Livres
550 504
Membres
591 092

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Larissa Ione

Auteur

4 884 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Bibounine 2018-10-30T08:27:25+01:00

Biographie

Larissa Ione

née le 12 août 1982 en Oregon, c'est une auteure américaine de romance paranormale. Elle écrit aussi sous le pseudonyme Sydney Croft, qu'elle partage avec Stephanie Tyler.

Larissa Ione, vétéran de l’Air Force, a également exercé les professions de météorologiste, de médecin urgentiste et de dresseuse de chiens, souvent en même temps. Ce faisant, elle n’a jamais cessé d’écrire. Avec son époux garde-côte et son fils, c’est dans le Pacifique nord qu’elle se sent vraiment chez elle. Amoureuse des animaux, elle adopte tous ceux qu’elle trouve et a déjà eu l’occasion d’en secourir et d’en soigner de toutes sortes, des souriceaux aux bébés chouettes. Il n’est donc pas surprenant de rencontrer de nombreux animaux dans ses romans.

Elle est l'auteur de la série Vampire Nation, Les cavaliers de l'apocalypse ou encore Demonica

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
5 822 lecteurs
Or
7 773 lecteurs
Argent
3 988 lecteurs
Bronze
1 997 lecteurs
Lu aussi
2 325 lecteurs
Envies
6 572 lecteurs
En train de lire
243 lecteurs
Pas apprécié
181 lecteurs
PAL
5 439 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.2/10
Nombre d'évaluations : 5 428

0 Citations 2 448 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Larissa Ione

Sortie France/Français : 2020-03-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Aline-100 2021-03-24T09:35:43+01:00
Vampire Nation, Tome 1 : Riker

Les vampires du clan MoonBound sont en émoi : la guerre menace d'éclater entre eux et le clan ShadowSpawn, dont les guerriers sont plus nombreux et particulièrement féroces. En cause, l'enlèvement d'une vampire sage-femme par l'entreprise Daedalus, alors que celle-ci avait été "prêtée" à MoonBound par ShadowSpawn.

Afin d'éviter l'affrontement entre les deux clans, Riker, le meilleur guerrier de MoonBound, propose un plan : capturer la P.D.G. de Daedalus et la garder comme otage jusqu'à la libération de Neriya, la sage-femme.

Riker et Myne, deux vampires MoonBound, procèdent donc à l'enlèvement de Nicole Martin. Mais les choses ne se passent pas exactement comme prévu.

J'apprécie beaucoup les histoires de vampire classiques, telles que Dracula de Bram Stoker ou Carmilla de Joseph Sheridan le Fanu. Mais n'étant pas spécialement fan de bit-lit, cette branche de l'urban fantasy qui met en scène des vampires, mais mêle leurs aventures typiquement vampiriques avec des romances bien humaines, j'avoue avoir repoussé la lecture de ce roman de Larissa Ione.

Avec l'approche d'Halloween, je me suis lancée dans la lecture de quelques histoires mettant en scène des sorcières, vampires et autres fantômes, et n'ayant pas envie de me replonger dans des romans que je connais presque par coeur (j'ai lu Dracula une dizaine de fois au moins), je me suis enfin laissée tenter par cette histoire.

Et je dois dire qu'à l'issue de cette lecture, je suis quelque peu réconciliée avec le genre.

J'ai tout d'abord aimé l'originalité du point de vue adopté par l'auteure. Si, chez Ione, les vampires sont bien des prédateurs dangereux, ils sont également victimes de discrimination et sont traités comme une sous-race par les humains, qui possèdent des vampires esclaves auxquels ils coupent les crocs ou qui les utilisent pour réaliser des expériences en laboratoire permettant de soigner la plupart des maux humains, du cancer à la vieillesse, en passant par le diabète de type 1. Daedalus est d'ailleurs l'entreprise qui met au point ce genre de protocole de recherche et qui, pour cela, utilise des vampires qu'elle achète sur le marché légal ou capturés illégalement et vendus par des braconniers.

Un autre point intéressant est le lien que l'auteure fait avec la culture amérindienne (qu'elle connaît bien, étant elle-même une descendante des tribus autochtones). Les vampires de première génération sont ainsi tous liés aux tribus amérindiennes : ils en connaissent la langue, les traditions et coutumes. Et même si ce dernier point n'est pas totalement exploité par l'auteure, je ne désespère pas de le voir un peu plus développé dans le second tome, ce que laisse présager la fin de ce premier volume.

Par contre, le gros problème de cette lecture, c'est la traduction française.

Comme d'habitude, la nouvelle mode consistant à utiliser le futur pour le conditionnel présent (et inversement) est bien là : on la rencontre toutes les 5 pages environ ! Je ne vous parle même pas du "A ses paroles" employé en lieux et place de "A ces paroles".

Quand j'ai étudié pour décrocher mon master de traduction, j'avais des cours de français, ma langue maternelle. On nous y apprenait non seulement les (nombreuses) subtilités du français, mais aussi la capacité de chercher et de trouver les bons outils afin de contrôler une traduction et de veiller à ne pas faire de fautes de grammaire, de conjugaison ou d'orthographe.

Je ne sais pas si le niveaux des écoles de traduction/facultés de lettres a vraiment baissé ou si ce sont les traducteurs qui sont devenus fainéants, mais apparemment l'utilisation du Bescherelle et d'une bonne grammaire est devenue obsolète pour la génération qui a succédé à la mienne... Et les éditeurs n'ont, semble-t-il, pas de personnel disponible pour relire les épreuves remises par les traducteurs (ou ceux qui relissent sont aussi mauvais que les traducteurs, ce qui est encore pire).

Que les choses soient claires : je ne prétends pas être infaillible et il m'arrive à moi aussi de faire des fautes (volontaires ou involontaires : avec les claviers la faute de frappe est vite arrivée). Mais il y a une différence entre faire une faute d'orthographe sur Babelio et écrire des horreurs dans un document officiel ou professionnel. Et lorsqu'on est traducteur professionnel, la moindre des choses est d'arriver avec une production finale de qualité, sans faute

Sans ces nombreux problèmes, j'aurais certainement mis 5 étoiles à ce roman d'une originalité rare dans le monde de la bit-lit.

Afficher en entier
Vampire Nation, Tome 2 : Hunter

Ça se lit très vite et on ne voit pas les pages défiler grâce à un bon rythme dans l'action. J'ai beaucoup aimé ce tome, car même si on se doute un peu de qui va finir avec qui, on ne s'attend pas à tout ce déroulement d'action, ce n'est pas si prévisible et on se fait beaucoup surprendre sur la profondeur de l intrigue général par rapport à la place des vampires dans la société, leur origine, etc. Je reste quand même un peu sceptique sur les chaleurs, la pleine lune, l'impregnation et l'origine amérindienne qui sont des pures codes des loups garous. Mais bon...

Afficher en entier
Vampire Nation, Tome 2.5 : Lobo

Plutôt court mais très agréable à lire. A la fin du 2eme tome J'aurais pensé suivre Myne pour ce 3eme tome - j'espère qu'on le reverra - mais suivre Lobo était bien aussi. J'ai été surprise sur certaines révélations Spoiler(cliquez pour révéler)j'aurais pensé que l'espion aurait été Lucie donc une intrigue réussie pour moi. J'espère que la suite va se faire...

Afficher en entier
Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 1 : Guerre

Après mon coup de cœur pour Demonica, il fallait que je lise cette saga qui y était raccroché. Et franchement, c’était un bonheur de retrouver cet univers et de l’approfondir. Mais alors le couple principal… D’un cliché ! D’accord, je veux bien admettre que tous ces couples sont un peu cliché mais alors Guerre et Cara c’était too much.

Ce n’était pas un désastre, ça m’a suffi à avoir envie de lire la suite mais en fermant le premier tome j’ai espéré mieux comme couple pour le suivant. Cependant ce n’était pas une lecture fastidieuse et je l’ai tout de même lu relativement vite.

Afficher en entier
Demonica, Tome 1 : Plaisir déchaîné

Demonica et moi… une lonnngue histoire.

Deminica, c’est la première série Bit-lit dont j’ai entendu parler et je dois avouer que je devais être en fin de collège. J’avais trouvé cette saga aux couvertures hautes en couleurs sur Booknode. Je m’estimais trop jeune pour lire ce genre de chose. Le temps est passé, puis même avec l’âge de lire du Bit-lit, j’avais peur d’avoir sacralisé cette série et d’être déçue. Puis arrive l’été 2020… Un manque de lecture, sur un coup de tête je regarde si mon réseau de bibliothèque l’a en rayon… MIRACLE. J’ai emprunté les trois premiers tomes d’un coup.

Celui-ci était celui que j’avais peur de ne pas apprécier… Quelle surprise ! J’ai beaucoup aimé ce premier couple ! Tayla est beaucoup plus sympathique que ce que je pensais, beaucoup plus attachante et touchante. Très appréciable et d’un tempérament fort assez agréable avec son lot de surprise. Eidolon est plus charismatique que ce à quoi je m’attendais.

L’univers est vraiment cool, le principe de l’hôpital des démons j’ai très bien accroché ! Les scènes de sexe… Eh bien c’est du Bit-lit ! Avec le recul je suis contente de l’avoir lu dans la vingtaine avec un certain recul sur ce genre de lecture, qui permet de se rendre compte que ce qu’on lit dans ce genre de roman n’est pas du tout le reflet de la réalité.

C’était une lecture vraiment sympa, et qui m’a encouragé à lire la suite !

Afficher en entier
Demonica, Tome 1 : Plaisir déchaîné

Dans la meme ligne que la confrerie de la dague noire. Jaibien aimerdecouvrirun univers de demon

Afficher en entier
Demonica, Tome 3 : Passion déchaînée

j’avais vraiment hâte de plonger dans ce tome, car Wraith et un personnage avec un sacré caractère et un lourd passé, et je me demandait bien ce que l’avenir lui réservait. J’ai adoré voir son évolution, il m’a énervée, frustré, touché, émue. J’ai tellement aimé le voir avancer ! Et puis, il y a Serena, ce petit bout de femme qui m’a fait sourire avec son grand cœur, mais surtout sa force intérieur ! L’intrigue et vraiment palpitante et on en viens a totalement d’où tous dénouement final ! Je suis tombé sous le charme !

Afficher en entier
Demonica, Tome 1 : Plaisir déchaîné

Tayla ne m'a pas convaincu alors du tout du tout. Trop mièvre,fausse rebelle qui ne sait pas aligner les évidences,qui croit avoir le monopole de la douleur. Madame je souffre,je ne veux pas souffrir,je ne ressens pas de souffrance,je suis immunisée. Pétasse,choisis. Personnage bourré de contradictions contradictoires :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BOISSINOT 2021-05-08T11:03:39+02:00
Demonica : Dining With Angels

c'est bien tous sa mais a quand la sortie en français des livres hors series car sa me manque beaucoup .

Afficher en entier
Vampire Nation, Tome 1 : Riker

Une très belle histoire qui change un peu des histoires traditionnelles avec des vampires.

Il ne s'agit pas que d'une histoire d'amour à l'eau de rose, il y a une histoire en fond qui est intéressante.

Je l'ai dévoré en à peine deux jours !

Afficher en entier

On parle de Larissa Ione ici :

[Challenge] Urban Fantasy et Bit-lit
2016-10-01T11:21:48+02:00

Dédicaces de Larissa Ione
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Milady : 33 livres

Bragelonne : 7 livres

Grand Central Publishing : 5 livres

Forever : 4 livres

Pocket Books : 3 livres

Evil Eye Concepts : 3 livres

Forever Yours : 1 livre

Piatkus : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array