Livres
462 210
Membres
419 341

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Graham Masterton

Royaume-Uni Né(e) le 1946-01-16 ( 73 ans )
904 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par miracl 2009-08-05T17:57:33+02:00

Biographie

Graham Masterton, né à Edimbourg en 1946, est l'un des auteurs d'horreur les plus renommés et populaires au monde, privilège qu'il partage avec Stephen King et Dean Koontz. Auteur de plus de 35 romans d'horreur, mais aussi policier, jeunesse… ainsi que de manuels d'érotisme vendus à 3 millions d'exemplaires (il a été rédacteur en chef de Penthouse), il a commencé sa carrière en 1976 avec Manitou, best-seller immédiat qui fut adapté au cinéma avec Tony Curtis et a connu deux suites et une nouvelle.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
462 lecteurs
Or
941 lecteurs
Argent
646 lecteurs
Bronze
476 lecteurs
Lu aussi
604 lecteurs
Envies
1 341 lecteurs
En train de lire
36 lecteurs
Pas apprécié
56 lecteurs
PAL
1 351 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.79/10
Nombre d'évaluations : 256

7 Citations 394 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Graham Masterton

Sortie France/Français : 2019-04-20

Interview

Vidéo ajoutée par Masa50 2018-08-09T19:13:17+02:00

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par annielaro 2019-01-26T06:24:53+01:00
Le jour J du jugement

Ce roman contient un je-ne-sais-quoi qui fait qu'après des années, je l'ai encore à l'esprit, et mon souvenir demeure vif. J'ai bien aimé l'idée de l'intrigue Spoiler(cliquez pour révéler)d'enfermer des démons dans des chars d'assaut.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SweethyDark 2019-01-29T12:14:47+01:00
Le démon des morts

L'histoire de base est très intéressante. Personnages bofs, fin trop rapide. Voilà j ai lu...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Masa50 2019-02-11T09:44:14+01:00
Katie Maguire

Quelle ne fut pas ma joie lorsque je découvris qu’un livre du Maître Graham Masterton allait être (ré)édité pour mon anniversaire. Je le guettais depuis un moment et l’Éditeur Bragelonne annonçait la réédition de « Katie Maguire ». Surprenante et agréable surprise, j’ai donc appelé un libraire pour qu’il me commande. Et puis… arrivé au jour J, pas de livre. Incompréhension, il était même impossible de le commander. J’ai demandé des explications par une plume courtoise Bragelonne qui est resté muet. C’est l’auteur lui-même qui m’a dit qu’il était disponible chez Amazon. J’ai vendu une partie de mon âme vers ce tueur de libraires pour me le procurer.

Bragelonne que je respectais est tombé bien bas dans mon estime. Je lance un appel à boycotter cet éditeur et de se procurer ses livres qu’en occasion. Pour info, le dernier livre de Graham Masterton sera éditer chez un autre éditeur – Livr’S pour « Ghost virus ».

« Katie Maguire » en plus d’être l’héroïne/commissaire, est le premier roman d’une série de neuf livres – pour l’instant, c’est le seul titre traduit en France. Graham Masterton nous gratifie d’une autre saga, parmi lesquels citons « Manitou », « Les guerriers de la nuit », « Jim Rook » et les deux autres non traduit par chez nous : « Sissy Swayer » et « Nathalan Underhill ».

« Katie Maguire » est commissaire dans le comté de Cork. Onze squelettes ont été retrouvé dans une fosse commune près d’une ferme. Ce sont toutes des femmes et leurs jambes ont été gratté par un couteau.

Dieu merci – c’est une formulation –, l’auteur d’origine écossaise, revient à de l’horreur sous le signe de Démons. Il faut dire que les derniers livres parus en France, sont très loin de son talent habituel, je pense à sa série Rook (« Magie de… », plaisant, mais trop soft, les insipides « Corbeau » et « Les papillons du mal », le trop sexuel « Walhalla » et le mauvais « Descendance ». Cela dit, « Les gardiens de la porte » et « Le diable en gris » – mon premier roman de lui – sauvent un peu cette mauvaise passe. Si je parle de tout ça, c’est que « Katie Maguire » a été écrit à la même époque.

J’avais une très grande appréhension en commençant ce livre, d’autant plus que je souhaitais faire part de mon ressenti à l’auteur en personne – il est très accessible.

J’arrête de tourner et rond plus longtemps.

Écrit sous forme d’enquête policière, j’ai découvert la personnalité de Katie Maguire. Je l’ai beaucoup aimé. Par sa force, mais c’est aussi un être fragile, elle m’a fait penser à Celes de Final Fantasy VI – même si elles sont toutes les deux différentes. J’ai beaucoup aimé comment elle essaie de sauver son couple et pactise avec son ennemie. J’en dirai pas plus, pour ne pas polluer l’intrigue.

Qui dit Irlande, dit fée, mais ce qui intéresse Graham Masterton, ce sont les Démons. Ces fées ne sont pas les joviales demoiselles qui usent de magies blanches, mais sont de redoutables sorcières qui se délectent, se pourlèchent, des souffrances de l’humanité. Qu’il est bon de retrouver cette passion que nous transmet le Maître. Ici, il est question de Mor-Rioghain – plus connus sous le nom de Morgan. Encore une fois, je me muselle pour ne pas en dire trop, mais je reste sur une frustration.

Avec « Katie Maguire », c’est un retour à l’Horreur. Lorsque je tournais les pages, j’avais le cœur qui s’emballait, car je savais ce qui attendait à la tortionnaire, et je savais qu’il n’y aurait pas de censure. Comme promis, l’atrocité est décrit avec véracité et il est difficile de ne pas rester insensible aux mutilations. C’est ça que j’aime chez lui. J’ai lu beaucoup de livres classés en Horreur et Épouvante, mais il est presque le seul à aller aussi loin dans ce domaine. Les autres, à l’exception de Clive Barker et Poppy Z. Brite – tous deux sont dans la vulgarité – ainsi que l’excellente Nancy Averill Collins, pour le reste, ce sont des enfants de chœur, tout comme le rigolo Stephen King et le pompeux Dan Simmons.

C’est une belle balade dans les contrées irlandaises que nous à proposé Graham Masterton. Si dans l’ensemble j’ai beaucoup aimé, je regrette sa fougue d’antan, sa folie qui nous parle le plus souvent d’un père désespéré, pour s’orienter vers une enquête policière. Comme toujours, c’est très intéressant et un plaisir d’apprendre les cultes démoniaques quelle que soit leur origine, un combat perpétuel du bien contre le mal. Après un « Rook » trop gentil, mais sympathique à lire, un « Manitou » agréable et « Les guerriers de la nuit » trop daté ‘80 – en ce qui concerne le premier tome –, « Katie Maguire » est une autre série de l’auteur. Ce premier livre me donne envie de découvrir les autres tomes, dans l’espoir qu’ils soient un jour traduit.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gollum 2019-03-14T02:29:15+01:00
La nuit des salamandres

Super livre où l’on suit les pérégrinations de Lloyd Denman pour essayer de comprendre pourquoi sa femme s’est suicidée et aussi de faire faces aux conséquences de ce suicide sur sa vie et celle du reste du monde. L’histoire avance assez vite, on ne s’ennuie pas un moment, poursuivi qu’il est par deux personnages qui veulent récupérer un truc (je ne veux pas spoiler) que Lloyd possède, ce dernier étant accompagné par trois « amis ». C’est prenant, saupoudré de magie et accompagné par Wagner, et l’histoire est plutôt bien fichue. Du bon Masterton. J’ai bien aimé la fin, aussi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Delphine-42 2019-03-25T10:23:56+01:00
Rituel de chair

Rituel de Chair est un roman qui date de 1988 déjà. Bragelonne nous donne l'occasion de (re)découvrir un des musts de Graham Masterton avec cette toute nouvelle réédition de ce roman culte.

Ce livre traite du sujet des sectes et ici, d'une secte d'anthropophages. Rituel de chair parle aussi du lien familial père-fils et jusqu'où cet amour filial peut pousser un père pour sauver son fils.

Dans ce livre de Graham Masterton plane une ambiance morbide et une obsession pour un culte maudit.

Le livre est gore, certes, mais ce qui est surtout dérangeant, pour moi, c'est la manipulation que peut exercer la secte anthropophage dont les victimes sont consentantes. Elles acceptent de se mutiler elles-mêmes et de partager leur chair avec leur guide.

Graham Masterton nous fait plonger progressivement dans l'enfer absolu en même temps que son personnage principal, Charlie. On frissonne, tremble pour les personnages, est dégoûté par des détails très explicites et se révolte face à la manipulation des victimes.

D'un personnage peu avenant, Charlie devient la figure paternelle à laquelle on s'identifie pour sortir son enfant des griffes de cette secte sanguinaire.

Le roman est très bien équilibré entre une partie d'exposition qui présente bien le cadre et les personnages et une partie d'action morbide et immersive.

Ce livre ne sera bien évidemment pas pour tout le monde car il faut avoir les tripes bien accrochées, non seulement pour le côté gore mais aussi le côté psychologique.

Une bonne entrée en matière pour découvrir la plume de Graham Masterton et découvrir quelques spécialités culinaires inédites :)

Une évasion livresque sanglante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ccaammiillee17 2019-03-27T10:41:03+01:00
Descendance

J'ai acheté ce livre pour pouvoir changé le domaine de mes lectures, malheureusement je n'ai pas accroché, j'ai essayé de m'investir pour cette lecture mais e n'ai jamais accrochée. J'ai mis deux semaines à le lire en me forçant car je n'ai pas accroché, L'auteur a une belle plume, il amène bien l'intrigue, l'histoire est bien et c'est agréable à lire mais n'étant pas mon style littéraire e n'ai pas plus apprécier ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pendergast 2019-04-09T16:57:05+02:00
Le fléau de la nuit

Ce troisième tome est moins passionnant que les 2 autres. Même si l'histoire est prenante, on se sent un peu détaché de ce qui arrive aux personnages. Je l'avais lu il y a très longtemps et je comprends mieux pourquoi il ne m'a laissé aucun souvenir...

Afficher en entier
The Dark Gates of Madness

L’un des derniers bébés de la maison d’éditions belge, Séma, a encore frappé. Estampillé du sceau de l’Horreur, interdit à un public mineur, la folie sans la moindre censure en point d’honneur, nul doute que ce livre ne s’adresse pas à tous. Dans ce recueil de six nouvelles, Livyns et Masterton conjuguent leurs efforts pour nous offrir un spectacle sanglant. Quand l’un met l’accent sur l’horreur pure en utilisant les monstres comme outil de torture, l’autre part d’une situation de rêve, généralement avec un couple, pour ensuite basculer dans le pire, mais vraiment le pire. Dégoût, frissons, empathie, sentiment de gâchis, vos émotions seront mises à rude épreuve dans cet ouvrage, et nul doute que, lorsque vous aurez terminé chacun des textes, les sublimes illustrations de Christophe Huet viendront vous rendre visite la nuit lorsque vous cogiterez ce que vous venez de lire. Pour ceux qui ont connu le précédent livre, The Dark Gates of Terror (peut être lu indépendamment sans aucun problème, les histoires n’ayant rien à voir), ils regretteront peut-être le traitement du livre/objet, peut-être un chouia moins bien travaillé. Mais ce n’est pas grand chose en comparaison de ce que vous allez vivre ?

Service presse lu dans le cadre du partenariat avec la maison d’éditions Séma Éditions.

Pour découvrir les détails des nouvelles, c'est par ici --> https://evasionimaginaire.wordpress.com/2019/05/06/the-dark-gates-of-madness-g-masterton-f-livyns-une-collaboration-sanglante/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-05-10T12:00:28+02:00
Le jour J du jugement

Puisque j'en suis à répertorier ma collection de "Pocket terreur", autant me fendre de mes petites critiques pour les lecteurs qui cherchent désespérément des bons livres de terreur et ne veulent pas lire ce qui se publie de nos jours (2012).

Je leur conseille donc une visite dans les bouquineries dans le but de mettre la main sur les pépites que compte cette collection. Ce livre en est une de plus, de pépite...

Autant dire que on se trouve face à du grand Masterton, même s'il n'est pas le seul, heureusement. le rythme est très soutenu sur les 189 pages que compte le livre (même les plus fainéants en lecture peuvent le lire) et certaines scènes sont des bijoux d'anthologie (avec des vrais morceaux d'Exorciste dedans,tout frais, tout chaud).

En plus, ici, ça se passe en France donc, vous ne serez pas dépaysé !

L'auteur s'est bien documenté sur la période de la seconde guerre mondiale et sur l'occultisme, même si je n'ai pas tout vérifié, trop de travail...

Si on retrouve facilement des récits mettant en cause les activités occultes de l'Allemagne nazie (oui, Indiana Jones et l'arche sacrée, ce n'était pas une invention des scénaristes en manque d'imagination), on découvre ici des idées qui s'intègrent facilement dans l'histoire de Delta Green (Delta Green est une agence gouvernementale semi-officielle américaine constituée après la seconde guerre mondiale afin de lutter contre les manifestations du Mythe dans notre monde. Elle fut officiellement dissoute dans les années 70 et opère dans l'illégalité et la clandestinité depuis à l'insu des instances officielles).

Tout en soulignant le fait que, même pour les "libérateurs", la fin justifie les moyen, Masterton nous gratifie d'une foule de détails sur les rituels, les formules, les croyances, et , d'une façon générale, l'occultisme judéo-chrétien.

Croyez-moi, un bon livre, pas très gros, mais diablement bien torché !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyMoon 2019-05-28T16:44:28+02:00
Le démon des morts

J'ai lu ce livre avec curiosité, n'ayant jamais lu de livre de Graham Masterton, dont on trouve pas mal d'éloges régulièrement (il a même un prix à son nom !). Après avoir lu ce livre, je me demande un peu pourquoi... Peut-être n'ai pas commencé par le roman qu'il fallait, ou qu'il date un peu. Toujours est-il que je l'ai trouvé banal, avec des personnages sans intérêt auxquels je n'ai pas réussi à m'attacher, et une intrigue classique. La preuve, je l'ai lu, oublié et commencé à le relire avant de me rendre compte, à la moitie, que j'avais un sentiment de déjà vu...

Afficher en entier

On parle de Graham Masterton ici :

Dédicaces de Graham Masterton
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Pocket : 64 livres

Bragelonne : 15 livres

N.E.O. (Nouvelles éditions Oswald) : 11 livres

Fleuve Noir : 10 livres

Presses de la Cité : 8 livres

Milady : 6 livres

France Loisirs : 5 livres

Librairie des Champs-Elysées : 3 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode