Livres
564 388
Membres
616 622

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

David Gemmell

Auteur

Né(e) le 1948-08-01
2006-07-28 ( 57 ans )
2 515 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par petitspock 2011-10-18T23:01:21+02:00

Biographie

David A. Gemmell (1er Août 1948 – 28 Juillet 2006)

David Andrew Gemmell est né le 1er août 1948 dans un quartier populaire de l’Ouest de Londres. Elevé sans père, il était régulièrement bousculé et insulté pour cette différence. De cette expérience il racontait : « Quelques autres enfants n’avaient pas de père, mais ce manque était honorable. Leur père était mort à la guerre, vous savez. Il était un héros. Le manque du garçon était le sujet de commérages des adultes, et de railleries de ses camarades. Sa mère était considérée comme une putain (le garçon l’avait souvent entendu)… le mot était moins blessant que les coups qui suivaient. La plupart venait des autres enfants, mais parfois les adultes s’y mettaient aussi. » (Source).

Cette situation dura jusqu’à ce que Gemmell rencontre l’homme qui devint son beau-père, Bill Woodford. Cet homme joua un rôle essentiel dans l’épanouissement du jeune David, l’enfant peureux devint alors un jeune homme confiant, qui se révéla être un élève studieux, solitaire mais aussi très entreprenant.

C’est d’ailleurs ce qui lui coûta un renvoi temporaire de son école lorsqu’il y organisa un groupe de jeu clandestin. Il profita de ces deux semaines pour découvrir le monde du travail, et cette expérience lui plut tellement qu’il cessa rapidement toute activité scolaire à 16 ans. Il devint alors travailleur intérimaire et enchaina différents boulots, sa carrure lui permet d’être engagé comme videur dans une boîte de nuit de Soho, mais il travaille également en tant qu’ouvrier ou encore comme accompagnateur pour les transports routiers.

Sa mère, jugeant que David n’exploitait pas vraiment ses capacités et lui découvrant un talent naturel pour l’écriture dont il n’a pas conscience, lui arrange un entretien d’embauche dans un journal local. Gemmell qui n’était pas vraiment intéressé, s’y rendit essentiellement pour lui faire plaisir. Il était certainement le moins qualifié parmi la centaine de postulants, le jeune homme adopta un comportement arrogant pendant l’entretien pour être sûr de ne pas être pris. Cependant cela n’eut pas l’effet escompté et cette arrogance feinte fut prise pour de la confiance en soi et il fut embauché. Par la suite, David évolua dans cette voie comme journaliste pour de nombreux journaux de l’Est de la région du Sussex et devint finalement rédacteur en chef pour cinq d’entre eux. Il travailla également comme pigiste pour des journaux nationaux tels que le Daily Mail, le Daily Mirror ou encore le Daily Express.

Dans les années 70, Gemmell écrivit un premier roman The man from Miami, thriller sur la vie d’un tueur à gage. Ce premier essai ne trouva pas d’éditeur, l’auteur lui-même admit que c’était réellement mauvais. En 1976 David tomba malade, il était constamment épuisé, crachait du sang et perdit presque 13kg. Ces symptômes étant ceux du développement d’un cancer, il était alors convaincu qu’il va mourir. En attendant les résultats des examens médicaux, il commença à écrire une histoire qu’il avait en tête et qui reflétait sa situation. Il s’agissait d’une forteresse assiégée, métaphore de son corps piégé par la maladie. En deux semaines Gemmell finit le premier jet du roman alors intitulé "The siege of Dros Delnoch" dont la fin resta en suspens en fonction du diagnostique final. Le résultat se révélant négatif, le script fut abandonné. Quelques années plus tard un ami vint chez lui, tomba sur le manuscrit et le lut. Doté d’un œil incisif, il pointa les forces et faiblesses du roman et poussa David à achever son récit pour tenter de le publier. Son enthousiasme retrouvé, Gemmell termina l’écriture de sa première œuvre. Renommé "Legend", le roman fut publié en 1984 et n’a jamais cessé d’être réédité depuis.

Considéré comme un classique de la littérature fantasy, Légende (en Français) se déroule à la fin du grand empire Drenaï. Ses dirigeants, vissés dans leur incompétence et leur complaisance, ne savent plus comment réagir quand les farouches tribus nadires s’unissent contre eux. En cherchant à apaiser le charismatique leader Nadir Ulric, les Drenaï parviennent seulement à confirmer leur faiblesse et à encourager les ambitions ennemies. Le dernier barrage entre les hordes nadires et la capitale de l’empire est la Passe de Delnoch, protégée par une massive forteresse mais ou les défenseurs en nombre insuffisant sont découragés et dépourvus d’un réel commandant.

Un des personnages principaux de Légende est Druss, l’homme à la hache, inspiré du beau-père de Gemmell, Bill Woodford. Il s’inspirait en effet beaucoup de sa propre vie pour écrire. "J’ai grandi avec des hommes violents, expliquait-il, je les comprends. Ce qui signifie que quand j’écris des scènes d’action avec des personnages violents, je sais très bien le ressentir". Mais cette habitude de baser ses personnages sur des vraies personnes lui a causé quelques ennuis. Le fait d’utiliser ses collègues journalistes comme casting pour son troisième roman Waylander publié en 1986 lui a fait perdre son emploi. "Le directeur général l’a pris comme une attaque pernicieuse contre son intégrité". Ceci poussa Gemmell à écrire à plein-temps, mais il a toujours attribué au journalisme les bases de sa prose rapide et concise.

Légende a exploré des thèmes qui demeurent prépondérant dans son travail – le héro solitaire, souvent torturé par une perte ou le doute, la bataille contre la vieillesse, la poursuite de causes apparemment désespérées ; les ennemis complexes et l’inclusion de groupes d’élite souvent mystiques. Un concept récurrent dans les fictions de Gemmell, qui reflète sa foi chrétienne, est la conviction qu’une rédemption est possible pour tous, même les plus corrompus.

Le succès de Légende a conduit l’auteur vers une série de bestseller, certains autonomes, d’autres en plusieurs volumes, comprenant le cycle de Drenai, de Rigante et les contes de Sipstrassi. Le cycle du Lion de Macédoine (1990) et Le Prince Noir (1991) se déroulent en Grèce dans un monde parallèle, et racontent l’histoire du militaire de génie Parmenion et de son protégé le jeune Alexandre, futur empereur du plus grand empire de l’histoire.

Aux critiques ayant qualifié ses romans de "misogynes", Gemmell avait répondu : "il n’y a pas de violence gratuite dans mes écrits, je me concentre sur le courage, la loyauté, l’amour et la rédemption. Si mes livres ne devaient apporter qu’une seule chose, ce serait d’accroitre chez les gens le désir de faire le bien". Les choix moraux sont en effet au cœur de son travail, ils donnent des lignes directrices aux histoires et permettent de développer le caractère des personnages. La personnalité profonde de Gemmell se révèle dans la décence de ses romans, et dans ses personnages qui s’efforcent d’agir honorablement peut importe que le sort soit contre eux.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
3 219 lecteurs
Or
4 720 lecteurs
Argent
2 395 lecteurs
Bronze
1 153 lecteurs
Lu aussi
1 103 lecteurs
Envies
3 963 lecteurs
En train de lire
148 lecteurs
Pas apprécié
139 lecteurs
PAL
3 709 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.19/10
Nombre d'évaluations : 2 634

0 Citations 1 176 Commentaires sur ses livres

Alias et noms de plume

  • Ross Harding

Dernier livre
de David Gemmell

Sortie France/Français : 2021-09-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Le Lion de Macédoine, tome 3/4 : Le Prince Noir

Tome riche en émotion et très addictif, j'ai pris énormément de plaisir à le lire, j'apprécie énormément le personnage de Parménion, donc ce fut un plaisir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sorah 2021-07-06T10:27:54+02:00
Le Cycle de Drenaï : Loup Blanc

Je continue mon périple dans le monde Drenaï avec ce livre que j'ai beaucoup aimé.

Il est nettement moins intense que d'autres (surtout que je le lis juste après avoir lu "Légende" !), mais il n'en reste pas moins de très bonne facture, surtout vis à vis des personnages. Après avoir eu un coup de coeur pour Waylander et Druss, j'en ai un autre pour Skilgannon. J'ai trouvé ce personnage très touchant. Après avoir commis des atrocités, il a décidé de tout quitter. Il porte sa culpabilité, c'est son fardeau, il le sait. Il ne se dédouanera jamais, il affronte le regard des autres (bon en même temps, vu le gars, peu de personne ont envie de se frotter à lui), mais pour autant il se cherche, il se cherche un but pour avancer.

David Gemmell a vraiment un don pour donner vie à des personnages charismatiques. Et puis on a Druss que j'ai adoré retrouver ! Quel bonheur de pouvoir lire d'autres aventures en sa compagnie.

Pour ce qui est des personnages féminins j'ai beaucoup aimé Garianne, un personnage un peu décalé du fait des voix dans sa tête mais hyper intéressant. Et les petits clins d'oeil à Waylander sont très sympa !

Ce livre apporte également des compléments d'informations sur le cycle avec la sorcière et Ustrate que l'on retrouve ici. C'est un plus de lire les autres tomes du cycle pour la compréhension de certains éléments.

Par contre Jianna, je n'ai pas accroché du tout.

Après ce tome n'est pas exempt de défauts: l'intrigue n'est pas des plus originale, mais surtout elle arrive sur le tard. Il faut passer plus d'une centaine de pages pour que l'intrigue prenne forme. Si je me suis laissée embarquée par l'histoire, j'admets que je ne voyais pas trop où l'auteur allait m'emmener et que certaines longueurs ont légèrement diminué mon intérêt par moment, mais une fois la quête lancée j'ai enfilée les pages.

Au final, un très bon tome malgré une intrigue relativement simple, porté par de très bons personnages. Une belle aventure fantasy et un monde Drenaï que j'ai encore envie d'explorer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bellara 2021-07-14T05:40:55+02:00
Rigante : L'Intégrale I

J'ai adoré. C'est un livre de fantasy, mais historique en même temps je dirais. Les personnages sont attachants aussi. L'auteur possède une belle écriture. C'est vraiment une belle saga.

Afficher en entier
Le Cycle de Drenaï : Le Roi sur le Seuil

Ce tome, le deuxième écrit par l’auteur (l’ordre de publication est différent de la chronologie des histoires dans le Cycle de Drenaï), se déroule un siècle après le précédent. Drenaï a bien changé, et subit la férule du tyran Ceska allié aux Templiers Noirs, version sombre des Trente (comparables à des chamanes). Ceska a à son service les Unis, des êtres mi-hommes mi-animaux féroces qui sèment la terreur dans le pays.

Tenaka, sang-mêlé drenaï et nadir, descendant des anciens ennemis Ulric et Regnak, était un membre du Dragon, ordre de guerriers chargés de protéger Drenaï. Le Dragon a été vaincu des années auparavant, mais Tenaka va mener la rébellion contre Ceska avec l’aide de ses anciens compagnons d’armes.

Tout comme le premier volet, ce récit est une suite de combats héroïques : il est amusant de voir ces guerriers hors pair terrasser si — trop — facilement de nombreux ennemis, mais on est dans la Fantasy héroïque, justement ! Le foisonnement de personnages dessine une fresque épique mettant en scène de vieux guerriers souhaitant se racheter et de jeunes gens pleins d’espoir, et quand on connaît l’auteur, qui n’hésite pas à tuer ses héros, on se demande avec curiosité qui survivra à l’histoire.

J’ai été étonnée de découvrir une trame générale semblable au tome précédent : des batailles se concentrant autour d’un lieu stratégique à défendre, avec des combats où les « gentils » sont en position de faiblesse et espèrent l’arrivée de la grande armée promise pour renverser la situation. Même si les lieux et les personnages sont différents, c’est dommage d’avoir un « Légende » bis : j’ai été un peu déçue, car je n’ai plus eu le plaisir de la découverte et la surprise face aux rebondissements.

Il n’est reste pas moins qu’il s’agit d’une lecture agréable pour procurer un bon moment de détente, en assistant à des aventures épiques de personnages hauts en couleur.

Afficher en entier
Jon Shannow, Tome 3 : Pierre de Sang

Une super clôture pour cette trilogie !

J'ai adoré ce tome, comme tous les autres de l'auteurs. Jon Shannow est un personnage prenant, c'était un vrai plaisir de le retrouver à chaque tome.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elenwe 2021-08-05T14:51:52+02:00
Dark Moon

A chaque lecture un régal !

J'adore les personnages et l'histoire est vraiment très prenante !

Afficher en entier
Troie, Tome 1 : Le Seigneur de l'arc d'argent

Début un peu difficile: beaucoup de personnages avec des noms pas faciles à retenir. Mais ensuite, j'ai vraiment apprécié ma lecture: de l'action, du suspens, un monde original et des personnages attachants. Je lirai la suite

Afficher en entier
Le Cycle de Drenaï : Légende

très bon livre de Gemmel

Afficher en entier
Troie, Tome 3 : La Chute des rois

Un bon livre ne laisse jamais indifférent lorsqu'on arrive à sa conclusion. Troie n'est pourtant pas mon style de lecture habituel et pourtant il m'a vraiment fait de l'effet ! Le film Troie avec Brad Pitt dans le rôle d'Achille est resté mon film préféré pendant toutes ces années et même si la série que j'ai vu ensuite m'a moins plu (peut-être parce que plus proche de la réalité que le film), j'étais obligée de lire les livres de David Gemell, ce qui m'a fait découvrir une version encore différente de celles que je connaissais déjà de la série et du film.

Commençons par les mauvais points, même s'il y en a peu, ils existent (je ne parle que du 3ème tome) :

J'ai trouvé que l'histoire était un peu longue à redémarrer. L'auteur a passé plusieurs chapitres à nous décrire des scènes de dialogues qui ne faisaient pas forcément avancer l'histoire et qui émoussaient un peu mon envie de poursuivre. Ça manquait un peu de suspens entre chaque chapitre. Heureusement ce manque de dynamisme dans l'histoire n'a pas duré tout le livre.

J'ai également déploré l'absence de personnages principaux comme dans les deux tomes précédents. Je trouvais intéressant d'avoir de nouveaux héros à suivre à chaque nouveau livre et j'ai été déçue de comprendre qu'il n'y en aurait pas dans celui-ci.

Pas assez d'amour dans cette histoire à mon gout. Ça parle énormément de guerre, de bataille et de barbarie... Une romance (pas forcément fleur bleu, et autre que celle entre Hélicon et Andromaque) aurait pu adoucir un peu toute cette violence. Et sans vouloir plagier sur le film ou la série j'aurais souhaité une histoire d'amour avec Achille :)

Et enfin l'ultime point négatif, et le plus subjectif de ma liste : les scènes de guerre récurrentes. Alors oui, je connais la légende de Troie et je sais que ces scènes de bataille et de stratégie sont importantes dans l'histoire, mais c'est la partie du livre que j'ai eu le plus de mal à lire étant donné le vocabulaire élaboré utilisé par l'auteur lorsqu'il décrivait ces passages sanglants.

Les points positifs maintenant :

Je félicite l'auteur pour ce roman très élaboré et pour son audace a avoir réécrit certaines scènes populaires dans la légende, à sa propre façon Spoiler(cliquez pour révéler)notamment lors de la scène du cheval de Troie et le combat entre Hector et Achille. J'ai adoré tous les personnages créés, certains plus que d'autres. J'ai apprécié l'évolution du personnages d'Achille une fois libéré de l'emprise malsaine de son père (même si j'aurais souhaité que ce personnages soit mis davantage en avant). J'ai été triste pour Hector qu'il n'ait pas eu l'amour qu'il méritait dans le récit de l'auteur mais je lui suis reconnaissante d'avoir rendu son histoire suffisamment tragique pour la rendre réelle et crédible, contrairement à une autre qui aurait fini sur un Happy-End où tous les personnages auraient obtenu ce qu'ils voulaient à l'exception des méchants.

Je pourrais faire une critique sur chaque personnages, héros ou lâches mais mon commentaire serait beaucoup trop long. Ils m'ont tous fascinés à leur manière et c'est une excellente version de l'immortelle légende de Troie que j'ai pu découvrir à travers la plume de David et Stella Gemell et j'en suis heureuse car le récit m'a énormément ému du début à la fin, comme ses personnages qui resteront légendaires.

Je recommande +++

Afficher en entier
Troie, Tome 2 : Le Bouclier du tonnerre

Un vrai coup de cœur pour ce tome ! Beaucoup d'action, de suspens, une écriture fluide et des personnages attachants. J'en redemande.

Afficher en entier

On parle de David Gemmell ici :

Je cherche du médiéval fantastique
2012-12-18T01:44:34+01:00

Dédicaces de David Gemmell
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Bragelonne : 91 livres

Milady : 37 livres

Mnémos : 24 livres

Bragelonne Poche : 10 livres

France Loisirs : 9 livres

Gallimard : 8 livres

Orbit : 2 livres

Del Rey : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array