Livres
559 112
Membres
607 690

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Marie-Aude Murail

Auteur

4 412 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par lapetitesouris 2012-05-01T11:41:02+02:00

Biographie

Qui n'a pas entendu parler de Nils Hazard, l'étruscologue-détective? Ou d'Emilien, héros du quotidien dont on sait à peu près tout depuis "Baby-Sitter Blues"? Ainsi, Marie-Aude Murail explore différentes veines, qu'elles soient politiques, réalistes ou fantastiques, avec pour devise : ne jamais se répéter, ne jamais être là où on l'attend. Elle nous a étonnés avec un roman qui a enthousiasmé adolescents et adultes et remporté plusieurs prix : "Oh, boy!", publié en 2000, inclassable et déjà classique. Marie-Aude Murail est née au Havre (Seine-Maritime) en 1954. Elle vit aujourd'hui à Orléans avec son mari et ses trois enfants. Après de longues études de Lettres à la Sorbonne, elle se consacre désormais à ses livres... et à sa famille! Elle a reçu en 2004, l'insigne de chevalier de la Légion d'Honneur pour services rendus à la littérature.

Elle s'est, dernièrement, farouchement mobilisée pour la défense des enfants de réfugiés sans papiers, avec succès dans le cas de sa protégée Astrid-Mira.

de l'école des loisirs.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 583 lecteurs
Or
2 677 lecteurs
Argent
2 055 lecteurs
Bronze
1 532 lecteurs
Lu aussi
2 834 lecteurs
Envies
2 020 lecteurs
En train de lire
88 lecteurs
Pas apprécié
199 lecteurs
PAL
877 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.89/10
Nombre d'évaluations : 2 744

5 Citations 1 553 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Marie-Aude Murail

Sortie France/Français : 2021-02-03

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Isallya 2021-06-22T13:46:49+02:00
Oh, boy !

C’est toujours un plaisir de découvrir un nouveau livre de Marie-Aude Murail : on est quasiment assuré de ne pas être déçu. Dans Oh boy !, et comme à son habitude, l’autrice aborde des sujets aussi sensibles que variés avec la justesse qui la caractérise et la touche de légèreté indispensable pour passer un bon moment malgré tout. Les personnages sont tous aussi réussis. Même si Siméon, l’aîné de notre fratrie d’orphelins, semble davantage mis au premier plan que ses sœurs, Venise et Morgane n’en sont pas moins très attachantes elles aussi – sans parler de Bart, leur demi-frère, même si lui est peut-être aussi un peu caricatural. Tous les ingrédients sont donc réunis pour nous faire passer un excellent moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Clarymoon 2021-06-26T11:42:05+02:00
Oh, boy !

J'ai trouvé que ce roman jeunesse était à la fois touchant et amusant.

Il aborde intelligemment des sujets sérieux tels que le suicide d'un parent, l'abandon parental, l'homosexualité, le rejet social, la violence conjugale, la maladie, la bataille juridique pour obtenir la garde d'enfants et la famille.

Les personnages sont vraiment attachants. Tout d'abord les 3 petits orphelins qui recherchent une famille prête à les accueillir tous les trois et ensuite Bart, dans sa façon d'être, ses réactions, ses actes, ses expressions "Oh, boy !" et "Hypersex" et son évolution.

Afficher en entier
Miss Charity, Tome 1 : L'Enfance de l'art

L'histoire est très bien présentée et les illustrations superbes ! Bravo !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Louison200 2021-07-01T14:22:38+02:00
Angie

J'ai énormément aimé ce livre. Je ne pouvais plus m'en passer et dès que je l'ai terminer je l'ai passé a une amie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Biku 2021-07-02T01:35:18+02:00
3000 façons de dire je t'aime

N'étant pas passionné de théâtre, j'ai eu un peu de mal à accrocher. Cependant, l'écriture est fluide et les personnages attachants, ce qui a rendu la lecture agréable.

L'intrigue reste tout de même un peu plate et cul-cul.

À recommander aux préados/ados

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilipuces 2021-07-02T20:48:46+02:00
Oh, boy !

J'ai été tout simplement conquise par cette lecture.

L'écriture est fluide, simple et pleine d'émotion. Les personnages sont attachants, affectueux. Dès les premières lignes on a envie de suivre leurs aventures.

Des sujets bouleversants sont abordés mais la plume de l'autrice est légère, délicate, empreinte d'humour. La vision des enfants est différente de celle des adultes. Tous ne se cachent pas derrière une carapace notamment professionnelle, ce qui fait de cette lecture une pure merveille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Book2021 2021-07-06T14:14:48+02:00
Commentaire ajouté par Underworld 2021-07-07T20:35:06+02:00
Oh, boy !

C’est dans le cadre des lectures communes que j’ai découvert "Oh, boy !". Il s’agit du premier livre que je lis de cet auteur. Et j’ai adoré…

Une très belle découverte étiquetée "jeunesse" dont il ne faut à aucun prix se priver.

J’ai pris énormément de plaisir à lire ce livre, c’est un coup de cœur.

La couverture m’a semblé un peu "trash". C’est clair, elle ne passe pas inaperçue. Elle représente une brochette de Barbies entièrement nues assises sur un rebord d’une baignoire. Ma première réaction était de me demander ce qui avait bien pu motiver ce choix de l’auteur. Spoiler(cliquez pour révéler)L'allusion aux poupées nymphomanes de la petite Venise est évidente et plutôt bien pensée. Ou est-ce simplement pour signaler que l’auteur aborde assez crûment des sujets sérieux et que ce livre n’est donc pas à mettre dans les mains des plus jeunes ? Je me demande toutefois si ce type de couverture ne limite pas le nombre de lecteurs adolescents. Est-ce qu’un garçon choisirait volontairement un tel livre ? (en dehors bien entendu des lectures imposées dans le programme scolaire).

Le titre de ce livre "Oh, boy !" m’a également intriguée… Lisez ce livre et vous en comprendrez la signification ;-)

J’ai aimé la citation Romain Gary reprise en début de livre : “L’humour est une déclaration de dignité, une affirmation de la supériorité de l'homme sur ce qui lui arrive”. Le ton est donné…

"Oh, boy !" c’est l’histoire de trois jeunes enfants devenus orphelins du jour au lendemain suite au suicide de leur mère. Un an plus tôt, leur père a quitté le foyer conjugal et n’a plus jamais donné signe de vie. Leur mère, souffrant de dépression, s’est donné la mort. Même la fin tragique de leur mère m’a fait sourire : Spoiler(cliquez pour révéler)sa tentative de suicide en ingurgitant du produit vaisselle et sa chute mortelle dans les escaliers après être sortie de l’appartement pour appeler à l’aide alors qu’elle souffrait d’horribles douleurs à l’estomac.

La fratrie Morlevent se compose de :

– Siméon, un jeune garçon surdoué âgé de 14 ans. Il est en terminale et prépare son BAC. Il est maigrichon et porte des lunettes.

– Morgane, une petite fille de 8 ans, vive et intelligente, en CM1 (elle est première de classe).

Côté physique, la nature ne l’a pas gâtée : un nez en trompette chevauché par des lunettes cerclées de rouge et des oreilles extrêmement décollées, soigneusement mises en valeur par un serre-tête.

– Venise, la cadette, une adorable petite fillette de 5 ans.

Elle est belle à croquer : blonde aux yeux pervenche.

Tous trois font le "jurement" de toujours rester ensemble : “Les Morlevent ou la mort”. Un petit clin d’œil à la devise des Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas : "Un pour tous et tous pour un". Siméon, Morgane & Venise veulent échapper à tout prix au placement dans une famille d’accueil et à l’éclatement de leur fratrie.

Ils se découvrent pour seule et unique famille un frère et une soeur beaucoup plus âgés qu’eux, issus du premier mariage de leur père :

– Josiane Morlevent (demi-sœur – adoptée à 5 ans par leur père), âgée de 37 ans, ophtalmologue, mariée depuis trois ans

– Barthélémy (Bart) Morlevent, âgé de 26 ans, travaillant chez un antiquaire

Leur seule chance de rester ensemble c’est que leur tutelle soit confiée à l’un d’eux.

Mais la partie est loin d’être gagnée, que du contraire…

Josiane a tout pour faire balancer la décision de la tutelle en sa faveur. Elle est mariée, a une vie stable, une belle situation, de bons revenus, une résidence dans les beaux quartiers. Le seul problème… Elle a craqué pour Venise, la si mignonne petite boucle d’or ! Mais elle ne veut ni de Siméon, ni de Morgane. Elle n'a jamais réussi à tomber enceinte et désespère d'avoir un jour un enfant.

Bart, le frère de sang des trois enfants, est égoïste, immature, insouciant et… fainéant... Il se laisse purement et simplement porter par la vie.

Extrait :

— Vous ne croyez pas que vous feriez mieux de vous chercher du travail ? lui suggéra Aimée, un jour où le représentant en lingerie était de tournée.

— Le problème, quand on cherche, c’est qu’on risque de trouver, remarqua Barthélémy.

— Vous ne voulez vraiment rien faire dans la vie ? s’inquiéta la voisine.

— Pas vraiment rien, concéda Bart. Juste pas grand-chose. Testeur de jeux vidéo, par exemple.

Il réfléchit et ajouta prudemment :

— À mi-temps.

Son homosexualité le rend victime de nombreux préjugés qui poussent l’assistante sociale et la juge des tutelles à douter de son aptitude à servir de modèle à des enfants.

J’ai adoré les passages relatifs à l’instauration de la "mise à l’essai" de la tutelle. Ils sont pleins de saveur et cocasses ! Spoiler(cliquez pour révéler)La juge Laurence a décidé dans un premier temps d'attribuer la garde à Bart et de premières périodes "d'essai" sont mises en place où les trois enfants passent un après-midi puis un week-end chez Bart.

C’est avec énormément de tact et de sensibilité que l’auteur aborde sans tabou et très simplement des thèmes très lourds tels que : l’homosexualité, l’homophobie, la maladie grave chez un enfant et son hospitalisation, l'éclatement de la cellule familiale, l’abandon parental, le placement d’enfants, les violences conjugales, le suicide d’un parent, la mort, le deuil, la stérilité, la mise au banc des enfants surdoués...

L'auteur n'édulcore jamais la situation, elle décrit les choses telles qu’elles sont. Mais malgré cela, le récit ne choque pas, bien au contraire. Pour notre plus grand plaisir, l’auteur manie avec dextérité l'humour, léger voire décapant, pour alléger les situations les plus dramatiques.

C’est avec une étonnante facilité que l’on se laisse transporter dans ce récit. Comment d’ailleurs ne pas succomber au charme des Morlevent ? Les personnages sont attachants et hauts en couleur.

Les enfants Morlevent n'ont vraiment pas été épargnés par la vie. Mais ils n'ont pas l'intention de se laisser abattre par les épreuves. Ils font preuve de pugnacité et d'une solidarité fraternelle à toute épreuve. Mais rien ne leur sera épargné… Il faut encore que le sort s’acharne sur Siméon... Comme si les enfants n’en avaient pas déjà suffisamment bavé !!!

En cours de rédaction, l’auteur a peut-être éprouvé un sursaut de remord…

Spoiler(cliquez pour révéler)Le chapitre treize a été omis :

Spoiler(cliquez pour révéler)"Chapitre 13 qui n'existe pas pour ne pas porter la poisse aux Morlevent"

Barthélémy est un personnage qui m’a énormément émue de par son caractère et son évolution. Il est très drôle et caustique. J’ai adoré sa répartie et son franc-parler mais je regrette un peu son côté trop caricatural. Sa vie se voit totalement chamboulée avec l’arrivée de Siméon, de Morgane et de Venise. Spoiler(cliquez pour révéler)Au contact de son frère Siméon, atteint de leucémie, Bart apprend à baisser les armes et délaisse la désinvolture qui lui permettait d’occulter le vide et de refouler les blessures de son enfance. C’est main dans la main que Siméon et Bart lutteront contre la leucémie. Ce combat sera bénéfique à tous deux : il entraîne la guérison de Siméon et la reconstruction de Bart. Et Bart, le grand frère, se retrouve finalement adulte, au sein d’une fratrie réconciliée qui lui a communiqué le désir de se construire la vie qu’il décide de mener.

N’oublions pas l’adorable Venise. Elle est magnifique avec ses remarques à la fois naïves et lucides. Elle apporte un vent de fraîcheur et de légèreté au récit.

Premier extrait :

— Tiens, la débile, ta Barbie, dit Bart en balançant la poupée à Venise.

— Merci, dit la petite en l’attrapant au vol. Elle va faire l’amour avec l’autre qui est toute seule.

— Oh, boy ! s’exclama Barthélémy qui remarqua alors que les demoiselles Barbie étaient accouplées. Vous gênez pas, les filles !

— J’ai pas de Ken, se justifia Venise.

— Qu’est-ce que tu penses de ta sœur ? demanda Siméon à Bart.

Le garçon eut son charmant sourire à fossettes. Il raffolait de Venise.

— Elle est cool, dit-il.

— Je te parle de ta sœur Josiane, précisa Siméon.

— Pas cool, rectifia Bart.

- - - - - - - -

Second extrait :

— Ça serait bien, dit-elle à Bart, si tu me ferais un cadeau.

— Tiens ! Et pourquoi je t’en ferais un ?

— Parce que tu m’aimes, fit la petite avec son sourire tendre et hardi.

— C’est bien des raisonnements de fille, ça, répliqua Bart, dédaigneux. Et tu veux quoi, comme cadeau ?

— Un Ken.

— Eh, mais arrête ! Je t’en ai déjà acheté un.

— Oui, mais il est tout malheureux, le plaignit Venise. Il n’a pas de mari.

Bart, interloqué, ne put même pas pousser son exclamation favorite.

— Tu sais lequel je veux de Ken ? reprit Venise, l’air extasié. C’est le Prince Charmant.

Bart regarda sa sœur avec attention et finit par admettre :

— Dans le fond, c’est aussi ce que je veux.

— Mais il faut qu’il aime les enfants, lui conseilla Morgane, car elle gardait en mémoire le désastreux Léo.

— Je vais faire une petite annonce : "Cherche Prince Charmant aimant les petites filles embêtantes", dit Bart.

- - - - - - - -

Cette histoire poignante mêle à la fois des scènes de comédie désopilantes et des passages très émouvants. D’une page à l’autre l’auteur réussit à passer du rire aux larmes en une fraction de seconde. Entre tristesse et humour, c’est un condensé d’émotions. "Oh, boy !" m’a littéralement emportée dans un tsunami d’émotions intenses.

Tous les protagonistes de ce récit ressortiront enrichis de leurs expériences en apprenant les uns des autres pour devenir plus forts et plus soudés que jamais.

Une fois la dernière page tournée, j’ai ressenti un souffle d’espoir et d’amour vibrer…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Life_IsAJoke 2021-07-12T21:31:37+02:00
Sauveur et fils, Tome 1

Je tiens à dire que cela faisait un moment que je voyais ce livre un peu partout cependant, la couverture ne m’a jamais attiré, j’étais même un peu dubitative. J’avais peur que ça soit une histoire complètement cul-cul, si on veut.

Au final, ma lecture a vraiment été un pur moment de bonheur ! Les sujets qui y sont développés sont très intéressant, on y parle de l’importance des maladies psychiques (comme la dépression, la schizophrénie…), de transidentité et de racisme. Ces thèmes sont à la fois évoqués de manière « mature » avec la vision du psychologue mais également de manière plus enfantine avec Lazarre.

C’est une histoire vraiment douce et mignonne, un peu feelgood je dirais. Les personnages sont extrêmement touchants et souvent bienveillants, c’est réellement un pur bonheur.

Un aspect qui m’a beaucoup plus et que j’aimerais voir dans les prochains tomes, c’est la culture des îles, notamment les quimbois. C’est quelque chose dont j’avais vaguement entendu parler et que je n’avais jamais rencontré au fil de mes lectures donc j’ai trouvé ça plutôt intéressant.

Ce n’est pas un coup de coeur mais, on y est presque ! Je lirais la suite à 200%, ça c’est sûr !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mama_2 2021-07-18T15:36:38+02:00
Sauveur & fils, Tome 3

Une fois de plus Marie-Aude Murail nous transporte dans le quotidien de Sauveur et ses patients avec beaucoup d'humour et d'émotions.

Afficher en entier

Dédicaces de Marie-Aude Murail
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

L'Ecole des loisirs : 61 livres

Bayard Jeunesse : 42 livres

Pocket jeunesse : 9 livres

Bayard : 4 livres

Favre : 2 livres

Gallimard Jeunesse : 2 livres

Pocket : 2 livres

Bayard Presse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array