Livres
446 413
Membres
385 787

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Patrick Cauvin

Né(e) le 1932-10-06 ( 86 ans )
1 031 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par 21la 2012-11-11T22:37:15+01:00

Biographie

Patrick Cauvin (de son vrai nom Claude Klotz) est un écrivain français né le 6 octobre 1932 à Marseille et mort le 13 août 2010 à l'âge de 77 ans

Biographie

Son père, cheminot, fait de lui « un intoxiqué de l’écran », en l’emmenant très tôt voir une multitude de films américains. Humphrey Bogart incarne alors, à ses yeux, l’image emblématique du cinéma.

De 1951 à 1954, Claude Klotz poursuit ses études à la Sorbonne, où il obtient une licence de philosophie. De 1964 à 1976, il enseigne le français dans des lycées de la région parisienne (au lycée technique de Bezons) et réside dans des H.L.M. à Sarcelles.

En 1973, il aide Joseph Joffo à écrire le best-seller Un sac de billes.

Marqué par la guerre d'Algérie, il écrit des romans noirs sous son vrai nom : une série de treize intrigues policières sanglantes au héros récurrent baptisé Reiner. Lassé de cet univers âpre, Claude Klotz apporte en 1974 une histoire d’amour à son éditeur Jean-Claude Lattès. Ce dernier lui demande de changer de nom s’il espère vendre son roman L’amour aveugle. Il prend alors le pseudonyme de Patrick Cauvin. « J’étais loin d’imaginer que Cauvin battrait Klotz, qu’il vendrait plus de livres, et que cette double identité […] continuerait à désarçonner les gens. »

En 1977, tandis que Monsieur Papa (publié en 1976) sort sur les écrans, mis en scène par Philippe Monnier avec Daniel Auteuil et Claude Brasseur, E=mc2 mon amour, une histoire d’amour entre deux jeunes adolescents surdoués, connaît un succès retentissant. Un an plus tard, cette histoire sera également adaptée pour le cinéma, cette fois-ci par George Roy Hill.

En 1980, il est rédacteur d’une chronique de cinéma illustrée par le dessinateur Régis Franc, dans le magazine de bande dessinée Pilote.

Il signe en 1981 Nous allions vers les beaux jours, récit sur la Shoah. Ce traitement romancé de l’Histoire lui a valu de nombreuses critiques. Or il est évident à ses yeux que cette période de l’Histoire peut faire l’objet d’une fiction. « La liberté de l’écrivain — Sartre l’a écrit — est totale, ou n’est pas ! »

En 1982, dans les dédales du temple de Karnak en Égypte, Patrick Cauvin remarque un couple de handicapés qui, dans leur fauteuil, semblent beaucoup s’amuser. Revenu à Paris, il songe à l’histoire de deux jeunes gens qui, en dépit de leurs souffrances physiques, découvrent une certaine joie de vivre : Dans les bras du vent sortira l’année suivante.

En 1985, le temps d’une scène d’un numéro des Dossiers de l'écran, intitulé « La politique est mon métier », il joue le rôle d’un député socialiste des années 1930.

Il reçoit en 1986 le prix Vogue Hommes, pour Haute-Pierre, sorti l’année précédente chez Albin Michel, un prix créé à l’initiative du magazine éponyme et destiné à récompenser un roman français susceptible d’être adapté au cinéma.

En collaboration avec le célèbre dessinateur Bilal, il signe en 1987 Hors jeu (éd. Autrement), œuvre originale d’une imagination délirante sur le football du futur.

Il est le scénariste en 1990 du film Le Mari de la coiffeuse, réalisé par Patrice Leconte.

En 1994, Jean-Pierre Cottet, directeur de l’antenne sur France 3, lui demande son aide pour la création de fictions. Il y occupe un rôle de conseiller et assiste les scénaristes sur l’écriture des dialogues. L'année suivante, Patrick Cauvin est invité à donner une conférence dans un centre culturel à Tananarive (Madagascar) pour évoquer son roman Villa Vanille. Le séjour s’avère être cauchemardesque pour l’écrivain. Il découvre, une fois sur place, que la presse locale est unanimement négative à son égard et passe, de peur d’être la cible de bandits de grands chemins, ses journées confiné dans sa chambre d’hôtel.

Il parraine en 2006 la 1re édition du « Balcon Marseillais du Polar et du livre Méditerranéen » créé par Laurence Mauro, présidente du Pôle Art Marseillais

Œuvres

•1969 : Sbang-sbang, Christian Bourgois éditeur, sous le nom de Claude Klotz

•1971 : Les Innommables, sous le nom de Claude Klotz

•1976 : Monsieur Papa, Le Livre de poche

•1977 : E=mc2 mon amour, Le Livre de poche

•1982 : Nous allions vers les beaux jours, Le Livre de poche

•1982 : L'amour aveugle, Le Livre de poche

•1983 : Pourquoi pas nous ?, Le Livre de poche

•1983 : Huit jours en été, Le Livre de poche

•1984 : C'était le Pérou, Le Livre de poche

•1985 : Dans les bras du vent, Le Livre de poche

•1986 : Laura Brams, Le Livre de poche

•1987 : C'était le pérou Tome II, Le Livre de poche

•1987 : Haute-Pierre, Le Livre de poche

•1988 : Povchéri, Le Livre de poche

•1989 : Killer kid, Albin Michel, sous le nom de Claude Klotz

•1990 : Werther, ce soir..., Le Livre de poche

•1992 : Rue des bons-enfants, Le Livre de poche

•1992 : Kobar, Albin Michel

•1993 : Belles galères, Le Livre de poche

•1995 : Menteur, Le Livre de poche

•1996 : Tout ce que Joseph écrivit cette année-là, Le Livre de poche

•1997 : Villa Vanille, Le Livre de poche

•1999 : Théâtre dans la nuit, Le Livre de poche

•1998 : Présidente, Le Livre de poche

•2001 : Pythagore, je t'adore, Le Livre de poche

•2002 : Torrentera, Le Livre de poche

•2004 : Le sang des roses, Le Livre de poche

•2004 : Le silence de Clara, Albin Michel

•2005 : Jardin fatal, Le Livre de poche

•2005 : La reine du monde, Le Livre de poche

•2007 : Belange, Le Livre de poche

•2007 : Venge-moi !, Le Livre de poche

•2008 : Les pantoufles du samouraï, Le Livre de poche

•2008 : La maison de l'été, éditions NiL

•2009 : Déclic, Plon

•2010 : Une seconde chance, Plon

•2011 : La nuit de Skyros, Plon

•2012 : La Forteresse de porcelaine, Le Cherche Midi

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.32/10
Nombre d'évaluations : 242

6 Citations 228 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Patrick Cauvin

Sortie Poche France/Français : 2018-07-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Epqpha 2018-03-09T09:59:07+01:00
Pythagore, je t'adore

Après avoir lu e=mc², mon amour, pythagore, je t'adore est une merveille que j'ai lu en une journée !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Epqpha 2018-03-09T10:09:41+01:00
E=mc² mon amour

Un livre de lycée qui ma changer ma vision des cours de Français car c'était pour une fois un roman qui change d'ordinaire. Une magnifique histoire d'amour de jeunesse qui fait rêver et une lecture facile.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Palmyre 2018-03-15T21:07:17+01:00
Les pantoufles du samouraï

Un roman très amusant! J'ai ri à de nombreuses reprises pendant ma lecture. Patrick Cauvin avait ce talent d'écrire des romans amusants,tragiques,policiers et même un peu fantastiques ( Le silence de Clara). J'aime beaucoup cet auteur et ce roman-ci, même si l'histoire en est est un peu originale est très réussi!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenta3 2018-05-31T18:32:54+02:00
Laura Brams

J'ai lu ce bouquin il y a trèèèès longtemps. Je me souvenais que je l'avais beaucoup aimé et j'ai de nouveau savourer ma lecture. C'est un coup de cœur, mais ce n'est pas si extraordinaire que ça quand on sait le grand engouement que je porte à Patrick Cauvin. Ce roman confirme qu'il est un de mes auteurs francophones préférés. Tout m'a plu : écriture, histoire, héros, dosage des différents sentiments. Même si c'est une histoire d'amour, et une très jolie histoire d'amour, il n'y a pas de sentimentalisme exacerbé et aucune mièvrerie. C'est juste une petite pépite que je vais garder bien au chaud dans ma bibliothèque dans les rangs de mes romans à relire régulièrement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par YesAgainOneMorePage 2018-06-02T18:28:15+02:00
E=mc² mon amour

Une romance au dessus des autres, aussi douce et sucrée que de la guimauve: C'est un amour d'été, le premier amour. Et vous savez quoi ? Je préfère de loin une romance comme celle-ci, innocente et pleine d'espoir que la romance compliquée et torturée mis en avant à ce jour par la littérature...

Leur classe social les opposes, mais aussi leurs cultures général: Daniel est un peu voyou sur les bords, venant de banlieue dans une famille très modeste donc, passionné de cinéma, tandis que Lauren vient d'une famille bourgeoise, rêveuse à ses heures perdues et amoureuse de la littérature et des mathématiques.

Cauvin à réussit le défis de retranscrire pensés et émotions de gamins de onze ans, surdoués qui plus est. Il met en avant cet mise de côté et ces peurs qui les ronges mais, également leurs rêves et de leurs visions de l'avenir.

J'ai beaucoup aimée ma lecture pour tous ces petits détails mais, ce n'était pas gagné d'avance. J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire, il m'a fallut trois chapitres, soit leurs rencontre, avant de ne plus pouvoir lâcher ce livre. Et puis cette fin ouverte, parlons en: Aussi splendide que dramatique, j'ai hâte de sauter sur le second livre "Pythagore, je t'adore"

http://yesagainonemorepage.blogspot.com/2018/06/emc-mon-amour.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mielicanela 2018-06-09T19:15:52+02:00
Haute-Pierre

Je ne suis pas une grande fan des livres qui terrorisent, je l'avoue. Du coup, au lieu de lire ce livre (qui m'avait l'air flippant) au mois d'octobre quand je l'ai reçu dans ma box, je l'ai lu en ce mois de juin, alors que l'été commence à s'installer. Et en une seule fois, histoire de ne pas me dégonfler... Et effectivement, c'est flippant. L'histoire est un quasi huis-clos dans un manoir de Touraine, avec des personnages qui ont une imagination débordante (le personnage principal est scénariste et se fait plein de films). On ne sait pas trop quel est le problème a la base et l'étau se resserre au fur et à mesure. Tous les ingrédients d'un roman flippant comme on les aime (ou pas).

J'ai trouvé l'intrigue bien construite, mais j'avoue ne pas avoir compris pourquoi avoir mis les cas de maisons hantées avant le début de chaque chapitre? C'est vrai que c'est instructif et sympa, mais par contre ça ne sert pas vraiment l'histoire... A moins que ce soit pour qu'on ressente de plus en plus le côté angoissant du truc?

Au niveau personnages, je me suis surtout attachée au fils d'Andréa qui est le seul élément drôle de l'histoire et dont les réflexions sont pertinentes.

Donc au final, un livre intéressant, bien écrit et qui plaira sans doute beaucoup aux amateurs d'étrange et de frisson. De mon côté, je pense que le monde des bisounours me convient mieux après une telle lecture (joke).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kakine16 2018-07-04T14:46:30+02:00
E=mc² mon amour

Je n'ai pas vraiment accroché avec le style de l'auteur. Ce langage un peu adolescent des années 60 m'a dérangé. L'histoire en elle-même est sympathique mais j'ai trouvé pas mal de lourdeurs dans ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maelisab 2018-08-30T12:56:32+02:00
Laura Brams

En ce qui me concerne, je suis bien désolée mais je ne vais pas émettre un avis positif sur ce livre que j'ai lu il y a quelque temps déjà...En effet, je ne suis pas du tout rentrée dans l'histoire et je me demande même comment j'ai pu le lire en entier d'ailleurs car dès les premières pages, je n'y ai rien compris, je suis incapable de dire de quoi ça parle...Une histoire d'amour je lis dans un commentaire dessous ? Mouais peut-être aucune idée je n'ai rien compris....Je trouve que ça part dans tous les sens, que ça saute un peu du coq à l'âne...Peut-être devrais-je le relire pour tâcher de mieux comprendre ? Possible ! Mais je n'ai pas spécialement envie de chercher à le relire en fait !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rebillard 2018-11-01T18:06:04+01:00
Venge-moi !

L'un des meilleurs Cauvin, atroce dans l'extreme de l'amour...Quand on se laisse emporter dans l'histoire, la fin vous laisse sans voix, l'imagination à la dérive....! Le style de ce roman narré à la première personne est très fluide, l'auteur aborde de manière tout à fait crédible le vécu des enfants de déportés, porteurs d'un terrible fardeau et la difficulté pour eux pour se trouver et se construire, ainsi que le thème de la vengeance...

Et la chute est terrible...Excellent roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Palmyre 2018-12-16T17:48:10+01:00
Villa Vanille

Patrick Cauvin sait à merveille raconter les histoires, les drames, les conflits, bref tout ce qui fait les histoires d'une famille.

Afficher en entier

On parle de Patrick Cauvin ici :

Dédicaces de Patrick Cauvin
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

LGF - Le Livre de Poche : 17 livres

Albin Michel : 9 livres

Jean-Claude Lattès : 8 livres

Plon : 4 livres

Hachette : 3 livres

Succès du livre : 2 livres

VDB : 2 livres

Le Grand livre du mois : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode