Livres
454 618
Membres
402 981

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'adieu à Lila



Description ajoutée par Cachemire 2015-08-14T08:48:11+02:00

Résumé

La mère disparaît et les souvenirs qui reviennent : une famille de la Réunion, les frères, les sœurs, les jalousies, les injustices et la mère qu’il faut enterrer après lui avoir pardonné. C’est ce que saura faire Isabella, la résiliente. Cette journée particulière permettra de voyager dans « le temps longtemps », dans une île de l’Océan Indien, bien rarement décrite. Une journée où tous se retrouvent autour de Lila. C’est un voyage, au cœur de l’île de la Réunion, dans la famille réunie pour la première fois. Isabella photographie ou filme. Chaque personnage passe devant l’objectif à tour de rôle, avec les imperfections que le regard de l’autre saisit. Les portraits sont drôles ou acides. On lit ce livre comme on feuillette un album. Sensible, humain, ce récit touche et nous fait réfléchir.

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par diamelee 2018-11-12T02:07:42+01:00
Or

Le décès d'une mère. L'occasion pour tous ses enfants de se retrouver. Avec les rancunes. Les non dits. Les haines. Les joies. Les jalousies. Les questions sans réponses. Les souhaits avortés. Les amours inexistants. Brefs, les souvenirs. Lila, la mère d'une famille nombreuse, n'échappe pas à la règle. Tous ses enfants sont présents pour l'accompagner dans sa dernière demeure. Quelle mère a t-elle été? Qu'éprouvent tous ses enfants devant son corps sans vie? Amour? Désespoir? Soulagement? Rien du tout?

A partir de scènes de vie somme toute habituelles, Colline Hoarau a le don, par sa belle plume, de nous faire vivre chaque instant de manière incroyable. Chacun s'y retrouve et se reconnait dans les personnages. Des scènes vivantes, animées par des sentiments nobles ou non. Du vécu. C'est le cas de l'adieu à Lila. Perdre un être cher est terrible et fait revenir en masse tous les souvenirs. Revivre une dernière fois, en communion avec les autres, devant la personne disparue, la vie qui fut, du vivant du disparu. Comme partout dans le monde.

Dans l'adieu à Lila, l'auteure nous fait découvrir les coutumes (face à la mort) de ce pays, cet ailleurs qu'elle connait si bien. Durant ce moment de recueil, que pensent les enfants de leur mère? Quels souvenirs ont-ils gardé d'elle? Quels sentiments éprouvent - ils envers elle? Colline Hoarau nous fait voyager dans la vie, dans le cœur de chacun. Les découvertes sont fortes. Parfois inimaginables. Parfois attendues. Toujours émouvantes. Des découvertes belles de cris du cœur. De cris des tripes. Alourdies de non dits. De souvenirs enfouis.

Les personnages sont superbes dans leur détresse, leur deuil réel ou non. Le lecteur va de découverte en découverte sur la vie de chacun. Sur leur lien avec Lila. Chacun passe le flambeau, le bâton de parole à l'autre pour qu'il se raconte. Qu'il se justifie. Qu'il explique son lien à sa mère. Est-ce enfin l'occasion pour chacun de dire ce qu'il pense ou ressent à haute voix? Un moment de partage familial? Laisseront-ils Lila partir en paix? Seront-ils en paix avec eux-mêmes?

L'adieu à Lila est une ode à la famille, avec ses travers et ses liens. Ses secrets. La lecture est aisée et facilitée par l'impression d'avoir déjà vu ou vécu les situations. Ce rassemblement familial où les discussions entre adultes ne sont pas facilement prévisibles. C'est un roman qui rime avec vie. Avec adieu. Avec famille. Avec fraternité. Un roman où le lecteur se retrouve face à lui-même pour un adieu à Lila. Tout simplement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gislaine1965 2018-10-02T22:46:38+02:00
Diamant

Un livre

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alycia-2 2018-06-21T11:43:51+02:00
Diamant

L’adieu à Lila est un roman qui présente les membres d’une grande famille. Le décès de la mère est l’occasion pour ses enfants et petits-enfants de se réunir, ce qui n’était jamais arrivé jusqu’à ce jour. En effet, les huit enfants ont été élevés de diverses manières et pas forcément ensemble. Ils ont appris à se construire, pas toujours avec le soutien de leurs parents, frères et sœurs, ont parfois pris leurs distances avec la Réunion et leurs origines, mais sont finalement réunis pour dire « adieu » à leur mère. C’est ainsi qu’Isabella, dite Bella, nous dresse le portrait de ces frères et sœurs, tantôt proches, tantôt inconnus, qui ont, malgré eux, joué un rôle dans son évolution.

Alors que l’on pourrait croire que ce roman va être relativement triste, étant donné les circonstances de cette réunion de famille, il n’en est rien. Effectivement, les portraits des différents protagonistes sont présentés avec humour et avec le regard fraternel que l’on attendait, c’est-à-dire sans filtre et sans retenue. Il est donc question de souvenirs, de jalousie, de préférences et, d’une manière générale, de l’enfance et de la difficulté à trouver sa place dans une famille nombreuse. Le thème de l’instinct maternel et celui de l’amour parental sont également traités avec justesse. Il est vrai que cela peut paraître inconcevable qu’une mère préfère un enfant à un autre, au point de ne pas élever le second. Cependant, dans ce livre, ce n’est pas le jugement qui est mis en avant, mais bien la résilience et le pardon.

J’ai particulièrement aimé le fait que cette famille ne soit pas idéalisée dans ses descriptions, mais bien fidèle à une famille lambda, avec ses joies, ses peines et ses conflits. J’ai aussi apprécié que les portraits soient différents les uns des autres. Comme il est si bien dit, les membres d’une même fratrie peuvent avoir des personnalités opposées et n’ont pas toujours des affinités entre eux, mais c’est justement ce qui fait la richesse d’une famille.

Au niveau des chapitres, je trouve la construction très intéressante. On découvre à chaque fois l’un des personnages principaux, ce qui nous permet de mieux comprendre son rôle dans la famille, son point de vue et la relation qu’il entretenait avec Lila. Le chapitre « Argent » m’a fait sourire, dans le sens où la richesse est présentée comme un personnage à part entière. Cela n’est pas anodin lorsqu’on sait que l’argent, quand il est issu d’un héritage, est l’une des causes principales de conflits familiaux. Cela est notamment renforcé par la figure du père, qui ne jure que par la richesse, preuve de la réussite sociale et professionnelle à ses yeux. Vous l’aurez compris, la vie de cette famille est loin d’être un long fleuve tranquille !

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment en compagnie de la famille Guesey. J’ai été touchée par ces portraits authentiques, dans lesquels on peut reconnaître notre propre famille, et par ce dénouement plein de sagesse. Je vous conseille cette lecture, qui vous fera voyager sur l’île de la Réunion et vous donnera envie de passer du temps avec vos proches.

Afficher en entier

Date de sortie

L'adieu à Lila

  • France : 2014-04-28 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 6
Commentaires 3
Extraits 0
Evaluations 2
Note globale 9.5 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode