Livres
439 243
Membres
368 596

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Erika Boyer

156 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par String92 2017-12-29T13:42:56+01:00
de

Biographie

Je m’appelle Erika Boyer, je suis née en 1990, dans la région bordelaise, et j’y habite encore aujourd’hui, dans une maison que mon fiancé et moi avons achetée. Plus campagne que ville, nous avons décidé de nous installer avec nos petites bêtes dans une commune un peu éloignée de Bordeaux mais qui a un charme naturel dont nous sommes très friands.

Après de nombreuses expériences professionnelles qui m’ont beaucoup appris mais ne m’ont pas offert entière satisfaction, j’ai décidé de revenir à un rêve d’enfant qui me semblait jusque-là irréalisable : devenir auteur.

En 2016, je me lance dans l’écriture de mon premier roman, ‘Pardon‘, dont la première édition sort le 8 novembre, après des mois de travail. (Soucieuse du visuel de mon roman, j’ai ensuite décidé de passer par la plateforme Amazon afin de proposer une deuxième édition retravaillée et plus attractive.) Celui-ci aborde un thème tabou peu exploité dans la littérature, l’inceste consenti entre un frère et une sœur. Auto-publié sur la plateforme Lulu.com, il suscite plus d’intérêt que je ne l’aurais pensé, notamment grâce à des chroniqueuses populaires qui en ont dit beaucoup de bien. Ainsi, forte de ces retours, je me plonge immédiatement dans l’écriture de mon second roman.

Alors que l’année n’est pas encore terminée, j’achève la rédaction de ‘Le langage des fleurs‘. Cette romance contemporaine, que j’ai voulu plus simple et rafraîchissante, a vu le jour le 21 juin 2017 et m’a permis de souffler un peu en présentant une histoire d’amour estivale sans complexe.

En suivant, je me plonge dans ma première romance M/M, ‘Sous le même ciel‘. Celle-ci sort le 22 novembre 2017 et obtient des retours extrêmement positifs de la part de mes lecteurs. C’est encore un roman différent des précédents et j’y aborde de nouveaux sujets qui me touchent.

Inspirée par les Dieux grecs, j’entame une série de romance contemporaine où chaque tome se consacre à l’un d’eux ou parfois deux d’entre eux.

(Source : erikaboyer.com)

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.37/10
Nombre d'évaluations : 79

0 Citations 87 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Erika Boyer

Sortie France/Français : 2018-10-21

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Marine-110 2018-10-30T08:33:42+01:00
Le chant de l'océan

Gros coup de cœur pour moi encore une fois, j'avais adoré "Le langage des fleurs" et j'ai tout autant aimé celui la. Le personnage de Stecy m'a brisé le cœur, elle a une telle souffrance en elle qu'on a envie de pleuré. Et Lucas, Ouf je pense qu'on a trouvé l'homme parfait dans ce roman, pas de prise de tête, il montre ces sentiments dés le début et et tuerais le monde entier pour les gens qu'il aime

Toute l'histoire est prenante je n'ai même pas réussi a m'en détacher une seconde et j'ai tout aimé du début à la fin. J’espère une suite avec les deux Sam, je pense que ce serais marrant.

Afficher en entier
Tout en nuances, tome 1 : Hyacinthe

Je tiens tout d’abord à remercier Erika Boyer de m’avoir accordé sa confiance pour ce service presse. C’est le premier livre de l’auteure que je lis et je me demande pourquoi je n’ai pas craqué avant. Une chose est certaine, ce ne sera pas le dernier. Ce livre, 1er tome de la série « Tout en nuances », est une pure merveille. Les descriptions du lieu où vit Hyacinthe m’ont données envie de les voir de mes propres yeux. Un véritable moment d’évasion. Hyacinthe est un homme complexe, mais avant tout qui ne s'aime pas. Je ne vous en dirais pas plus à son sujet, car il faut que vous fassiez vous-même sa connaissance. Tout ce que je peux vous dévoiler c’est que c’est un personnage merveilleux, attachant et, surtout, touchant. Je suis sûre que, tout comme moi, vous allez l’adorer. Je me suis aussi beaucoup attachée à Elea que j’ai trouvée douce, sensible et patiente. Des personnages vrais, à fleur de peau et inspirants. Leur rencontre ne va pas être des plus simples, mais ils finiront par s’apprivoiser et s’apprécier. Ce roman fut un énorme coup de cœur pour moi que j’ai lu en une seule nuit tant j’étais prise dans ma lecture. Je n’ai qu’une hâte c’est de pouvoir lire le tome 2. Erika Boyer a une plume fluide, addictive, douce, légère et envoûtante. On se laisse emporter par ses mots avec un plaisir indicible. Une dernière chose, n’hésitez pas à lire des livres auto-édités, car, qui sait quelle perle se cache derrière. Je vous recommande cette lecture à 1000 %. N’hésitez surtout pas ! À lire, et plutôt deux fois qu’une !

#Virginie

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mishakal-Yveldir 2018-11-07T10:45:03+01:00
Il était une plume...

https://enquetedesaveurs.blogspot.com/2018/10/il-etait-une-plume-collectif-dauteurs.html

Un recueil très diversifié qui contient les nouvelles suivantes :

La Plume rebelle – Pierre Thiry

Lettres en héritage – Agnès de Cize

La plume de la Harpie – Erika Boyer

Quand le destin frappe à la porte – G !

Plume solitaire – Audrey Martinez

La légèreté du non-être – Tia Wolf

La plume manquante – Loli Artésia

À hue et abysses – Attila Valpinson

Comment le chien apprivoise une P’tite Plume – Frany Jane Cavalier

Échos – Antoine Delouhans

Plume Noire – Lou B Simone

Ma première plume – Chris Red

Plume – Flore Avelin

Vortex – Hilda Alonso

Celles que j’ai le plus aimées : La plume de la Harpie, j’aurais aimé en savoir plus sur l’univers lui-même. Dommage que ce soit si court !

Plume solitaire est une sympathique petite histoire, mais la finalité me laisse perplexe…

La plume manquante met en scène la course contre le temps perdu, un joli conte, très pertinent. « Seuls les humains sont assez fous pour courir après le temps passé, après une plume envolée, après une madeleine trempée dans du thé. »

Échos contient de jolies descriptions et des réflexions personnelles. « J’imagine les années qu’il nous reste à vivre, et je suis ravi de ne rien voir, de ne rien savoir. Car la vie que je mène est déjà une aventure fantastique, et je tiens à ce qu’elle le reste. Je veux découvrir chaque seconde, ressentir chaque émotion avec la surprise de ne pas l’avoir anticipée. Je veux vivre chaque instant.

Les souvenirs sont des trésors. Ils vous construisent et bâtissent le temple de vos évolutions. »

Plume Noire laisse des indices tout du long sur Djibrill. Il faut interpréter les adjectifs pour les saisir. Triste finalité.

Ma première plume, j’aurais préféré que ce soit plus long et qu’on ne se concentre pas que sur le grand-père Indien.

Plume, gros coup de cœur dessus ! C’est superbement écrit et j’ai appris ce qu’est une Péri/Pari. « Je m’étais perdue dans le jeu de lumière sur sa peau, dans les reflets chatoyants, jusqu’à ne plus distinguer la réalité de mon imagination. Le corps probablement huilé avec retenue, les plumes à la douceur que je supposais satinée, l’éclat des sequins. Tant que cette femme demeurait sur scène, tant qu’elle dansait, le reste du monde pouvait bien s’effondrer… »

Bémol à G ! qui a inclus Hildegard von Bingen. Je cite « L’alcool, l’ivresse lui avait donné l’audace de séduire la mystérieuse Hildegarde von B. Sublime dans sa parure noire et blanche, abbesse d’un temps révolu mais bien connu ici pour ses préférences sapphiques…has ! » Ce n’est pas tant le mot saphique avec deux p qui me dérange, connue sans e, ni Hildegard avec un e, les Français ont tendance à le mettre sans savoir. Non, ce qui me courrouce réellement c’est de voir détruite l’image de cette sainte. D’accord ce n’est qu’une fiction, mais je suis très attachée à cette personnalité, ma grand-mère portait son nom par ailleurs. Je connais ses compositions musicales, ses talents d’herboriste, sa vie dans les grandes lignes. Alors oui, ce Monsieur a réussi à m’agacer en deux lignes.

Pour en revenir au recueil, il est varié et je suis certaine que chacun y trouvera ses préférences !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lou02 2018-11-09T22:48:24+01:00
Le langage des fleurs

Une belle histoire qui se laisse lire. Le côté suspens nous tient en haleine jusqu'au bout. On se doute de rien.

Afficher en entier
Le chant de l'océan

Encore un succès pour Erika Boyer!

Je suis fan de son écriture depuis ses débuts même si, je dois l'avouer Le langage des fleurs était le roman qui m'avait le moins touché.

Mais pour celui-ci j'ai trouvé que tout était parfait. Le style d'écriture est toujours aussi fluide et addictif.

Les personnages sont très attachants et réalistes. On sent que leurs émotions sont vraies et que rien n'est surjoué.

La couverture est juste sublime, ce qui ne gâche vraiment rien! Franchement, je le conseille vivement mais il est préférable de commencer par Le langage des fleurs pour bien cerner les personnages et le début de la rencontre entre Stecy et Lucas..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coralie-57 2018-11-22T11:32:54+01:00
Le chant de l'océan

Avant de lire « Le chant de l’océan » j’avais lu « Le langage des fleurs » et j’étais passée à côté, complètement même. Mais je suis obstinée, donc j’ai quand même lu ce spin-off. Et je m’en félicite.

« Le chant de l’océan » parle de dépression, d’estime de soi, et ce, avec énormément de justesse. On souffre avec Stacy et on est désemparé avec Lucas. Les sentiments de nos protagonistes nous affectent tant la plume d’Erika Boyer a su les retranscrire.

Il est délicat de parler de dépression dans un roman. Il faut en faire suffisamment sans en faire trop. Mais l’auteur a réussi à aborder ce thème avec beaucoup de finesse. Ce roman est une claque sentimentale mais sans jugement. Il est d’ailleurs dit dans ce roman et avec beaucoup de justesse que le dépressif n’est pas fautif, ce n’est pas une question d’efforts. J’ai été énormément touché par ces deux âmes écorchées qui cherchent leur place.

Article complet : https://leslecturesdecoco.wordpress.com/2018/11/22/le-chant-de-locean/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coralie-57 2018-11-22T19:27:28+01:00
Pardon

J’ai découvert il y a peu l’éthique minimale et je préfère commencer par cela avant de vous donner mon avis sur « Pardon ». Cette théorie repose sur trois principes : Ne pas nuire aux autres, considérer chancun également et enfin ce qu’on fait à soi-même ne relève pas de la morale. Et pour ma part j’adhère totalement à cette théorie. Je n’ai donc eu aucun mal à lire ce roman.

« Pardon » est bouleversant et touche à un sujet socialement tabou : l’inceste. « Pardon » nous parle de honte et de culpabilité face à des sentiments qui ne peuvent être contrôlés.

Mon avis complet sur le lien suivant : leslecturesdecoco.wordpress.com/2018/11/22/pardon/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nathlie93100 2018-11-26T14:27:11+01:00
Le langage des fleurs

https://reveuseeveillee.blogspot.com/2017/11/le-langage-des-fleurs-derika-boyer.html

Généralement, je lis très peu de romance mais ayant entendu beaucoup de bien du précédent roman de l'auteure, je ne pouvais pas passer à côté et ai par la même occasion eu la possibilité de découvrir une nouvelle plume que je me ferais un plaisir de suivre.

Autant le dire tout de suite, on suit l'intrigue au travers de deux points de vue : celui d'Ethan et celui de Rose, qui ne comprennent ni l'un ni l'autre, dans un premier temps, leur attirance mutuelle. Rose est malheureuse dans sa relation qui ne lui convient plus tandis qu'Ethan, de son côté, semble avoir un passé assez compliqué à gérer.

Les personnages secondaires, quant à eux, ne sont pas en reste et j'avoue avoir préféré Stecy (la soeur de Ethan) et Lucas (l'oncle/cousin de Rose) aux personnages principaux. J'ai même eu un gros coup de coeur pour le personnage de Lucas, au sujet duquel j'aimerais vraiment en savoir plus.

J'aimerais aussi ajouter que ce roman propose une histoire d'amour mais pas que, il y est aussi question de deuil, de quête identitaire et de reconstruction de soi. C'est un roman assez sombre avec des personnages brisés par la vie qui essaie de s'en sortir du mieux qu'ils peuvent.

Le fait que beaucoup de révélations importantes ont lieu à la fin du roman changent beaucoup de choses, notamment dans la vie des personnages ; mais je n'en dirais pas plus à ce sujet. Une chose est sure, j'ai hâte d'avoir l'histoire de Stecy et Lucas, personnages que j'ai adoré et dont j'ai trouvé qu'ils avaient plus de profondeur que Rose et Ethan, sans doute est-ce dû à leurs passés compliqués.

Le Langage des fleurs a été une excellente lecture qui aborde des thèmes importants de manière juste, en nous proposant une histoire d'amour toute mignonne teintée de moments assez sombres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nathlie93100 2018-11-26T14:38:10+01:00
Sous le même ciel

https://reveuseeveillee.blogspot.com/2018/01/sous-le-meme-ciel-derika-boyer.html

Je n'en suis pas à ma première expérience avec les écrits de l'auteure et je dois dire qu'elle met la barre très haut à chaque nouveau roman que je lis. J'avais été agréablement surprise par Le Langage des Fleurs et n'ai pas été déçue une seule seconde par ce nouveau roman.

On suit les personnages de Hugo et Alejandro depuis leur rencontre alors qu'ils n'étaient encore que des enfants, jusque dans leur vie d'adultes. J'ai trouvé vraiment intéressant de montrer toute l'évolution de leur relation depuis leur enfance.

En effet, on peut quasiment dire que Alejandro aime Hugo depuis leur rencontre bien qu'il ne s'en rend compte que vers ses 14 ans, alors que Hugo met un peu plus de temps. Je dois que suivre toute cette phase de questionnements et de doutes d'Alejandro le fait passer par tout un panel de sentiments : souffrance, tristesse, joie, amour, colère, peur et bien d'autres encore ! Hugo, quant à lui est orphelin et ne semble être lui-même qu'en présence d'Alejandro.

Le texte est centré sur son homosexualité et le son long chemin jusqu'à ce qu'il s'accepte enfin entièrement, chose avec laquelle il a du mal car se considère comme étant trop "différent".

Ce texte propose de découvrir l'histoire du point de vue d'Alejandro mais Hugo est presque plus présent que lui au travers de ses yeux et de la place qu'il prend dans sa vie. Alejandro va parfois même jusqu'à complètement s'effacer pour ne laisser place qu'à Hugo.

Des bouts de lettres, journaux intimes ou encore des mots font la liaison entre chaque nouveau chapitre et ajoutent quelque chose de plus à l'histoire qui est déjà très belle ! Sans compter sur le fait que l'histoire se passe en France, chose tout de même assez rare dans les romans qui sortent actuellement et qui me plait bien !

Sous le même ciel est un très beau texte, à la fois sincère, touchant et poignant. C'est un magnifique roman emplit d'amour où l'acceptation de soi prend une place très importante ! J'ai frôlé le coup de coeur avec cette lecture magnifique ! (J'en perds même mon vocabulaire)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nathlie93100 2018-11-26T14:48:28+01:00
Pardon

https://reveuseeveillee.blogspot.com/2018/02/pardon-derika-boyer.html

J'ai découvert Erika Boyer avec ses deux autres textes : Le Langage des Fleurs et Sous le même ciel. Si, en général, je ne lis que très peu de romances, j'ai lu les siennes avec un immense plaisir ! Et sans doute est-ce du au fait qu'elle ne se contente pas de nous montrer une seule vision de l'amour mais plutôt les différentes facettes que ce sentiment peut prendre. Avec Pardon, son premier roman, elle a fait fort en s'attaquant avec brio au sujet tabou qu'est l'inceste.

La première chose que l'on remarque tout de suite est le fait que l'histoire est racontée du point de vue du grand frère : Will. Dès les premières pages on tombe dans le maelstrom de ses sentiments pour sa petite soeur, Sarah, qu'il aime d'un amour inconditionnel. Il décide donc de mettre le plus de distance possible entre eux deux en allant à étudier à Bordeaux (alors qu'il est breton).

Une nouvelle vie signifie aussi de nouveaux amis. Will rencontrera très vite David, puis Johanna, un couple absolument génial et d'une grande aide pour lui. Il y aura aussi Kelia, une fille qui tombera amoureuse de lui alors qu'il n'éprouve rien pour elle...

Will est un personnage très torturé, qui a du mal à démêler ses sentiments compliqués : fuite, déni, culpabilité ou encore acceptation de ses sentiments pour sa soeur. Il aime sa soeur mais il a peur du regard des autres et n'envisage pas de relation avec elle. Mais l'arrivée de Sarah chez lui pourrait bien bousculer certaines choses. En effet, elle mettra tout en oeuvre pour le faire craquer.

Si le sujet de l'inceste peut heurter au premier abord, Erika Boyer réussi le tour de force de rendre cette histoire à la fois belle et délicate sur un sujet dit "tabou" mais traité avec beaucoup de justesse.

Pardon est une très belle histoire d'amour racontée avec brio. Pour un premier roman, il fallait vraiment oser mais le résultat n'en est pas moins excellent ! Chaque roman d'Erika Boyer réserve son lot de belles surprises et j'ai hâte de voir ce qu'elle nous réserve avec le prochain !

Afficher en entier

Dédicaces de Erika Boyer
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Independently published : 3 livres

KDP : 1 livre

Amazon Publishing : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode