Livres
638 720
Membres
756 140

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Matthieu Biasotto

Auteur

844 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par
de

Biographie

Classement dans les bibliothèques

Diamant
302 lecteurs
Or
525 lecteurs
Argent
356 lecteurs
Bronze
177 lecteurs
Lu aussi
236 lecteurs
Envies
863 lecteurs
En train de lire
41 lecteurs
Pas apprécié
69 lecteurs
PAL
1 279 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.96/10
Nombre d'évaluations : 731

0 Citations 487 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Matthieu Biasotto

Sortie France/Français : 2022-12-13

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par leslivresdelaube04 2022-07-13T14:13:08+02:00
Lazar

C’est une bouquiniste qui m’a conseillé de lire @matthieubiasotto. Elle m’a tellement parlé de ses livres que j’ai décidé de me laisser tenter et j’ai craqué pour « Lazar ». L’histoire d’un patineur qui ne patine qu’en solo depuis que sa partenaire l’a trahie. Seulement pour la prochaine compétition, il va devoir patiner en couple avec Talya, une jeune patineuse prometteuse qui ne sait plus faire confiance depuis que son partenaire l’a laissé tomber lors d’un porté.

.

L’entente entre Lazar et Talya n’est pas immédiate. Ils apprennent peu à peu à s’apprivoiser, à évoluer et à faire confiance. J’ai beaucoup aimé la tension qui les habitait.

.

J’ai vraiment été immergée dans le milieu du patinage artistique et j’ai adoré ça.

C’est un univers que je n’avais encore jamais lu

.

J’ai vraiment bien accroché au style moderne et addictif de l’auteur.

.

Il faudrait vraiment que j’aille remercier la bouquiniste pour ses conseils. Je relirais Matthieu Biasotto avec grand plaisir. J’ai d’ailleurs déjà ajouté plusieurs titres dans ma wishlist.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Helene-66 2022-07-23T13:22:58+02:00
La pelote de laine

[SERVICE PRESSE]

La pelote de laine de Matthieu Biasotto

Je remercie l’auteur pour ce service presse.

Mon résumé :

Matthieu s’est penché sur le monde qui nous entoure, en disséquant divers sujets comme les élites des plus grandes puissances mondiales, le Covid, les vaccins, la guerre en Ukraine etc…

Mon ressenti final :

Ce livre ne ressemble en rien à ce que Matthieu écrit habituellement. Il s’agit là d’une enquête personnelle de l’auteur, sur le monde qui nous entoure, nous dirige et vous le verrez, qui nous manipule.

L’analyse que je fais de ce livre ainsi que les propos que je tiens n’engagent que moi. Matthieu m’a un jour créditée du blase honorifique (je l’espère) de chroniqueuse exigeante et j’entends bien défendre mon titre. J’ajoute qu’il ne change absolument pas l’opinion que j’avais de l’auteur (si tant est que j’en avais une, d’ailleurs), et que je continuerai mon partenariat avec lui avec plaisir (à moins qu’il ne le dénonce lui-même).

398 pages d’analyses, de liens, de références, de graphismes, de photos, destinés à étayer les dires de l’auteur et à convaincre le lecteur que les informations livrées en masse sont fondées (et elles le sont, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit). J’ai très très souvent eu envie d’abandonner la lecture, dès la 30eme page, à vrai dire. Matthieu nous explique que deux groupes d’investisseurs tiennent le monde par les roubignolles, ayant injectés des milliards de dollars partout où il était possible (et ingénieux) de le faire. Alors, on parle ici surtout de groupes américains, ce qui m’a conforté dans le fait que je découvrais tout cela et que je n’en avait aucune idée. Comment l’aurai-je su, je suis française. Et la vérité, c’est que tout cela me dépasse complètement. J’ai donc lutté et continué la lecture et au fil des pages, je me suis rendue compte que Matthieu avait réussi à capté (non sans mal, je m’en excuse) mon attention, grâce à quelques petits traits d’humour bien placés. Cet échange qu’il instaure en lousdé avec le lecteur, est le fil qui m’a tenue plus ou moins attentive. Comme s’il entendait mes réponses à ses interventions : salut Helene, ce que tu lis est chiant et indigeste, non ? - Ouais, mec ! Carrément ! - Mais reste avec moi, la suite va te plaire.

J’ai donc ouvert mes yeux, mes chakras et me voici de retour sur un nouveau chapitres. Pour certains passages, comme ceux sur le Covid ou la vaccination, le confinement, les masques etc je suis sur la même longueur d’onde. Vous savez, je suis quelqu’un qui traverse la vie en touriste. Je ne m’inquiète pas de grand chose (sauf de mon pouvoir d’achat qui baisse en permanence), on s’automédicamente, on a pas fait les rappels de vaccin de la gosse (qui aura 16 ans dans un mois et qui est encore plus je m’enfoutiste que moi). Lorsque le Covid a débarqué, en février, trois mois avant mon mari a été malade a en crever durant un long mois. Courbatures, toux, un carnage. Bref, nous on pense qu’il a chopé le Covid mais ce n’est pas établi. Pour autant, au plus fort de la pandémie, personne n’a rien choppé chez nous. Comment explique-t-on ça ? Pourquoi certains vont être contaminés et d’autres non ? Aucune information à ce sujet, ce qui serait pourtant une étude pertinente. Sur cela, j’ai les mêmes informations que l’auteur, le Covid était en France dès fin 2019. Bref, une semaine que le Covid est dans nos vies, on a l’impression d’un Walking Dead en temps réel tellement les gens tombent comme des mouches et je suis dans le même état que Matthieu. La jem’enfoutiste que je suis fait des crises d’angoisses au supermarché où je tétanise dans les rayons et j’ai développé 8 boutons de fièvre coup sur coup. Mon traitement a été radical : j’ai éteins la tv. Certains y verront un forme de politique de l’autruche, je préfère dire qu’on a préservé notre santé mentale.

Je n’ai vérifié aucun des liens indiqués par Matthieu car j’ai pleine confiance en lui, qui dénonce les mensonges et cachotteries de nos dirigeants alors il n’allait certainement pas faire la même chose à travers ce livre (et aussi parce que j’avais grave la flemme). En tout cas, je dois reconnaître qu’il a fait un travail de recherche incroyable et qu’il a essayé de rendre ça le plus clair possible.

Alors, je n’aurais certainement pas l’audace et le mépris de dire que je n’ai rien appris à travers cette fine analyse du monde qui nous gouverne, mais on sait tous que les milliardaires ont les moyens de se mettre bien et surtout, d’avoir la main mise sur les secteurs qui permettent de manipuler le communs des mortels (cf la vaccination). Mais dans ce cas, comment le peuple sauve sa peau ? Que doit-on faire ? Se rebeller ? Mais comment ! Nos dirigeants ont oublié qu’un roi s’est fait couper la tête pour avoir chauffé les écoutilles de son peuple ! Qu’est ce qui empêche les gens de réagir ? Ha oui, les réseaux sociaux. Réagir depuis son canapé = manifestation de son mécontentement. Sauf que non.

Aujourd’hui, les gens comme moi, vous, Matthieu, on lutte à notre niveau. Je trie mes poubelles en espérant lutter pour l’écologie (rêve réduit en miettes par un ami qui a travaillé dans ce secteur, bref.), je fais mes propres pastilles de lave vaisselle, mes propres produits nettoyants, monsieur chéri nous a fait un potager du feu de Dieu… La vaccination, on est pour, on est contre, si on est contre, on nous bride en nous empêchant de sortir, on doit présenter un pass sanitaire qui rappelle tout de même une sale époque… En somme, on est largué, on est spoliés, on est lobotomisés, on est enchaînés. Alors on se débat comme on peut, mais ça ne suffit pas.

En ce qui me concerne, ce livre m’aura appris que ce que je savais déjà plus ou moins, est finalement pire que ce que je croyais. Je savais que Bill Gates avait des parts dans des labos et je me rends compte que ça ne m’avait même pas interloquée. Les ramifications dépeintes par Matthieu sont partout et dans tous les secteurs, c’est effrayant tant on est impuissants et en même temps, des dommages collatéraux. Après cette lecture, je me sens démunie et petite, je me demande ce que je pourrais faire et en même temps, je sais que je n’y peux rien. J’écris cette fin de chronique avec les yeux un peu humides. Je me demande souvent quel monde je laisse à ma fille, et à travers ce livre, je me rends compte qu’il est encore plus pourri que ce que j’imaginais.

Personnellement, après la lecture de ce livre, je ne vois pas du l’auteur comme un complotiste. Je le vois comme un homme aussi démuni que moi, aussi flippé et je comprends d’autant plus qu’il écrive des romans destinés à nous faire penser à tout sauf à notre monde actuel.

Si vous voulez ouvrir les yeux sur le monde qui vous entoure, c’est ici : https://amzn.to/3mjxM3W

Afficher en entier
Commentaire ajouté par 24Giugno 2022-09-15T19:05:51+02:00
Tearon

J'ai beaucoup aimé. Finalement un "biker" qui ne se crois pas irreprochable. Pas de brebis qui baisent dans tous les coins sa repose.

Lire lentement pour ne pas perdre les sentiment qui s'y trouvent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par 24Giugno 2022-09-15T19:44:26+02:00
YELL

A lire, attentivement. Tout est étrange, glauque et la fin surprend.

Je ne sais quoi dire. Jai aimé et lus une deuxème fois pour mieux cerner l'histoire.

J'aime Biasotto que je ne connais que depuis quelque mois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par seriallectrice 2022-10-02T22:27:39+02:00
Marko

Deuxième livre que je lis de cet auteur, et autant j'avais bien apprécié le 1er, autant j'ai eu beaucoup de peine à finir celui-ci, principalement parce que je n'ai éprouvé aucune empathie pour les personnages: Gina est insupportable et Marko m'a fait l'impression d'être un bon petit petit pigeon.

La romance entre les deux personnages ne m'a pas du tout transportée, je n'ai pas réussi à comprendre ce qui les rapprochait et je n'ai pas ressenti l'amour que l'auteur essaie de nous transmettre. Habituellement j'aime beaucoup les histoires de type "je t'aime moi non plus" quand la relation amour/ haine est justement dosée, ce qui, pour moi, n'est pas le cas ici (j'ai trouvé Gina bien trop hargneuse et vindicative tout au long du livre).

Quant à la fin, si certain(e)s la trouveront romantique, je l'ai trouvée improbable et les motivations de Marko qui me paraissaient nobles au début m'ont parues terriblement mièvres au final.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HanaFlowcon 2022-11-04T10:02:42+01:00
Noan

Sans me l’expliquer, je suis mitigée après avoir lu cette histoire.

Pas qu’elle ne soit pas intéressante ni mal écrite, bien au contraire.

Le style de l’auteur, que je découvre est fluide, précis et nous embarque très facilement dans son histoire dès les premiers mots.

Les personnages sont complexes et se dévoilent au fur et à mesure de l’intrigue, particulièrement prenante.

Intrigue qui est certainement LE point fort de cette histoire et qui reste centrale.

J’ai beaucoup aimé la dualité des deux héros principaux, deux faces d’une même pièce, l’une représentant l’amour et qui parie tout dessus et l’autre représentant la haine et qui n’en démordra pas jusqu’au bout (ou presque).

À partir d’un certain moment, j’ai eu plus de mal, peut être à cause de la relation entre les deux personnages, ou leur réaction face aux épreuves que met l’intrigue entre eux, je ne saurais pas exactement vous dire quoi. Il a fallu que je m’accroche pendant disons le deuxième tiers de l’intrigue, mais j’ai jubilé à la fin et à la résolution de l’intrigue et l’happy ending.

Même si je reste mitigée, à cause d’un ressenti très personnel, j’ai pris plaisir à lire cette histoire qui mérite d’être connu par le style vif et précis de l’auteur.

C’est un plaisir de trouver des auteurs capables de ça, tout en déroulant une intrigue digne de ce nom.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par 24Giugno 2022-12-14T13:44:34+01:00
Le Mal en elle

J'aime l'ecriture de Matthieu Biasotto. Je l'ai beaucoup lu, mais ce livre m'a carrement déplu.

La protagoniste est une nymphomane incapable de dire non qui veut se croire victime d'une malédiction qui frappe à chaque fois qu'elle a un orgasme. Bell'excuse pour ses coups d'un soir, ses amants où ses godemichet. Se n'est plus "le mal en elle", c'est de la dépravation qui se termine par les rapports lesbiens. Un psy ne serait pas de trop.

Pendant la première partie du livre j'étais plus que sceptique.

Finalement, l'intrigue s'avère plus complexe avec des machinations, de la manipulation, des désirs de vengeance et le niveau décolle. Les révélations sont efficaces; je m'était attaché à TIM se personnage clé, en fin de compte.

Malgré leur côté torturé, je trouve les personnages bien trop extrêmes. Spoiler(cliquez pour révéler)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mat-17 2022-12-26T18:01:13+01:00
Serghey

* Ce roman est disponible gratuitement avec l'abonnement prime

Une histoire prenante où les actes des protagonistes sont guidés par la souffrance qu'elle soit physique où psychologique.

C'est le troisième roman que je lis de cet auteur et j'apprécie toujours autant sa plume. Le récit est rythmé par les émotions et le suspense. L'intrigue m'a tenue en haleine et je dois bien admettre qu'elle est bien ficelée

Isolé de tous dans son manoir, Serghey se renferme sur lui-même. Il est désagréable et tellement froid qu'on pourrait croire que c'est un personnage imbuvable.

Tihana est en plein deuil et à la recherche de LA vérité. Elle élève seule sa fille de 6 ans et commet des impairs à cause de son obsession.

Ce qui ressort de ces deux personnages c'est la douleur, celle qui vous dévore de l'intérieur et vous empêche de voir clair et d'aller de l'avant. Mais heureusement qu'au milieu de tant de tristesse il y a plusieurs personnages secondaires qui servent de "guides et de piliers" et une petite princesse totalement craquante qui appaise les tensions.

J'ai été touchée par les protagonistes face à leur détresse, même si j'avoue que par moments Tihana m'a agacée à cause de son impulsivité qui ne permettait aucune réflexion.

Pour conclure, ce fut un super moment de lecture !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evalyadu13 2022-12-28T12:19:49+01:00
Kamden

Un grand merci pour ta confiance renouvelée, c'est toujours de superbes moments que je passe en compagnie de tes personnages.

Changement de décor comme à l'accoutumée chez Matthieu Biasotto , ici nous allons en Chine !

Un livre dévoré dès qu'il a été ouvert, à la rencontre de personnages que tout oppose et pourtant...

Sur fond de romance, amené avec bienveillance, une divergence des cultures, d'opinions qui rappelle évidemment la situation actuelle qui dure maintenant depuis 3 ans...

A la lecture, une remise en question, une évidence nous saute aux yeux, pour ma part, j'espère que tout ira pour le mieux, quelle brave bêtise que j'ai fait là... ...

L'avenir nous le dira.

Modèle de discipline et d’exemplarité, dotée d’un sens du devoir aiguisé, Mei ne s’autorise qu’une seule distraction dans sa vie conforme aux exigences du Régime : prendre soin des pivoines sur son balcon. Si on en croit ses mœurs légères, le locataire d’en face se fiche éperdument des règles édictées par le Parti et pourtant nécessaires au bien commun. Aussi bruyant que désinvolte, cet étranger installé seul avec son petit garçon vit à contre-courant, écoute sa musique occidentale bien trop forte, mais ce n’est rien à

côté du défilé permanent de jeunes femmes dans son appartement. Mei ignore ce qui se cache derrière cet homme aux cheveux longs. Tout ce dont elle est certaine, c’est qu’il n’existe qu’un moyen de le contraindre à retrouver le droit chemin et elle compte bien y recourir. Mais il se pourrait qu’en signalant les travers de son voisin, Mei déclenche un tsunami qui va bouleverser radicalement sa vie.

Comment cela va t'il finir ?

A vous de le découvrir en lisant ce roman poignant, dépaysant et sublime.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lecturelle 2023-01-09T08:54:06+01:00
Noan

Noan et Ellyn sont deux abimés de la vie, elle est médecin de campagne avec un petit ami violent et lui est à la tête d'un groupe qui sont la recherche d'un homme dont le plaisirs est de torturé des orphelins.

Alors, le fond de l'histoire est top, il y a beaucoup de suspens car l'auteur dévoile l'histoire petit à petit et quand je suis rentré dans le vif du sujet, j'avais qu'une envie c'était d'arriver le plus vite possible à la fin pour savoir comment Noan et Ellyn allait faire pour mettre un terme à tout se trafic d'enfants.

Et puis, il y a les personnages avec Noan, il est dur et froid mais sous sa carapace se cache un homme sensible qui veut se venger car il a fait parti de ses orphelins qui ont été torturé et puis il y a Ellyn coincé dans une vie de terreur qu'elle va chercher à fuir. J'ai eu une préférence pour Noan, j'ai aimé son caractère à la fois ténébreux et fragile par contre j'ai trouvé Ellyn fade à coté de lui même si elle va se révéler très courageuse et ne pas se laisser faire.

J'ai trouvé l'histoire très dur et très sombre, j'ai eu un peu de mal a rentré dedans en même temps il faut posé le décor avant de rentrer dans le vif du sujet mais au début j'étais un peu perdu.

Au final, j'ai adoré mais ce n'est pas mon histoire préféré de l'auteur car même si elle est addictif, je l'ais trouvé un peu longue et pas assez de douceur.

Afficher en entier

Dédicaces de Matthieu Biasotto
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Independently published : 9 livres

Amazon Publishing : 6 livres

Auto-Edition : 6 livres

Kindle Edition : 4 livres

CreateSpace : 2 livres

Amazon Media EU S.à r.l. : 2 livres

Bragelonne Poche : 1 livre

independantly published : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode