Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
706 068
Membres
970 487

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

R. J. Ellory

Auteur

1 261 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par LoliV 2017-04-15T07:59:44+02:00

Biographie

Roger Jon Ellory n’a pas connu son père, parti avant sa naissance, et qui d'après son entourage aurait été un voleur hollandais…

Il habite dans une maison avec sa mère, son frère d'un an son ainé et sa grand-mère. Son grand père est mort noyé en 1957.

La mère de Roger Jon Ellory était actrice, danseuse de ballet et chanteuse. À la suite d'une épidémie, elle meurt d’une pneumonie foudroyante à 28 ans alors qu'il a à peine 7 ans. C'est sa grand-mère qui va l'élever seule. Mais elle a une santé fragile, et finalement décide de le placer en orphelinat avec son frère. Il y reste jusqu'à l'âge de 16 ans. C'est là que se développe son amour de la lecture. Il découvre dans la bibliothèque de l'orphelinat les livres de Charles Dickens, Agatha Christie, Arthur Conan Doyle, Truman Capote, Harper Lee, Ernest Hemingway, William Faulkner, qui vont déclencher chez lui une envie de créativité dans le domaine artistique.

Il étudie la musique, joue de la trompette, dans le registre classique aussi bien que dans celui du jazz. Il fait des études d’arts, et étudie notamment la photographie.

À 16 ans, il abandonne ses études et retourne dans la maison familiale de Birmingham. Sa grand-mère décède malheureusement d'une crise cardiaque quelques semaines seulement après son retour. Il se retrouve seul, avec son frère, dans une maison où l'eau et l'électricité sont coupées. Pour gagner leur vie, ils décident de voler des légumes dans les potagers voisins et de les revendre. Ils volent également des poulets dans un monastère. Trois jours plus tard, les policiers leur rendent visite, accompagnés des bonnes sœurs du monastère. Elles identifient nommément chacun des poulets auxquels elles avaient donné les noms des provinces canadiennes… Ils sont condamnés à trois mois de prison.

Lorsqu'il sort de prison, Roger Jon Ellory monte un groupe de rock, « The Manta Rays », avec un bassiste et un batteur, Roger Jon jouant de la guitare. Ils commencent à construire leur studio d'enregistrement dans la maison, toujours sans électricité. Les rudes conditions de leur vie sont fatales pour leur batteur qui était asthmatique. Il meurt en pleine nuit dans le studio. Cet épisode dramatique conduit Roger Jon Ellory à se dire que la vie ne fonctionnait pas très bien pour lui. Il décide alors de poursuivre un but plus positif.

Son goût pour la lecture l'amène à vouloir aider ceux qui ont du mal à lire. Il fait donc des études sur ce problème.

Et le déclic se produit en 1987, à l'âge de 22 ans, alors qu'il voit un étudiant qui, entre deux cours, dans le couloir, est toujours très absorbé par la lecture d'un roman, toujours le même. Lorsque Roger Jon l'aborde, l'étudiant lui explique, enthousiaste, que c'est toujours ce roman qu'il veut lire, qui le passionne. Cela « allume une lumière dans la tête » de RJE qui explique : « je veux écrire des livres qui ont cet effet sur les gens ». Il se met donc à écrire tous les jours. En six ans, il produit ainsi 22 romans (thriller, polars, horreur…). Aucun ne sera publié. Il décide donc d'arrêter d'écrire.

Ce n’est que 8 ans plus tard, en 2001, qu'il se remet à l’ouvrage. Et là, un éditeur anglais décide de lui donner sa chance. Après avoir reçu plus de 600 lettres de refus en provenance de 120 éditeurs, en 2003, son premier roman Candlemoth est enfin publié. Et depuis, chaque année il publie un nouveau livre.

En septembre 2012, Jeremy Duns, auteur de romans d'espionnage, découvre que, sous le couvert de pseudonymes, R. J. Ellory écrit sur internet de fausses critiques, élogieuses pour ses propres romans et négatives pour ses concurrents. Lors de la révélation dans la presse par le Daily Telegraph, Ellory présente des excuses pour son comportement.

En avril 2013, la revue Lire révèle qu'Ellory est un membre actif de l'Église de Scientologie depuis 1986.

(Wikipédia)

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
374 lecteurs
Or
641 lecteurs
Argent
529 lecteurs
Bronze
271 lecteurs
Lu aussi
372 lecteurs
Envies
708 lecteurs
En train de lire
49 lecteurs
Pas apprécié
76 lecteurs
PAL
1 241 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.74/10
Nombre d'évaluations : 683

0 Citations 434 Commentaires sur ses livres

Alias et noms de plume

  • R.J. Ellory

Dernier livre
de R. J. Ellory

Sortie France/Français : 2023-06-08

Les derniers commentaires sur ses livres

Le Noir, Tome 2 : Regarder le noir

Étant donné la diversité des auteurs, je me suis prise au jeu de noter individuellement les nouvelles, pour au final remettre une note globale au recueil. Cette collection des "5 sens" est en tout cas une excellente initiative, qui m'a permis de découvrir de nombreux auteurs.

5/5 Olivier Norek, Regarder les voitures s'envoler – Une délicieuse plongée dans l'univers sombre de Josh, un ado comme les autres (ou pas), se sentant invisible aux yeux du monde. Une écriture incisive, des images percutantes.

3,5/5 Julie Ewa, nuit d’acide – En Inde, des gangs kidnappent des enfants et mutilent leurs yeux avec la promesse de les réparer s’ils deviennent des petits travailleurs dociles. Voilà une intéressante prémisse, mais qui rentre trop rapidement dans le rang, avec une chute décevante.

4/5 Fred Mars, The Ox – The Ox est un club échangiste totalement plongé dans le noir, un bain de jouissance. L’inspecteur Mooney, lui, tente d’élucider un meurtre. Une chouette nouvelle au dénouement intéressant, dont l’intrigue aurait pu tenir en haleine sur un roman entier.

2/5 Claire Favan, Le mur – Dans un avenir proche entre Waterworld et Blindness, Jérémy vague sur le Havana Bay, contenant les derniers humains. Avec sa romance au second plan, Le mur est avant tout un lore dumping à moral écologiste. Louable, mais pataud.

3,5/5 René Manzor, Demain – Suite à un événement traumatique ayant eu lieu dans sa petite enfance, Chance met la dure réalité de côté pour se plonger dans le théâtre et la duperie, bien plus confortables. Elle vante alors de faux dons de voyance pour la scène, jusqu’à ce que l’une de ses prémonitions parviennent à sauver une vie en plein direct. De quoi attirer l’attention de la police, qui souhaite emprunter son « talent » pour une affaire. Le récit est emballant, tout en faisant preuve de douceur. Dommage que la chute ne soit pas des plus inspirées.

3/5 Amélie Antoine, Transparente – Même si elle n’invente rien, Transparente reste une nouvelle correcte jouant sur le sentiment d’invisibilité aux yeux des autres que chacun peut ressentir.

2/5 Fabrice Papillon, Anaïs – Un récit convenu, avec un narrateur délirant. Malgré le peu d’ingéniosité, elle n’en reste pas moins bien exécutée.

4/5 Gaëlle Perrin-Guillet, La tache – Une courte nouvelle humoristique à la fin satisfaisante, que je n’avais pas vu venir.

1/5 R.J. Ellory, Private Eye – Un journaliste d’investigation expert dans l’art de la filature se sent tout à coup… pris en filature. Le coup de l’arroseur arrosé ? Oh non, Raymond Whyte n’est pas du genre à se laisser faire et décide de prendre en filature celui qui le prend en filature. Vous suivez toujours ? Malheureusement, R.J. Ellory choisit ici de s’étendre en longueur en choisissant une ficelle vieille comme la littérature. Un schéma et une chute ayant déjà été lus des centaines de fois.

1,5/5 Johana Gustawsson, Tout contre moi – Peu de choses à dire sur cette courte nouvelle. Le narrateur s’adresse tout du long en un long monologue au lecteur : son amour impossible. Un exercice ennuyant, appuyé sur la sexualité, qui laisse entrevoir la fin.

3/5 Barbara Abel & Karine Giebel, Darkness – On peut au moins se satisfaire ici d’une fin rondement menée, bouclant la boucle, après quelques légers égarements. Il aura néanmoins fallu attendre quelques temps que sa langue se délie pour obtenir des réponses qui se dessinaient, sans mauvais jeu de mot, sous nos yeux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cali80 2023-10-14T21:35:06+02:00
Le Noir, Tome 2 : Regarder le noir

Un recueil de nouvelles "noires" assez inégales dans le traitement du thème imposé. Certaines sont sans surprise dans la chute, d'autres traitent le sujet en nous laissant sans "frayeur", ou sont insipides.

Les moins originales sont celles qui incluent la cécité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie-176 2023-11-15T22:34:12+01:00
Une saison pour les ombres

R.J. Ellory est un auteur anglais qu’il ne faut plus présenter. A l’époque, j’avais découvert sa plume et son style par l’excellent « Seul le silence ». Depuis lors, je suis ses sorties littéraires.

En plus, d’être un écrivain de talent, il est d’une disponibilité et d’une gentillesse en toute humilité. J’ai eu la chance de le rencontrer lors du dernier salon de l’Iris Noir de Bruxelles cette année. Il y présentait ce thriller : « Une saison pour les ombres » et c’était l’occasion de le retirer de ma pile à lire.

Ce roman noir saura en charmer plus d’un, tout comme je l’ai été. Avant toute histoire, c’est une ambiance, une atmosphère qui est finement travaillée par l’auteur. Le Nord-Est canadien est en quelque sorte un personnage à part entière. On y ressent le froid, le gel, les vents violents. Dans cette nature très hostile, le lecteur se sent immerger comme s’il y était. Jasperville, un coin totalement perdu du Canada, ne vit que par l’exploitation de sa mine de fer.

C’est dans cette bourgade fictive et perdue que la famille Deveraux était venue s’installer pour que le père puisse y trouver un travail. Au début des années septante, les corps affreusement mutilés de jeunes filles sont retrouvés mais la résolution de leurs morts n’a jamais été faite. En 2011, alors que l’aîné de la famille, Jack, avait quitté le grand Nord en 1984 et s’était installé à Montréal, un appel de police de Jasperville lui est donné au sujet de son petit frère, Calvis. En quête de rédemption, il comprend alors qu’il n’a pas d’autre choix que de retourner sur ces terres qui lui avaient déjà tant pris.

Alternant des chapitres du « présent » (2011) à ceux du passé, le lecteur s’immisce dans la vie de cette famille Deveraux et des drames qui l’ont frappée. Cette récurrence permet ainsi de narrer deux histoires de ce même foyer à quatre décennies d’intervalles. Petit à petit, on découvre plein de choses des tragédies qui ont touché la région hostile en lien avec les Deveraux.

Même si l’enquête policière n’est pas en soit le but premier du livre, elle prend petit à petit de l’ampleur et ne laisse pas le lecteur sur sa fin. Les personnages sont habilement posés et construits. L’auteur accorde une place importante à la psychologie de ses protagonistes, tout comme à l’ambiance environnante.

J’ai vraiment adoré retrouver l’ingéniosité de R.J. Ellory. Ce huis-clos est parfait pour la saison, je vous le conseille vivement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TPKLLBOOK_95 2023-11-19T12:53:39+01:00
Frissons Noirs

Dans ce recueil de nouvelles, tous nos sens sont en action. Les auteurs jouent avec les différentes définitions de l'audition.

À vous de tendre l'oreille et de vous laissez emporter !

Je ne suis pas une grande friande du format nouvelle, je l'ai déjà dis plusieurs fois mais j'ai toujours peur que ce ne soit pas assez immersif et entraînant. Pour autant j'aime tenter quand même, dans différents genres, en me disant que je trouverai peut-être celui qui me plaît !

Et je dois dire que ce recueil commence sur les chapeaux de roues. Purée.

La 1ere nouvelle m'a mis les frissons, c'était génial, j'ai totalement été dedans, et cette fin ! Splendide ! Ma préférée je l'avoue !

La 2e était moins développée mais très bien construite quand même. J'ai aimé que le lien des jumeaux soit mis en avant.

La 3e a fini de me convaincre que ce recueil est vraiment sympa, parce qu'elle m'a plu aussi. Et m'a permis de comprendre que les nouvelles de genre thriller-suspense sont sûrement mes préférées !

La 4e était triste et m'a vraiment touchée. Ce petit garçon, cette détresse... Pfiouu.

La 5e m'a prise au dépourvu avec un genre de "pouvoir" auquel je ne m'attendais pas et était bien développé.

Et enfin la dernière, terminer en beauté n'a jamais été aussi vrai lol. Nouvelle courte mais intense.

Alors oui, un petit mot sur chaque comme ça, c'est difficile pour se faire une idée mais le format n'est pas propice à trop en dire, sinon je dévoilerais tout et il n'y aurait plus de surprises pour vous ce serait dommage !

J'ai découvert la plume de chaque auteur avec plaisir, j'avais seulement lu RJ Ellory il y a des années et j'avoue que je n'avais pas aimé, oups. Ici, chacun a fait ses preuves, j'ai maintenant envie de lire leurs livres !

Bref, vous l'aurez compris, j'ai vraiment adoré et je vous le conseille !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cali80 2023-11-22T18:44:25+01:00
Témoins Oculaires

Ce sont des auteurs de polars effectivement, mais c'est un recueil de nouvelles "noires" plus ou moins en lien avec une photo. Certaines nouvelles sont assez simplistes avec une fin attendue. J'ai surtout apprécié celle de Johana Gustawsson dans laquelle on reconnaît bien son style.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Boxine 2023-11-24T14:38:47+01:00
Le Noir, Tome 4 : Respirer le noir

Bonjour,

Des nouvelles par une belle brochette d'auteurs connus. 13 auteurs, 12 Histoires.

Bon moyen de les découvrir

J'ai préféré " Ecouter le noir ".

A vous ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manu7121 2023-12-24T22:27:14+01:00
Les Neuf Cercles

Très bon thriller

John Gaines un vétéran devenu shérif enquête sur le meurtre d'une jeune fille dont le corps réapparaît 20 ans après.

L'apparition de la jeune femme va entraîner plusieurs meurtres.

Une enquête passionnante.

Un shérif attachant des personnages tous intéressants.

J'ai aimé

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CSnllac 2024-01-04T15:18:54+01:00
Une saison pour les ombres

Une maîtrise parfaite ! Ce thriller palpitant tient son lecteur en haleine du début à la fin. Rien n'est laissé au hasard, la psychologie des personnages est savamment étudiée, les pages se tournent toutes seules. En somme, un magnifique accrolivre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kiiwii13 2024-01-20T17:49:45+01:00
Seul le silence (BD)

J’ai commencé par lire le roman puis la BD. Pas de regrets car la BD aussi sympa soit-elle manque cruellement de moments que j’ai trouvé importants pour comprendre l’histoire.

Un livre poignant, on est tenu en haleine jusqu’à la fin. Bonne lecture 😊

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kiiwii13 2024-01-20T17:51:44+01:00
Seul le silence

Lu le roman et la BD. Un livre poignant, on est tenu en haleine jusqu’à la fin.

Afficher en entier

Dédicaces de R. J. Ellory
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Sonatine : 18 livres

LGF - Le Livre de Poche : 10 livres

Belfond : 3 livres

Audiolib : 2 livres

France Loisirs : 2 livres

Overlook TP : 2 livres

Orion : 2 livres

Le Livre de Poche : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode