Livres
388 224
Comms
1 361 016
Membres
276 628

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La boite de June



Description ajoutée par poetesse77 2011-12-03T14:29:16+01:00

Résumé

Lorsque June, jeune fille énigmatique et rêveuse, couche sur papier ce qui lui emplit le coeur et l’esprit, elle enveloppe ses mots d’émotions pour livrer des textes poignants. Personne torturée et constamment en quête d’elle-même, elle dévoile ses maux et ses sentiments les plus intimes à travers son journal, y mêlant amour, amitié, solitude et mal-être intérieur. La boîte de June est le récit quotidien d’une jeune fille qui pourrait bien se cacher au fond de tous, elle évoque les souffrances de l’adolescence et les réflexions sur l’essence même de la vie. Perdue parmi l’encre de ses mots, elle n’aspire qu’à une chose : être en paix et en harmonie avec son âme.

Afficher en entier

Classement en biblio - 17 lecteurs

PAL
13 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Cloclo3942 2014-05-01T12:46:56+02:00

Vous me direz probablement, que voir "La Vie en Rose" n'est qu'une idéologie fort lointaine de la réalité. Durant l'espace d'une seconde, cela paraît possible, on l'effleure du doigt et on continue d'y croire, mais l'instant d'après tout s'évapore, aussi éphémère qu'un rêve au lever du soleil.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par bookmystere 2017-10-03T07:14:37+02:00
Lu aussi

Je n'ai pas du tout accroché a ce livre. Je m'attendais a autre chose.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Thuringwethil 2015-07-16T16:11:29+02:00
Or

Je croit que si j’ai d’abord acheté ce livre c’était pour sa couverture et pour découvrir l’auteur qui se cachait derrière. Les quelques mots échangés avec l’auteur par mail (lors de la pré-commande du livre) m’avait donné encore plus envie de lire cet ouvrage; d’autant plus que le résumé m’avait intriguée. Il m’a seulement fallu lire le prologue pour comprendre que ce livre sera une perle. Le prologue est à mes yeux magique!!

On lit les pensées de June à travers le temps et on grandit en même temps qu'elle, avec ses doutes, ses craintes et ses peurs, ses moments de bonheur et d'insouciance.

Quand j’ai découvert le personnage de June, j’étais perplexe. J’étais énervé quand au fait qu’elle n’arrive pas à choisir entre deux garçons. cependant, je me suis vite reprise. La question n'est pas d’être avec les deux à la fois, c’est le fait de faire un choix. C’est ce qui était souligné dans un certains passage. Elle se posait beaucoup de questions, des questionnements que l’on peut se faire nous aussi. Comment savoir que j’ai choisis d’être avec le bon garçon? Sera t-il toujours avec moi? Comment être sure que celui que je laisse partir n’étais pas le bon, mon âme soeur? Il est dur de faire des choix dans la vie et pourtant, on s’accroche encore et encore, tout comme June. La vie fait peur mais est-il possible de lui faire confiance? Que nous réserve l’avenir?

On a tous eu peur un jour, même moi, je ne peux le nier. On s’est tous posé au moins une fois dans sa vie cette question... Que nous réserve l’avenir?

June est différente des filles de son âge et celle ci est mal vu. Elle souffre de solitude et n’a pas vraiment quelqu'un sur qui elle peut se reposer. June est un peu en décalage avec le monde qui l’entourage. Elle est sans cesse à la recherche d’elle même. Elle appelle à l’aide mais le monde lui tourne le dos. Elle souffre de solitude.

On plonge dans son journal intime, dans ce qui est sa vie. Tout les moments qu'elle traverse, je les ressent comme étant les miens. J'ai l'impression d'être June sans vraiment l'être. Je me retrouve dans des situations vécues.

Elle est mature pour son âge et se pose pleins de questions. Elle est mise a l'écart parce qu'elle est différente. Elle est bien sûre encore une enfant, parfois un peu naïve mais elle a un grand cœur. La vie ne l'a pas épargnée et on souhaite qu'une seule chose à cette fille, qu'elle soit heureuse.

Elle trouve du réconfort dans ses écrits. L'écriture est sa thérapie, son blog et son journal son confident.

J’ai particulièrement aimé la parallèle qui est faite avec Alice et June d’Indochine. L’auteur se compare aux personnages des chansons avec ces textes poignants. Lire le livre et écouter en même temps les chansons apporte un aspect complémentaires aux émotions que l’on ressent déjà.

C’est un récit qui me va droit au coeur. Si June se trouvait devant moi je lui tendrait ma main. J'ai envie de la serrer contre moi et lui dire que tout ira bien, la protéger du monde extérieur.

Ce n’est pas seulement l’histoire d’un personnages. C’est surtout en partie celle de l’auteur, rendant le récit encore plus touchant. Ce sont ses pensées pour le plupart douloureuse et triste.

Le livre est très réaliste, proche de ce que certains personnes peuvent vivre. On se retrouve tous à un moment ou un autre à la place de June selon ce qu’elle a vécue. Pendant la majorité du récit, je me retrouvais en elle (sauf ces histoires amoureuses étant toujours été célibataire). Je me suis retrouvé dans le personnage, surtout au collège et un peu au lycée. J’ai moi même été mal dans ma peau pendant une partie de ma scolarité. Le fait qu’il y ait les pensées de l’auteur rend l’histoire encore plus réaliste.

Je souligne le brio et le talent de Déborah Galopin. Le livre est écrit avec beaucoup de classe. Il y a beaucoup de poésie dans l’écriture. On sent le travail qui a été fourni et pourtant le style reste totalement naturel. Si la structure et la construction est dans un premier temps perturbante, on s’y habitue assez vite. Les textes sont plus ou moins long. Leurs différente longueur donne du rythme à la lecture. Le fait que les textes soit datés accentue le fait qu’on avance dans le temps avec le personnage.

Les sujets traités ici sont le mal être, la recherche de notre place dans la société, la solitude et d’autres encore plus poignant.

Déborah Galopin maîtrise les mots avec perfection et transporte le lecteur dans un tourbillon de sensations et d'émotions plus fortes les une que les autres. On sent qu’elle a mis tout son cœur et son âme dans ce roman.

Je ne sort pas pareil a la fin de ce livre. Quelque chose change forcément en nous. J’ai été assailli par une multitude d’émotions lors de la lecture. J’ai pris les montagnes russes des sentiments.

C’est une très belle découverte que j’ai fait là, je ne regrette pas mon achat et je conseil fortement ce livre ainsi que l’auteur. Le détour vaut vraiment le coup!!!

Lien: http://sur-la-route-de-nos-lectures.blogspot.fr/2014/07/la-boite-de-june.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par biijou21 2014-07-12T17:36:04+02:00
Diamant

Depuis ma lecture de « La boîte de June » il s'est passé quelques jours. Avant d'écrire ma chronique, je voulais me poser un peu, et j'ai voulu voir l'avis d'autre personne car j'étais devant un soucis : j'aime tellement « La boîte de June » que je ne lui trouve aucun défaut. Je vais donc parler un peu de ce que les autres lecteurs n'ont pas aimé et dire pourquoi moi ça ne m'a pas choqué, ni rebuté.

A la base, j'ai connu ce livre par l'appel à chronique de Déborah, je n'ai malheureusement pas été retenu, mais son livre avait tellement retenu mon attention que je voulais absolument me le procurer. C'est pourquoi je le lui ai commander, de plus, les personnes qui le pré-commandaient le livre avait en cadeau une dédicace de l'auteur ET de l'illustratrice du livre. Un très beau cadeau n'est-ce pas ?

Imaginez-donc, l'effet que j'ai eu quand j'ai reçu le livre dédicacé mais en plus en apprenant que l'illustratrice est une amie ? J'étais aux anges ! Surtout que vous admettrez que la couverture est sublime (et je ne dis pas ça uniquement parce que c'est une amie. Quand je trouve quelque chose moche je suis la première à le dire quitte à vexer les gens !)

BREF, je pars un peu hors sujet. Donc, lors de ma réception du livre, j'étais toute contente mais je ne l'ai pas commencer immédiatement. J'avais le sentiment que ce n'était pas le « bon moment » pour le lire, et cet instant est arrivé très vite : lors d'un départ en train pour aller voir mes parents. Durant tout le trajet je n'ai pas lâcher le livre, sauf pour savoir ou j'étais arrivé (et combien de temps il me restait à lire). Je voulais absolument en lire le plus possible. Comme pour m'absorber de chaque mot, de chaque phrase. A plusieurs moments je me suis retrouvé les yeux brouiller par les larmes, le cœur palpitant, les émotions prêtent à éclaté. Je n'arrivai pas à y croire : la quasi-totalité de ce qui était écrit était ce que je ressentais lorsque j'étais à l'école. J'avais vraiment l'impression que June et moi ne faisions qu'une. De plus, comme les scènes se déroulent en Bretagne et que j'y vit, j'arrivais très aisément à me repérer physiquement.

Puis j'ai fais une petite pause dans ma lecture, et je l'ai repris moins d'une semaine plus tard à la plage ou j'ai lu d'une traite le reste du roman. En refermant le livre, je ne savais pas encore très bien ce que je ressentais, ce n'était ni du soulagement d'être arrivé à la fin, ni de la peine qu'il n'y en avait pas plus. J'étais juste sur le cul. J'avais du mal à réaliser : je l'avais finit. Et depuis, je ne peu m'empêcher de faire des comparaisons avec June, certains moments de ma vie sont les même, certains doutes, certaines dispute.

J'en viens maintenant à ce que j'ai pu lire sur le net, ce qui a un peu « déranger ». Dans la plupart des chroniques que j'ai pu lire, j'ai remarqué que le fait que June se sente bien avec son cher et tendre et qu'elle « cherche » à aller voir ailleurs dérange. Cependant, je ne l'ai pas vue comme ça. Elle ne cherchait pas à voir si l'herbe était plus verte ailleurs, ce n'était pas de l'adultère propre. Elle s'est retrouvé entre deux feu. Entre deux hommes qu'elle aimait et qu'elle ne voulait pas perdre. Et c'est ce qui malheureusement s'est produit. La raison pour laquelle ça ne m'a pas choqué, c'est parce que j'ai vécu presque la même chose. Lorsque j'étais avec mon ex, je suis tombé amoureuse d'un autre, mais je l'aimais toujours. Contrairement à June, je n'ai pas proposer d'adultère, mais ma relation avec mon ex s'est finit et je suis partie avec mon homme. Je n'ai jamais regretté cette décision.

Ensuite, il y a le fait que ce soir le journal d'une adolescente, que justement on se retrouve « trop » dedans et que lorsqu'on a eu des moments difficiles on n'a pas envie de retourné dedans. Je comprends, personnellement, ce n'est pas que j'ai eu « ma dose » mais j'étais ému de savoir que je n'étais pas seule à penser ça, à ressentir ça. Je me suis dis « et si on s'était connu aurait-on été amie ? Aurais-je eu un moment ou j'aurais été son Alice? »

BREF, tout ça pour dire que j'ai été extrêmement touché par ce livre, ces déboires d'adolescente qui on été les siens, les miens et celui de tant d'autres. Je me rend compte maintenant, que j'ai un poid en moins sur les épaules. Savoir que je n'étais pas seule à ressentir ça, à me poser toutes ses questions, à me sentir mal comme ça. Et maintenant, on avance.

Avant de terminé cette chronique, je voudrais remercier Déborah, pour nous avoir dévoilé cette part d'elle. Lorsque j'ai compris que June et Déborah ne faisais qu'une, j'en ai pleurer. Maintenant encore j'en ai le cœur qui se serre et les larmes me monte aux yeux. Alors Déborah, merci d'avoir partager tout ça avec moi, avec nous tous lecteurs et lectrices.

Par la même occasion, je ne peux m'empêcher de faire un clin d'oeil à toutes ses personnes qui font partie de mon passé, à celles qui sont resté dans mon présent et à celles qui resteront dans mon futur. Je pense que je n'ai pas besoin de cité de nom car tout le monde se reconnaîtra !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cloclo3942 2014-05-11T13:19:13+02:00
Or

J'ai été transportée dans ce livre, June (Déborah) me ressemble tellement, je me suis reconnue en elle.

Tous les petits problèmes qu'elle a, ceux qui font que la vie est parfois triste ou heureuse.

Ce qui m'a le plus plut, c'est que Déborah Galopin à tourner son journal en faisant des phrases philosophique

J'ai vraiment adoré lire ce livre, de pouvoir m'évader en lisant ce livre. En le lisant j'ai pu me reconsidérer moi-même.

En plus j'ai eu la chance de pouvoir discuter avec Déborah Galopin qui me l'a dédicacé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Val88 2012-08-25T18:11:21+02:00
Argent

Lorsque June, jeune fille énigmatique et rêveuse, couche sur le papier ce qui lui emplit le cœur et l'esprit, elle enveloppe ses mots d'émotions pour livrer des textes poignants...

À travers le journal intime de June, je suis revenue quelques vingt ans en arrière à l'âge où l'on se pose mille questions sur son devenir, sur les gens que l'on aime et qui ne sont pas parfaits comme on se les imaginait. Même si j'ai trouvé June assez torturée et souvent pessimiste, je me suis aussi reconnue en elle surtout dans son amitié et sa rupture avec Alice. Ce journal est une sorte de thérapie qui lui permet de s'exprimer ouvertement sur ses sentiments. On découvre une jeune fille fragile qui a besoin d'être aimée pour exister. June devrait pourtant apprendre à s'aimer et se faire confiance. D'autre part, les anecdotes, peu nombreuses à mon goût, m'ont bien plu. Elles apportent une touche d'humour et de fraîcheur à ce journal. Une belle découverte qui en promet d'autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DanielPagés 2011-12-19T21:20:30+01:00
Envies

Disponible dédicacé en précommande sur le site de l'éditeur... Parution prévue en 2012.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 17
Commentaires 6
Extraits 43
Evaluations 4
Note globale 7.5 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • June's Box. - Anglais