Livres
546 156
Membres
582 060

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Karine Giebel

Auteur

Né(e) le 1971-06-06 ( 49 ans )
3 416 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par lelette1610 2017-09-27T08:46:39+02:00

Biographie

Karine Giébel a été deux fois lauréate du prix marseillais du Polar : en 2005 pour son premier roman Terminus Elicius (collection « Rail noir », puis réédité chez Belfond en 2016) et en 2012 pour Juste une ombre (Fleuve Éditions), également prix Polar francophone à Cognac. Les Morsures de l’ombre (Fleuve Éditions, 2007), son troisième roman, a reçu le prix Intramuros, le prix SNCF du polar et le prix Derrière les murs. Meurtres pour rédemption (Fleuve Éditions, 2010) est considéré comme un chef-d’oeuvre du roman noir. Ses livres sont traduits dans plusieurs pays et, pour certains, en cours d’adaptation audiovisuelle. Karine Giébel est également l’auteur de Chiens de sang (2008), Jusqu’à ce que la mort nous unisse (2009), Purgatoire des innocents (2013), Satan était un ange (2014), tous publiés chez Fleuve Éditions, ainsi que De force (Belfond, 2016). Tous ses livres sont repris chez Pocket.

source : éditions Pocket

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 421 lecteurs
Or
2 562 lecteurs
Argent
1 661 lecteurs
Bronze
944 lecteurs
Lu aussi
1 259 lecteurs
Envies
3 611 lecteurs
En train de lire
139 lecteurs
Pas apprécié
176 lecteurs
PAL
3 104 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.11/10
Nombre d'évaluations : 3 043

1 Citations 1 839 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Karine Giebel

Sortie France/Français : 2020-11-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Enoria12 2021-03-14T17:05:23+01:00
Ce que tu as fait de moi

J adore l écriture percutante de Madae Giebel. Mais la ... elle l a bouleversé ! Un thriller psychologique et passionnel. Je l ai dévoré car je voulais savoir à tout prix. Je pense faire une pause lecture niveau thriller pour digérer le tout.

Merci à elle de me faire ressentir tellement de choses à travers ses livres , son écriture ....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sally68 2021-03-14T20:34:51+01:00
Chambres noires

J adore le style de son écriture ce livre m a remuée du rire aux larmes mais aussi de la peur de l angoisse mais c là tout le talent de Mme giebel son écriture est tout simplement addictive

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2021-03-17T14:09:29+01:00
Chambres noires

Recueil de huit nouvelles noires, voire très noires! ! J'en ai lu cinq, les premières, car les trois dernières je les avais déjà lues dans les collectifs de "13 à table!" Les quatre premières ont des titres de films, la cinquième tombe comme une "sentence" fatale. Connaissant déjà les autres titres de l'auteure je savais où j'embarquais, et c'est avec délectation que j'ai lu ce livre.

Le vieux fusil - Ha la justice! je l'ai beaucoup aimé cette nouvelle -lire entre les lignes - je n'en dévoilerai rien, en voici deux extraits :

"Le sermon de ce matin, Martin ne l'a pas supporté. Il a été obligé de remettre Lucie à sa place. De lui rappeler qui rapporte le fric à la maison. Sa maison"

" - Parfais. Reprenons… Il y a six ans, cinq mois et quatre jours, vous avez été présenté devant la chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand, qui vous a condamné à dix-huit mois de prison dont douze avec sursis. À la suite de cette condamnation, le juge d'application des peines a aménagé votre sanction et vous n'avez, au final, exécuté que deux mois de prison ferme. Est-ce exact, monsieur Dorgeval?

L'armée des ombres - Mathilde travaille mais mange et dort dans sa voiture. Elle est la maman de Chloé, petite fille qui ne voit sa mère qu'à la sortie de l'école et le week-end, dans l'attente d'un logement, sa fille dort chez sa tante; et Rosetta collègue de travail, qui elle, nourrit ses enfants et sa mère avec son maigre salaire dans un logement insalubre qu'elle loue à son employeur. Un nouvelle très triste mais très réelle!

"Mathilde sait qu'elle ne devrait pas. Mais comment lui dire la vérité? Comment lui avouer que sa mère n'est pas capable de subvenir à ses besoins élémentaires? - Allez, trouvons-nous de bons nems! Lance Mathilde en prenant la main de sa fille. Je meurs de faim. Mentir et voler. Je n'aurais jamais pensé qu'un jour…"

Un monde parfait - C'est avec Alex, Julie et leur fils Dylan que l'on part en voyage. Réalité ou rêve, c'est la question que je me suis posée pendant la lecture de cette nouvelle, mais la fin m'a bien eue. Noire, très noire.

Au revoir les enfants - C'est la nouvelle de ce recueil qui m'a le plus chamboulée. Yvonne a quatre-vingt-seize ans et vit dans un EHPAD. Elle nous raconte ses journées et sa vie d'avant, pleine de joie, d'amour, d'humilité, elle a vécu la guerre aussi; jusqu'au jour où un virus fait son apparition!

"J'ai vu tomber mes compagnes, les unes après les autres. Je les ai vues lutter pour leur vie, parfois renoncer. J'ai enduré les hurlements effroyables des enfants qu'on précipitait vivants dans les fours, un jour où il n'y avait plus assez de zyklon B dans les chambres à gaz. j'ai connu la soif, la faim, la peur…"

Sentence - Aryana et Kumail s'aiment, mais malheureusement, chez eux, c'est interdit par la loi des hommes de leur village. Ce texte aussi m'a bien tordu l'estomac!

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore cette auteure c'est un bon moyen de l'approcher, pour les adeptes de romans noirs foncez mais ne vous perdez pas!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Katheriina 2021-03-21T20:00:47+01:00
Les Morsures de l'ombre

Aussitôt commencé ce livre, il m’a été impossible de le lâcher. Ce roman commence directement au cœur de l’action, et cela se poursuit jusqu’à la fin.

J’ai retrouvé le style de l’autrice que j’avais déjà beaucoup apprécié dans Meurtre pour rédemption. Beaucoup de dialogues dans ce face à face entre Benoît et son kidnappeur qui vont maintenir chez le lecteur une tension et créer du suspense pour un thriller psychologique à couper le souffle. Karine Giebel sait nous manipuler avec une grande habilité pour nous emmener exactement là où elle veut. Ce livre possède une qualité que je recherche, surtout lorsqu’il s’agit de thrillers : une fin surprenante et imprévisible.

Mais le plus intéressant dans cette histoire, c'est de voir évoluer Benoît et Lydia. D'un point de vue psychologique, c'est vraiment captivant. Les problèmes psychologiques de cette jeune femme, qui a un passé lourd et difficile à vivre, la suivre dans son quotidien. Cela va de la préparation de son dîner jusqu’aux actes de torture. Torture qui est d’ailleurs omniprésente, et Karine Giebel ne rechigne pas sur les moyens de nous faire comprendre la douleur du prisonnier.

Un huis-clos prenant où l’on vit avec Benoit sa captivité, on suit tout ce qu’il se passe dans sa tête, son questionnement, ses moments de doutes mais aussi sa peur, son angoisse. On vit avec lui ses moments d’espoir, de révolte mais aussi de découragement. Sublime !

Un roman qui me donne envie d’en lire bien d’autre de cette autrice !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ladykami 2021-03-27T01:42:17+01:00
Meurtres pour rédemption

Je suis excrément mitigée sur ce roman.

Tout d’abord, si vous aviez envie de commettre un meurtre, ce livre à coup sûr vous passera l’envie.

La ligne entre la fiction et la réalité dans le milieu carcéral est très fine et Karine giebel arrive à nous faire douter et à voir la prison d’un autre œil.

Les personnages sont attachants, troublant, et remplis de ressources. Celui qu’on détester au début, devient finalement celui qu’on détestera le moins. Dommage par contre que le rôle des persos soit un peu clichés (un méchant, une méchante, une surveillante gentille, une méchante ect)

La plume de l’auteure nous fait oublier que le roman atteind les 1000 pages en poche sauf à la fin, vers les 75% du livre ou vraiment ça tire en longueur et qu’on a hâte d’avoir le fin mot de l’histoire.

Je ne m’attendais pas du tout à un roman aussi noir et aussi dur. Je penser à un thriller, intrigué enquête ect la c’est tout autre chose c’est vraiment psychologique je trouve.

Une jolie fin, pas forcément comme ce qu’on imagine au départ, l’epilogue ma un peu refroidie par contre.

J’oublier, l’auteure parle de l’amour comme rarement j’ai pu lire( a tel point que ça prend au tripes et que ça laisse à réfléchir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JulietteAlcyone 2021-03-31T11:44:42+02:00
Juste une ombre

L'idée est originale, ce roman se laisse lire et nous plonge dans une atmosphère démoniaque. On s'attache au personnage principal, mais on se pose des questions à son sujet... Folle, névrosée, atteinte de maux les plus divers...Qui est l'ombre ? est ce le fruit de son imagination ? ou existe t'elle vraiment ?...Lisez vite ce roman, mais regardez toujours si l'ombre n'est pas venue vous suivre vous aussi, sait on jamais....

Un super thriller noir.

Afficher en entier
Toutes blessent, la dernière tue

Comme toujours on est pris par les personnages de Karine GIEBEL.

Sa description de l'esclavagisme moderne est poignante.

On peut regretter cependant le sort que réserve quasi systématiquement Karine GIEBEL à ses personnages...Ce livre est bouleversant je le lis et je le visualise comme un film et parfois au fil des situations je saute des lignes pour ne pas lire la cruauté qui va arriver ...est-ce cela un bon écrivain ? Un abîme d’amour et de douleur.merci mme Giebel

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JulietteAlcyone 2021-03-31T11:53:21+02:00
Les Morsures de l'ombre

Un huit clos comme on les aime ! Une lecture facile, addictive, on a envie de savoir... et on n'a pas envie que ça se termine... L'histoire est superbement écrite et on se demande comment le cauchemar va finir, toujours plus loin dans l'irréel, la folie, le sadisme ou l'art d'essayer de faire avouer...

Une histoire qui fait froid dans le dos, palpitante, noire, noire, mais si bien écrite que l'on veut aller toujours plus loin pour découvrir le dénouement...

Prendre une claque à la fin parce que ce n'est pas le scénario qu'on avait envisagé, c'est fait !! Je recommande ce livre et cette auteure !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenna95 2021-04-05T12:05:09+02:00
Satan était un ange

Deuxième livre que je lis de Karine Giebel, et j'ai globalement le même ressenti... J'aime bien l'écriture de l'auteur, encore une fois, ça se laisse lire plutôt bien, y'a un petit truc qui rend le livre assez addictif.

Mais au niveau du contenu...j'ai un petit blocage.

Je trouve l'intrigue assez fade, avec peu de vrais retournements de situation, suspense moyen, histoire moyenne. En fait, c'est pas mauvais...mais c'est juste pas extraordinaire.

Le roadtrip des deux personnages m'a même un peu ennuyée, et au fond, la seule chose que j'ai trouvée intéressante c'était le passé houleux de Paul...qui malheureusement a trop vite été survolé. Pas une lecture très marquante. Dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ama74 2021-04-05T18:38:47+02:00
Toutes blessent, la dernière tue

Quand j'ai commencé le livre, des les premières pages et la dureté de celui ci je me suis dit que 786 pages cela allait être long. Alors, oui, c'est violent et cela ne peut convenir à tout le monde, j'ai lu pire donc cela ne m'a pas dérangé même si au bout d'un moment comme Tama, j'ai finis par lui souhaiter de rejoindre sa mère que de subir toutes ces horreurs , le thème : l'esclavage moderne, l'exploitation d'un être humain par une certaine caste sociale n'était pas dépourvu d'intérêt . Pour souffler un peu, on passe de Tama à Gabriel, Gabriel dont nous connaîtrons les souffrances que bien plus tard ... Ce fut le premier temps, ce moment où on vit avec Tama, ou on a qu'une envie faire souffrir ses bourreaux, la sortir de là, lui dire qu'elle n'est pas qu'une bonniche, qu'elle n'est pas rien. J'enchaîne assez vite cette première partie.

On arrive à la seconde avec Izri , Izri est quelqu'un en demi teinte et je savais pas à quoi m'attendre de lui tellement celui ci me semblait sans caractere à ne pas se decider entre maman et Tama , quand enfin il se revele rien ne surprend mais la reaction de Tama à son egard m'horripile, alors jusqu'ici sa combativité avait mon admiration, la je n'avais qu'une envie la secouer et lui dire qu'avoir souffert ou avoir subit , ne veux pas dire forcement reproduire , que cela ne donne aucune excuse à certains mots , à certains gestes et encore moins faire souffrir ce qu'on aime ...

Troisième partie Gabriel qui est amer, perdu et surtout applique la loi de la vengeance sont destins va se mêler aux autres ... Le rythme ralenti, il y a plus de conversations que de violences, on sait qu'on arrive vers la fin.

J'avoue que malgré les horreurs , la lenteur, la romance entre Izri et Tama , les excuses d'il/elle a subit , d'il/elle a perdu ... J'ai tenu jusqu'au bout, je voulais savoir ce qu'allait advenir de Tama, sa vie à venir, sa vie future et là surprise toutes ses souffrances pour en arriver là ... Par contre un plus pour l'épilogue.

Malgré ces quelques petits défauts il restera avec Purgatoire des innocents dans le top que j'ai lu de Karine Giebel, je finirai par cette citation de celle ci-inclus dans ce livre et qui pourrait résumer celui-ci : "C'est fou le nombre de synonymes qu'il y a pour tuer, tu ne trouves pas ? Il y en a bien plus que pour le verbe aimer.."

Afficher en entier

On parle de Karine Giebel ici :

Le Polar Sncf 2020 est...
2020-06-29T01:24:30+02:00

Dédicaces de Karine Giebel
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Pocket : 24 livres

Fleuve Noir : 10 livres

Belfond : 9 livres

France Loisirs : 5 livres

Lizzie - Univers audio : 4 livres

La Vie du Rail : 2 livres

12-21 : 2 livres

Audible studios : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array