Livres
458 507
Membres
411 978

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le miroir de Satan



Description ajoutée par x-Key 2011-06-07T18:48:52+02:00

Résumé

Los Angeles, Californie. Martin Williams, scénariste pour la télévision et le cinéma, fait l'acquisition d'un miroir ayant appartenu à Boofuls, jeune star d'Hollywood, assassiné en 1939 dans des circonstances aussi tragiques que mystérieuses. Bientôt des incidents étranges se produisent : une balle apparaît dans la salle de séjour de Martin, venue « de l'autre côté du miroir », et le reflet devient réalité. Puis des voix, une chanson, une présence. Le jeune Emilio joue à la balle avec un « petit garçon dans le miroir ». Et finalement apparaît Boofuls lui-même, mort cinquante ans plus tôt ! Pourtant il est bien vivant. Martin est entraîné dans un tourbillon d'événements et se pose une question angoissante : existe-t-il un autre monde de l'autre côté du miroir, un « Hollywood à l'envers » ? Il ira de constatation en constatation, et la vérité surgira enfin : le jour de l'Apocalypse est imminent, car ce miroir est le Miroir de Satan !

Afficher en entier

Classement en biblio - 104 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par mademoisellejuliette9a 2017-06-12T22:43:06+02:00

Il attendit cinq minutes, dix. Il ne se passa rien. Pas de Boofuls apparaissant dans le miroir. Au bout d'un moment, Martin se détourna du miroir et regarda sa machine à écrire. Il avait du travail à faire sur un épisode de K 2000. Il ferait aussi bien de s'asseoir et de s'y mettre. Tenter de communiquer avec des petits garçons qui vivent dans des miroirs - ce n'était pas ainsi qu'il pourrait payer son loyer.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Oeuvre vraiment remarquable, véritable pendant du portrait du mal. Masterton parvient une fois encore à allier terreur, reflexion et clins d oeil. Clins d oeil à l'oeuvre de Carroll, clin d'oeil au cinéma hollywoodien mais clin d'oeil aussi à tout un imaginaire lié à l'enfance. Masterton réecrit avec brio le au delà du miroir de carrol, en reprenant les images types de l'oeuvre comme le chat, la figure féminine et celle de l'enfance mais il parvient à distiller la terreur la plus glaçante avec panache. Nous avons donc avec cette histoire l'envers du monde du cinéma, des références cinématographiques comme damien la malediction mais aussi la pureté de l'enfance et son revers.Pour une fois, aucune scene de sexe dans une oeuvre de masterton ( sacré challenge), toujours la figure de l'enfant orphelin, l'omnipresence et l importance des yeux comme l'image et la représentation de soi...des thèmes chers à l'auteur. Mais, notons qu'une fois encore, la fin se retrouve assez blaclée et expédiée rapidement. Une oeuvre donc vraiment bien faite et intelligemment orchestrée.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Kylenn 2017-05-19T13:00:18+02:00
Argent

Très bon livre d'horreur, avec un bon suspens et une histoire intéressante. C'est un 'page turner', avec hélas une fin un peu trop expédiée à mon goût. Sans cela et avec un peu plus de 'clarté' dans certaines scènes un peu brouillonnes à mon sens, plus quelques 'incohérences' (toujours en ce qui me concerne), je lui aurais donné la note maximale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Feemusty 2016-01-05T10:15:32+01:00
Or

C'est un tout bon roman dans la catégorie terreur. Je l'ai même préféré à damien, la malédiction. L'intrigue est très bien menée et le suspens est maintenu jusqu'à la fin.

Martin, un scénariste à succès est passionné par Boofuls, un enfant star des années 30, assassiné sauvagement par sa grand mère. Martin est obsédé par cet enfant. Il collectionne tout à son sujet et veut absolument faire un film sur sa vie. Un jour, on lui propose de racheter du mobilier appartenant au petit garçon. Il fait donc l'acquisition d'un miroir ayant appartenu à Boofuls et témoin de son meurtre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tomodachi 2015-06-15T12:34:11+02:00
Argent

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman d'épouvante. Ce roman de Masterton est bien meilleur que le dernier que j'ai lu du même auteur à savoir La maison de chair; Le roman est plus long ce qui permet au lecteur de découvrir plus amplement les personnages et de se laisser petit à petit immerger dans cette histoire diabolique. J'ai peu de choses à rajouter, hormis que j'aurai peut être voulu avoir une fin un peu plus longue; l'enchainement des événements est trop rapide et cela donne une impression bâclée. Bref même si l'auteur n'invente pas le thème de Satan qui a été repris mainte et mainte fois, ce roman est tout de même sympathique et divertissant. Certes pas le meilleur roman d'épouvante que j'ai lu...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Servane 2013-07-10T21:59:21+02:00
Bronze

A part les références à Alice et le thème de base que je trouvais génial, le reste m'a franchement laissée déçue. Rien qui m'ait véritablement fait peur, et à part la précision glauque à décrire les scènes de boucherie au point que ça en devient limite malsain, l'ensemble est relativement prévisible. Dommage, parce que le thème était vraiment prometteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaetiDR 2013-04-30T10:50:36+02:00
Bronze

Les mélanges sont souvent ratés ... celui-ci est une pure merveille et une belle réussite même si la surenchère ne provoque pas la peur mais l'amusement ... l'enfant, Boofuls, malgré son surnom stupide, est un garçon tout ce qu'il y a de plus écoeurant, son père est ténébreux à souhait, le coup de la pine trifouillant le cureton est un délice ... on s'amuse beaucoup, on rit souvent ... dommage que le livre ne respecte pas un peu plus les aventures d'Alice ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gael_leboeuf 2012-08-27T14:59:06+02:00
Or

Voici un excellent roman à lire le soir tard, il m'a donné des frissons tant les détails sont nombreux et époustouflants, l'horreur est au rendez-vous... A lire absolument...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sabrinaduhavre 2012-08-06T14:20:38+02:00
Or

Lu il y a 20 ans, ce roman m'a marquée et terrorisée. Ne le possédant plus, je compte bien en racheter un et le relire, j'avais adoré autant qu'il m'avait glacée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sadess 2012-05-26T13:31:22+02:00
Or

Oeuvre vraiment remarquable, véritable pendant du portrait du mal. Masterton parvient une fois encore à allier terreur, reflexion et clins d oeil. Clins d oeil à l'oeuvre de Carroll, clin d'oeil au cinéma hollywoodien mais clin d'oeil aussi à tout un imaginaire lié à l'enfance. Masterton réecrit avec brio le au delà du miroir de carrol, en reprenant les images types de l'oeuvre comme le chat, la figure féminine et celle de l'enfance mais il parvient à distiller la terreur la plus glaçante avec panache. Nous avons donc avec cette histoire l'envers du monde du cinéma, des références cinématographiques comme damien la malediction mais aussi la pureté de l'enfance et son revers.Pour une fois, aucune scene de sexe dans une oeuvre de masterton ( sacré challenge), toujours la figure de l'enfant orphelin, l'omnipresence et l importance des yeux comme l'image et la représentation de soi...des thèmes chers à l'auteur. Mais, notons qu'une fois encore, la fin se retrouve assez blaclée et expédiée rapidement. Une oeuvre donc vraiment bien faite et intelligemment orchestrée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sergerollet 2011-09-12T17:20:07+02:00
Diamant

Superbe roman fantastique dans la ligne des meilleurs Masterton, avec quelques petits "plus".

D'abord, une vision cynique et désabusée du milieu hollywoodien, et surtout un hommage appuyé à Lewis Caroll. Comme toujours, Masterton part de la réalité, la détourne, la tord savamment pour parvenir à suggérer une angoisse réelle chez le lecteur : le récit qu'il nous fait est-il réel ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miero 2011-08-26T21:12:29+02:00
Diamant

Vraiment un livre remarquable. Au debut je l'avoue je n'ai pas accroche. Hollywood et le reste. Mais au fur et a mesurer qu'on avance, on se retrouve pris dans la cadence. On n'a plus envie de se detacher e se livre qui nous plonge dans l'horreur la plus pure. On va de surprise en surprise et on tombe rapidement sous le charme enfantin de Boofuls, son visage en forme de coeur et ses boucles blondes. Une merveille

Afficher en entier

Date de sortie

Le miroir de Satan

  • France : 1991-07-01 - Poche (Français)

Activité récente

ValWib l'ajoute dans sa biblio or
2017-01-14T18:40:03+01:00
Moytina l'ajoute dans sa biblio or
2016-10-26T01:54:55+02:00

Les chiffres

Lecteurs 104
Commentaires 14
Extraits 6
Evaluations 18
Note globale 7.78 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode