Livres
486 519
Membres
476 579

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Frank Herbert

Etats-Unis Né(e) le 1920-10-08
Etats-Unis 1986-02-11 ( 65 ans )
1 765 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par PoppyZ 2016-05-08T07:33:22+02:00

Biographie

Né(e) à : Tacoma (Etat de Washington) , le 08/10/1920

Mort(e) à : Madison (Etat du Wisconsin) , le 11/02/1986

Biographie :

Dans les années 1960, Frank Herbert est envoyé dans l'Oregon pour effectuer un article sur l'avancée des dunes de sable et les moyens scientifiques mis en place pour les arrêter. De retour de ce voyage, aucun article ne paraît mais l'écrivain s'est passionné pour le sujet. C'est alors qu'il commence la rédaction de la saga qui le rendra célèbre, "Dune", adaptée au cinéma par David Lynch en 1984.

Très tôt, Herbert manifeste un grand intérêt pour l'écriture, en 1939, il ment sur son âge pour être embauché dans le Glendale Star. Mais sa carrière est interrompue par la guerre, il part six mois dans l'US Navy comme photographe.

A son retour, il suit des cours d'écriture créative à l'université de Washington. Ne s'intéressant qu'aux matières qui l'attirent, il n'obtient pas de diplôme. Il se consacre alors au journalisme, publiant des articles dans le Seattle star, l'Oregon Statesman et le San Francisco Examiner's California Living Magazine.

En 1947, il vend sa première nouvelle de science-fiction qui ne sera pas publiée avant 1952. Une nouvelle décennie s'ouvre, Herbert devient psychanalyste et débute sa carrière d'écrivain avec la publication du "Dragon sous la mer" (1956), qui explore les manifestations de la folie dans un sous-marin. Même s'il est relativement bien accueilli par la critique, ce premier roman n'est pas un succès sur le plan commercial.

Les années 1960 sont marquées par la composition et la publication, dans une petite maison d'édition, de son oeuvre majeure, "Dune", qui a nécessité six années d'écriture et essuyé plus de vingt refus éditoriaux. Ses ouvrages marqués par des préoccupations écologistes lui valent le prix Nebula en 1965 et le prix Hugo en 1966. Maître de la science-fiction, Frank Herbert a su donner ses lettres de noblesse au genre.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 560 lecteurs
Or
1 970 lecteurs
Argent
982 lecteurs
Bronze
605 lecteurs
Lu aussi
723 lecteurs
Envies
1 005 lecteurs
En train de lire
89 lecteurs
Pas apprécié
70 lecteurs
PAL
1 354 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.17/10
Nombre d'évaluations : 997

0 Citations 369 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Frank Herbert

Sortie France/Français : 2014-09-18

Sortie Poche France/Français : 2016-05-12

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-01T19:13:03+01:00
La route de Dune

Quitte à lire et relire Dune, l'un des meilleurs livres de sf de tous les temps, autant lire l'original.

La planète aux épices, nouvelle de base de DUNE énerve par ses personnages si différents du "vrai roman", par ses raccourcis, ses approximations.

Les autres nouvelles, du fils n'ont pas la puissance de l'écriture du père.

Fan de dune, vous pouvez lire ce livre; vous passerez malgré tout un bon (à peu près bon) moment, mais s'en passer ne vous nuira pas.

Afficher en entier
Le Cycle de Dune, Tome 5 : Les Hérétiques de Dune

De tous les Dune que j'ai lu jusqu'à maintenant, le tome 5 est celui qui m'a le moins impressionnée. Il ne s'y passe presque rien de neuf, si ce n'est que ça se passe 1500 ans après Leto II. J'ai l'impression qu'on tourne en rond. Un grand vide pour n'arrive qu'à la fin à la destruction de Rakis. Je ne vais lire que sixième que parce que j'ai envie de savoir ce qui se passe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eliiias 2020-02-07T23:54:04+01:00
Le Cycle de Dune, Tome 1 : Dune

Cette introduction fait pleinement entrer dans l'univers si atypique de Dune.

Presque à mi-chemin entre le western et le space opera, cette histoire ne ressemble à rien d'autre et c'est ce qui fait tout son charme. On peut déplorer une certaine complexité (notamment dans le vocabulaire, pas systématiquement explicité) mais l'ensemble se lit très bien et la richesse de la trame n'a rien à envier à un bon Star Wars. La diversité des personnages est elle aussi appréciable, et on se plaît à les aimer (ou pas). En ajoutant à tout cela l'atmosphère unique du désert d'Arrakis, on obtient un cocktail détonnant et tout à fait inoubliable.

À lire, pour fan de SF ou tout sceptique qui aimerait s'essayer au genre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-10T17:11:43+01:00
Le Cycle de Dune, Tome 1 : Dune

Avec Dune, nous sommes en présence d'un univers extrêmement complexe, mais cohérent, que se partagent différents groupes que nous découvrons au fil du roman.

Nous y croiserons une foison de personnages, mais tous identifiables avec des patronymes choisis pour éviter de se perdre.

Dune est multiple. Il s'agit d'un roman de guerre, avec des combats personnels ou de groupes flamboyants, de la stratégie. Mais aussi une oeuvre politique avec des intrigues, des manoeuvres en tout genre et des luttes pour le pouvoir. Il y a également une dimension religieuse où Paul Atréides va prendre le pouvoir sur les freemen, justement par la religion et faire d'eux une force combattante sans égal dans l'univers.

Et c'est enfin un roman d'amour, où comment Paul, destiné à devenir maître de l'univers connu va tomber amoureux de Chani.

La lecture, peut dans un premier temps paraître un tantinet ardue, mais très rapidement on est pris dans l'histoire et on se passionne, on vibre et on frissonne.

Dune, un livre univers, qui se suffit à lui-même, bien qu'il soit suivi de suites : le messie de dune, Les enfants de dune, L'empereur-dieu de Dune, Les hérétiques de dune, La maison des mères.

Côté dvd, vous pourrez faire l'impasse sur Dune de David Linch, pour vous rabattre sur Dune de John Harrison , plus pauvre au niveau des moyens mais plus cohérent avec l'univers du livre.

Afficher en entier
Le Cycle de Dune, Tome 3 : Les Enfants de Dune

Retour de l'intérêt pour la série après la déception du messie de Dune.

On retrouve l'univers qui nous avait tant plu dans les deux premiers tomes.

Le ton est à nouveau positif. On s'attache immédiatement aux Jumeaux.

Le style Herbert est toujours complexe et les considérations "politico-religio-philosophique" émaillent toujours le roman, mais servent l'histoire racontée et donc ne nuisent pas à l'ensemble.

La planète dune est en perdition, l'empire légué par Paul s'effrite doucement, les différentes factions de l'univers de dune veulent, intriguent et complotent pour le pouvoir.

De l'autre côté, les jumeaux Léto et Ghanima, enfants-adultes vont œuvrer pour restaurer la puissance passée de leur père.

Afficher en entier
Le Cycle de Dune, Tome 4 : L'Empereur-dieu de Dune

Décidément, la série est en dent de scie.

Après le superbe tome Les enfants de Dune, cet épisode présente un intérêt moindre.

On a fait un saut de 3.500 ans dans le futur. Léto, n'est plus humain, quasi invulnérable et omniscient.

Duncan, qu'on avait connu comme homme fort, est devenu pour beaucoup de ses gholas, faible, (puisque ses descendants ont évolué et que Léto désire un Ghola conforme à l'original).

Le bene gesserit est à genoux, faible devant l'omnipotence de l'empereur-dieu.

Et Léto lui-même, en fin de règne, malgré ses faiblesses d'âme, est assez antipathique finalement.

Beaucoup d'introspection, de réflexion, allez disons le carrément de parlotte et trop peu d'action.

Avec Le messie de Dune, le tome le moins intéressant de la série.

On se rattrapera avec l'épisode suivant Les hérétiques de Dune.

Afficher en entier
Le Cycle de Dune, Tome 5 : Les Hérétiques de Dune

Nous faisons à nouveau un saut de plusieurs milliers d'années dans le futur.

Leto II est mort et sa conscience est fragmentée dans tous les vers survivants de dune, devenue Rakis. Les exilés de la grande dispersion sont de retour dans l'univers de dune.

Après L'Empereur-Dieu de Dune qui ne m'avait guerre passionné, j'ai trouvé ici un franc regain d'intérêt pour la licence.

On retrouve un Bene Gesserit conquérant et puissant, intriguant.

On retrouve des héros positifs, abordables et attachants dont Duncan Idaho, Sheena, les révérendes mères et surtout Miles Teg, Bashar des Bene Gesserit qui va se découvrir des supers pouvoirs.

On découvre les Honorés Matriarches, descendantes des Truitesses, concurrentes des Bene Gesserit, moins politiques et retorses mais bien plus nombreuses, puissantes et se servant du sexe pour asseoir leur domination.

Beaucoup d'action et surtout, une introduction à ce que je considère comme le meilleur tome de la série après le premier épisode bien sur : La Maison des Mères.

Afficher en entier
Le Cycle de Dune, Tome 6 : La Maison des mères

Odrade, aidée plus tard par Murbella que l'on a découvert dans Les hérétiques de dune, d'abord prisonnière, puis convertie aux vues du bene gesserit a monté un vaste plan qui vise l'annihilation, à terme, des honorées matriarches.

J'ai lu et relu ce tome, presque autant que Dune et je ne m'en lasse pas.

Action et réflexion. On n'a pas forcément toutes les réponses que l'on se pose sur la dispersion, mais quel(s) moment(s) inoubliable(s) passé(s) à lire ce livre.

Un chef d’œuvre.

Et si l'on veut des réponses il y a toujours : Après Dune

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-10T17:23:54+01:00
Destination vide

Il s'agit d'un huis-clos à bord d'un vaisseau.

Une petite culture scientifique (toutes sciences confondues) ou une bonne culture de science-fiction type hard-science est nécessaire pour pleinement apprécier le livre.

L'auteur disserte longuement sur la définition de l'humain, de la conscience, de psychologie, de maths, d'informatique (n'oublions pas que le livre a été écrit en 1966 et remanié en 1978).

Mais le tout est présenté par des dialogues très vivants entre les différents protagonistes du vaisseau tout au long du fil rouge du roman : La création d'une intelligence artificielle (le boeuf comme ils l'appellent).

Présenté comme le premier tome du programme conscience, le livre est malgré tout une histoire à part entière et se suffit à lui-même.

(Je n'ai d'ailleurs que très moyennement apprécié la suite : L'incident Jésus)

Un livre technique, ardu, mais une aventure humaine hors du commun. Un très grand livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-10T17:26:08+01:00
La ruche d'Hellstrom

Monstrueux, inquiétant, horrible : des mots qui reviennent régulièrement, que ce soit dans la quatrième de couverture ou dans les commentaires en général.

Mon sentiment, à la fin de ce livre, c'est qu'au contraire, par les descriptions qu'il en fait, Herbert aime sa ruche et ses hommes-insectes et il arrive, au moins en partie, à nous la faire aimer.

Cette vision d'une société à venir, très gestalt (où le groupe prime sur l'individu), une alternative crédible (dans le livre attention) à une société décrite comme corrompue.

Le style habituel d'Herbert, assez ardu, complexe, mais l'histoire et le fonctionnement de cette ruche font que le livre se lit extrêmement bien et donne matière à réfléchir.

Vous ne sortirez pas intact de cette lecture....

Afficher en entier

On parle de Frank Herbert ici :

Guide de l'âge d'or : les maîtres
2017-02-18T18:35:11+01:00

Dédicaces de Frank Herbert
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Pocket : 121 livres

Robert Laffont : 52 livres

Presses pocket : 19 livres

LGF - Le Livre de Poche : 17 livres

France Loisirs : 7 livres

JC Lattès : 3 livres

J'ai lu : 3 livres

Edito-Service : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array