Livres
595 907
Membres
674 497

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Peste



Description ajoutée par Julitlesmots 2014-04-23T14:49:30+02:00

Résumé

Dans les années 1940, une épidémie de peste s'abat sur la ville d'Oran. Jour après jour, le lecteur suit l'apparition et l'extension de la maladie. Il découvre les réactions de chacun des personnages face aux souffrances et à la mort : certains fuient, d'autres restent pour lutter. À travers ce grand roman, Albert Camus rend hommage à ceux qui affrontent la vie avec modestie et honnêteté, et nous invite à réfléchir sur les valeurs de solidarité et d'engagement

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 162 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-11-19T20:01:21+01:00

Écoutant, en effet, les cris d'allégresse qui montaient de la ville, Rieux se souvenait que cette allégresse était toujours menacée. Car il savait que cette foule en joie ignorait, et qu'on peut lire dans les livres, que le bacille de la peste ne meurt ni ne disparaît jamais, qu'il peut rester pendant des dizaines d'années endormi dans les meubles et le linge, qu'il attend patiemment dans les chambres, les caves, les malles, les mouchoirs et les paperasses, et que, peut-être, le jour viendrait où, pour le malheur et l'enseignement des hommes, la peste réveillerait ses rats et les enverrait mourir dans une cité heureuse.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Ce livre est génial. certes, le lecture demande un peu plus de temps mais on est pas dans la bibliothèque rose non plus. Il faut prendre son temps pour le lire, faire des pauses si nécessaire mais le roman vaut le coup. Déjà, on entre assez bien dans l'histoire, et s'il n'a pas beaucoup d'actions (réponse au commentaire de zebi) c'est justement pour se rendre compte de la vie qu'avait les habitants d'Oran à ce moment. La lassitude pour la vie et en même temps l'espoir de ganger contre la maladie.

Personnellement, j'ai voyagé la-bas à la lecture et le style est très plaisant. On immagine chaque scène avec précision, on ressent les émotions des personnages (ce qui n'est toujours le cas dans certains "classiques")

Mes passages préférés sont les passages de médecine, la description de la maladie et aussi le roman de Grand, qui passe des heures et des heures à paufiner la première phrase de son roman. Ces passages sont très beaux et résument la situations : l'horreur de la maladie, la désolation et le désespoir qu'elle cause.

Afficher en entier
Lu aussi

Un beau roman lu à l'adolescence, il y a un temps certain mais dont je garde un souvenir de densité, un style beau et brut, presque râpeux, pour décrire la mort, la désolation d'une épidémie dans une ville du sud.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Lartie 2022-05-04T10:02:51+02:00
Lu aussi

Oran dans l'orage de la maladie, des personnages noyés de sentiments et d'indécisions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FauGDCP 2022-03-30T21:40:09+02:00
Bronze

La peste. Un livre culte et reconnu. J'ai bien aimé ce livre, qui nous plonge au coeur d'une métaphore habilement filée par rapport au nazisme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LN-12 2022-02-26T02:49:16+01:00
Lu aussi

Le thème est intéressant mais les personnages suivis étaient vraiment fades et à mes yeux sans grand intérêt. Cela reste un témoignage instructif sur les époques de peste, surtout en ces temps de COVID 19...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilidu28 2022-02-24T15:45:54+01:00
Commentaire ajouté par Stephanie-61 2022-02-15T17:42:41+01:00
Bronze

Camus est un auteur qui m'a toujours paru inaccessible, trop compliqué à comprendre et à lire. Voilà pourquoi, j'ai autant tardé à découvrir ce livre.

Sans les retours de lectures des internautes, j'aurais pu rester longtemps sur mes à-priori.

J'ai apprécié ma lecture même si certains passages m'ont paru moins fluides que d'autres. Je pense que c'est un livre qui doit être lu et relu pour comprendre tous les aspects que l'auteur a voulu mettre en lumière et c'est ce que je compte faire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PaprikaR 2021-12-28T10:24:58+01:00
Or

C'est évidemment un grand roman, très bien écrit, très bien construit, très prenant, et même angoissant par moment. On a dit que c'était une allusion (au) ou une parabole du nazisme (l'action se passe en 1940). C'est fort possible, mais même si le lecteur ne pense pas à cet aspect des choses, ce roman n'en reste pas moins un grand livre.

Cependant, j'avoue que quelque chose a trotté dans ma tête tout au long de la lecture, une gêne insidieuse que je n'avais pas ressentie dans ma jeunesse. Car quoi ! On se trouve à Oran en 1940, et on a beau chercher dans tous les coins et recoins du livre, il n'y a pas un seul algérien, que des européens ! A croire que les algériens ont envahi leur propre pays quand ils ont réclamé l'indépendance de celui-ci. C'est stupéfiant.

Et on se reprend à penser à la position de Camus pendant la guerre d'Algérie ; floue, vague, ambigüe, pas vraiment du bon côté, et on comprend mieux pourquoi : la vision de Camus de l'Algérie, c'est un monde entre soi, entre européen, sans arabe, mais quel excellent écrivain..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bouquineuse48 2021-12-19T20:22:46+01:00
Argent

C'est le premier roman de Albert Camus que je lie et je dois dire qu'il m'a vraiment plus. J'ai adorée suivre le docteur Rieux pendant les hauts et les bas de l'épidémie.

Seul problème, j'ai trouvée que la lecture était un peu monotone vers le milieu du livre. J'ai eue une sorte de panne de lecture à ce moment là.

Sinon, rien a redire de ce chef d'œuvre, je me suis régalée de lires les belles phrases et descriptions de cet auteur.

Cela m'a beaucoup fait pensé à la pandémie actuelle car ce sont les mêmes mécanismes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rabanne73 2021-11-19T19:43:31+01:00
Argent

Lu lycéenne. Une lecture qui fut marquante pour moi, entre autres pour son extrême réalisme. Forcément, il possède une résonnance particulière de nos jours...

Spoiler(cliquez pour révéler) Nous sommes en 1940 à Oran, en Algérie, où des cas de peste vont mettre la ville peu à peu en quarantaine. Le Dr Rieux, médecin intègre et méthodique, est sur tous les fronts, mais l'épidémie fait rage et décime impitoyablement. Rieux y perdra ses amis et même sa femme. Il s'interdit toute affliction devant la mort, se veut distant pour mener à bien le combat contre la maladie.... Je me souviens de passages particulièrement difficiles, des ganglions, de l'agonie, des étouffements, de cette ville fantôme, de l'odeur du souffre, des corps qu'on enterre à la nuit tombée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Atynas 2021-10-30T17:37:58+02:00
Pas apprécié

J'ai dû lire ce roman pour mes étude et je n'ai vraiment pas accorché et eu du mal à le lire tellement je n'étais pas interéssé. Je trouve le livre long et sans intêret dans la majorité. Malheuresement, cette lecture m'a bloqué dans ma lecture de futurs Camus. J'ai toujours voulu lire l'Etranger mais ce livre me bloque.

3/10

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sherlocked_666 2021-10-23T13:07:22+02:00
Or

Camus est un personnage dont la plume et la philosophie m'ont toujours intrigué. Pourtant (et sans que je sache vraiment pourquoi), je n'ai jamais vraiment pris le temps de découvrir ses oeuvres romanesques. Comme bien des lecteurs et lectrices, j'ai songé à lire "La Peste" lorsque sa popularité a explosé durant les débuts de la pandémie. Mais ma santé mentale ayant fortement pâti de cette situation inédite, je n'avais finalement pas envie de flageller davantage mon esprit. J'ai donc attendu quelques mois et je me suis lancé.

Je suis curieux de savoir quelle impression cette oeuvre aurait pu me laisser si je l'avais lue avant la pandémie. Il faut en effet reconnaître que certaines scènes ont trouvé un écho très puissant dans ce que nous avons vécu ces derniers temps. Ces nombreuses similarités viennent renforcer l'authenticité du roman, quand bien même l'épidémie ici contée est purement fictive, et lui confèrent même un caractère presque visionnaire. D'abord la situation est prise à la légère, les autorités restent passives, les concitoyens ignorent le danger qui planent au-dessus de leur ville. Puis c'est le drame. L'isolement progressif, la détresse grandissante, les mutations de la maladie, les cadavres par centaines, les prières pour un retour à la normale, le tout s'inscrivant dans une lente progression portée par la plume magistrale de Camus.

Chapeau bas également pour la double lecture qui peut être faite en ayant à l'esprit la notion de peste brune, cette analogie au nazisme, à la résistance puis à la libération qui peut aisément être perçue à travers cette épidémie fictive. Comme l'a dit l'auteur lui-même, lorsque les premières critiques évoquant cet angle de lecture sont parues, "cet ennemi qui n’est pas nommé, tout le monde l’a reconnu".

Finalement, au risque d'employer une formulation vulgaire qui tranchera fortement avec le style de ce roman, j'ai pris mon pied. J'ai adoré. J'ai passé un excellent moment quand bien même j'ai principalement lu ce roman dans les transports, masqué et cerné par des passagers pris de quintes de toux.

Un incontournable.

Afficher en entier

Date de sortie

La Peste

  • France : 2008-01-31 - Poche (Français)

Activité récente

Lucodu l'ajoute dans sa biblio or
2022-04-02T21:09:43+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 3162
Commentaires 282
extraits 104
Evaluations 617
Note globale 7.21 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode