Livres
564 385
Membres
616 612

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Karine Giebel

Auteur

Né(e) le 1971-06-06 ( 50 ans )
3 539 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Underworld 2021-05-26T17:03:41+02:00

Biographie

Karine Giébel est née en 1971 dans le Var, où elle vit toujours. Son premier roman, Terminus Elicius (Éditions la Vie du rail, 2004) a reçu le Prix Marseillais du Polar en 2005. Suivront Meurtres pour rédemption (la Vie du rail, 2006, et réédité au Fleuve Noir en 2010) qui a été sélectionné pour le Prix Polar Cognac, Les Morsures de l'ombre (Fleuve Noir, 2007) tour à tour lauréat du prix Intramuros, du Prix SNCF 2009 et du Prix Derrière les murs, Chiens de sang (Fleuve Noir, 2008) et Jusqu'à ce que la mort nous unisse (Fleuve Noir, 2009), lauréat du Prix des Lecteurs au Festival Polar de Cognac. Juste une ombre (Fleuve Noir, 2012) a reçu le Prix Marseillais du Polar et le Prix Polar de Cognac. Purgatoire des Innocents, paru au Fleuve Noir en 2013, a reçu le prix des lecteurs du Var 2014. Satan était un ange est son septième roman, paru chez Fleuve Éditions.

(Source : https://www.amazon.fr)

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 516 lecteurs
Or
2 696 lecteurs
Argent
1 742 lecteurs
Bronze
985 lecteurs
Lu aussi
1 335 lecteurs
Envies
3 767 lecteurs
En train de lire
132 lecteurs
Pas apprécié
184 lecteurs
PAL
3 221 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.09/10
Nombre d'évaluations : 3 211

1 Citations 1 884 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Karine Giebel

Sortie France/Français : 2020-11-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Ericdu75 2021-08-20T11:21:24+02:00
Juste une ombre

Ce livre m'a fait une très forte impression, il est rare qu'une lecture soit aussi prenante de suspense ! L'auteure installe au fil des pages une véritable pression psychologique qui s'intensifie subtilement tout au long du livre, nous faisant nous-mêmes douter jusqu'au bout. Ce thriller psychologique est excellent, j'ai rarement vu un livre qui porte aussi bien son titre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hanabira 2021-08-21T07:10:04+02:00
Ce que tu as fait de moi

Un livre que j'ai eu du mal à commencer, peut-être le sujet assez dur qui s'y dégage, il n'empêche qu'il y a eu ce moment, ce déclic qui arrive souvent lors d'une lecture et qui ne nous fait plus lâcher notre bouquin.

Je ne l'ai plus lâché, Karine Giebel à le ce talent de faire retourner la situation en un paragraphe, de faire de générer une situation tout aussi rapidement, comme à son habitude, on repose notre livre totalement choqué/traumatisé/frustré.

Toujours aussi admirative du talent de Karine Giebel qui mets toujours aussi bien la spychologie des personnages qu'elle fait vivre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maelle27 2021-08-21T12:35:41+02:00
13 à table ! 2018

Un bon moment passé à lire ces nouvelles écrites pour une bonne cause.

J'ai eu une préférence pour "l'escalier" et "l'incroyable stylo Bic quatre couleurs de Benjamin Bloom".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ajcerise 2021-08-24T19:30:01+02:00
13 à table ! 2016

Des nouvelles qui se lisent rapidement, pratique pour les transports et les salles d’attente

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ZouzouZouzou 2021-08-25T10:14:22+02:00
D'ombre et de silence

Ces nouvelles révèlent tout ce qu'il y a de plus bestial et d'horreur chez l'être humain.

Afficher en entier
Toutes blessent, la dernière tue

Toutes blessent, la dernière tue | Karine Giebel

En général avec les livres de Karine Giebel mes avis sont très tranchés. Soit je déteste, soir j'adore. La balance allant plutôt vers le déception en général.

Toutes blessent la dernière tue se situe dans un entre deux.

Je l'ai écouté en audio et je suis obligée de dire que j'étais toujours impatiente de reprendre le fil de mon écoute.

Et en même temps je ne pense pas que j'aurais aimé le lire...(#spéculation)

Dès le début j'ai été happée par cette histoire d'esclavagisme moderne. En imaginant facilement que ce triste sort était l'horrible réalité de certaines femmes. Et j'avais besoin de savoir comment ça allait se finir.

En plus je me suis complètement laissé entraîner, fascinée par la relation victime/ bourreau.

En version livre je me demande si je n'aurai pas eu une impression de " voyeurisme".

Toujours est-il que je l'ai découvert en audio et que de ce point de vue là je dois dire que je n'ai pas vu les heures défiler !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sara-Rose 2021-08-26T17:18:30+02:00
Chiens de sang

Un récit palpitant avec des personnages attachants.

Il n'en resta pas moins que la chute ne m'a pas convaincu particulièrement celle de l'histoire Diane. Les dernières pages ne sont pas suffisamment "travaillées"..

Le livre se lit très facilement et d'une traite.

C'est un bon roman noir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Khiad 2021-08-30T21:30:00+02:00
Les Morsures de l'ombre

Concernant la couverture, j'aime bien le côté angoissant et sombre de la forêt, les couleurs choisies pour le nom de l'auteure ainsi que le titre). En revanche, je suis moins fan de la tête de la femme tout en haut (même si elle peut rajouter au côté sombre), qui aurait tout aussi bien pu (c'est un avis personnel) ne pas être là.

La plume de Karine Giébel est pleine de tension, de suspense et de révélations, comme toujours. J'ai aimé ladite tension, que l'on sent monter chez les personnages, via des phrases courtes, presque hachées, qui s'enchainent, ou leur alternance avec les phrases longues.

Néanmoins, j'ai eu un peu de mal avec le narrateur omniscient qui passe sans transition du point de vue de Lydia à celui de Benoît. C'est déstabilisant et pas très agréable parce que des fois, l'on peut s'y perdre. Tout comme le fait que rien ne distingue la narration des pensées qui, pour moi, auraient dû être mises en italique pour une meilleure visibilité.

Par contre, j'aime le fait que les chapitres commencent par le jour et/ou l'heure durant lequel/laquelle se passe l'histoire. Cela nous permet de ne pas nous perdre dans le temps, au contraire de Benoît, qui n'a aucun repère temporel.

Benoît est commandant dans la police et a tout pour être heureux : il aime son métier, sa femme, son fils... et les femmes. Un peu trop même, pour ces dernières, vu qu'il trompe la sienne à tours de bras, ou plutôt de hanches. Un jour, il se réveille enfermé dans une cave, prisonnier d'une cage. C'est là que son cauchemar commence, ainsi que sa lente agonie.

J'ai aimé ses fluctuations de caractère selon son esprit du moment : tantôt agressif et provocateur, tantôt mort de peur, tantôt soumis par calcul, tantôt complètement abattu... Karine Giébel nous livre là une palette d'émotions très bien fournie et très intéressante, pour un personnage non moins intéressant. Si j'ai pu le plaindre, dans une certaine mesure, il apparait très vite qu'il est loin d'être un saint.

Lydia est une femme brisée, pleine de rage et obsédée par la vengeance. Elle ne vit que pour ça. A la limite de la folie. Elle est prête à tout pour obtenir ce qu'elle veut. Vraiment tout. Et Benoît va en faire les frais...

Le policier a beau clamer son innocence face aux accusations portées contre lui, l'auteure sait jouer des mots pour nous faire douter. Et ce, plusieurs fois. Qui est réellement le bourreau ? Qui est réellement la victime ? Disent-ils la vérité ? Leur vérité ? Tous les secrets ont-ils été dévoilés ? Ou bien tout n'est-il que mensonges et manipulations ? De quoi nous questionner et nous retourner l'esprit !

D'un côté, nous avons donc ce huis-clos entre victime et bourreau (qui est quoi reste à confirmer), mais de l'autre, nous avons aussi une enquête policière qui a pour but de retrouver le commandant Benoît Lorand. Ses membres ne le savent pas encore, mais il vont trouver pas mal de squelettes dans les placards...

J'ai trouvé tous les personnages fouillés psychologiquement, très travaillés et vraiment bien mis en scène. Personne n'est réellement ce qu'il paraît, et beaucoup de ce petit monde cache de sombres secrets. Du coup, nous avons des révélations et des surprises tout au long de l'histoire, en fonction de ce que nous révèlent les personnages, ou de ce qu'on les force à révéler. L'auteure nous en met plein la tête, nous retourne le cerveau... mais ne perd pas notre attention pour autant. J'adore !

Ce que j'ai "apprécié" aussi, c'est que les rôles soient inversés, et que la personne séquestrée soit un homme et la personne de l'autre côté de la grille, une femme. Cela change de ce que l'on peut voir. Même si, quelque part, Lydia est prisonnière de sa propre envie de vengeance...

Certaines scènes sont assez dures et ne conviendront pas à des personnes sensibles, mais saurons "plaire" aux amoureux/ses des thrillers.

Je n'ai pas vu le dénouement venir et je me suis pris une grande claque. J'ai adoré l'épilogue, que je n'aurais pas imaginé se terminer autrement !

En résumé, j'ai adoré cette nouvelle lecture de Karine Giébel qui manie la plume, l'angoisse, le suspense, la manipulation et les fins magistrales avec talent ! Les personnages sont très bien travaillés et entre les secrets que certains protègent et les vérités que d'autres veulent entendre, nous ne savons plus où donner de la tête ni à qui faire confiance. Dommage que mon plaisir ait été entaché par une narration qui se mélange aux points de vues qui, eux-mêmes, n'ont pas réellement de limite claire entre eux. Ça aurait peut-être pu être un troisième coup de cœur sans ça.

http://booksfeedmemore.eklablog.com/les-morsures-de-l-ombre-karine-giebel-a205109564

Afficher en entier
Commentaire ajouté par wade74 2021-09-06T17:21:36+02:00
Maîtres du jeu

Un livre qui regroupe deux nouvelles. Facile à lire, des histoires originales. Des personnages attachants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par WENDYDYDY27 2021-09-12T19:36:26+02:00
Regarder le noir

Je savais que j'allais adoré ces nouvelles sur le thème de la vision. Ma préférée la première de O Norek. Quelle chute ! des récits en quelques pages qui nous glacent, de très grands écrivains.

Afficher en entier

On parle de Karine Giebel ici :

Le Polar Sncf 2020 est...
2020-06-29T01:24:30+02:00

Dédicaces de Karine Giebel
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Pocket : 23 livres

Fleuve Noir : 10 livres

Belfond : 9 livres

France Loisirs : 5 livres

Lizzie - Univers audio : 4 livres

12-21 : 3 livres

La Vie du Rail : 2 livres

Edition de Noyelles : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array