Livres
600 027
Membres
682 733

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Meurtres pour rédemption



Description ajoutée par annick69 2015-04-07T16:08:08+02:00

Résumé

Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière.

Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes.

Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l esprit au-delà des grilles. Grâce à l amitié et à la passion qui portent la lumière au c ur des ténèbres.

Pourtant, un jour, une porte s ouvre. Une chance de liberté.

Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n aspire qu à la rédemption...

Afficher en entier

Classement en biblio - 932 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Alias-Rosiel 2015-08-19T18:26:57+02:00

Toi qui as su me voir, m'aimer. Me trouver, derrière le monstre que tout le monde rejette.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Premier livre livre de cet auteur et que dire? Epoustouflant, exceptionnel, inoubliable, génial...... J'ai lu beaucoup de livres mais un comme celui-ci très rarement pour ne pas dire jamais!!!Prenant de la première à la dernière page!!

Difficile de fermer le roman pour aller travailler et pour dormir, on a envie de savoir!! Est-ce vraiment une fiction???? Si oui alors où finit la réalité et où commence la fiction???

Ce livre est touchant, émouvant et dérangeant à la fois!!

Je le conseille vivement

Afficher en entier
Diamant

Marianne a vingt ans et déjà condamnée à perpétuité ! Trop jeune pour commettre l'irréparable, trop jeune pour passer le restant de ses jours derrière les barreaux. Trop jeune pour ne plus avoir d'avenir, ne plus sourire à la vie...

C'est un univers de violence et de haine qui l'attend, un univers infernal où le seul langage possible est celui des brimades des humiliations et des coups... mais un jour...

Karine Giébel nous offre, une fois encore, un chef d'oeuvre. C'est un livre bouleversant, qui vous prend aux tripes et dont le lecteur ne sort pas indemne. L'écriture y est incroyablement éprouvante mais tellement juste, précise, avec des mots durs mais qui décrivent à la perfection l'ambiance de cet univers carcéral. Une écriture talentueuse comme à chacun de ses romans où le lecteur est littéralement happé, étourdi, emprisonné.

Et tout l'art de l'auteur réside également dans ce don qu'elle a de conduire son lecteur à penser que Marianne a droit au bonheur, qu'elle a droit à la liberté malgré cette faute cruelle et impardonnable. On peut se demander comment le lecteur en arrive à souhaiter que Marianne s'en sorte, car c'est justement ce qu'on souhaite à cette meurtrière, qu'elle réussisse à sortir de ce gouffre.

Encore une réussite magistrale et une écriture au-delà du talent.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ama74 2022-06-11T19:03:33+02:00
Pas apprécié

Pavé de 988 pages pour personnage principal Marianne, Marianne qui a tué à plusieurs reprises sans trop savoir pourquoi et qui est en prison pour des années. On suit Marianne qui se souvient de sa cavale, de ses meurtres ; de son viol par le gardien, puis de son arrangement pour finalement en tomber amoureuse, Marianne qui a des amis et des ennemis en prison et n'ayant ni un caractère à se laisser amadouer ni à se taire elle n'aura plus d'ennemie que d'amies. Toute cette première partie m'a ennuyé et m'a fait penser à une certaine serie sur le meme sujet qui avait eut le meme effet..

Je voyais bien que Giebel essayait d'en faire une personne à part entiere avec ses faiblesses et ses défauts, mais Marianne est un personnage qui fatigue, elle parle provoque à longueur de temps et puis on passe à la deuxième partie celle ou elle "sort" mais pareil rien à faire, je ne m'attache pas aux personnages, je ne lui trouve pas d'excuse. Les histoires d'amour m'ont fait sourire et pour tout dire meme l'histoire de la video ne m'a pas surprise. Etonnamment le personnage que j'ai trouvé intéressant est : la Marquise. Plus de 900 pages de tortures ,de blabla , de situations rocambolesques en série ça passe en livre quel ennui, je mets un petit plus pour la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anyssa_1 2022-06-07T10:16:45+02:00
Pas apprécié

GROS, ÉNORME, GIGANTESQUE FLOP

Au vu des nombreux avis élogieux sur ce livre je m’attendais à passer un moment de lecture agréable MAIS quelle tromperie et illusion je me suis prise en pleine face, pourquoi les gens mentent de la sorte…

Ce bouquin a été pour moi horrible à lire.

En effet, je passais de la colère à la frustration toutes les deux pages aucune autre émotion que celles ci ne me sont traversé lors de c’est heures de pure souffrance.

J’avoue que j’abuse un tout petit peu 🤏🏼

Toutefois, je ne vais pas mentir sur le fait que j’ai passé un mauvais moment en lisant ce livre.

‼️‼️SPOILER ‼️‼️

Daniel est un gros macho manipulateur de mer** qui profite de la misère de Marianne en prison pour son petit plaisir. Il est également, un salau* de la pire espèce qui trompe sa femme sans la moindre impunité et il ne pense qu’avec son pénis ce qui le conduit à commettre des viols sans remords franchement moi je dis: À LA POTENCE !!

Sérieux il mérite d’être en taule.

Rien que son personnage m’as dégoûtée de ma lecture et honnêtement, la chose la moins crédible qui puisse exister sur cette terre c’est l’amour entre Daniel et Marianne et c’est limite un syndrome de Stockholm ( dans certaines histoires ce trope peut me plaire mais dans ce livre ci ça ne le fait pas du tout).

En effet, la victime tombe amoureuse du bourreau. Marianne a été violée, frappée, humiliée et en plus Daniel lui donne les outils de sa déchéance c’est à dire des cigarettes et de la drogue qui "l’aide à tenir le coup" mais selon moi ça ne fait que l’enfoncer encore plus profondément dans sa misère car elle en devient dépendante et lors de ses crises de manques elle est prête à n’importe quoi donc a couché avec Daniel qui profite bien de sa petite manipulation pour son propre plaisir pervers.

Et même si j’éprouve beaucoup de compassion envers Marianne a cause des traitements atroces qu’elle a subit en prison, ses meurtres sont injustifiés selon moi et elle est coupable de ses actes.

Elle tue un vieux en le tabassant lors d’un cambriolage, elle tue un policier alors qu’il fait son boulot et j’ai la flemme de tout énuméré mais même si elle a été élevée d’une façon que je ne souhaite à personne, cela ne justifie en aucun cas les meurtres et vies qu’elle a brisées, elle mérite amplement sa peine de prison et ne devrait pas être libre ni avoir une quelconque rédemption…

J’ai quand même lu ce roman jusqu’à la fin afin de savoir si il y’avait un semblant d’amélioration dans n’importe quel aspect du livre. Conclusion : NON.

Je ne vais pas épiloguer sur cette histoire pendant 40 ans mais les seuls points positives que je peux trouver c’est l’écriture et le personnage de Justine si on avait pu avoir au moins cinq protagonistes comme elle le livre aurait été parfait.

Je ne vous recommande ce roman que si vous voulez vous faire du mal c’est à dire vous arrachez les cheveux de colère et envie de pleurer de frustration ♥️

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miaouss 2022-05-23T17:29:19+02:00
Argent

Gros pavé mais qui vaut le coup. Commençons par les mauvaises nouvelles, vous aller être prisonnier de ce livre un bon moment avant que l’intrigue se lance et c’est le plus gros défaut que je lui trouve. D’accord on est dans le quotidien de Marianne, notre personnage principal, sa came, ses clopes et ses excès de colère, surtout sa colère. Elle condamnée pour divers meurtres dont un flic, de nombreux surveillants tabassés et codétenues martyrisées, c’est elle qui sera choisi par trois flics pour une mission. Au tout début, sans être détestable, elle n’est pas franchement le genre de fréquentation que l’on veut avoir, son impulsivité et sa rage au ventre, et son côté têtu aussi, n’aide pas non plus. Les matons ne sont pas assez bien travaillés à mon goût, l’amourette avec le seul homme, le chef, ainsi que la bonne copine et la tyrannique, c’est un peu convenu et dommage car le reste du roman est bien travaillé. Les trois flics aussi, on passe un peu à côté d’eux mais ils ont quand même assez de fond pour être crédible.

Niveau histoire, ça se tient, si le début est un peu trop long, une fois la quête lancée cela devient difficile de s’arrêter. Les chapitres sont suffisamment courts pour en faire un bon page-turner, et lui donner un bon rythme. J’ai plutôt aimé le dérouler de l’intrigue même si quelques défauts ou facilitées ponctuent le récit.

En bref, si vous aimez l’univers carcéral, le livre vous plaira, si vous n’aimez pas, il vous plaira aussi une fois le début passé. En tout cas, c’est une belle preuve de foi en la rédemption des détenus, critique aussi car on y trouve un tas de failles et de violences. J’ai aimé, il me marquera quelques temps.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moustiik65 2022-02-18T21:10:02+01:00
Diamant

Oh Marianne ... Tellement poignant !

De la première à la dernière pages on ne s'en lasse pas

Ce roman m'a vraiment retourné

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edith972 2022-02-14T01:44:25+01:00
Or

Karine Giebel est un excellent écrivain mais si je ne range pas ce livre en diamant, c’est parce qu'il y a trop de violence dans ce livre. L’auteur semble connaître bien le monde carcéral. On vit en prison avec Marianne et on souffre avec elle de toute cette violence. On ne sort pas indemne après cette lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par auramillia 2021-12-19T19:30:20+01:00
Diamant

J'ai adoré ce livre ! Suffisamment pour lire les 400 dernières pages en une journée, alors que je déteste les livres longs...

Marianne est un personnage extraordinaire que j'aime beaucoup. J'ai ressenti plusieurs fois une satisfaction malsaine à la voir lutter et donner des coups à chacun de ses ennemis.

Laurent est un bon personnage aussi, toutefois j'ai moins accroché avec lui sur les 500 dernières pages.

Franck est mon personnage préféré ! Juste extraordinaire ! J'aurais aimé que l'histoire continue encore sur 500 autres pages !

Bref, je pensais pas trouver un livre capable de rivaliser avec Purgatoire des innocents pour qui j'ai eu un gros coup de coeur, mais finalement je crois que j'aime autant celui-ci !

Spoiler(cliquez pour révéler)Mon seul bémol c'est le dernier paragraphe, j'ai trouvé que c'était trop, la fin, extraordinaire, se suffisait à elle même sans lui.

Bref un livre extraordinaire ! Probablement une de mes meilleures lectures de l'année, voire de ma vie entière.

J'adore l'ecriture de Karine Giebel, mais je pensais pas qu'elle pourrait encore me surprendre a ce point.

Les 500 dernières pages ont eu d'ailleurs une montée en puissance à laquelle je m'attendais pas du tout ! C'est rare que je pleure en lisant, mais ce livre là m'a mis les larmes aux yeux.

Et ce nom... Marianne pour la liberté, c'est tellement bien trouvé...

Bref un livre mémorable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CelineRoque 2021-11-29T10:45:13+01:00
Or

J'ai lu plusieurs romans de Karine Giebel et je ne suis à chaque fois, jamais déçue.

"Meurtres pour rédemption" n'a donc pas fait exception à la règle : c'est un roman noir, puissant, violent, cruel, mais qui prend aux tripes et ne vous lâche plus. J'avais hâte chaque soir de me remettre à ma lecture.

Seul petit bémol : la folle histoire d'amour entre Daniel et Marianne m'a semblée un peu "cliché". Mais il ne faut pas s'arrêter à cela. C'est une belle histoire, triste et prenante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par KtyOnyx 2021-07-20T12:38:18+02:00
Or

Difficile de rentrer dans l’histoire au début mais ensuite roman de plus en plus captivant. Scénario original.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louji 2021-07-05T16:38:59+02:00
Or

Après avoir lu et adoré "Purgatoire des innocents" de la même autrice, je voulais explorer le reste de sa bibliographie. "Meurtres pour rédemption" m'a offert une lecture bien différente, moins tournée sur le gore et l'ultra-violence. Ici, bien que ce soit centré sur la psychologie et les jeux entre personnages, la tension, le suspense et l'écœurement n'en sont pas moins prenants. K. Giebel a décidemment un don pour mettre en scène des personnages torturés (dans tous le sens du terme, malheureusement) dans des contextes qui semblent surréalistes pour le lecteur lambda (ce que je suis complètement). Dans "Meurtres pour rédemption", K. Giebel nous offre une plongée peu glamour et peu romantisée du milieu carcéral féminin. Et c'est aussi ce point que j'ai trouvé très enrichissant pour sa culture personnelle : le milieu carcéral n'est pas un sujet à l'abandon, mais il est plus rare de trouver de la fiction se déroulant dans des prisons pour femmes en France. Je ne sais pas quelle est la part de réalité, de généralités, mais "Meutres pour rédemption" donne une idée des tensions, des jeux de pouvoirs et de manipulation, des alliances étonnantes et des oppositions violentes qui se passent derrière les barreaux. L'ambiance est au rendez-vous, les termes et infos spécifiques au milieu arrivent à point nommé pour nous expliquer telle ou telle situation sans nous endormir pour autant.

Du côté des personnages, je me suis moins attachée à Marianne, Daniel, Franck et compagnie que je ne m'étais attachée à la fratrie de "Purgatoire des innocents". C'est notamment dû au fait que je préfère les histoires de famille que celles d'amour. Ça n'empêche pas Marianne d'être un personnage qui prend aux tripes, qu'on a l'impression de comprendre et en même temps pas du tout… Jusqu'à la fin, elle aura été une énigme pour moi, une étoile noire dans un ciel déjà sombre. Un personnage fascinant à suivre, qui bouscule, cogite et interroge. J'ai eu beaucoup de peine pour elle, mais je ne me suis pas identifiée (heureusement, quelque part, vu les violences qu'elle subit). Peut-être que ça vient aussi de la violence toujours croissante du récit, qui finit par atteindre un niveau tel qu'on "s'habitue" presque aux événements tragiques qui s'enchaînent. C'est un peu le reproche que je pourrais faire aux romans de Giebel : cette violence qui est tellement sans fin qu'elle finit par se banaliser. Le souci, c'est que banaliser les violences psychologiques, les violences physiques et les violences sexuelles, c'est pas top. J'ai l'impression que ça devient presque l'unique arme de l'autrice pour montrer la brutalité et la noirceur de notre monde. Bref, je ne lirai sûrement pas toutes les deux semaines un roman de Giebel au risque d'avoir une vision du monde bien sombre et teintée de violence à tous niveaux !

Pour revenir aux personnages, vous vous en doutez, mais difficile de parler de gentils-méchants et même de protagonistes-antagonistes. Il y a juste des personnages et leurs ambitions personnelles (et surtout leurs démons personnels). Ça créé une certaine confusion à la lecture, comme si on ne savait jamais à qui faire confiance réellement. J'ai eu assez de mal avec les personnages masculins, qui pour la plupart voient en Marianne une opportunité sexuelle. Sa relation avec Daniel est toxique au possible et j'ai eu vraiment peu de plaisir à suivre leur romance naissante. C'était si malsain, si désespéré, si maladif que c'en était que tristesse et folie. J'espère que personne n'a trouvé cette relation belle ou inspirante :''') C'est une relation intéressante à observer dans ses mécanismes successifs, mais, vraiment, c'est pas un modèle à suivre aled.

Quant à la fin… du Karine Giebel. J'étais un peu dégoûtée, mais j'aurais dû m'y attendre haha. On peut pas dire que ce soit mauvais, c'est surtout réaliste !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chaimaaaa 2021-06-04T17:18:02+02:00
Lu aussi

Comment dire… Je trouve ce roman relativement mauvais.

Les personnages sont exaspérant. J'aimais bien Marianne au début, mais au fur et à mesure que l'histoire avançait je ne la supportais plus.

L'écriture est vraiment très simple. Tout est vu et revu et le livre n'a pas de personnalité.

Les comportements et remarques sexistes sont horripilant. Et j'ai eu beau chercher dans les commentaires, je n'ai trouver grand monde qui en parle.

Comment cela se fait-il que presque personne ne parle du fait que Daniel viole Marianne, et qu'il lui sorte cette phrase le lendemain : "J'aurais préférer ne pas être obligé de te blesser" ? Que Franck interrompe une partie de jambe en l'air, vire le mec, plaque Marianne au mur et mette une main entre ses jambe pour, vérifier qu'elle soit exciter pendant son rapport ? Que Frank profite du fait que Marianne ne soit pas en état de réfléchir normalement pour se glisser dans son lit et de la ba*ser ?! (pardonnez mes mots crus) Et qu'ensuite il se défende en disant un truc du genre "oui mais tu as aimé" ?

Je suis outrée aussi de la manière dont l'auteure banalise tout ca ! A aucun moment ces personnes ne sont remis en question sur leurs agissements, comme si c'était tout à fait normal !

Le roman fait 1000 pages et c'est comme ça pratiquement tout du long ! La lecture en devient pénible et il n'est même plus possible d'apprécier l'histoire qui pourtant pourrait être un thriller très intéressant …

Décevant.

Afficher en entier

Date de sortie

Meurtres pour rédemption

  • France : 2012-03-08 - Poche (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 932
Commentaires 166
extraits 16
Evaluations 295
Note globale 8.73 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode