
468 956

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

RÉSISTANCES



Description ajoutée par Bernard-14 2018-06-08T09:57:14+02:00

Résumé

Huit nouvelles de Bernard Henninger, qui tentent de défricher le chemin des possibles — la Voie —, que vous seul pouvez suivre.

Aussi loin que remontaient ses souvenirs, Marie avait été mauvaise en calcul. La catastrophe remontait au jour où l’instituteur, s’appliquant sur les pleins et les déliés, avait tracé au tableau noir un ovale penché vers la droite, comme une lettre sans boucle, et qu’il avait demandé si quelqu’un savait ce que c’était :

— C’est un chiffre, avait-il précisé.

— Mais on les a tous faits ! s’était insurgée Marie.

L’instituteur montra ses mains grandes ouvertes, puis, repliant ses doigts un à un, compta à rebours de neuf jusqu’à un. À la fin, il leur montra ses poings fermés :

— Quand il n’y a plus rien, ça s’appelle un zéro...

« Dès lors que l’individu dont on veut courber l’échine se relève, choisit de ne pas accepter le destin qu’on lui trace, mais d’opposer aux certitudes et aux injonctions un perpétuel et salutaire questionnement... » Christian Léourier

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Bernard-14 2018-06-08T10:02:42+02:00

L’alerte rouge clignote en silence. Une image de désolation remplit l’écran : la face noire d’un astéroïde, un vaisseau à la proue fracassée. Le Saint-Exupéry… Nerveuse, incapable de se concentrer depuis que l’image est apparue, Ngan Ha se contient tant bien que mal, puis elle jette un coup d’œil agacé vers le placide soldat Chun, qui travaille à ses côtés : cinq minutes que ça clignote, et il n’a toujours rien vu. Depuis le poste de commandement, Capitaine Jia l’interpelle :

— Pas la peine de trépigner, Ngan, on les a vus, ils sont à plus d’une unité astronomique, tes sans-nation !

Le dédain de Jia claque comme un drapeau au vent de l’orgueil chinois, et Ngan Ha serre les dents. Ici, à bord, elle est la seule étrangère, raison pour laquelle Jia l’appelle Ngan, et rarement Ngan Ha, son prénom entier. Bien que née à Haïphong, à moins de trois cents kilomètres de la frontière chinoise, elle se demande encore par quel miracle une « métèque » comme elle a pu être admise à bord du Zuàng Zhì.

Elle se retourne, ouvre la bouche. Mais Jia lui coupe la parole :

— Tu connais la Charte, Ngan, tu sais ce qu’il en coûte de désobéir ?

— Notre capitaine voudrait-elle nous faire accroire que la catégorie « navire en détresse » n’y est pas mentionnée ? réplique-t-elle vivement. Mon capitaine pense-t-elle que ces étrangers, si peu dignes des glorieux Fēi Chuán, ne méritent pas l’air qu’ils respirent ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Activité récente

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 2
Commentaires 0
Extraits 2
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode