Livres
535 628
Membres
561 883

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Cycle de Dune, Tome 1 : Dune



Description ajoutée par x-Key 2013-11-26T14:34:15+01:00

Résumé

Sur Dune, la planète des sables, germe l'épice qui donne longévité et prescience. A cause de l'épice, tout l'empire galactique du Padishah Shaddam IV tourne autour de Dune, âprement convoitée pour les nobles maisons du Landsraad et la Guilde des Navigateurs.

Leto Atreides, Duc et Cousin de l'Empereur, a reçu Dune en fief. Pour peu de temps. En 10191, il meurt assassiné. Mais son fils Paul, avec sa mère, trouve asile dans les repaires du peuple Fremen, indompté, invaincu, la lie de Dune pour certains, le sel de la terre pour d'autres. Paul grandit dans le désert et forge l'arme de sa vengeance.

Mais ne va-t-il pas dépasser son but, lancer les légions Fremen en une effroyable croisade ? Il a, dit-on, le pouvoir de connaître l'avenir. Aura-t-il celui de l'éviter ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 653 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-12T12:18:13+01:00

Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi.

Litanie contre la peur.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Que dire, sinon que Dune est à la SF ce que Le Seigneur des Anneaux est à la Fantasy. Un imaginaire riche (cela pourra en perturber certain(e)s) et une intrigue qui peut paraître classique, entre trahisons et complots, mais qui alimente le fabuleux monde de Franck herbert.

À découvrir ou à redécouvrir.

Côté adaptation cinématographique, comme je regrette que le projet d'Ajejandro Jodorowsky n'ait jamais abouti. Fan des illustrations de Chris Foss.

Afficher en entier
Diamant

Quelle imagination jusque dans les détails techniques (combinaisons Fremens, distilles...), une superbe saga qu'on a du mal à lâcher !!!! Tout simplement génial...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par MacNamara 2021-01-26T17:35:48+01:00
Bronze

Dune est un bon roman de science-fiction. Mais je veux quand même dire ici que l’adaptation de David Lynch de 1984 participe pour beaucoup au mythe, raison pour laquelle il me semble indispensable d’en parler. Car Lynch ne s’est pas contenté d’adapter justement. Il a apporté sa propre créativité à l’œuvre, notamment avec des inventions graphique et visuelles qui lui sont tout à fait propres. Car sur le visuel justement, l’œuvre d’Hebert est très pauvre : les fremens ne sont ni plus ni moins décrits que comme des sortes de guenilleux évoquant les Afghans d’aujourd’hui. On voit d’ailleurs que le roman est très axé sur un conflit entre les puissances dominantes (les États-Unis pour ne pas les nommer) et ceux qui sont considérés comme les victimes (les populations arabes) pour les ressources (l’épice fait clairement référence au pétrole) avec la guilde des navigateurs qui représente les multinationales. Donc pour moi, le cinéaste a plus apporté à l’œuvre qu’une simple adaptation. Et je ne pense pas que le roman d’Hebert serait si connu s’il n’y avait eu ce film. Petit règlement de comptes au passage sur le remake qui va bientôt sortir. On voit ici fleurir ou là des commentaires imbéciles prétendant que ce serait une super version par rapport à celle (mauvaise) de Lynch. D’après les extraits que j’ai vus, cette nouvelle version reprend toutes les inventions originales de Lynch un peu retransformé, mais qui sont totalement absentes du roman. Donc ce soi-disant réalisateur n’est même pas capable de réinventer l’histoire à son compte, car en réalité il ne fait que reprendre tel un voleur toutes les innovations de Lynch : il fallait que cela soit dit !

Afficher en entier
Argent

Un premier tome très riche, très dense, avec un rythme en dent de scie qui donne une psychologie des personnages et une situation politique longuement développées, à risquer de s'endormir, quand les révélations majeures sont subitement balancées, étonnament presque expédiées.

Reste que j'ai adoré l'aspect ethnologie propre au Planet Opera, que j'ai aimé la façon dont Herbert nous abreuve de ses détails (malgré que j'ai eu du mal à imaginer visuellement ce monde et sa technologie), nous donnant tout le loisir de les assimiler et d'en peser l'intérêt et l'importance pour l'histoire immédiate et la suite.

Il y a beaucoup de forces en action dans cette intrigue qui tourne autour du destin de Paul Atreides. Le fait de connaître d'avance le résultat, qu'il accède au pouvoir, n'altère en rien le suspens du livre qui réside dans ce que nous ne savons pas: par quel biais y parvient-il ? Pour quel résultat ? Quel type de dirigeant devient-il ? Sans compter, que le devenir des personnages secondaires importe beaucoup, et pour ceux-là aussi nous ignorons totalement leur sort et leur importance dans l'accomplissement du destin.

En bref, on a là une belle lutte de l'homme contre ses travers sur fond bien consistant d'écologie, de religion et de politique. Une formule qui m'a complètement séduite et qui m'appelle à poursuivre.

Afficher en entier
Diamant

Le début d’une très grande saga de science fiction

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mensonges 2021-01-04T18:37:09+01:00
Or

Commentaire après première lecture:

Stupéfiant. Ce livre parvient à nous transporter loin, très loin. Il faut savoir suivre à fond le livre, et ne pas buter sur quelques trucs que l'on a pas compris. Je ne lirai pas la suite avant un petit moment, ce premier tome étant assez dense. Au fait, quand on sait qu'il y a un lexique à la fin qui explique tous les mots bizarres inventés par l'auteur, la lecture est beaucoup, beaucoup plus facile.

Il y a une complexité dans l'univers imaginé, surtout en ce qui concerne les systèmes politiques et religieux, qui nous laisse bouche bée, et parfois souvent un peu perdus. Le roman nous envahit avec toute cette culture et les usages de la planète que l'on découvre. L'écriture est très belle, entraînante, on imagine facilement les scènes et personnages du roman, en plus d'une simplicité assez reposante. Mais j'ai eu l'impression que la traduction altérait un peu l'écriture, qu'elle ne rendait pas assez ''bien''. Le livre exploite toutes les possibilités de son univers, ce qui offre finalement une lecture très différente des autres livres. Il dégage une atmosphère particulière, l'impression d'un livre très abouti, avec en extra des questions sur le pouvoir, le fanatisme. Les personnages sont très attirants, mais c'est dommage que le livre ne soit pas plus centré sur eux. Le point de vue de Paul est réussi, on le comprend facilement.

Après, c'est un livre plutôt difficile à lire par moments, surtout au début, quand l'intrigue est lente et qu'on a pas tout compris les systèmes, qu'il manque un peu d'informations, mais à partir d'un moment (quand j'ai découvert le lexique hihi) on se sent vraiment dans l'aventure, la lecture reste toujours très lente mais on a plus de proximité avec les personnages, il y a plus d'action. Parce qu'on peut avoir l'impression qu'il ne se passe pas grand chose dans ce livre.

Au final, c'est un roman avec un univers très mémorable.

------

Commentaire après deuxième lecture :

Relecture en anglais de ce classique de la SF, à l’occasion de la sortie prochaine du film (et de la lecture commune sur Booknode). Grâce à la VO, j’ai pu mieux apprécier l’écriture d’Herbert, parfois froide et acérée, parfois très poétique et douce. Il a une façon plutôt déconcertante d’enchaîner les focalisations, qui peut perdre, mais qui donne un style vraiment particulier. J’ai beaucoup aimé ce rythme qui enchaîne tensions, découvertes de soi et réflexions sur l’univers impitoyable du roman. Certains personnages ont une psychologie plus présente que d’autres, et il y a la mélancolie en filigrane, que j’aurais cependant aimé plus présente. Les descriptions des éléments de cet univers sont précises et riches, sans être trop simplifiées, ce qui est bien joué de la part de l’auteur. J’ai pu mieux m’imprégner de ces éléments grâce à cette relecture.

Je suis prête à enchaîner avec les prochains tomes !

Afficher en entier
Or

Que dire qui n'a pas déjà été dit, à part que c'est un classique ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jadina47 2020-12-09T09:05:50+01:00
Argent

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans la l'histoire mais à la fin, je ne pouvais plus lâcher mon bouquin.

L'univers est vraiment riche et parfois complexe mais j'ai réussi à pas trop me perdre.

Une très bonne lecture au final.

Afficher en entier
Or

Mais quel plaisir de lecture ! Comme je regrette d’avoir toujours pensé que ce classique de la SF qui date de 1965 serait un peu ardu. Certes, il ne vaut mieux pas commencer par ce roman pour découvrir la science-fiction. Mais quand on est un peu habitué à ce genre, il se lit vraiment très bien !

Tout commence lorsque le Duc des Atréïdes doit aller vivre sur Arrakis, une planète où l’eau manque terriblement mais qui produit l’épice convoitée par tout l’univers. Son fils, Paul, doit alors survivre sur cette planète hostile avec sa mère. Heureusement, leurs capacités spéciales leur permettent de trouver un rôle au sein du peuple guerrier de cette planète désertique. En parallèle, les ennemis politiques des Atréides complotent…

800 pages de pur plaisir, ou presque. En effet, je n’aime pas quand trop de d’éléments sont encore flous, mais on est sur un petit coup de cœur. Tout est orchestré de main de maître : la mythologie de l’univers, les complots politiques, les surprises scénaristiques diablement efficaces… ça manque peut-être d’un héros ou d’une héroïne à laquelle s’attacher, car malheureusement Paul devient rapidement un peu trop d’une froide perfection. J’aurais aimé que la narration soit plus proche de sa mère, Jessica, ou des autres personnages qui gravitent autour de ces deux-là – encore un peu plus que ce que la narration omnisciente faisait déjà.

A part ces petits détails, rien à dire. Les pages se tournaient à une vitesse folle, sans effort, sauf peut-être au début et un petit passage à vide aux deux-tiers. C’était agréable de prendre autant de plaisir à lire un ouvrage de qualité. Mine de rien, c’est assez rare qu’un roman soit à la fois addictif et d’une qualité littéraire qui ne choisit pas la facilité.

Je comprends totalement pourquoi Dune est un classique de la science-fiction. Maintenant, j’ai hâte de lire la suite et de voir le film de Lynch, en attentant la nouvelle adaptation…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Benoit-47 2020-11-02T00:34:02+01:00
Or

Une grande et fascinante saga. Le côté mystique et les relations psychologiques entre les personnages prennent davantage de place que le côté science-fiction qui sert plutôt de contexte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaurenaLJ 2020-10-31T18:51:51+01:00
Or

Ce roman est un voyage à lui tout seul, un voyage littéraire mais également intellectuel et philosophique. Il est si riche qu'il en devient frustrant, parce que l'on a conscience qu'on ne peut tout comprendre, mais on ne peut qu'être admiratif devant la mise en place d'un système aussi riche et aussi complexe! Il faut du temps pour appréhender Dune et ses personnages, mais c'est un pur bonheur.

Afficher en entier
Or

Tome 1 découvert par le biais de la LC de Septembre 2020. Mais quel plaisir à lire !!! Et quelle envie de dévorer la suite pour ma part !!

Un fantastique livre d'aventure, où se mêlent également politique, religion, sciences sociales, écologie... le tout enrobé de magie et... de sable ! Beaucoup de sable !

Comme souvent en SF et Fantasy le début de la lecture est un peu fastidieux : tous ces noms, peuples, lieux, créatures, technologies, ... un tout nouvel univers complexe créé par Frank Herbert où il faut tout apprendre de zéro. Et petit à petit on s'approprie ces planètes et leurs habitants, leurs us et coutumes, et on chemine à leurs côtés, et sans même s'en rendre compte, on est familier et addict !

Ce que j'ai particulièrement aimé au delà de l'histoire de Paul, c'est tout cet à côté qui nous donne à réfléchir sur notre propre mode de vie : la communauté, la conscience de notre environnement, les valeurs que partagent un groupe, etc...

Le rythme et le style d'écriture créent aussi une bonne dynamique !

Bref, moi je dis FONCEZ ! Et je m'en vais lire la suite de cette épopée !

Afficher en entier

Prix littéraire

  • Gagnant Prix Hugo 1966 Gagnant
    Prix Hugo 1966
    Meilleur roman

Date de sortie

Le Cycle de Dune, Tome 1 : Dune

  • France : 2012-11-22 (Français)

Activité récente

Pitouf l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-19T15:50:43+01:00
Liv-59 le place en liste or
2021-01-16T18:00:05+01:00
Thrawn l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-10T18:46:55+01:00

Titres alternatifs

  • Dune - Français
  • Dune - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1653
Commentaires 163
extraits 67
Evaluations 345
Note globale 8.48 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode