Livres
450 504
Membres
395 294

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

R. J. Ellory

758 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par LoliV 2017-04-15T07:59:44+02:00

Biographie

Roger Jon Ellory n’a pas connu son père, parti avant sa naissance, et qui d'après son entourage aurait été un voleur hollandais…

Il habite dans une maison avec sa mère, son frère d'un an son ainé et sa grand-mère. Son grand père est mort noyé en 1957.

La mère de Roger Jon Ellory était actrice, danseuse de ballet et chanteuse. À la suite d'une épidémie, elle meurt d’une pneumonie foudroyante à 28 ans alors qu'il a à peine 7 ans. C'est sa grand-mère qui va l'élever seule. Mais elle a une santé fragile, et finalement décide de le placer en orphelinat avec son frère. Il y reste jusqu'à l'âge de 16 ans. C'est là que se développe son amour de la lecture. Il découvre dans la bibliothèque de l'orphelinat les livres de Charles Dickens, Agatha Christie, Arthur Conan Doyle, Truman Capote, Harper Lee, Ernest Hemingway, William Faulkner, qui vont déclencher chez lui une envie de créativité dans le domaine artistique.

Il étudie la musique, joue de la trompette, dans le registre classique aussi bien que dans celui du jazz. Il fait des études d’arts, et étudie notamment la photographie.

À 16 ans, il abandonne ses études et retourne dans la maison familiale de Birmingham. Sa grand-mère décède malheureusement d'une crise cardiaque quelques semaines seulement après son retour. Il se retrouve seul, avec son frère, dans une maison où l'eau et l'électricité sont coupées. Pour gagner leur vie, ils décident de voler des légumes dans les potagers voisins et de les revendre. Ils volent également des poulets dans un monastère. Trois jours plus tard, les policiers leur rendent visite, accompagnés des bonnes sœurs du monastère. Elles identifient nommément chacun des poulets auxquels elles avaient donné les noms des provinces canadiennes… Ils sont condamnés à trois mois de prison.

Lorsqu'il sort de prison, Roger Jon Ellory monte un groupe de rock, « The Manta Rays », avec un bassiste et un batteur, Roger Jon jouant de la guitare. Ils commencent à construire leur studio d'enregistrement dans la maison, toujours sans électricité. Les rudes conditions de leur vie sont fatales pour leur batteur qui était asthmatique. Il meurt en pleine nuit dans le studio. Cet épisode dramatique conduit Roger Jon Ellory à se dire que la vie ne fonctionnait pas très bien pour lui. Il décide alors de poursuivre un but plus positif.

Son goût pour la lecture l'amène à vouloir aider ceux qui ont du mal à lire. Il fait donc des études sur ce problème.

Et le déclic se produit en 1987, à l'âge de 22 ans, alors qu'il voit un étudiant qui, entre deux cours, dans le couloir, est toujours très absorbé par la lecture d'un roman, toujours le même. Lorsque Roger Jon l'aborde, l'étudiant lui explique, enthousiaste, que c'est toujours ce roman qu'il veut lire, qui le passionne. Cela « allume une lumière dans la tête » de RJE qui explique : « je veux écrire des livres qui ont cet effet sur les gens ». Il se met donc à écrire tous les jours. En six ans, il produit ainsi 22 romans (thriller, polars, horreur…). Aucun ne sera publié. Il décide donc d'arrêter d'écrire.

Ce n’est que 8 ans plus tard, en 2001, qu'il se remet à l’ouvrage. Et là, un éditeur anglais décide de lui donner sa chance. Après avoir reçu plus de 600 lettres de refus en provenance de 120 éditeurs, en 2003, son premier roman Candlemoth est enfin publié. Et depuis, chaque année il publie un nouveau livre.

En septembre 2012, Jeremy Duns, auteur de romans d'espionnage, découvre que, sous le couvert de pseudonymes, R. J. Ellory écrit sur internet de fausses critiques, élogieuses pour ses propres romans et négatives pour ses concurrents. Lors de la révélation dans la presse par le Daily Telegraph, Ellory présente des excuses pour son comportement.

En avril 2013, la revue Lire révèle qu'Ellory est un membre actif de l'Église de Scientologie depuis 1986.

(Wikipédia)

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.74/10
Nombre d'évaluations : 206

0 Citations 209 Commentaires sur ses livres

Alias et noms de plume

  • R.J. Ellory

Prochain livre
de R. J. Ellory

Sortie France/Français : 2019-05-23

Dernier livre
de R. J. Ellory

Sortie France/Français : 2018-06-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Oryana35 2018-10-25T11:58:14+02:00
Vendetta

Une pépite ! J'ai adoré la construction de l'histoire, les personnages et l'envers du décor de la Mafia. On suit une enquête sur la disparition de la fille du gouverneur et le kidnappeur va se présenter à la police. Commence un jeu entre eux et tout au long du roman, Ernesto Perez va raconter sa vie. Au fil des pages, on se retrouve à ses côtés, à comprendre ses choix. Un excellent polar qui nous offre un dénouement royal.

A dévorer......

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Malinois 2018-10-28T11:07:40+01:00
Les Anonymes

Encore un excellent livre de ce cher RJ ELLORY, superbement documenté avec une très belle intrigue et d'une vérité frappante. Un délice à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2018-10-30T19:22:04+01:00
Les Assassins

Après "Seule le silence" et "Papillon de nuit" que j'avais juste adoré je me suis lancé dans un nouveau roman de R.J. Ellory, sûr que celui-ci me plairait. Et pourtant j'en ressors légèrement déçu.

De nombreuses histoires se mêlaient entre les meurtres du passé et ceux du présents. L'enquête est lente et donc l'action stagne énormément. La fin est prévisible, simple et pourtant elle surprend d'une façon dure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2018-11-06T19:15:28+01:00
Mauvaise étoile

Comme toujours, R.J. Ellory nous a pondu un roman noir et de plus glauque ! Certes, l'histoire est un peu lente à se mettre à en place mais ça vaut le coup.Le suspens est à son paroxysme, on est tenu en haleine jusqu'à la toute fin. Entre psychologie, violence, meurtres, tout est réuni pour une histoire qui nous retourne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MoonlightReads 2018-11-08T16:08:29+01:00
Seul le silence

Un thriller avec un protagoniste enfant – du moins au début – et d’atroces meurtres de petites filles, ce roman avait tout pour me plaire non ? (J’exagère, revenez !) (Même si mon cœur balance généralement vers les histoires sombres je l’avoue.) (Mais revenez quand même je suis gentille, je suis même en train d’écouter des chansons Disney là !)

BREF, l’histoire me tentait pas mal, mais pourtant je n’ai pas DU TOUT accroché à ce roman. Dommage.

Déjà, je n’ai pas aimé l’écriture de R.J. Ellory, et ce dès la PREMIÈRE PAGE ! Je me suis dit que ça allait être une lecture fastidieuse. Et ça a été le cas. D’ailleurs je m’y suis mise à deux fois pour lire ce livre en entier. Pourtant, le style d’Ellory a l’air d’être quelque chose d’apprécié au vu des critiques que j’ai pu lire… Mais avec moi ça n’a pas matché, c’est tout.

Encore une fois, le manque d’attachement aux personnages a compliqué ma lecture. Je trouve que Joseph « sonne faux » pour un enfant de son âge, c’est peut-être l’époque qui veut ça (puisque le début du livre se situe vers les années 50) mais c’est quand même quelque chose qui m’a gênée. Et puis bon, je parle de Joseph parce que c’est le personnage principal, mais je n’ai pas trouvé les personnages secondaires assez intéressants pour relever le niveau non plus.

Une autre chose qui m’a « perturbée » (même si c’est un bien grand mot), c’est la relation qu’entretient Joseph avec son institutrice, Mlle Webber, lorsqu’il grandit. Je ne peux pas en parler en détails pour ne rien divulgâcher de l’histoire, mais j’ai trouvé ça assez bizarre, presque « malsain » (là aussi j’utilise un bien grand mot) et c’est dommage parce que c’est un point plutôt important dans l’intrigue et dans la manière dont Joseph va devenir adulte.

Enfin, l’enquête ne m’a pas du tout passionnée et, je ne sais pas si l’identité de l’assassin était prévisible, mais personnellement je l’avais devinée assez tôt, du coup il n’y a pas eu de surprise.

Avec un style et des personnages que je n’aime pas, en plus d’une intrigue qui ne m’a pas surprise… Vous comprendrez que cette lecture a été très (très) longue pour moi.

Voilà, une critique un peu courte (et sans doute horripilante pour ceux qui ont adoré le livre), mais je n’ai plus vraiment d’autres choses à dire, et je n’ai pas envie de démonter ce roman (le peu que j’ai écrit n’est déjà pas sympa, autant faire court).

Ça aura été ma première lecture de R. J. Ellory, ça n’aura pas été facile, mais je pense honnêtement que je lirai d’autres de ses œuvres à l’avenir, au moins pour lui donner une seconde chance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2018-11-11T18:08:36+01:00
Les Neuf Cercles

Des airs de Seul le silence, l'Amérique dans les années 70, tension raciale, guerre du Vietnam... Bref tout est réuni pour un nouveau chef-d'oeuvre de R.J.Ellory

Un cadavre est découvert dans la vase de la rivière.Le shérif, John Gaines, qui mène l'enquête a fait la guerre du Vietnam et toute la situation lui rappelle celle-ci.

Pendant la recherche de l'assassin de Nancy, on pourra goûter au décor complexe qu'est le sud des États-Unis, avec une riche famille qui contrôle la région, des liens possibles avec le KKK, justice corrompue et même du vaudou !

Malgré les thèmes assez durs évoqués, on a aussi droit à des sentiments positifs,l'amitié entre des adolescents, le grand amour, l'amour d'une mère...

Ce n'est pas un thriller qui nous tient en grippe jusqu'à la dernière seconde mais un drame qui nous fait nous refléter et questionner sur les soldats et leur retour à la vie après la guerre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HermioneGranger26 2018-11-14T21:48:29+01:00
Papillon de nuit

J’ai beaucoup aimé ce livre, non seulement l’histoire est bien mais en plus on en apprend sur l’histoire de l’Amerique. Il y a un vrai suspens, je recommande ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PlumeIrisee 2018-11-15T19:27:31+01:00
Seul le silence

La quatrième de couverture me laissait penser à un roman comme je les aime. Hélas, je n'ai pas accroché autant que je l'aurai souhaité. C'est assez lent et sans grande action. Et j'avoue avoir été déçue par la fin. Une prochaine fois, peut-être.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pascalebookine 2019-03-11T18:10:01+01:00
Seul le silence

"Je sens la chaleur de mon propre sang sur mes mains, et je me demande si je vais continuer à respirer longtemps. Je regarde le corps d'un homme mort devant moi, et je sais qu'à petite échelle justice a été rendue. Revenons en arrière, maintenant, remontons au tout début < …> Tout doit être silencieux, car lorsqu’ils viendront, lorsqu’ils viendront enfin me chercher, nous devrons être en mesure de les entendre." *****

Plusieurs années après avoir découvert R.J. Ellory grâce à ce roman (en version originale, "A Quiet Belief in Angels"… merveilleux titre), j'ai eu envie de m'y replonger pour voir s'il avait gardé sa puissance narrative et je n'ai guère été déçue.

Des coups de feu dans une chambre d'hôtel à New York, deux hommes face à face: l'un est mort et l'autre revient sur les événements tragiques qui les ont menés là.

Joseph Vaughan a douze ans lorsque la petite communauté d'Augusta Falls est secouée par les assassinats successifs de petites filles. Il découvrira même le cadavre de l'une d'entre elles et son incapacité à protéger ces enfants le hantera tout au long de sa vie. Ce récit est entrecoupé par des flashes dans le présent, narrés par Joseph Vaughan plusieurs décennies plus tard, alors qu'il est sur le point de clôturer de manière définitive la tragédie qui a assombri son existence entière.

L'intrigue classique pourrait se suffire à elle-même –le suspense d’une histoire de tueur en série dont l’identité n’est révélée qu’à la fin– mais "Seul le silence" a ce petit quelque chose en plus qui fait les grands romans, à l'instar de Thomas H. Cook ou John Hart. Il émerge clairement, incontestablement, grâce à une très belle écriture, un personnage bouleversant qui dégage une infinie tristesse au fil d'un parcours déchirant, une atmosphère sombre et nostalgique. Le rythme est lent, poétique, on se laisse pénétrer par les images, les personnages, les événements : «Au-dessus de ma tête des feuilles d’automne se recroquevillant sur leurs branches telles des mains d’enfant, des mains de nourrisson : quelque ultime effort plaintif pour capturer les vestiges de l’été jusque dans l’atmosphère, et le retenir, le retenir tout contre soi, car il serait bientôt difficile de se rappeler quoi que ce soit hormis l’humidité maussade, oppressante qui semblait éternellement nous cerner.»

Michael Connelly himself qualifie ce roman de "beautiful and haunting book" et de "tour de force"... ces commentaires à eux seuls sont suffisamment éloquents et je ne peux que vous le recommander, tout comme les autres oeuvres d'Ellory ("Papillon de nuit" et "Les fantômes de Manhattan" pour ne citer qu'eux). A ne pas manquer: la parution en mai 2019 d'une nouveauté, "Le chant de l'assassin", traduction de l'excellent "Mockingbird Songs".

Page Facebook: Pascale Bookine

Blog: pascalebookine.eklablog.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pascalebookine 2019-03-11T18:11:32+01:00
Le Chant de l'assassin

Quand le roman policier se fait littéraire *****

Les amateurs de romans à la fois policiers et littéraires seront une nouvelle fois comblés par « Mockingbird Songs » de RJ Ellory.

L’intrigue pourrait être celle d’un roman ordinaire et peut se résumer comme suit. Henry Quinn termine de purger une peine de prison à Reeves, où il a été détenu pendant trois ans suite à une erreur de jeunesse aux conséquences dramatiques. Il a survécu à sa difficile détention grâce à un autre détenu, Evan Riggs, condamné quant à lui à finir ses jours à Reeves. Evan demande une faveur apparemment simple à Henry : remettre une lettre à sa fille Sarah, qu’il ne connaît pas et dont il sait seulement qu’elle a été adoptée. La seule information donnée à Henry est qu’il doit s’adresser à Carson Riggs, frère d’Evan et shérif tout-puissant d’une petite ville du Texas, Calvary. Fidèle à sa promesse, Henry réalisera cependant rapidement qu’elle est tout sauf aisée à respecter, Calvary étant un lieu de drames, de secrets et de non-dits. Le suspense et l’envie irrésistible d’en savoir plus sont assurés d’une part par la narration alternée de la quête d’Henry et de l’histoire ancienne des frères Riggs, et d’autre part par des allusions semées en fin de chapitre, présages des drames à venir (« <…> he felt strangely and uncomfortably afraid, not only for Carson but for everyone else as well. »)

Le point fort de ce roman et de l’auteur de manière générale est de transcender l’histoire -qui est déjà intéressante en soi- pour en faire une œuvre littéraire. J’entends par là une œuvre dont l’écriture est un régal et où les sentiments sont exprimés de manière souvent percutante par le biais d’une formule dont la justesse est l’apanage des grands écrivains. Qu’il s’agisse de relations humaines (« Some people -a rare handful- left their fingerprints on your soul”), de l’amour pour une femme (« She makes my mind quiet and my heart loud ») ou du déchirement amoureux (« They were that different, and it was as if she possessed no magnetic pole at all and was being pulled both north and south simultaneously”), le lecteur de RJ Ellory trouve toujours çà et là, au détour d’une page, des mots, une image, qui raviront les amateurs de belles lettres. Il arrive également que le roman prenne une dimension plus philosophique, voire religieuse : « War changes a man. It changes his eyes, his mind, his heart, his soul. It teaches him about impermanence and fragility. It shows him the holes in the master plan, and it questions his belief in God. Most often undermines it as well.”

Vous aurez compris que je vous recommande chaleureusement ce roman, excellent tant au niveau du fond que de la forme.

Page Facebook: Pascale Bookine

Blog: pascalebookine.eklablog.com

Afficher en entier

Dédicaces de R. J. Ellory
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Sonatine : 12 livres

LGF - Le Livre de Poche : 7 livres

France Loisirs : 2 livres

Overlook TP : 2 livres

Orion : 2 livres

Audiolib : 1 livre

livre audio vdb : 1 livre

Delcourt : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode