Livres
568 501
Membres
623 540

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Charlotte Bousquet

Auteur

1 434 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par camillel54 2010-07-01T03:21:40+02:00

Biographie

Charlotte Bousquet est une auteure française, plus particulièrement tournée vers les genres de l'imaginaire (fantastique et fantasy) née le 9 janvier 1973. Cette "passionnée de mythologie, amoureuse des vampires", comme elle se décrit, publie d'abord Zaïna et le fils du vent (1999), Le défi de Zaïna (2001), puis Lights, camera, révolution (2002). En 2002, elle soutient à l'université de la Sorbonne une thèse sur les mondes imaginaires, "les mondes imaginaires et le déplacement du réel : un questionnement de l'être humain" (diffusion ANRT) Depuis 2003, elle a écrit plusieurs articles philosophiques dans des collectifs. "Descartes, le fantastique inavoué, la fable inavouable" dans "Détours et hybridations"(PUF, Françoise Dupeyron-Lafay dir.), "Corps fantastique, âme fantasmée" dans Les représentations du corps dans les œuvres fantastiques et de science fiction"(Michel Houdiard, Françoise Dupeyron-Lafay dir.) C'est à partir de 2004 que commence à paraître son grand œuvre, la Trilogie du Cœur d'Amarantha : Les Arcanes de la trahison, Les Arcanes de la discorde et Les Arcanes du jugement, pour lequel elle obtient le Prix Merlin.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
268 lecteurs
Or
562 lecteurs
Argent
562 lecteurs
Bronze
463 lecteurs
Lu aussi
509 lecteurs
Envies
2 252 lecteurs
En train de lire
35 lecteurs
Pas apprécié
112 lecteurs
PAL
1 261 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.35/10
Nombre d'évaluations : 734

0 Citations 486 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Charlotte Bousquet

Sortie France/Français : 2021-10-08

Les derniers commentaires sur ses livres

Les Enfants des saules, Tome 1 : Les Descendants

Les saules et moi, c’est une grande histoire d’amour qui a débuté alors que je n’avais que sept ou huit ans. Je fréquentais à cette époque-là un centre équestre merveilleux qui a su calmer en moi la petite sauvageonne asociale pour me transformer en petite cavalière plutôt bien intégrée dans le petit groupe. Et c’est ainsi que chaque samedi, après notre cours et les corvées d’écurie, nous nous égayions joyeusement dans le domaine « sauvage » du centre, pour rejoindre ce que nous appelions alors avec grandiloquence « notre Ile ». Il ne s’agissait ni plus ni moins que l’autre rive du petit ruisseau, que nous traversions à l’aide de l’échelle du directeur (que nous avions « emprunté » en toute « discrétion », persuadés qu’il n’avait rien remarqué, naïfs que nous étions), mais à nos yeux d’enfants, c’était un lieu magique. Une petite clairière entourée de saules, qui nous rendaient « invisibles » aux adultes et nous protégeaient du soleil et de la pluie : que nous les aimions, ces arbres majestueux qui semblaient veiller sur nous ! Autant vous dire que le seul titre de cette saga, Les enfants des Saules, a fait renaitre de jolis souvenirs en moi …

La vie est douce et tranquille, aux Grands Saules … ou peut-être devrait-on plutôt dire qu’elle était douce et tranquille. Car depuis quelques temps, les parents de Melvin sont inquiets : les factures s’accumulent, les inondations, les sécheresses et les maladies se sont succédé, et les « experts » se succèdent pour les convaincre de se remettre à la production intensive qu’ils ont abandonnée au profit d’une agriculture biologique plus respectueuse des sols et des bêtes. Le vétérinaire et le médecin du village sont inquiets également : de plus en plus d’animaux, sauvages comme domestiques, et d’habitants sont intoxiqués, empoisonnés, sans qu’ils n’en comprennent l’origine. Et comme si tout cela ne suffisait pas, voici que d’étranges phénomènes se produisent lorsque Melvin au contact d’Inaya et Jade, les deux nouvelles élèves de son école alternative, ou encore de Théo, le fils du terrifiant baron … Des visions les assaillent alors, des plongées dans un ailleurs magique et féérique, mais où rodent des ombres assoiffées de mort. Et tandis que les quatre adolescents se découvrent des aptitudes surprenantes, le sentiment qu’un terrible danger menace les Grands Saules se fait plus étouffant …

On nous présente ce roman comme le « premier tome d’une trilogie fantastique qui mêle avec habileté magie, sensibilisation écologique et quête d’identité » : un programme particulièrement alléchant et un pari quelque peu audacieux … Mais de l’audace, Charlotte Bousquet n’en manque pas ! Et c’est ainsi que le petit lecteur d’aujourd’hui, biberonné aux nuggets industriels et ayant reçu leur premier portable avant même de savoir marcher (j’exagère à peine, bébé-voisin n’a pas encore deux ans et c’est un smartphone qu’il a déballé à Noël), se retrouve catapulté en « grande ruralité », aux côtés d’un adolescent sensible inscrit dans une école alternative sans notes ni classement par ses parents partisans d’une agriculture responsable et respectueuse de l’environnement et des animaux … Melvin n’est pas forcément le genre de héros que les enfants s’attendent à rencontrer de nos jours, eux qui ne jurent que par les gros blockbusters de Marvel ! Melvin, lui, n’aime pas ce genre de films, et de toute façon il n’a pas de télévision chez lui : il préfère lire, et surtout jouer avec son chien ou passer du temps dans les bois. Et la ville, qui fait tant rêver la jeunesse, l’oppresse et lui fait peur.

Clairement, Melvin et ses nouveaux amis (Jade, empotée et hypersensible, Inaya, qui se cache derrière ses grands airs pour cacher sa fragilité, et Théo, terrorisé par la brute qui lui sert de frère ainé) n’ont rien des super-héros modernes … mais ils ont tout du super-héros dont nous avons réellement besoin aujourd’hui. Car ils sont suffisamment lucides pour voir où se cache la plus grande menace qui pèse aujourd’hui sur notre pauvre monde : au cœur même de l’être humain … Car « à la place de son cœur, il n’y a plus que vide et noirceur, une noirceur qui se nourrit de douleur » : la menace, elle se tapit dans toutes nos usines qui déversent leur poison dans l’atmosphère ou les nappes phréatiques, elle se love dans les machines qui abattent des centaines d’arbre chaque jour pour faire place à des monocultures dévastatrices destinées non pas à nourrir l’humanité mais à nourrir les automobiles (alors qu’à côté des enfants crèvent de faim ou de soif), elle se glisse dans l’appât du gain, du rendement, du « toujours plus », de l’argent. Et c’est parce que les quatre ados sont « différents », parce qu’ils ne sont pas entrainés dans cette folie humaine, qu’ils sont capables de la discerner … et tenter de l’arrêter.

Pour le lecteur adulte, déjà contaminé par le défaitisme et le pessimisme, le combat de ces quatre amis semble voué à l’échec … Mais voilà toute la magie de ce récit : faire renaitre en nous l’enfant que nous étions, car les enfants ont cette formidable aptitude à rêver et espérer : aucune cause ne leur semble jamais perdue. « On n’est jamais trop petit pour faire une différence », nous dit Greta Thunberg, et c’est bien ce que raconte cette histoire : tandis que les ténèbres menacent d’engloutir les Grands Saules, tandis que les adultes paniquent et se lamentent, Melvin, Inaya, Théo et Jade s’en vont sans hésiter affronter le danger. Il y a quelque chose de follement palpitant à les voir découvrir leurs pouvoirs, à les voir se rapprocher doucement, s’apprivoiser en quelque sorte tout en apprivoisant cette magie venue de la terre, de l’air, de l’eau et du feu. Il y a quelque chose d’incroyablement émouvant à les voir si déterminés à protéger leur forêt et ses habitants, à les voir risquer leur vie pour sauver celle de deux petits chats innocents, en véritables petits justiciers armés de douceur et d’amitié. Vous n’imaginez même pas à quel point mon cœur s’est emballé par moment, tant ce récit est haletant ! On se laisse vraiment prendre « au jeu » et on vit cette aventure comme si c’était la nôtre …

En bref, vous l’aurez bien compris, je suis vraiment tombée sous le charme de ce début de trilogie ! C’est vraiment une formidable histoire d’amitié qui fait sourire, rêver et trembler : quel plaisir et quel honneur de rencontrer ces quatre adolescents qui cherchent qui ils sont, qui ils veulent devenir, ce qu’ils veulent défendre, ce qu’ils veulent combattre. J'ai aimé leur simplicité, leur fragilité, leur sensibilité : ils sont de véritables petits héros justement parce qu'ils ne sont pas faits pour l'être, parce qu’ils n’ont jamais souhaité l’être. Ils font juste ce qui leur semble juste, bon, bien, vital, essentiel. Ils nous rappellent que les enfants peuvent et doivent faire entendre leur voix, qu’ils sont les héritiers de notre Terre et qu’ils ont droit d’avoir une jolie maison pour l’avenir … Quel monde allons-nous laisser à nos enfants : un monde où il fait bon vivre, ou bien un monde que nous aurons gangréner à force de se fermer aux appels au secours de notre bonne vieille Gaïa qui souffre par notre faute ? Serons-nous aveugles, ou bien suivrons-nous Melvin et ses compagnons dans leur quête pour préserver ce qui peut encore l’être ? Lier magie et écologie était un pari risqué, mais c’est gagné : c’est un roman qui émerveille et qui interpelle …

http://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2021/04/les-enfants-des-saules-tome-1-les.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lisaLord 2021-07-17T19:28:40+02:00
Nos vies suspendues

Un très très beau livre, dur à des moments !

Spoiler(cliquez pour révéler)Je trouve par contre qu'a un moment le roman par dans l'illogique ! On rentre dans du fantastique et cela ne colle pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ginnynouk 2021-07-31T12:53:38+02:00
Mots rumeurs, mots cutter

J'ai vraiment aimer ce livre!!!!

Quand on le lit on ce rend conte a quelle point c'est HORRIBLE de ce faire harcelé et qu'il faut a tout pris aider les gens qui ce font harcelé!

Alors liser ce livre super cool!!!!et lutter contre le harcelement!!!!!!!!!!!!!!!

bonne lecture!

Afficher en entier
Fais pas ta gamine!

Nous retrouvons le collège que nous connaissons bien. Nous suivons Annabelle qui commence à fréquenter Léo. Mais ce dernier est un peu trop entreprenant et la jeune fille n'ose pas refuser. Elle se retrouve à devoir faire des choses qu'elle ne veut pas et ne sait pas comment le dire à Léo. Pourtant, elle essaie mais la réponse de Léo est simple 'Fais pas ta gamine!" Le scénario pousse donc à réfléchir sur la question du consentement et l'acceptation des limites de chacun. Le sujet est sensible mais avec son histoire Charlotte Bousquet aborde le problème de façon simple afin de toucher le plus de monde possible. De plus, elle nous propose une fin positive qui démontre que cette situation n'est pas inextricable.

Le personnage d'Annabelle est clairement au centre de cette BD. Elle est une adolescente timide et peu sûre d'elle. Face à cette nouvelle histoire d'amour, Annabelle ne sait trop comment réagir, elle ne sais pas ce qui est normal ou pas. Et puis, finalement, elle s'émancipe et s'affirme au fil des pages.

D'un point de vue esthétique, Stéphanie Rubini nous livre des illustrations en toute délicatesse. J'aime particulièrement la façon dont elle utilise les couleurs. Les nuances sont douces et créent une atmosphère vraiment particulière. J'apprécie également ses dessins simples mais efficaces. La pâte de Stéphanie Rubini est d'ailleurs reconnaissable. Je l'avais déjà beaucoup aimé dans Hiver Indien et je continue à l'apprécier avec ce nouvel opus.

Avec Fais pas ta gamine! Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini signe une BD forte à mettre absolument entre toutes les mains et cela dès le collège.

http://aufildesplumesblog.wordpress.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cllem 2021-08-08T18:57:03+02:00
Nos vies suspendues

On ne peut pas rester insensible à la lecture de ce livre. Pendant la première partie du livre j'ai été partagé entre tristesse et colère, c'est horrible ce qui est arrivé à ces filles et le pire c'est que c'est malheureusement ce qu'il se passe réellement.

Par contre quelle déception ! Spoiler(cliquez pour révéler)pourquoi avoir mis du fantastique dans un livre pareil ?au lieu d'approfondir la psychologie des personnages l'auteure à prefere créer un monstre issu de la culpabilité d'un des garçons, ce qui je trouve n'était vraiment pas nécessaire. Je suis donc mitigée par cette lecture, qui aurait pu être beaucoup plus percutante.

Afficher en entier
Les Enfants des saules, Tome 1 : Les Descendants

Dans un petit village qui a longtemps vénéré les esprits de la nature, la dégradation de l’environnement a une conséquence étonnante. Certains enfants développent des pouvoirs, chacun lié à un élément différent. Le programme est logique : se regrouper, apprivoiser ses pouvoirs et surtout comprendre ce que l’on attend d’eux. Si le point de départ est assez banal, le traitement et les personnages donne un excellent résultat. Les personnages ne correspondent pas à ceux que l’on trouve souvent en littérature jeunesse, ça fait du bien et je suis persuadée que chaque enfant trouvera à s’identifier dans ce roman. Personnellement c’est gros coup de coeur pour le personnage de Jade. Ca aurait été si bénéfique enfant de rencontrer une telle héroïne ronde, pleine de qualités et de doutes. Défense de l’environnement, amitié, aventure, personnages différents, le tout avec la plume de Charlotte Bousquet il y a tout pour une lecture réussie.

Afficher en entier
La Revanche des princesses

Un mélange de plusieurs textes qui auraient pu être intéressants mais auxquels personnellement je n'ai pas du tout accroché. J'ai trouvé ces histoires ennuyeuses à souhait et sas grand intéret à mes yeux. Enfin bref un livre qui en me convient pas je pense.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moustique126 2021-09-17T23:27:51+02:00
Fais pas ta gamine!

J'ai été déçue par ce livre.

Il livre aborde des thèmes très important comme les Spoiler(cliquez pour révéler)agressions sexuelles, le revenge porn, l'homosexualité... mais en seulement 30 pages... Les intrigues sont survolées, le terme Spoiler(cliquez pour révéler)"agression sexuelle" n'est JAMAIS évoqué (sauf en TW au début mais pas dans l'histoire).

Les personnages n'ont aucune profondeur, j'ai lu le livre aujourd'hui et j'ai déjà oublié leurs noms... Bref grosse déception.

Afficher en entier
Les Enfants des saules, Tome 2 : Les Graines de discorde

J'ai bien aimé avoir le point de vue de Jade dans ce tome puisque c'est mon personnage préféré de la saga. J'espère que chaque tome sera du point de vue d'un personnage différent, ce serait intéressant. Hâte de lire le tome 3.

Afficher en entier
Les Enfants des saules, Tome 1 : Les Descendants

Je dois avouer que cette superbe couverture a de quoi attirer les regards, mais c'est en regardant les personnages que ça m'a intrigué. Est-ce qu'on avait là quatre héros réellement novateurs? C'est ce que je souhaitais, mais bon, au final, ça reste dans le champ du déjà-lu.

Parce que pour être honnête, la magie des quatre éléments, c'est vraiment loin d'être nouveau. Ça commence même à devenir blasant. Pensez seulement à "Winx", la redondante série "Maison de la nuit", "Le dernier maitre de l'air" et les trillions de manga qui utilisent cette quadruple magie. À cela s,ajoutent d'autre pouvoirs très communs: la télépathie, la guérison, parler aux animaux et la super vitesse.

Un coin de pays campagnard et paisible, une école dans un genre alternatif, des étudiants qui se découvrent des pouvoirs, d'étranges évènements liés à une entité qui rappelle aussi bien la pollution que les ténèbres ( bah, ça c'est pas nouveau non plus), on a un cadre assez typiquement fantastique.

Melvin, le personnage que l'on suit, est lié à la Terre et possède des pouvoirs de guérison. Étonnamment, c'est aussi le meneur, en cela c'est nouveau. Dans les 4 éléments, c'est soit le Feu ou l'Eau qui mènent d'ordinaire, alors tant mieux pour une fois que la tête de front soit un autre élément. Vient ensuite Jade, L'Eau, qui a aussi des pouvoirs liés aux émotions. C'est un personnage intuitif, mature, qui a vécu du harcèlement du à sa silhouette rondelette, et c'est un personnage phare, courageuse et investie. Théo arrive ensuite - lui je l'avais vu venir - est le "garçon fâché aux airs rebelles" qui caractérisent systématiquement les personnages ayant des pouvoirs liés au feu. Immanquable. Ça se voit même sur la couverture. Le cliché est néanmoins atténué par la sensibilité du personnage et son amour pour les animaux. Inaya, le Vent, est demeuré en marge du groupe, en raison de son affiliation avec les nunuches mesquines populaires ( également très convenues). Elle changera de camp plus tard, arguant qu'elle avait un secret à préserver. Ça ne l'a pas empêchée d'être plutôt mesquine avec Jade. En plus de ses dons aériens, elle entend les êtres vivants. Le méchant pour sa part est une sorte d'entité obscure, empoisonnée, destructrice, bref, "malveillante" à tous les niveaux.

Je reconnais qu'il y a de bonnes idées sur les personnages, mais toute proportions gardés, c'est encore très déjà-lu ou sinon déjà-vu ( films). Il n'y a eu pour moi aucune réelle surprise, ça coulait bien, mais ça coulait sans vagues. Ce peut être un bon roman pour les non-initiés au genre, avec des héros qui apprivoisent leurs pouvoirs, des animaux an danger, des menaces de la part des méchants, un univers qui traite de fées et des plans des quatre ados pour contrer le Mal absolu, mais pour ma part, en littérature jeunesse, ça ne m'a marqué. Même la thématique "Nature contre pollution" commence à dater, surtout avec les enjeux environnementaux actuels. Néanmoins, pour des nouveaux lecteurs, ça peut plaire et au moins, les héros sont censés et relativement modernes. Leurs interactions sont également crédibles et positives.

La plume est efficace, ça se lit bien, mais j'ai noté des longueurs.

Un premier tome de trilogie pour les amateurs de magie élémentaire ou pour les non-initié au genre.

Pour un lectorat du troisième cycle primaire, 10-12 ans.

Commenter J’apprécie

Afficher en entier

Dédicaces de Charlotte Bousquet
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gulf Stream : 19 livres

Mnémos : 15 livres

Rageot : 6 livres

L'Archipel : 4 livres

Nestiveqnen : 4 livres

Argemmios : 2 livres

ActuSF : 2 livres

Flammarion jeunesse : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array