Livres
443 161
Membres
378 239

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Marie Pavlenko

2 372 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Biographie

Marie Pavlenko est tombée dans la Fantasy à l’âge de dix ans et ne s’en est jamais remise. Après des études de lettres, elle devient journaliste. Douze ans de bons et loyaux services plus tard, elle revient à ses premières amours et décide d’écrire des histoires.

Elle est aujourd’hui scénariste et publie son premier roman, Yselda, sous le signe de la magie et du mystère.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.38/10
Nombre d'évaluations : 690

0 Citations 738 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Marie Pavlenko

Sortie France/Français : 2019-01-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Anaaklusmos_ 2018-12-23T13:50:47+01:00
Un si petit oiseau

Un si petit oiseau est un roman bouleversant sur le reconstruction de soi, en effet comment vivre à 20 ans avec un bras en moins ? Comment surmonter les tâches quotidiennes avec cette difficultés ? Dans cette histoire Marie Pavlenko a su poser les bonnes questions, et nous offre tout ce qu’on peut attendre d’un roman dans ce genre.

La première scène du livre est absolument à couper le souffle, ça m’a personnellement glacé le sang et m’a encore plus rendue accro au roman pour la suite. Je me suis accrochées aux pages comme si je vivais les peines, les peurs, les rires, et les prises de consciences de Abigail.

En effet Un si petit oiseau ce n’est pas que des larmes, c’est aussi beaucoup de rires. Et c’est cette particularité qui fait que ce roman est unique, l’autrice réussit à nous faire pleurer mais aussi à rire avec des personnages tous géniaux à leur manière. Certains sont totalement décalés, d’autres plus sérieux, et ce mélange donne un entourage à Abigail absolument déjanté mais très solide.

En bref, c’est un roman à mettre entre toutes les mains, une lumière sur la vie et les choses importantes. Marie Palvenko n’aide pas seulement Abigail à se relever, mais nous aide aussi à voir plus clairement sur l’importance de ce qui nous entourne, et fermer les yeux sur des futilités de notre quotidien qu’on pense importantes.

Une lecture touchante, des personnages uniques, une leçon de vie à part entière. Vous en ressortirez changé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2018-12-24T08:31:44+01:00
Je suis ton soleil

J'ai découvert ce livre sur une chaîne Booktube et je l'ai surtout emprunté par curiosité car ce n'est pas du tout mon genre de romans à la base. Je ne m'attendais pas à l'aimer autant !

Ce roman est d'une justesse ultime ! J'ai beaucoup de mal avec les romans contemporains car je les trouve parfois un peu clichés. Mais celui-ci est vraiment d'un réalisme fou ! On a l'orientation sexuelle, l'amour et le bac. Tout ça, l'auteure nous en parle avec finesse et légèreté et c'est un vrai plaisir.

Je suis ton soleil porte bien son nom car il rayonne. Comme son héroïne : Deborah est vraiment ultra attachante, doté d'une forte personnalité et drôle. On la voit évoluer au contact des autres personnages comme ses parents ou ses amis que j'ai aussi beaucoup aimé.

Le style de Marie Pavlenko est frais et estival à l'image de son roman. Elle a vraiment beaucoup d'humour !

Bref, ce roman est très agréable à lire et je vous le recommande !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sechat 2019-01-06T10:54:36+01:00
Marjane, Tome 1 : La crypte

J'ai été agréablement surprise par ce premier tome. L'univers des vampires est révisité de façon originale, notamment grâce aux autres créatures qui peuplent le Paris de Marie Pavlenko.

L'écriture est fluide, les chapitres s'enchaînent facilement et on ne voit pas le temps passer en compagnie des personnages. C'est un bon roman fantastique que je recommande sans souci !

Afficher en entier
Le Livre de Saskia, Tome 3 : Enkidare

Ce tome clôt très bien la trilogie, et j'ai beaucoup aimé le fait Spoiler(cliquez pour révéler)qu'ils ne soient pas Faucheurs ou Gardiens, mais Enkidars ! Très bonne série, j'ai pris beaucoup de plaisir à la lire, même si parfois Saskia est un peu nouille ;-)

Afficher en entier
Le Livre de Saskia, Tome 2 : L'Épreuve

Dans la première partie, Saskia doit se soumettre à l’autorité faucheuse et subit les évènements. Mais lorsqu’elle reprend la main, c’est un festival !! Les épreuves, la distance de Tod, Ksenia, la véritable intention du Chef du Clan, Domitille et Antoine… On va de catastrophe en catastrophe, mais quel suspense !! J’avoue ne pas avoir vu venir la raison de la distance de Tod…quelle révélation en fin de tome ! Je commence à me faire mon idée du « troisième Enkidar »… Vivement la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tichousmile 2019-01-12T14:45:21+01:00
Un si petit oiseau

Le livre commence par un choc : cet accident qui nous prend aux tripes, et qui arrive sans crier gare. Pour l’héroïne, Abi, il cause la perte d'un bras, qui va tout changer. Abi va apprendre à vivre sans, à faire face au regard des gens. Elle rejette ses amis d'avant qui la regarde avec pitié, dégoût, qui ne l'a comprenne pas. Ce roman c'est celui d'un combat, le combat d'Abi qui va tout faire pour ne pas sombrer, pour accepter de vivre avec un membre en moins, et pour réussir à vivre avec, ou sans.

Un si petit oiseau c'est donc Abigail, cet oiseau qui tente de prendre son envol, mais aussi une ribambelle de personnages qui vont l'aider. Sa mère qui se sent coupable d'avoir été dans la voiture avec elle qui la couve comme une mère oiseau, son père qui prend cet accident avec humour et recul pour ne pas sombrer, sa petite sœur qui jalouse l'attention portée à Abi à son détriment depuis l'accident, sa tante complétement loufoque qui s'est donné pour mission de sortir avec un handicapé pour lui montrer qu'on peut avoir toujours autant de sex appeal avec un bras en moins, Aurèle, un ami d'enfance qui traine de plus en plus avec elle, lui montre les oiseaux lors de longues journées dans le parc. Heureusement qu'ils sont là car Abi doute, ne veut plus rien faire de sa vie.

Oui il y a des larmes, mais aussi des éclats de rire. Car ce livre est poignant mais pas larmoyant. C'est la vie, l'adolescence, il y a des coups durs, des batailles, des handicaps, mais il montre que la vie est belle et qu'avec un peu d'amour et de courage, on peut s'en sortir. Il faut apprécier chaque seconde donnée.

Malgré les grandes qualités indéniables de ce roman, je n'ai pas retrouvé le même humour et la même gouaille que dans Je suis ton soleil. On est dans une histoire plus lancinante, qui glisse comme une vague avec douceur, et certaines longueurs. La vague a fini par m'emporter mais après une centaine de pages. Le début m'a laissé sans surprise, dans une espèce de nostalgie lente. Aussi, je n'ai pas compris le changement de point de vue entre l'omniscience et les pensées du journal d'Abi à chaque chapitre, je trouve qu'il n'y a pas d’intérêt à ce changement. Une petite déception au début qui s'est peu à peu effacée face à la résurgence d'Abi qui se fait avec beaucoup d'humour.

Mais c'est un beau roman tout de même, on ne peut qu'être touché et bouleversé par cette histoire de nouveau départ, de handicap abordé d'un nouveau point de vue. Et la fin est absolument réussie !

Un très beau texte !

Afficher en entier
Le Livre de Saskia, Tome 1 : Le Réveil

UN COUP DE COEUR...

Bonne histoire même des fois on se perd un peu avec les terme Endikar !!!

D'où l'astuce de regarder le lexique à la fin du tome 3....

Vraiment à lire !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2019-01-13T18:21:01+01:00
Un si petit oiseau

"Un si petit oiseau ", c'est l'histoire d'Abi, une jeune fille qui devient, à cause d'un malheureux accident, handicapée à vie. Son bras a été coupé et elle va devoir vivre avec un moignon pour le restant de ses jours.

Le début est très violent, le roman commence directement par cet accident affreux qui sera le point de départ de toute cette histoire.

Après l'accident, l'hôpital et les séances de rééducation, Abi doit revenir à une vie normale. Mais comment le peut-elle quand elle ne peut même pas s'habiller toute seule ? Ni lacer ses chaussures ? Ni se rattraper quand elle tombe la tête la première par terre ?

Sa vie est maintenant destinée à vivre au dépens de quelqu'un d'autre et de toujours devoir faire face aux jugements et aux regards insistants. En plus de tout cela, avant l'accident, Abi avait des plans pour le futur. Elle voulait réussir la prépa et devenir une vétérinaire.

Plus rien ne l'attend dorénavant.

Abi porte sur ses épaules un fardeau incroyablement lourd à porter. Mais heureusement, elle n'a pas seule dans cette aventure.

Il y a sa mère, qui chaque jour se sent coupable de voir sa fille se cacher pour devenir terne et lasse. Mais qui continue de croire à l'espoir, qui continue de se lever tous les matins afin de rendre la vie de sa fille un peu plus facile.

Il y a son père, qui fait des blagues bizarres et gênantes afin de détendre l'ambiance. Sa fille a vécu une expérience traumatisante, il n'a rien pu faire à ce moment et il ne peut rien faire aujourd'hui non plus. Mais il doit continuer à l'aider, à l'aimer, à croire en elle et à essayer de ne pas pleurer chaque seconde, priant pour que ce soit lui au lieu d'elle.

Il y a sa petite sœur, qui est aussi une victime dans l'histoire. Certes, elle n'a rien physiquement, mais est elle sur la touche. Un dommage collatéral. Ils ont dû déménager, elle doit traverser la ville pour aller à l'école et rester avec ses amis. En plus, ses parents ne font que s'occuper d'Abi : Abi par-ci, Abi par-là...

Millie ne désire qu'une seule chose : être une jeune file de 15 normale.

Mais quand elle regarde sa sœur lutter chaque jour afin d'accomplir un nouveau geste du quotidien, elle se dit que peut-être elle devrait arrêter d'être en colère.

Il y a sa tante, qui est la personne la plus incroyable de cette histoire.

Coline est là et sera là pour sa nièce, no matters what.

Mais elle sait également remettre les choses à sa place. Oui, Abi est handicapée. Oui, sa vie est difficile. Oui, elle ne sera jamais plus la même. Mais le passé est le passé et il sert à rien de le ressasser. Il faut se donner des objectifs pour le futur. Et vivre le présent.

Plusieurs fois dans le roman, Coline n'hésite pas à recadrer Abi et a lui dire les choses telles qu'elles sont, même si ça doit être dit un peu méchamment. Mais c'est ce que va permettre à sa nièce de se remettre sur le bon chemin.

Et enfin, il y a Aurèle. Ce jeune garçon est une comète destinée à rencontre le chemin d'Abi. Les deux se connaissent depuis le primaire, mais ils ce sont perdus de vue depuis.

Aurèle doit gérer ses propres problèmes, mais il reste optimiste et profite de la vie autant qu'il peut. Fervent admirateur des oiseaux, de la faune et de la flore, il va tout tenter afin d'ouvrir à nouveau les yeux d'Abigail sur le monde.

La relation Abi/Aurèle est très touchante car elle est réelle. Il n'y a pas de malentendu entre eux. Ils se parlent, ils sont honnêtes l'un envers l'autre et surtout, ils savent rire et s'amuser lorsqu'ils sont ensemble.

C'est surtout grâce à Aurèle qu'Abi va décider d'avancer et de surpasser son handicap.

Cette histoire est merveilleuse, touchante et magnifique. Tous les personnages ont une connexion et ils s'entraident les uns les autres. Bien sûr, parfois, il y a des disputes et des colères, mais cela finira toujours par une réconciliation. Parce qu'ils sont une grande famille et que les membres d'une famille sont là pour nous soutenir dans les moments difficiles et nous remettre droit dans nos bottes quand nous en avons le plus besoin.

Je recommande ce livre, qui nous apprend à voir plus loin que les problèmes et à nous envoler avec nos propres ailes.

Afficher en entier
Le Livre de Saskia, Tome 1 : Le Réveil

Toujours ravi de lire les livres de Marie Pavlenko dont ce tome qui a été un vrai coup de cœur !! Avec des personnages très attachants et tous simplement superbe !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Saturna 2019-01-15T23:24:05+01:00
Un si petit oiseau

J'ai pas mal vu passer ce roman sur les réseaux sociaux. C'est ce qui m'a convaincue de le lire car de base cette couverture verte pétante et le résumé ne me disaient trop rien. J'avais peur d'un truc trop larmoyant qui cherche à faire pleurer dans les chaumières...comme j'avais tord !!!

"Un si petit oiseau" est un ouvrage délicat et émouvant, certes, mais c'est aussi une oeuvre gorgée d'humour et de légèreté. Dès le début nous sommes plongés dans l'intrigue avec cet accident violent que nous dépeint avec un réalisme saisissant Marie Pavlenko. Puis nous faisons un bon dans le temps pour retrouver Abi à la sortie de l'hôpital. J'ai apprécié le fait que l'auteure fasse l'impasse sur les mois de rééducation. C'est peut être-là que ça aurait pu devenir larmoyant. Alors que grâce à cette élipse, on retrouve la jeune femme dans son quotidien, prête (ou pas) à démarrer sa nouvelle vie. L'histoire du roman n'est pas compliquée en soit ni très originale. Une jeune adulte doit se reconstruire après un drame, réapprendre à aimer la vie et ce avec l'aide d'un charmant garçon. Déjà vu. Cependant, la plume de Marie Pavlenko est si belle, si juste. La retranscription des émotions est si parfaite, l'alternance entre scènes poignantes et moments drôles tellement réussie que ce livre en devient exceptionnel.

Les personnages sont également très bons. Impossible de ne pas s'attacher à Abi. Toutes ses réactions sont logiques et normales même si, comme sa sœur, j'ai eu envie de la secouer parfois. Aurèle est adorable. Pas franchement mon genre mais je reconnais qu'il assure avec Abi. Leur relation est naturelle. Elle ne dégouline pas de ce romantisme guimauve qui m'horripile souvent dans les romans YA. La famille de la jeune fille n'a pas non plus été oubliée et ça c'est vraiment quelque chose que j'apprécie. Que Marie Pavlenko accorde un peu de temps aux sentiments des parents, de Millie et de Coline (qui m'a beaucoup fait rire), c'est vraiment un très gros point positif pour moi.

Je n'ai pas toujours été sensible aux nombreuses descriptions d'oiseaux, n'étant pas vraiment passionnée par l'ornothologie mais je trouve que c'est un joli parallèle avec le personnage d'Abi. Comme elle, les oiseaux sont fragiles en apparence mais ils sont surtout magnifiques. Ils possèdent une liberté que l'héroïne, petit à petit, doit se réapproprier.

"Un si petit oiseau" est donc un très gros coup de coeur. Il m'a même donné envie de lire d'autres livres de cet auteure que je ne connaissais que de nom.

Afficher en entier

On parle de Marie Pavlenko ici :

Dédicaces de Marie Pavlenko
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Scrineo Editions : 3 livres

Pocket jeunesse : 3 livres

Flammarion jeunesse : 1 livre

Flammarion : 1 livre

Pocket : 1 livre

Le Pré aux Clercs : 1 livre

Gallimard : 1 livre

Jean-Claude Gawsewitch : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode