Livres
438 864
Membres
367 683

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sans raison apparente



Description ajoutée par Sorcier 2017-11-01T01:27:06+01:00

Résumé

Après un parcours classique, Rachel est devenue une épouse modèle. Terne, fatiguée, elle sur(vit) et s’efforce péniblement de suivre les traces de sa mère, bourgeoise fortunée de la banlieue de Washington D.C. Jusqu’au jour où cette dernière se suicide. Sans raison apparente. Sa mort, l’enterrement, le défilé des oiseaux noirs, la jeune femme les subit dans un état second, comme au spectacle. Elle passe une journée à errer dans la maison parentale, se rend compte que sa mère n’a laissé aucune trace – comme si cette dernière n’avait jamais existé. Sur le chemin du retour, Rachel voit des chevaux dans un champ. L’un d’eux, un grand palomino, se cabre au moment où la voiture les dépasse. Cela lui rappelle un rêve inachevé. Un rêve de voyage et de liberté.

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Aryia 2018-03-25T18:22:01+02:00

J'étais comme tant d'autres, déterminée par des siècles de préjugés et de conditionnement : une pyramide nourrie de hiérarchies et de jugements, dans laquelle l'animal est soumis à l'humain, le plus jeune à l'adulte, la femme à son père et à son époux. Le chien donne la patte et on le félicite d'être si obéissant, alors que le chat, qui n'en fait qu'à sa tête, est égoïste et sournois. L'enfant qui ne s'oppose jamais ni ne dit non est sage, bien élevé. Celui qui ose exister, résister, est bruyant, agité, hyperactif, insolent.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Aryia 2018-03-25T18:21:48+02:00
Or

Je me suis plongée dans ce livre sans rien savoir à son propos : je n’avais pas lu une seule fois son résumé et l’avais sélectionné sur la seule base de son auteur - Charlotte Bousquet fait clairement parti de ces auteurs en qui j’ai une confiance aveugle - et de sa couverture - il me semblait évident au vue de la photo que tout allait tourner autour d’un cheval. C’est assez rare, finalement, que je lise un roman sans rien connaitre à son sujet. C’est à la fois un peu angoissant - et si, finalement, le thème ne m’intéressait pas du tout ? - et particulièrement excitant - c’est un peu comme ouvrir un cadeau que l’on n’attendait pas, la surprise est totale. Toutefois, pour être parfaitement honnête, je ne prendrais pas le risque de me lancer dans ce type d’expérience sans connaitre un minimum la plume et le style de l’auteur ! Un peu d’inconnu, oui, mais pas trop non plus !

Petite fille modèle, épouse docile, Rebecca s’est toujours efforcée de faire naitre fierté et approbation dans le regard de sa mère. Enfermée dans une vie qui ne lui correspond pas, qui l’étouffe, qui la submerge, elle se laisse toutefois mener par le bout du nez, trop craintive pour oser se rebeller, pour oser s’affirmer. Jusqu’au suicide de sa mère. Inexpliqué, inexplicable. Pour Rebecca, c’est l’électrochoc. Après toute une existence passée à se plier aux volontés de cette grande dame qui ne faisait que la rabaisser, que lui prouver qu’elle n’était pas assez parfaite pour elle, Rebecca décide soudainement de prendre sa vie en main. Contre vents et marées, elle se lance dans un immense voyage à travers les Etats-Unis … sur le dos de Djinn, un fier étalon maltraité par ses anciens propriétaires. Sans vraiment savoir où aller, Rebecca se contente d’avancer, jour après jour … pour se retrouver elle-même.

Contrairement à ce que les apparences peuvent laisser penser, Sans raison apparente est donc en premier lieu une histoire de famille. L’histoire tragique d’une mère et d’une fille. Les attentes de la première semblaient inatteignables pour la seconde, qui persistait toutefois à tenter de faire naitre un sourire, un compliment, une preuve d’approbation et d’amour dans le regard de sa génitrice. Sans le savoir, elles étaient l’une comme l’autre enfermées par quelque chose qui les dépassait : le poids des convenances, des traditions, la force des attentes sociales, de la bienséance. Une petite fille se doit d’être polie et gracieuse, une femme se doit de fonder une famille. Ceux qui sortent de ce cadre sont des marginaux, des non-conformistes ou des égoïstes. La liberté, dans notre société, c’est celle de faire comme tout le monde. Vous ne me croyez pas ? Demandez-vous comment vous réagiriez face à un jeune homme ou une jeune femme qui décide de rester célibataire et, surtout, de rester vivre avec ses parents sans jamais « prendre son indépendance ». Quand bien même vous feriez preuve de « tolérance » face à ce choix … vous rendriez-vous compte que le simple fait de parler de « tolérance » à ce propos prouve bien que ce mode de vie est dérangeant, car sortant du moule ? Cette jeune personne ne pourrait s’estimer parfaitement libre que si cette volonté ne faisait naitre absolument aucune réaction.

Rebecca, comme sa mère avant elle, s’est résignée à suivre le chemin tout tracé que la société attendait d'elle. Par peur du regard des autres, par peur du jugement des autres. Pour s’affranchir de cette peur, Rebecca a eu besoin de l’aide de Djinn, ce cheval tout aussi brisé par la vie qu’elle. Contrairement à ce que la plupart des films et romans veulent nous faire croire, la relation entre Djinn et Rebecca ne coulait pas de source. Bien au contraire. Charlotte Bousquet montre bien que rien n’est jamais gagné d’avance lorsque l’on souhaite se lier d’amitié avec un cheval : il ne suffit pas d’avoir suivi des cours d’équitation dite « éthologique » pour qu’un lien fusionnel se créé dès la première seconde. Pour que Djinn lui fasse confiance, Rebecca a dû elle aussi lui ouvrir son cœur. Pour que Djinn reprenne confiance, Rebecca a dû elle aussi faire face à sa propre faiblesse. Ce n’est qu’à force de patience, d’écoute, d’erreurs, que chacun a fini par devenir la béquille de l’autre. Petit à petit, ils ont appris à se connaitre, à se comprendre, leur duo s’est consolidé au fur et à mesure de ce long voyage à travers la nature sauvage, de cette longue errance à travers la vie. Car le périple de Rebecca n’est que le reflet de sa guérison intérieure, tandis que cicatrisent les blessures nées des secrets et non-dits au sein de sa famille, tandis que se réaffirment les rêves jusqu’alors étouffés …

En bref, un récit véritablement bouleversant qui invite à s’interroger : serions-nous capables, nous aussi, de tout laisser tomber comme l’a fait Rebecca ? serions-nous capables, nous aussi, de tourner le dos aux attentes qui pèsent sur tout pour affirmer notre personnalité propre et vivre comme nous l’entendons réellement ? Et tout ceci n’est qu’un aperçu des questionnements que peut faire naitre ce roman, qui résonnera probablement différemment dans le cœur de chaque lecture. Avec en prime une très belle histoire d’amitié entre une jeune femme et un cheval, une histoire qui m’a émue aux larmes tant elle est vibrante de réalisme et d’émotions. Seul petit bémol que je peux trouver à ce livre … le résumé de sa quatrième de couverture, lu après avoir dévoré le roman, et qui est bourré de fautes (mauvais prénom, incohérences avec l’intrigue …). Aussi, si vous souhaitez vous plonger dans ce roman, et je vous le conseille vivement tant il est beau et bien écrit, faites comme moi et ne regardez même pas cette quatrième de couverture !

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.fr/2018/02/sans-raison-apparente-charlotte-bousquet.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sorcier 2018-03-19T22:33:12+01:00
Argent

https://for-ever-dreamer.blogspot.fr/2018/03/sans-raison-apparente.html

Sans raison apparente est un roman touchant et dur à la fois. Il met en scène une femme meurtrie par la vie, cherchant à reprendre un second souffle et voulant enfin pouvoir être elle-même. Les thèmes, dramatiques en eux-mêmes, sont relatés avec beaucoup d'introspection, tels un journal intime. Mais l'histoire sait aussi se faire plus légère par moments, prenant des aspects quelque peu aventureux, mais toujours dans une ambiance intimiste.

À la manière d'un road-trip, il se dégage un sentiment de légèreté à travers les paysages traversés par les personnages de Rachel et Djinn. Ensemble, ils parcourent différents lieux, font diverses rencontres... L'ensemble a des allures de voyage initiatique, mais le côté spirituel y est sous-jacent, la psychologie humaine proprement dite étant beaucoup plus explicite.

J'ai aimé cette histoire. Elle aborde la relation entre une femme et son cheval de manière intimiste, même si davantage de moments de ce genre auraient été appréciables, car même si j'ai ressenti cette alchimie qui finit par les lier, elle n'est pas suffisamment exploitée selon moi. Le récit tourne davantage autour des pérégrinations de Rachel et de ses divers questionnements qu'à la relation qui la lie à Djinn et donc au développement de celle-ci. Le thème de la reconstruction est donc présent, mais construit au final sous un angle plus personnel que fusionnel, même si ce dernier aspect se fait pourtant ressentir.

Le récit m'a parfois donné l'impression de ne pas trop avancer, de tourner en rond même, mais cela s'explique en partie par les interrogations du personnage, dont la psychologie est travaillée. Ce qu'elle a vécu peut parler à tout le monde, et l'auteure l'aborde d'une manière réaliste, sans fioritures. À travers l'histoire de Rachel, l'auteure fait comprendre qu'aussi grave que puisse être le drame, il y a toujours un moyen de rebondir et d'aller de l'avant, mais cela ne peut pas se faire tout seul. Elle montre aussi que certaines choses ne s'expliquent pas, qu'il s'agisse des rencontres inattendues et révélatrices que nous faisons, ou des agissements incompréhensibles de certaines personnes.

Charlotte Bousquet dresse un portrait pour le moins acerbe et complexe des relations familiales (notamment mère-fille), à travers le masque de faux-semblants et de préjugés dont elles se parent, juste pour faire bonne figure envers la société et sa morale conservatrice et étriquée.

Mais elle évoque aussi le mal-être à ne pouvoir être soi-même, à cause de l'influence familiale, cette dernière ne faisant que projeter sur l'autre sa propre lâcheté et faiblesse.

Mais au travers de cette relation entre Rachel et Djinn, il en ressort le constat qu'un animal est beaucoup plus compréhensif et instinctif qu'un humain, ne connaissant pas les notions de trahison et d'abandon égoïste. Les moments qu'ils partagent sont ceux que j'ai préféré, car ils reflètent ce que le roman finit par symboliser : la fusion, la liberté d'être enfin soi-même, le rêve accompli, la reconstruction et régénération de deux êtres ayant fini par se comprendre mutuellement au gré de leurs voyages.

Ce qui me fait dire que cette histoire a quelque chose de très personnelle pour l'auteure, cela se ressent clairement.

Sans raison apparente est donc un roman introspectif qui apporte son lot de leçons de vie, mais certains éléments évoqués plus haut auraient mérités d'être davantage travaillés et exploités.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elo-Dit 2018-01-12T14:27:45+01:00
Diamant

Sans Raison Apparente, c'est une quête initiatique absolument sublime, qui se savoure page après page, pour pouvoir en retirer l'essentiel, une magnifique leçon de vie, qui saura nous toucher profondément !

Avis complet : http://elo-dit.over-blog.fr/2018/01/sans-raison-apparente-charlotte-bousquet.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2017-11-27T12:01:42+01:00
Bronze

http://lire-une-passion.weebly.com/contemporain/sans-raison-apparente-charlotte-bousquet

"En résumé, voilà un court roman qui est intéressant du côté de la remise en question, sur soi-même, sur ce qu'on veut réellement dans sa vie. Même si j'aurais aimé que la relation avec son cheval soit plus mise en avant, j'ai vite compris que ce n'était pas le sujet principal. À partir de cet instant, j'ai vraiment apprécié cette lecture. Elle peut tout autant mettre mal à l'aise, comme remettre en question sur beaucoup de points."

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sariahlit 2017-11-24T20:53:56+01:00
Bronze

Même si cela aurait pu être intéressant à parcourir, j’ai vraiment été déstabilisée par la manière dont l’histoire est amenée. Je suis restée totalement en retrait de ce qui s’y déroulait, ne parvenant pas à m’attacher à Rachel. (...) http://www.sariahlit.com/2017/11/sans-raison-apparente.html

Afficher en entier

Date de sortie

Sans raison apparente

  • France : 2017-11-01 - Poche (Français)

Activité récente

Aryia l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-25T18:21:26+02:00

Les chiffres

Lecteurs 8
Commentaires 5
Extraits 8
Evaluations 4
Note globale 8 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode