Livres
451 014
Membres
396 091

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Seul le silence



Description ajoutée par Armony22 2018-09-21T18:45:58+02:00

Résumé

Joseph a douze ans lorsqu’'il découvre dans son village de Géorgie le corps horriblement mutilé d’'une fillette assassinée.

La première victime d’'une longue série qui laissera longtemps la police impuissante. Des années plus tard, lorsque l'’affaire semble enfin élucidée, Joseph décide de changer de vie et de s'’installer à New York pour oublier les séquelles de cette histoire qui l'’a touché de trop près.

Lorsqu'’il comprend que le tueur est toujours à l’œ'oeuvre, il n'a d'autre solution, alors que les cadavres se multiplient, que de reprendre une enquête qui le hante.

Afficher en entier

Classement en biblio - 382 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par mavie95 2015-03-19T19:02:10+01:00

(Auburn est une prison)

Je me rappelle Auburn.

Une plongée au ralenti dans les ténèbres, les sons et les odeurs de l'humanité vidée de toute valeur et identité. La puanteur de la sueur et de la terre, l'interminable machine humaine ondulante, les rangées enchaînées d'épaules arquées et de dos voûtés, le martèlement des houes et des pioches sur la terre impitoyable, sur les pierres et les cailloux ; les nuits sans sommeil, les toux rauques des poitrines tuberculeuses pleines de mucosités, le gonflement et la douleur des articulations disloquées et des muscles déchirés ; le grincement des lits de camp et de hamacs, le tumulte de la pluie sur le toit en tôle ondulée et les minces cloisons en bois ; les cris des rats, le grattement des insectes, le chant hypnotique des cigales. Piégé dans le ventre de la bête, et de la bête était noire, vorace, jamais rassasiée.

(page 495)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Pascalebookine 2019-03-11T18:10:01+01:00
Or

"Je sens la chaleur de mon propre sang sur mes mains, et je me demande si je vais continuer à respirer longtemps. Je regarde le corps d'un homme mort devant moi, et je sais qu'à petite échelle justice a été rendue. Revenons en arrière, maintenant, remontons au tout début < …> Tout doit être silencieux, car lorsqu’ils viendront, lorsqu’ils viendront enfin me chercher, nous devrons être en mesure de les entendre." *****

Plusieurs années après avoir découvert R.J. Ellory grâce à ce roman (en version originale, "A Quiet Belief in Angels"… merveilleux titre), j'ai eu envie de m'y replonger pour voir s'il avait gardé sa puissance narrative et je n'ai guère été déçue.

Des coups de feu dans une chambre d'hôtel à New York, deux hommes face à face: l'un est mort et l'autre revient sur les événements tragiques qui les ont menés là.

Joseph Vaughan a douze ans lorsque la petite communauté d'Augusta Falls est secouée par les assassinats successifs de petites filles. Il découvrira même le cadavre de l'une d'entre elles et son incapacité à protéger ces enfants le hantera tout au long de sa vie. Ce récit est entrecoupé par des flashes dans le présent, narrés par Joseph Vaughan plusieurs décennies plus tard, alors qu'il est sur le point de clôturer de manière définitive la tragédie qui a assombri son existence entière.

L'intrigue classique pourrait se suffire à elle-même –le suspense d’une histoire de tueur en série dont l’identité n’est révélée qu’à la fin– mais "Seul le silence" a ce petit quelque chose en plus qui fait les grands romans, à l'instar de Thomas H. Cook ou John Hart. Il émerge clairement, incontestablement, grâce à une très belle écriture, un personnage bouleversant qui dégage une infinie tristesse au fil d'un parcours déchirant, une atmosphère sombre et nostalgique. Le rythme est lent, poétique, on se laisse pénétrer par les images, les personnages, les événements : «Au-dessus de ma tête des feuilles d’automne se recroquevillant sur leurs branches telles des mains d’enfant, des mains de nourrisson : quelque ultime effort plaintif pour capturer les vestiges de l’été jusque dans l’atmosphère, et le retenir, le retenir tout contre soi, car il serait bientôt difficile de se rappeler quoi que ce soit hormis l’humidité maussade, oppressante qui semblait éternellement nous cerner.»

Michael Connelly himself qualifie ce roman de "beautiful and haunting book" et de "tour de force"... ces commentaires à eux seuls sont suffisamment éloquents et je ne peux que vous le recommander, tout comme les autres oeuvres d'Ellory ("Papillon de nuit" et "Les fantômes de Manhattan" pour ne citer qu'eux). A ne pas manquer: la parution en mai 2019 d'une nouveauté, "Le chant de l'assassin", traduction de l'excellent "Mockingbird Songs".

Page Facebook: Pascale Bookine

Blog: pascalebookine.eklablog.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PlumeIrisee 2018-11-15T19:27:31+01:00
Bronze

La quatrième de couverture me laissait penser à un roman comme je les aime. Hélas, je n'ai pas accroché autant que je l'aurai souhaité. C'est assez lent et sans grande action. Et j'avoue avoir été déçue par la fin. Une prochaine fois, peut-être.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MoonlightReads 2018-11-08T16:08:29+01:00
Pas apprécié

Un thriller avec un protagoniste enfant – du moins au début – et d’atroces meurtres de petites filles, ce roman avait tout pour me plaire non ? (J’exagère, revenez !) (Même si mon cœur balance généralement vers les histoires sombres je l’avoue.) (Mais revenez quand même je suis gentille, je suis même en train d’écouter des chansons Disney là !)

BREF, l’histoire me tentait pas mal, mais pourtant je n’ai pas DU TOUT accroché à ce roman. Dommage.

Déjà, je n’ai pas aimé l’écriture de R.J. Ellory, et ce dès la PREMIÈRE PAGE ! Je me suis dit que ça allait être une lecture fastidieuse. Et ça a été le cas. D’ailleurs je m’y suis mise à deux fois pour lire ce livre en entier. Pourtant, le style d’Ellory a l’air d’être quelque chose d’apprécié au vu des critiques que j’ai pu lire… Mais avec moi ça n’a pas matché, c’est tout.

Encore une fois, le manque d’attachement aux personnages a compliqué ma lecture. Je trouve que Joseph « sonne faux » pour un enfant de son âge, c’est peut-être l’époque qui veut ça (puisque le début du livre se situe vers les années 50) mais c’est quand même quelque chose qui m’a gênée. Et puis bon, je parle de Joseph parce que c’est le personnage principal, mais je n’ai pas trouvé les personnages secondaires assez intéressants pour relever le niveau non plus.

Une autre chose qui m’a « perturbée » (même si c’est un bien grand mot), c’est la relation qu’entretient Joseph avec son institutrice, Mlle Webber, lorsqu’il grandit. Je ne peux pas en parler en détails pour ne rien divulgâcher de l’histoire, mais j’ai trouvé ça assez bizarre, presque « malsain » (là aussi j’utilise un bien grand mot) et c’est dommage parce que c’est un point plutôt important dans l’intrigue et dans la manière dont Joseph va devenir adulte.

Enfin, l’enquête ne m’a pas du tout passionnée et, je ne sais pas si l’identité de l’assassin était prévisible, mais personnellement je l’avais devinée assez tôt, du coup il n’y a pas eu de surprise.

Avec un style et des personnages que je n’aime pas, en plus d’une intrigue qui ne m’a pas surprise… Vous comprendrez que cette lecture a été très (très) longue pour moi.

Voilà, une critique un peu courte (et sans doute horripilante pour ceux qui ont adoré le livre), mais je n’ai plus vraiment d’autres choses à dire, et je n’ai pas envie de démonter ce roman (le peu que j’ai écrit n’est déjà pas sympa, autant faire court).

Ça aura été ma première lecture de R. J. Ellory, ça n’aura pas été facile, mais je pense honnêtement que je lirai d’autres de ses œuvres à l’avenir, au moins pour lui donner une seconde chance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lila11 2018-10-24T09:56:06+02:00
Bronze

C'est dense et très noir, pas très facile d’accès mais c'est une lecture qui ne laisse pas indifférent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2018-09-22T17:44:20+02:00
Diamant

"Qu'elle se pose au sol ou qu'elle s'élève dans les airs, selon la rumeur, une plume blanche indiquait la visite d'un ange."

Seul le silence est l'histoire d'une vie, celle de Joseph. Une vie jalonnée de drames, de souffrance et de tourments. Une vie qui ressemble à un cauchemar éveillé.

La mort frappe très tôt à la porte du jeune Joseph. Elle va le suivre comme une ombre tout au long de sa vie. Tout d'abord son père meurt, puis des petites filles sont assassinées et retrouvées horriblement mutilées. Ces évènements vont le marquer à jamais. Le souvenir de ces fillettes va le hanter. Il n'aura de cesse que lorsqu'il aura trouvé l'assassin.

Sa vie n'aura été qu'une perpétuelle quête, démasquer le tueur mais surtout celle du bonheur que la mort s'évertue à lui arracher. Le sort s'acharne sur le pauvre Joseph. Va-t-il réussir à aller au bout de toutes ses quêtes et enfin trouver la paix ?

Seul le silence est un roman très sombre, d'une incroyable noirceur, ponctué de beaux moments d'amour et de tendresse. Une tentative désespérée de contrebalancer tout ce malheur. C'est profond, puissant, intense.

Mais c'est surtout le talent de conteur de l'auteur qui rend ce roman exceptionnel. Une plume magnifique et envoûtante, empreinte de poésie et de mélancolie.

Il crée une ambiance étouffante qui nous transporte et nous fait vivre les évènements comme si on était le héros. Il nous fait vibrer avec lui, on souffre et on partage son malheur. On passe par toute une palette d'émotions, de la tristesse à la joie, de la colère, de la peine, de l'aversion.

Ce livre m'a pris aux tripes et m'a profondément touchée. Je vais m'en souvenir longtemps.

Ce roman fait plus de 600 pages et à aucun moment je ne me suis ennuyée. Dès le prologue, trois petites pages de toute beauté ont suffi à m'appâter. J'ai été ferrée et accrochée à mon livre jusqu'à la fin.

Un seul regret qu'ils n'aient pas gardé le titre original "A quiet belief in angels" ou sa traduction. Pour moi tellement beau et plus approprié.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce livre. Ca a été une excellente lecture pleine d'émotions, un immense coup de coeur. Dans mon Top 3 de cette année.

Un livre et un auteur à découvrir de toute urgence si ce n'est déjà fait.

https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2018-09-03T17:50:12+02:00
Diamant

Tout simplement magnifique. L'écriture est fluide, belle et surtout poétique ! Ce n'est pas un seulement un livre policier, plus qu'un simple thriller, c'est toute une histoire qui se déroule derrière. Nous sommes tenus en haleine jusqu'à la dernière page. "Seul le silence" est aussi un formidable roman psychologique, tant il est vrai que l'enquête sur les meurtres n'est finalement qu'aborder vite et que c'est surtout la lente et inévitable descente aux enfers du narrateur qui fait tout la beauté de cette histoire.

Je conseille sans retenue !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Palmyre 2018-08-31T19:18:59+02:00
Or

Quel magnifique roman! Je n'avais jamais rien lu de cet auteur, mais je ne suis absolument pas déçue. L'écriture est très belle et même si c'est vrai que c'est un peu long pour entrer dans le vif du sujet, c'est tellement bien écrit que l'on ne s'ennuie pas. Une belle découverte!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LOANDRE 2018-08-21T20:58:53+02:00
Argent

J'ai eu du mal à entrer dans ce roman. C'est pourtant très bien écrit et bien construit. Et puis l'histoire est devenue captivante, malgré certaines longueurs et la lenteur de certains chapitres. J'aurai souhaité un rythme plus soutenu. Mais malgré tout le récit est prenant et la toute fin inattendue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jfjs 2018-08-02T15:23:52+02:00
Argent

Le sujet atroce : des meurtres d'enfants mais l'écriture est telle qu'on ne peut pas s'empêcher de continuer pour savoir. Génialement morbide. L'auteur a raflé des prix prestigieux avec ce roman et c'est mérité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Heireann58 2017-12-22T15:17:57+01:00
Pas apprécié

Il est très rare que j'abandonne un livre avant la fin, mais là arrivé à la page 150 toujours pas d'action. Les aventures et les déboires d'un jeune garçon avec seulement en fonds des meurtres à peine survolés.

Je pense que c'est à reserver aux inconditionnels de R J Ellory

Afficher en entier

Date de sortie

Seul le silence

  • France : 2008-08-21 - Poche (Français)

Activité récente

aame l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-29T11:31:10+01:00

Les chiffres

Lecteurs 382
Commentaires 69
Extraits 32
Evaluations 96
Note globale 7.71 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode