Livres
558 797
Membres
607 225

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Alfred De Musset

Auteur

France Né(e) le 1810-12-11
France 1857-05-02 ( 46 ans )
3 922 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

Né à Paris en décembre 1810, Alfred de Musset entre au Lycée Henri IV à neuf ans, et vit une adolescence de dandy dissipé. Il obtient le premier prix de dissertation française au concours général et se passionne pour le théâtre (1827). Reçu au baccalauréat (1828) il fréquente le cénacle chez Victor Hugo et chez Nodier. Précoce et brillant, il publie à l’âge de dix-neuf ans Contes d’Espagne et d’Italie, son premier recueil poétique, et remporte un succès immédiat. Blessé par l’échec retentissant de sa pièce La Nuit Vénitienne (1830), il prend ses distances avec la scène. Il perd son père en 1832, victime de l’épidémie de choléra et en 1833, entame une liaison amoureuse avec Georges Sand. Il part la même année pour l’Italie. Sa liaison tumultueuse avec Georges Sand s’envenime en raison de l’aventure de celle-ci avec M. Pagello, le docteur qui soigne Musset à Venise. Il met fin à leur liaison, blessé par cet échec sentimental. En 1838, il est nommé bibliothécaire au Ministère de l’Intérieur, ce qui lui permet d’avoir une vie décente. Alors qu’il n’a pas encore trente ans, il arrête progressivement d’écrire, comme s’il avait déjà dit « tout ce qu’il avait à dire ». Sa santé se détériore et son état dépressif s’accentue. En 1845, il reçoit la Légion d’honneur, en même temps que Balzac. Lorsque paraît à la Comédie Française Un Caprice, le public découvre émerveillé un grand auteur dramatique (1847). C’est le début de sa notoriété d’auteur dramaturge. En 1848, il perd son emploi de bibliothécaire mais est élu à l’Académie Française en 1852. Le 2 mai 1857, il meurt à Paris à l’âge de quarante-sept ans. Il n’est conduit au Père Lachaise que par une trentaine de personnes, puis est enterré, selon son vœu, à l’ombre d’un saule.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
350 lecteurs
Or
692 lecteurs
Argent
826 lecteurs
Bronze
880 lecteurs
Lu aussi
2 318 lecteurs
Envies
572 lecteurs
En train de lire
40 lecteurs
Pas apprécié
206 lecteurs
PAL
658 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.88/10
Nombre d'évaluations : 1 186

8 Citations 613 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Alfred De Musset

Sortie Poche France/Français : 2017-06-18

Les derniers commentaires sur ses livres

On ne badine pas avec l'amour

J'ai beaucoup aimé découvrir ce classique !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Azza9 2021-05-04T11:16:59+02:00
Les Caprices de Marianne

Quoique plaisante à lire, cette pièce m'a un peu moins plu et divertie que ne l'ont été les lectures de Fantasio et de La Confession d'un enfant du siècle. Cette comédie-ci est déjà assez courte, avec une structure plutôt déroutante, qui « suit le caprice de dramaturgie de son auteur ». Cependant, même si le sujet est quelque chose d'assez commun, la pièce reste très profonde, avec des personnages qui ont beaucoup de caractère et qui s'affirment, ce que j'apprécie tout particulièrement. Marianne, quoique détestable à certains moments (surtout à la fin, quand elle fait des avances à Octave alors que Coelio vient de mourir par sa faute), est une héroïne indépendante, qui n'hésite pas à prendre parti pour les femmes, qui ne sont pour elle que des objets de désir d'une nuit. Face à elle, Octave, jeune homme qui profite de la vie et a tout autant de réparti, est très intéressant et attachant. On pourrait croire, en lisant le résumé, qu'il va participer à la chute de son ami Coelio et donc, qu'il sera cruel, mais en réalité, la quatrième de couverture est trompeuse et ne nous donne pas la vraie vision de ce personnage, qui rit mais qui dans le fond, reconnaît qu'il peut exprimer une autre part de lui-même, plus proche du doux Coelio. L'éloge funèbre qu'il lui donne à la fin est vraiment touchant, et j'ai été satisfaite qu'il mette l'odieuse Marianne à sa place en repoussant ses avances. Enfin, le plus discret Coelio, qui représente le parfait amant en mal d'être aimé. Il apparaît comme quelqu'un de romantique et de désespéré, un peu comme s'il se raccrochait à tout prix à son amour pour Marianne. On le prend en pitié pour cela, d'autant plus qu'il est tombé amoureux de la mauvaise personne et qu'il meurt en croyant à la tromperie de son meilleur ami. Aux côtés de ces trois-là, on a évidemment le vieux juge Claudio, qui est jaloux et violent, et les autres personnages, qui restent à l'arrière-plan.

Comme l'intrigue est dévoilée dès le début par certaines répliques et l'histoire enchâssée de la mère de Coelio, nous n'avons pas vraiment de surprise à la fin, mais il reste plaisant de voir l'enchaînement des répliques, la disproportion des scènes et leur construction. Aussi dirais-je, pour conclure, que cette pièce vaut le détour, même si Fantasio et La Confession d'un enfant du siècle, eux, sont vraiment à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lderoo 2021-05-12T13:17:41+02:00
Lorenzaccio

Œuvre découverte au lycée, un des rares romans qu'on nous impose et qui était un véritable plaisir à lire. Comme une envie folle de prendre Lorenzaccio par la main et de le suivre dans sa folie destructrice.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AnnahMorgenstern 2021-05-19T10:21:37+02:00
Lorenzaccio

J'avais des préjugés et appréhensions du fait que je devais le lire pour les cours au lycée mais au final je suis tombée amoureuse de cette histoire, avec une fin assez tragique. Très très bien écrit.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elerinna2 2021-06-11T13:37:36+02:00
Lorenzaccio

Lorenzaccio est une pièce incroyable !

Le début est un peu long à démarrer, on a du mal à voir l'intérêt de toutes les sous-intrigues mais au fil de l'histoire elles ont toutes leur importance. Les personnages sont aussi fascinant, à commencer par Lorenzo bien sûr tout en contradiction mais les autres aussi sont très approfondis et intéressants pour la plupart. Une excellente pièce avec des répliques magnifiques qu'il doit être merveilleux de voir sur scène !

Afficher en entier
On ne badine pas avec l'amour

On ne badine pas avec l'amour change beaucoup du genre de pièce de ce genre. Ici on a deux personnages orgueilleux, une fin loin d'être totalement heureuses, des personnages qui freinent d'eux-mêmes avec leur comportements, leurs choix, leurs réflexions leur histoire, le tout dans un style sublime.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elerinna2 2021-06-11T13:48:26+02:00
Le Chandelier

Le chandelier est une pièce sympathique de Musset. Très courte elle se lit bien. L'intrigue en elle-même est assez classique mais ça reste plaisant à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elerinna2 2021-06-11T13:54:35+02:00
Il ne faut jurer de rien

Une pièce courte et sympathique. Le personnage de Cécile est rafraichissant, Valentin a des échanges très plaisant avec son oncle ou avec elle. Pas la meilleure pièce de Musset mais permet de passer un bon moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na09 2021-06-23T12:54:27+02:00
Lorenzaccio

Une piece de theatre que j'ai pas du tout apprécié, le debut traine en longueur et on se perd avec tout ses personnages des le premier acte.

Afficher en entier
On ne badine pas avec l'amour

Un classique, lu pour l'école

Afficher en entier

Dédicaces de Alfred De Musset
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 16 livres

Larousse : 12 livres

Flammarion : 8 livres

Hachette : 8 livres

Pocket : 7 livres

LGF - Le Livre de Poche : 6 livres

Bordas : 5 livres

Nathan : 3 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array